Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Pour une pose

Pour l’atelier  de Marie Sourire la disparition du A

IMGP7752

Comme tous les jours, il chemine le long de cette rivière Moselle, muni de son Nikon reflex, cette merveille de technologie qui lui permet de conserver et d’exploiter ses photos dont s’inspire ses peintures.

Il choisit une lumière singulière pour ses clichés, celle qui déclenche en lui une émotion, peu importe le moment et les éléments choisis. En ce début octobre il s’est promis de quitter le sentier des péniches, quelques descentes le long des berges pentues pour retrouver cette rivière indomptée celle qui serpente entre les ilots de terre refuge des hérons, des colverts, des ouettes d’Egypte. Il repère un endroit de rêve, bordé de rochers entre deux ponts . Il se dépêche, il sent que le moment présent est celui qu’il doit retenir, en un clin d’œil le gris s’estompe et le soleil s’invite. Il progresse entre les orties et les tiges des épineux, il ne compte plus les efforts ni les piqures depuis longtemps, puis tout se précipite en quelques secondes, son pied heurte une pierre et le voici propulsé tête en premier sur le sol empierré, un voile noir tombe sur ses yeux et puis d’un coup tout se brouille, il perd progressivement conscience. Lorsqu’il retrouve ses esprits une bosse proéminente orne son front , en plus il découvre dépité que son reflex, son fidèle compère s’est éclipsé . Il scrute de tous côtés , soulève les feuilles, pousse les pierres , rien, le boitier noir demeure invisible .

« Bon , inutile de s’énerver, je me pose et je réfléchis, je ne suis resté inconscient que quelques minutes, personne n’est venu ici, donc nul vol en perspective » Vol, ce mot déclenche de suite un déclic , il se remet en route et cette fois ci ne se contente plus de scruter le sol , il lève bien les yeux vers le ciel . Il lui suffit de quelques mètres pour distinguer son reflex, perché sur un jeune frêne. D’un bond il récupère le fugitif, nettoie consciencieusement les optiques, vérifie que rien n’est détérioré . Heureux que tout soit en ordre , il choisit un objectif différent, un zoom qui lui permet de fixer une bête  , il teste son indice de lumière et presse le déclencheur . Une pose qui mérite un cliché non ?

Cette fois ci le genre et l’espèce lui sont inconnus et vous qu’en pensez vous ?

12 Réponses

  1. Voici ta Note , un Triple A ,
    Pas un Mot sous Couverts , ne Contient la Voyelle ,
    Ton Dragon de Moselle , A deux Ailes et Bon Air .
    ~
    NéO~
    ~
    Mes Voeux a Vous et Bien des Souhaits ,
    Si Noël fait se complait , a venir malgré Tout 🙂

    J'aime

    17 décembre 2011 à 17 h 04 min

  2. J’en pense que c’est super bien réussi
    chère Gisèle !
    Mille et un bravos pour toi !
    Bon et agréable week-end et de belles
    Fêtes de Noël !
    Grosse bise,
    C☼lette 😀

    J'aime

    17 décembre 2011 à 17 h 22 min

  3. Tres bien le texte mais pour la race de l’animal je passe mon tour, bizarre 😉
    Bisous et bon week end.

    J'aime

    17 décembre 2011 à 18 h 14 min

  4. Bonsoir Gisèle! Il y a sdes années que je n’avais pas fait de sapin naturel.
    mais, je trouve qu’il perd ses épines, pourtant il ases racines et je l’ai arrosé. Peut être vais humidifier ses épines.
    Je n’avais pas vu l’atelier de marie Sourire, je vais aller voir.
    Tu sais, je ne fait pas grand chose pour les fêtes. Nous serons 7 à Noêl c’est tout. 9à ira. Et puis ce sont les enfants. Ils m’aident.
    Et je ne fait pas de grands folies au point de vue repas. ca ira.
    Merci de ton passage. Bises et bon dimanche

    J'aime

    17 décembre 2011 à 19 h 07 min

  5. Ce que j’en pense ? C’est qu’il a eu beaucoup de chance !!
    Bravo pour ce magnifique texte qui nous emmène dans l’histoire de ce personnage..
    C’est vrai ça, comment ça se fait que son appareil photo se retrouve perché sur un jeune arbre ???

    Belle belle soirée à toi !
    mille bisous
    sourire

    J'aime

    17 décembre 2011 à 19 h 14 min

  6. gazellemanik

    Merçi Gisele oui je vois que parfois les routes peuvent se croiser , et domage que tu monte plus car tu sais quelle passion
    est le cheval moi Tornade c’est mon meilleur amie et ma meilleur thérapie avec luij’ai des ailes , je suis Psychotérapeute
    mes années études a la Fac de nancy sont de 1959 A 1964 j’ai exercée a Reims Hopital Maison Blanche ensuite mon cabinet associes a deux , j’ai cessé en 1989 a l’accident de mon fils Stephane , puis recyclé en temps que relation publique pour le groupe accor Americain , voila mon chemin parcouru , j’ai 70 ans , je monte comme a 20 ans avec un tabourré lol !!! 11 ème récisives du cancer actuellement traitement interferents , j’espere le dernier oui mon cheval est ma vie sans lui je suis plus rien !!et mes enfants et petits enfants ma fille Pédiatre , mon compagnon chirurgien Cancérologue connu a Nancy ily a 49 ans étudiant !!voila j’ai résumé ma vie en quelques secondes et j’ai aussi un fils disparu en mer en 2002 au large du Bresil reccorman du monde plusieurs fois a la rame et autres , la periode la plus dur de ma vie alors Gisele tu est la bienvenue chez moi biz Amical

    J'aime

    17 décembre 2011 à 20 h 14 min

  7. Très bien trouvé ce texte et il est tellement bien établi qu’on ne se rend pas compte que le A est inexistant!!Alors!! ce que je pense!!!
    Il s’est fixé lui-même sur l’objectif !! pour immortaliser le type ou la bête!!! qui revient de loin!!! super!!Tu me diras si je pense juste lol!!! merci de ta petite visite!! ! si tu veux bien je prends le lien de ton adresse pour te mettre avec mes amies!! Merci d’avance

    J'aime

    18 décembre 2011 à 13 h 05 min

  8. Super ton texte et énigme Jazzy.

    Mais je crois que mes neurones…sont un peu en promenade. j’ai relu.

    Je ne trouve que A, lui-même. Qui se retrouve ! Mais ?

    Tu nous tiens en haleine 🙂

    Bonne soirée

    kisos

    J'aime

    18 décembre 2011 à 21 h 47 min

  9. Pingback: Atelier surprise n° 3 : la disparition du A ! « Mariessourire essence d'émotions

  10. soryu64

    pas de A à part celui que j’ai poussé « AH » quand ton héros a retrouvé son appareil photos. C’est dingue, plus j’aligne les mots dans ce commentaire, plus je vois de A apparaitre sous mes doigts. 😀 Ce ne devait pas être si facile que ça (tiens, encore 3 !)
    Le voleur ? J’aurais bien vu une pie.. mais trop courant comme volatile et trop facile à trouver … je donne ma langue au chat !
    Bisous

    J'aime

    19 décembre 2011 à 14 h 25 min

  11. pas de A et pourtant un atelier rondement mené, et je suis comme la Topine, dans mes réflexions, je vois plein de A, comprends pas comment tu as fait un texte si long sans cette fichue lettre et en plus texte prenant.
    bonne fin de journée
    bisous
    Mamie Mandrine

    J'aime

    19 décembre 2011 à 15 h 53 min

  12. Łα gєитιℓℓє яєвєℓℓє

    non non ! je lis pas, c’est trop pour moi 😆 juste passé te dire bonjour et bonne fin de semaine biz♥

    J'aime

    21 décembre 2011 à 7 h 17 min

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s