Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

“au revoir là haut” de Pierre Lemaitre

IMGP9755

“il s’en rendait bien compte, son refus de croire à l’approche d’un armistice tenait surtout de la magie: plus on espère la paix moins on donne de crédit aux nouvelles qui l’annoncent, manière de conjurer le mauvais sort Sauf que, jour après jour, ces informations arrivèrent par vagues de plus en plus serrées et que, de partout, on se mit à répéter que la guerre allait vraiment prendre fin “

9782226249678g

Je ne vais pas vous cacher plus longtemps mon avis sur ce livre , je l’ai trouvé génial, un Pierre Lemaitre époustouflant et magistral dans son évocation de  la guerre et de l’après guerre 14 18 . J’ai dévoré les presque 600 pages de ce roman en me demandant vraiment si de tels actes et malversations avaient existé . L’auteur a répondu à cette question mais pour ne pas gâcher votre plaisir de lecteur je vous laisse découvrir les Péricourt, Albert Maillard, Henri d’Aulnay Pradelle. Je ne doute pas un instant que vous allez vraiment apprécier . Le style, le rythme, la documentation très fouillée , tout est au point.

  • « Quel choc ! Grand roman sur l’après-guerre de 14, grand roman sur la spirale qui mène du bien au mal, grand roman existentiel, un requiem sombre et branlant que sert une écriture splendide, dure, efficace comme un coup de poing en pleine figure… Lisez ce livre démesuré, vous en sortirez médusé. »

    François Busnel, L’Express

  • « Lemaitre frappe un grand coup : captivant, profond, émouvant, Au revoir là-haut témoigne d’un immense talent d’écrivain. Sa phrase est vive, maîtrisée, originale. Voilà une fiction époustouflante qui ne passera pas inaperçue. » LIRE

    « Après un départ époustouflant, Pierre Lemaitre garde le rythme d’un bout à l’autre d’un opus, romanesque et rocambolesque en diable, qui tient toutes ses promesses. Avec un souffle impressionnant, un art maîtrisé du Grand Guignol, Lemaitre joue avec la culpabilité, l’escroquerie et la mystification… Impossible à lâcher. »

    Livres Hebdo

    Debout les morts Forain

    11 Réponses

    1. Rien qu’à lire ton billet, Gisèle, oui, c’est vraiment captivant, en effet, que ce livre !
      Bonne poursuite de ce vendredi à toi,
      Bisous.

      J'aime

      25 avril 2014 à 16 h 39 min

    2. claudielapicarde

      Vous êtes bien rentrés, pas de souci avec la voiture?
      J’ai pensé à toi ce matin sur la rocade d’Amiens, la visite s’est bien passé, il restait un peu de marge pour baisser le défibrillateur, je ne crie pas victoire ça me porterait la poisse, j’attends quelques jours pour voir.
      bises et bon week end.

      J'aime

      25 avril 2014 à 16 h 55 min

    3. bonjour, si tu vas sur mon blog, tu verras que moi aussi j’ai beaucoup aimé ce livre, et pourtant je n’avais vraiment pas envie de le lire, mais ma fille a insisté et je ne regrette pas! bonne soirée MTH

      J'aime

      25 avril 2014 à 17 h 46 min

    4. Bonjour,
      Je me pose la question : la narration d’une guerre peut-elle être romancée ? Je me réponds : non !
      J’ai fait la guerre dans les années 60 et je n’en lirai jamais de compte rendu romancé …
      J’appelle cela de la littérature business … j’chui comme ça ! ;-))
      Merci d’être passée … Bonne journée … @+ Claude

      J'aime

      25 avril 2014 à 17 h 53 min

    5. Tu sembles être un rat ou plutôt une souris de bibliothèque…Je ne suis pas attirée en ce moment par ce genre de livres et surtout sur les guerres .Je n’en retiens pas moins que tu l’as trouvé intéressant et je réserve le titre
      Belle fin de journée
      Denise

      J'aime

      25 avril 2014 à 18 h 12 min

    6. cela me donne envie de le lire, j’en ai pris note
      re(bisous
      Mandrine

      J'aime

      25 avril 2014 à 19 h 18 min

    7. Il se pourrait que tu m’aies indiqué un livre à lire.
      J’aime lire des livres sur le thème des conséquences des guerres.
      Je me méfie des Goncourt depuis en avoir trouvé plus d’un très très dur à lire.
      Bonne soirée, bises, Marc de Metz.

      Merci pour ton commentaire sous la nouvelle série de ces photos que je fais tout au long de mes promenades dans Metz.
      A bientôt.

      Bernard roule avec ma voiture en ce moment ce qui n’est pas plus mal car elle a passé l’hiver au parking.
      Je ne m’en suis servi que pour la faire rouler de temps en temps…

      J'aime

      25 avril 2014 à 20 h 25 min

    8. Un livre que j’ai lu sans connaitre au départ le thème . J’avais lu ‘ » La robe de marié  » que j’ai adoré, ( sans e) et pensais retrouver le même style. Mais pas du tout !!!! Si j’avoue avoir toujours beaucoup de mal à lire ces « moments historiques », j’ai voulu aller jusqu’au bout , et je comprends ton ressenti même si je n’ai pas adhéré . Très bon week end . Bisoussss Jazzy

      J'aime

      26 avril 2014 à 11 h 55 min

    9. un auteur que je ne connais que de nom j’ai encore beaucoup à lire

      J'aime

      26 avril 2014 à 17 h 41 min

    10. je l’ai lu aussi et l’ai trouvé fort intéressant. un prix mérité

      J'aime

      26 avril 2014 à 18 h 50 min

    11. Pingback: Au rendez vous de l’Histoire | le bon coté des choses

    Votre commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

    Photo Google

    Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

    Connexion à %s