Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

au delà du sas

pour l’atelier de Mumu plaisir d’écrire suite de au menu

sans_c11

Un peu plus loin ,le long couloir bifurque dans deux directions, d’un commun accord nous choisissons de tourner à droite vers ce qui semble être un sas menant à l’extérieur. Celui – ci est bordé d’étranges blocs de pierre verticaux, rappelant un peu les rangées de menhirs de Carnac. Au bout du sas s’étend une zone de détente  où  d’immenses  parasols protègent les personnes des rayons d’un soleil particulièrement virulent .

« Dis moi, il y a quelque chose qui me titille, pourquoi cet endroit  est il si bien gardé, voilà plusieurs fois que nous croisons des gardes, mitraillettes à la ceinture ?  »

« Je ne sais pas mais peut être que l’environnement n’est pas sans danger, je ne voudrais pas prédire des ennuis mais je suis aussi étonné que toi, allons voir les biologistes dans le second bâtiment, ils nous donneront peut être une réponse. »

Arrivés devant la porte, nous sommes accueillis par un homme en blouse blanche qui nous demande de revêtir une tenue spéciale, chaussons ,combinaison , masque nous ressemblons à de véritables praticiens , il nous confie que l’asepsie est la condition sine qua non des travaux menés dans cette unité . Dans la première salle des chercheurs essaient d’identifier tous les composants d’un bloc de pierre semblable à ceux aperçus précédemment , des radiations ionisantes sont déjà visibles sur un détecteur graphique , une énergie potentielle à exploiter . Dans la seconde salle une surprise nous attend, de drôles de canards nus, comme entièrement plumés, reposent sur les paillasses. Avec pinces et bistouris les biologistes ont dégagé les principaux organes à prélever. devant notre étonnement bien compréhensible notre guide s’explique :

«  Nous avons découvert à quelques kilomètres du centre, sur une étendue d’eau douce ces oiseaux étranges, nous ne savons vraiment pas ce qui leur est arrivé, nous sommes en train d’étudier leurs cellules au microscope électronique. En parallèle nous analysons l’eau par prélèvements à différentes profondeurs.  »

«Pauvres animaux , on aurait presqu’envie de leur tricoter une veste de plumes»

A suivre ….

10 Réponses

  1. soryu64

    la championne des romans de sciences fictions ! Tes biologistes ne sont pas tout bonnement en train de dépecer des canards gras, comme on s’apprête à l faire dans le Sud-Ouest et autres régions de France ? il va falloir faire des provisions avec les produits du terroir comme on le faisait dans le temps, avant qu’on ne se pose de questions existentielles hautement intellectuelles. Il est revenu le temps où il va falloir faire autrement que d’acheter des produits préfabriqués par quelques firmes pas très à cheval sur les principes. On n’avait pas besoin d’éprouvettes et d’analyses poussées en laboratoire pour apprécier les bons produits de la ferme et des jardins.
    Bisous, le petit tousse encore.. cela me désole, vivement les vacances qu’il s’éloigne (et réciproquement, car ils sont tous un peu dans le même cas) de ses petits copains. Le temps de se refaire une petite santé…. Pour mieux recommencer ! 😉 😳

    J’aime

    2 février 2012 à 23 h 24 min

  2. C’est super bon Gisèle ! Mais, ton canard, il est vraiment plumé hein !
    D’une veste, il en a un besoin urgent Oh ! Oui …
    bonne journée pour toi en toute amitié, bises.

    J’aime

    3 février 2012 à 4 h 27 min

  3. des canards d’un autre monde, tout nus ! Tes neurones doivent être en ébullition ! mais les canards génétiquement modifiés pour éviter de les plumer, ne sont peut-être pas si loin !

    J’aime

    3 février 2012 à 7 h 46 min

  4. on ne sait pas ou le danger nous attend, esperons que tout vas bien dans notre air lol et que nous serons pas deplumé par des scientifiques :)bon week end qui nous annonce que ce sera glacial dehors, en attendant restons bien au chaud , bisous

    J’aime

    3 février 2012 à 8 h 31 min

  5. Fr@ne & @l ~~ Mouette & @lbatros

    Hello! Je ne reste pas dans cet endroit là haut !
    Moins combien par cheu nous ?
    Ici moins 9, moins 3 en ce momet et ya du soleil! je n’ouvre pastous les volets pour garderla chaleur, les bureaux en dessous ont déménagé et pour l’instant ya personne, jesais que c’est revendu mais on le sent que ce n’est plus chauffé ! Bises e bonne fin de semaine !

    J’aime

    3 février 2012 à 11 h 09 min

  6. claudielapicarde

    C’est dangereux, file de là à toute vitesse 😉
    Tu veux de la laine pour tricoter pour tes oiseaux?
    Bisous et bon week-end.

    J’aime

    3 février 2012 à 13 h 41 min

  7. gazellemanik

    Bien moi qui voulai faire un canard a l’orange Dimanche lol que les os a sucer lol !!
    bel ecrit pour ce texte et bien trouvé
    Bisous et passe un bon week end Gisele

    J’aime

    3 février 2012 à 16 h 37 min

  8. claudielapicarde

    J’ai aussi le calendrier du facteur, mon mari les garde depuis très longtemps mais pour écrire celui des pompiers est plus grand et puis si j’écris sur son calendrier il va râler 😉
    Bises et attention au froid.

    J’aime

    3 février 2012 à 17 h 49 min

  9. ben dis donc fais pas bon se promener par chez toi, des combinaisons de spationautes, et des canards tout nu, par ce froid en plus … science fiction en plein
    bonne journée, chez moi, nous avons eu un peu de neige hier soir, assez pour pourrir les routes qui ma foi malgré le froid avaient été jusque maintenant bien sèche
    bisous
    mamie Mandrine

    J’aime

    4 février 2012 à 9 h 42 min

  10. Pingback: De surprise en surprise « le bon coté des choses

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s