Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Ouverture

Pour le texto photo de Marie Sourire texto photo numéro quatre

texto photo n 4

Le bruit de ses pas se répercutait à l’infini dans le dédale des couloirs, martelant ma tête prête à éclater. Dans la pénombre du sous sol j’avais senti avec effroi la corde effleurer mon cou, un soupçon plus en avant et il aurait réussi son coup, à y repenser un frisson me parcourait encore l’échine .Il avait surgi de nulle part, mes sens pourtant affutés à l’extrême n’avaient pas détecté le danger, je devais avoir affaire à forte partie. Malgré la pénombre environnante je vis un éclair dans ses yeux avant qu’il ne bondisse sur moi, esquivant son attaque je me mis à courir droit devant de plus en plus vite. Ce bâtiment je le connaissais par cœur, j’en avais fait mon terrain de jeu depuis que j’avais choisi de tourner à droite, à la croisée des chemins, un beau soir  d’été. Mais là il ne s’agissait pas d’une partie de cache – cache, je devais à tout prix retrouver la lumière du jour avant lui. Montant les escaliers quatre à quatre j’avais cru le semer mais il s’était engagé dans un autre couloir et m’avait rattrapé. Obstinément je me concentrai sur ma respiration apportant un maximum d’oxygène nécessaire à mon effort, je ne devais en aucun cas céder à la panique malgré un cœur prêt à exploser dans ma poitrine. Je n’étais plus qu’à quelques mètres de la liberté. Je l’apercevais maintenant nettement cet extérieur si convoité, les arbres déjà me tendaient leurs bras. Trois, deux, un, voilà la dernière dalle franchie, une  forte impulsion sur mes pattes arrière me propulsa dans la végétation du jardin d’ornement m’isolant définitivement de mon poursuivant et de sa perche lasso. Ouf ! L’agent de la fourrière municipale avait beau être malin et super entrainé à la course il ne m’aurait pas encore cette fois – ci , foi de Mazou chat errant par vocation. ( Cliquez sur l’image pour me voir )

7 Réponses

  1. j’adooooore !!! et celui qui parle dans ton texte ressemble trop à mon Ulysse (qui a été bien malade la semaine dernière et qui finalement se remet de sa grosse gastro… comme quoi ça n’arrive pas qu’aux humains… même les animaux chopent des virus !!)
    bravo encore pour ton imagination !!
    je n’ai compris qu’à la fin de quoi tu parlais sauf que je me suis trompée d’animal…

    belle belle journée à toi !
    mille bisous
    sourire

    J'aime

    11 octobre 2011 à 14 h 37 min

  2. soryu64

    ah dis donc, je tremblais pour lui, avais deviné de qui tu parlais… son nom, par contre, me rappelle quelqu’un… 😀 je n’en dirai pas plus ici !
    Une course éperdue mais pour attraper un minou, faut être costaud ! Bises.

    J'aime

    11 octobre 2011 à 14 h 49 min

  3. C’est tellement bon Gisèle … j’ai lu une deuxième fois car du premier coup, je n’avais pas tout saisi … 😆 …
    Bravo pour tant d’imagination … j’aime beaucoup ta voie choisie … j’adore ces amours !
    Sincèrement et de tout ♥,
    C☼lette 😀

    J'aime

    11 octobre 2011 à 16 h 21 min

  4. Joli texte, il faut arriver au bout pour savoir que c’est un chat, très bonne idée.
    Bisous

    J'aime

    11 octobre 2011 à 18 h 29 min

  5. TOn texte nous tient en haleine jusqu’au bout…pour découvrir qu’il s’agit d’un chat !!! Joli texte, plein de suspense. Bonne soirée Gisèle et bisous

    J'aime

    11 octobre 2011 à 21 h 58 min

  6. Pingback: Textophoto n° 4 : le récap ! « Mariessourire essence d'émotions

  7. koquin37

    que dire sinon que c’est un texte ou tout y est!
    au début je me suis dit elle doit être drôlement sportive et faire du karaté!!
    digne d’un bon thriller!

    J'aime

    15 octobre 2011 à 7 h 54 min

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s