Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

l’invitation d’ Anselme

Domi capitaine nous demande d’ouvrir à la page 5,  5 livres les plus proches de nous et d’insérer la cinquième phrase . J’ai suivi scrupuleusement la consigne , si si je suis tres disciplinée et en me retournant j’ai attrapé cinq livres dans la bibliothèque la plus proche . Voilà les phrases obtenues :

  • “Ce gadget qui me permet de joindre les autres n’importe où , n’importe quand “ le temps de la sorcière d’  Arni Thorarinsson
  • “il se demanda si cette démarche étrange ne pourrait pas à l’occasion produire quelque nouvelle idée et m’invita à travailler avec lui .” de chair et d’âme; Boris Cyrulnik
  • “Ce soir n’y tenant plus je me suis précipité chez le médecin.” le philosophe nu;  Alexandre Jolien
  • “les chaises dorées avec leurs tapisseries usées étaient disposées de ci de là, guindées comme des domestiques trop nombreux qui n’ont rien à faire.”  Nuits noires de John Steinbeck
  • “On ne savait rien de sa famille , ni de sa maison.”  “Mondo” de JM Le Clezio

IMGP5074

En empruntant le chemin  indiqué sur l’écran , je me demandais   si j’avais bien fait d’accepter l’invitation d’ Anselme Gravatar  . On ne savait rien de sa famille , ni de sa maison, mais lui était un peu connu dans le milieu artistique . J’avais entré l’itinéraire dans ce gadget qui me permet de joindre les autres n’importe où , n’importe quand , heureusement sinon je me serais certainement perdu . Mais comment faisait – on avant quand cet appareil n’existait pas ?   Je me le demande . Arrivé au numéro 11 de la rue d’enfer, je sonnais . Quelques minutes passèrent avant qu’il apparaisse . Il me fit entrer dans une pièce semblant appartenir à un passé révolu . Les chaises dorées avec leurs tapisseries usées étaient disposées de – ci de – là guindées comme des domestiques trop nombreux qui n’ont rien à faire . Un épais tapis, quelque peu élimé par endroit, recouvrait un sol qu’on devinait dallé . Un peu distrait  par le mobilier et l’atmosphère ambiante , je marchais sans regarder où je mettais les pieds contrairement à mon habitude , c’est alors que je trébuchai dans un pli du tapis et me tordis la cheville .

“ Ah mon dieu , vous avez l’air de ne pas avoir le pied très  ferme  , jeune homme, heureusement ce que je vais vous demander ne nécessite pas forcément de jouer au funambule “ ne put s’empêcher de remarquer Anselme.

En me voyant marcher,  claudiquant quelque peu, il se demanda si cette démarche étrange ne pourrait pas à l’occasion produire quelque nouvelle idée et m’invita à travailler avec lui .  Dans la pièce voisine  se trouvait un immense bureau encombré de classeurs,  de photos , et de revues de cinéma , il me proposa  de prendre place . Je me me calai  dans un grand fauteuil au vieux  cuir marron  quand il  commença à m’exposer son projet .

“J’ai regardé  les vidéos que vous avez postées sur you tube , je trouve que vous avez un certain talent. Voici  le scénario de mon prochain court métrage , je vous propose d’en  faire la bande son . “

L’histoire  était assez délirante , il s’agissait de deux vampires qui se retrouvaient après des années d’errance  dans  d’autres galaxies.  Je le laissais m’exposer ce qu’il désirait , je pris des notes sur les scènes  qu’il voulait  mettre en valeur avec un changement de tempo , peut être même avec un style musical différent . Au bout de deux heures je savais à peu près ce que j’allais écrire .

Il me demanda si je désirais un verre de whisky accompagné de quelques pistaches, je déclinai  cette offre car je devais encore passer au journal avant midi pour déposer deux articles  . Je pris donc congé et rejoignis tant bien que mal mon véhicule .  Je déposai comme prévu les articles sur les groupes des années 70 et me plongeai dans les notes prises chez Anselme . Au bout de quelque temps , les premières mesures de la partition s’imposèrent . Mais ma cheville soudain se rappela à mon bon souvenir , d’abord discrètement puis de plus violemment et ce soir n’y tenant plus je me suis précipité chez le médecin . En voyant l’hématome  le brave homme a d’abord poussé un cri :

“ Mazette vous n’avez pas fait semblant ! “

Puis il m’a vivement conseillé de garder le plus possible le pied à l’horizontal ,  m’a posé un pansement compressif et prescrit quelques antalgiques ainsi qu’un arrêt de travail .

J’ose espérer que ma  participation plaira à Anselme car  à cette heure je n’ai pas fermé l’œil de la nuit et la douleur est , comment dire , paroxystique ….

* * * Coucou en voyant vos commentaires , je dois préciser  que ce texte est purement imaginaire , je ne suis pas actuellement bloquée avec une entorse douloureuse mais j’en ai tellement eu que je n’ai eu aucun mal à l’infliger à  Philou mon personnage masculin .

Publicités

21 Réponses

  1. ma sciatique a dit non … bouhhhhhhhhhhh soleil mais on caille ! Bises

    J'aime

    18 avril 2016 à 11 h 03 min

  2. J’aime beaucoup. Cette histoire tient bien et avec ton tirage de phrases ce n’était vraiment pas facile. Bravo. Beau lundi

    J'aime

    18 avril 2016 à 11 h 22 min

  3. Et en plus c’est vrai ? tu t’es tordue la cheville, aïe, çà fait mal et heureusement que tu circules à vélo ! cela t’a cependant bien inspiré pour ce défi. J’ai essayé avec ma lecture du moment, la phrase était « Vous décalquez le patron de la tête de la poupée … etc … » pas facile de construire une histoire à partir de là mais je suis certaine que tu y arriverais.
    Pas dormi non plus, gastro, bobo … et depuis tôt ce matin j’ai des ouvriers qui me remplacent mes volets roulants ! fenêtres ouvertes, je t’écris bien emmitouflée …
    Bon courage, prends soin de toi et à bientôt !
    Bisous

    J'aime

    18 avril 2016 à 11 h 33 min

  4. Coucou Gisèle, ton texte raconte une véritable histoire, c’est vrai pour ta cheville? bravo pour ce défi très bien relevé. Bisous MTH

    J'aime

    18 avril 2016 à 11 h 37 min

  5. Ouille côté cheville Gisèle… Ca c’est moins rigolo dans la vraie vie ! Prompt rétablissement et merci aussi, chouette texte en imposé du 164 ! Bises de jill

    J'aime

    18 avril 2016 à 12 h 40 min

  6. Bravo Jazzy. Perso j’ai été moins disciplinée. Tout prenant les premiers livres qui jonchent ma table de nuit, j’ai triché concernant la 5ème phrase.
    Bises et bon début de semaine. ZAZA – https://zazarambette.fr

    J'aime

    18 avril 2016 à 12 h 51 min

  7. Désolée pour ta cheville, du repos !!!
    Encore un texte bien tourné, c’est pas simple avec des phrases qui n’ont pas de rapport en elles.
    Bises

    J'aime

    18 avril 2016 à 13 h 14 min

  8. Bravo, un texte bien tourné et c’est vrai que ce n’est pas drôle une entorse et en plus quand il y a déchirement de la malléole.
    Bonne journée
    Bises

    J'aime

    18 avril 2016 à 13 h 55 min

  9. Quelle bonne idée, c’est superbe! Bise et bonne journée dans la joie!

    J'aime

    18 avril 2016 à 14 h 08 min

  10. Tu as de l’imagination…..Inflige a Philou tant que c’est pas toi qui as mal! Bisousssssss

    J'aime

    18 avril 2016 à 16 h 19 min

  11. Une prouesse extraordinaire. Cinq phrases à placer dans un texte personnel.
    Pour la vidéo du St Quentin, je viens de voir les anémones qui pulsent.
    Entre les corydales et votre chien, peut être des cimeterres en photo.
    Et pour le frangipanier, je le note. Merci.
    Cette semaine on est sur Gap. Je désirais parcourir la passerelle sur LeBron, et la météo n’a pas voulu!

    Le bisou, et te souhaite de passer une bonne semaine.
    Yann

    J'aime

    18 avril 2016 à 16 h 24 min

  12. Magnifique…j’apprécie beaucoup ce texte…il faut avoir de l’imagination….bravo
    bonne soirée
    bisous

    J'aime

    18 avril 2016 à 16 h 45 min

  13. mireille du sablon

    Te connaissant , tu es capable de relever n’importe quel défi, la preuve est sous nos yeux!
    Bises du soir et…à demain
    Mireille du sablon

    J'aime

    18 avril 2016 à 20 h 14 min

  14. Bien oui, Gisèle, en lisant, j’ai tout de suite vu que ton personnage était masculin, mais je n’ai pu m’abstenir de penser à toi, tout de même ! Alors, surprise tout en fin de texte, de trouver cette explication 😀 Bravo à toi, défi superbement bien relevé ! Bonne fin de ce lundi à toi ! Bisous♥

    J'aime

    18 avril 2016 à 20 h 31 min

  15. La participation a, en tout cas, plu à une Belette.
    Maîtrise de la narration, des phrases qui parlent les unes aux autres : bravo !
    Car il faut dire que ce défi a quand-même donné du fil à retordre aux plumivores : )
    Douce soirée, Gisèle.

    J'aime

    18 avril 2016 à 22 h 05 min

  16. trezjosette2

    c’est si vrai ton histoire que j’y ai cru à ton entorse… bravo jazzy
    (j’ai vu de superbes magnolia fleurs ainsi que des promesses de mirabelles pendant mon séjour dans ta région…)

    J'aime

    19 avril 2016 à 10 h 09 min

  17. Tu as formidablement relevé ce défi. Bravo!

    J'aime

    19 avril 2016 à 14 h 54 min

  18. Ces phrases tirées au sort t’ont inspiré une vraie histoire. et c’est sûr qu’on ne peut oublier les entorses … bises et belle soirée

    J'aime

    19 avril 2016 à 16 h 38 min

  19. tu es vraiment douée et ton imagination fonctionne bien, bravo

    J'aime

    20 avril 2016 à 8 h 57 min

  20. Bravo voilà encore un défi réussi, je parle de celui des Croqueurs de Môts, pour celui que te propose Anselme, tu pourrais peut-être nous le proposer pour la prochaine barre hihi!!!
    Bisous Jazzy et pour ta cheville fais quand même attention hein, sachant que tu es sujette à l’entorse 😉
    Domi.

    J'aime

    21 avril 2016 à 15 h 51 min

  21. Ah vraiment un grand bravo ! tu es douée car imaginer un texte aussi cohérent avec de telles phrases inconciliables, fallait le faire !

    Merci bcp et gros bisous ravis

    J'aime

    23 avril 2016 à 15 h 39 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s