Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

La lettre de Stella

IMGP1279

Pour l’ atelier surprise de Marie Sourire

Je n’ai pas pu m’empêcher d’inviter Anton dans cet atelier , pour celles et ceux qui n’auraient pas pu suivre depuis le début( en bas de page  vous pouvez vous rattrapez en cliquant sur le trésor de la cathédrale ) je préciserai qu’Anton est à la recherche du trésor de la cathédrale et que pour l’instant il est en fâcheuse posture puisque prisonnier de Stanislas, alias le grand échalas.

Dans la voiture qui le mène à Amiens, Anton repasse dans sa tête tous les événements qui l’ont touché ces derniers jours. Son enlèvement et les sévices qui en ont découlé maintiennent son esprit en veille prolongée, il est hors de question pour lui d’appuyer sur le bouton pause, ce qui entre nous soit dit, soulagerait ses synapses neuronales. Comment se peut- il que Stanislas et ses acolytes soient au courant de ses recherches. Il n’a pas l’habitude de s’épancher à droite à gauche, ni de demander de l’aide pour quelque document que ce soit. À peine a- t – il formulé cette question qu’un déclic se produit et qu’une lettre lui revient en mémoire.

C’était il y a deux ans, en automne, juste en revenant de Besançon il avait mis fin à sa liaison avec Stella. Ils s’étaient connus à la bibliothèque d’Arras ; fréquentant assidument pour ses recherches cet établissement, Anton était peu à peu tombé sous le charme de la conservatrice. Ils étaient devenus vite inséparables et dans l’entourage de Stella tous pensaient qu’ils feraient plus qu’un bout de chemin ensemble. Mais voilà Clémentine était apparue et Anton avait révélé à Stella son amour pour la bisontine. Certes, cette rupture avait été difficile, Stella ne voulait pas croire à la fin de leur relation. Elle avait maintes fois essayé de reprendre le cœur d’Anton, lui affirmant que ce qu’il ressentait pour Clémentine n’était pas un sentiment durable, qu’elle comprenait qu’il avait eu besoin de se sentir exister en dehors d’elle mais qu’au fond ce n’était qu’une passade, et qu’il s’en apercevrait bientôt. Quand Anton avait cessé de se rendre à la bibliothèque, Stella avait du admettre son impuissance, dépitée et meurtrie elle lui avait adressé une lettre.

Il se souvenait maintenant mot à mot de son contenu.

«  Je ne peux croire que cet amour entre toi et cette Clémentine soit à la hauteur de ce que nous avons vécu ensemble. Tout vous sépare, l’âge, le travail, les loisirs, existe- t – il un semblant d’intérêt commun ? L’amour, le vrai se nourrit de tous ces petits plus quand la passion s’étiole. Clémentine n’est pas une fervente des bibliothèques, les recherches ne l’intéressent pas, une cinéphile, une sportive et une adepte des arts de la table, ça oui je te l’accorde, tu crois que cela suffit à faire vivre votre couple ? Tu as transformé ma vie en enfer, j’ai moins peur à vrai dire des vampires que de ton souvenir . »

Signé Stella .

Se pourrait – il qu’elle soit à l’origine de tout ce qui lui arrive ? à suivre ….

12 Réponses

  1. Ben dis moi, ttu sais nous tenir en haleine …vite la suite …. rire Bisous

    J'aime

    14 janvier 2011 à 15 h 51 min

  2. claudielapicarde

    Toujours se méfier des femmes, je ne devrais pas le dire mais parfois c’est vrai.
    Bravo et maintenant la suite.
    bonne fin de semaine, bises.

    J'aime

    14 janvier 2011 à 16 h 13 min

  3. et M…e, tu as réussit compléter l’histoire d’Anton avec un atelier.
    Bravo, je l’aime bien moi Anton !!!
    Bonne soirée
    Bisous
    Mamie Mandrine

    J'aime

    14 janvier 2011 à 19 h 04 min

  4. Ghislaine

    Bonsoir Gidele
    Merci de tes gentils mots………
    en effet j’aime rire ca fait du bien………..
    et puis j’ai trop pleurer avant !!
    j’ai essayé l’humour ca m’a bien plu j’ai adopté
    bisous

    J'aime

    14 janvier 2011 à 19 h 28 min

  5. Ghislaine

    j’en ai oublié le principal devant l’émotion de ta gentillesse…..te parler d’Anton ……….
    Voila donc que Stella lui aurait joué un tour de cochon ??
    Lui, il l’aime sa Clémentine …non mais !
    Attends je vais lui dire 2 mots a cet Stella si elle a fait du mal a notre Anton !!
    bisous

    J'aime

    14 janvier 2011 à 19 h 39 min

  6. L'Azuréenne

    C’est très très bien amené, jusqu’à la phrase finale… hummmm les femmes ! Comme elles peuvent être manipulatrices et prêtes à tout pour parvenir à leur fin parfois… (clin d’oeil)
    Je reste sur ma faim pour le coup…
    Belle soirée Jazzy et des bisous !

    J'aime

    14 janvier 2011 à 22 h 31 min

  7. Bien joué! Joli texte.
    Attendons la suite avec impatience! Bises et bonne nuit!

    J'aime

    15 janvier 2011 à 1 h 09 min

  8. Il est vrai que Stella aurait nourri son esprit mais bon Clémentine semble avoir des talents pour satisfaire son ventre…
    j’entends Anton dire…Comme tout homme confronté à un tel choix cornélien…
    Des deux côtés mon bien est infini.
    Ô Dieu, l’étrange choix !
    Paut-il Clémentine qui me nourrit ?
    Faut-il choisir la brillante Stella ?
    Ventre, culture, plaisir, amour,
    Noble et dure contrainte, aimable tyrannie,
    Tous mes plaisirs sont morts, ou ma tête ternie
    L’un me rend malheureux, l’autre indigne du jour.
    …Pauvre Anton, il a choisi le bien de la chair en oubliant l’esprit….il en paie le prix…Riress.
    Merci de ce superbe histoire qui moi me fait sourire à chaque fois et puis donne envie de connaître la suite tout de suite…Encore….
    Bisous Jazzy et bonne fin de semaine…

    J'aime

    15 janvier 2011 à 4 h 46 min

    • Ah sur combien de points Stella se coupe des mortels
      Pour elle l’homme injuste mérite un châtiment cruel
      Loin d’elle ce bonheur qui lui déchire le cœur
      Cette prospérité qui fait tout son malheur .
      Adieu Anton pars tout est bien
      Que l’avenir rompe l’ultime lien.
      C’est vrai elle peut jouer les classiques Stella , je vais y songer Lisnel.

      J'aime

      15 janvier 2011 à 23 h 02 min

  9. Ce superbe histoire…il est ému le monsieur…….Riresss

    J'aime

    15 janvier 2011 à 4 h 47 min

  10. Flo

    Youpi !!! Ah ! trop forte Jazzy ! Yes !
    Vous faites un sacré duo toi et Cbolavie..Sourires..

    J'aime

    15 janvier 2011 à 19 h 21 min

  11. Pingback: Récap de l’Atelier Surprise « Mariessourire essence d'émotions

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s