Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

jeudi vendredi

Pour participer un petit clic sur le logo de Violette

P6150001

Un miaulement plaintif, qui ferait fondre même le plus insensible des humains me tire des bras de Morphée . Depuis une semaine environ Babouche a un appétit incroyable et réclame sa pitance de plus en plus tôt . Comme stérilisée elle a une tendance à l’embonpoint , j’essaye tant bien que mal de conserver le même ratio mais visiblement elle n’a pas compris que c’était pour son bien ….

Le jeudi s’annonce calme, me voilà donc en route de bonne heure pour des activités de tri et de rangements. Le journal quotidien déposé sur la table par ma moitié m’écarte de cette activité quelques minutes . La une  passée,  je découvre les sujets du bac , je m’y attarde  en me disant que oui ils sont intéressants et méritent un billet , mais cela attendra un peu . Je dois  amener un ou deux cartons dans la cave de notre nouvel appartement , oui mais voilà le ciel en  décide autrement ( tiens je m’aperçois que là aussi le sujet 3 pourrait être envisagé voir ici  ) , des trombes d’eau se déversent par intermittence pas moyen de savoir si je peux arriver à temps sans que tout soit trempé. Je me lance donc à l’assaut de la montagne de linge à repasser dans la corbeille et promet de la remplir bien vite encore en lançant une nouvelle machine .

Qu’est ce qu’il dit encore le proverbe chinois, ah oui “ Qui veut gravir une montagne commence par le bas”  je m’y emploie donc sans tergiverser mais sans joie excessive non plus ,  ne comptant pas trop m’attarder donc sans  film ni série à visionner en même temps . La cuisson du lapin prenant une heure et quelques , je commence donc juste après le repassage à rassembler les ingrédients .

Flute  pas de tomate pour la recette au curry ! qu’à cela ne tienne  je vais l’adapter  avec un ersatz de tomate. Me voilà donc partie à saisir d’un côté les morceaux de lapin dans la cocote en fonte , de l’autre à faire revenir l’oignon en dés , avec la pomme en lamelle, le bouquet garni et  ce que je pense être le concentré de tomate, puis le lait de coco et  une cuillerée à café de curry  . Mais sitôt déposé dans la sauteuse je m’aperçois que  le concentré ressemble bizarrement à l’harissa , nom d’un petit bonhomme, je me suis trompée . Alors là abracadabra, je dilue , je goute, rajoute un peu plus de lait de coco , un vrai sauvetage in extrémis de la sauce dans laquelle doivent cuire les morceaux de lapin . Là j’avoue avoir un gros doute sur  la qualité de la prestation du repas de midi .

Je retourne à mes cartons, regarde  les blogs des copinautes , tout en surveillant la cuisson . L’heure de la sentence arrive , celle de passer à table . Première bouchée , ouf c’est mangeable et ce n’est pas le “tu as mis quel poivre ?” qui va me déstabiliser . Par contre j’éclate de rire et explique le comment du pourquoi de ce plat un peu épicé . Somme toute bien dosé c’est une variante de la recette qui mérite qu’on s’y attarde .

Vous croyez qu’aucune autre surprise n’arrive l’après midi de ce jeudi , que nenni , un gentil bourdon qui n’a certainement aucune envie de se mouiller dehors se balade sur le clavier de l’ordinateur . Ce n’est pas là qu’il trouvera à butiner,  j’entreprends donc de le faire monter sur ma main pour le poser dans le laurier du balcon . Mais visiblement monsieur a envie de rester au sec , il ne daigne pas descendre .

IMGP6043

N’ayant aucune envie de continuer mes activités avec lui j’essaye de le déposer sur les orchidées en secouant légèrement la main , erreur, grossière erreur , monsieur n’apprécie pas du tout qu’on l’oblige à partir et la douleur ressentie immédiatement le prouve . Me voilà avertie quand le bourdon décide vous n’avez pas intérêt à le contrarier !

Bon vendredi à toutes et tous

IMGP6044

 

 

Publicités

14 Réponses

  1. Bonjour Gisèle, c’est avec plaisir que je viens de lire ton billet, pour la recette tu t’es débrouillée comme « une chef » puisque c’était mangeable, dis toi que cela aurait pu être pire, du genre à finir à la poubelle et se retrouver avec chacun , une tranche de jambon blanc, cela dépanne bien tu sais. Pour le bourdon, il ne me viendrait pas à l’idée de le prendre même délicatement, tu vois , il n’a pas de reconnaissance. Quand je peux , je prends l’insecte indésirable avec un mouchoir ou un bout de sopalin et je le mets dehors, content ou pas je m’en fichue et ne serais pas piquée, quand je vois ce que me fait un simple piqûre de moustique!!!! Bisous et bonne après-midi pour moi, Troyes ce matin et Troyes cet après-midi , deux rendez-vous qui ne concordent pas , je suis rentrée à la maison n’ayant nulle envie de traîner dans les magasins par ce temps là , bof cela ne fera que 160 kms au compteur….MTH

    J'aime

    17 juin 2016 à 14 h 01 min

  2. la courageuse- un bourdon que tu laisses s’installer sur ta main !!
    le bougre ne s’est pas fait prier pour te piquer ! sale bête !!
    vinaigre sur la piqure —
    bisous apaisants !!

    J'aime

    17 juin 2016 à 14 h 24 min

  3. Bien belles tes orchidées, un tit rayon de soleil que j’apprécie particulièrement aujourd’hui.
    Exercice de style alimentaire réussi ou l’art et la manière d’accorder à sa façon.
    Cela rince à nouveau et ce n’est pas ton insecte récalcitrant qui me file le bourdon
    Bonne continuation pour les cartons et le reste
    Gros bisous

    J'aime

    17 juin 2016 à 14 h 44 min

  4. Ouh la de l’harissa… !!!! Là… c’est sûr que ça va pimenter monsieur lapin, même si en mode sauvetage la sauce… sourire, quant au bourdon, sur la main, imprudente Gisèle va… ,-) Méfiance avec les bestioles estivales tout de même… quant au temps guère mieux chez nous, grosse averse à l’instant, je te dis pas la tête des fleurs !!!! Bises de jill

    J'aime

    17 juin 2016 à 14 h 51 min

  5. La tarte tartin cette merveille est sur à une erreur au départ. Tu n’as pas peur des bourdons. Quand j’en vois je fuis

    J'aime

    17 juin 2016 à 15 h 19 min

  6. Tu as sauvé la recette de justesse, l’harissa c’est fort mais c’est passé quand même.
    Le bourdon j’étais certaine qu’il ne piquait pas donc je vais me méfier mais cette année il y en a beaucoup moins.
    Bon week-end.

    J'aime

    17 juin 2016 à 15 h 52 min

  7. Bonjour …
    Juste une petite correction de texte :
    <<< Le jeudi s’annonce calme, me voilà donc en route de bonne heure,  » de bonne humeur  » pour des activités de tri et de rangements >>>
    Pauvre … lapin ! … bourdon ! … etc. … J’aurais pété un plomb ! …
    Bonne journée … Amicalement … ¢ℓαυ∂є

    J'aime

    17 juin 2016 à 16 h 13 min

  8. covixlyon

    Bonjour,
    en ce moment Harissa au menu, masi c’est différent.
    Ben dit donc, le bourdon, je croyais qu’il sonnait à Paris! bon je déconne, mais il fallait oser le prendre.
    Bonne fin de semaine.
    Bises

    J'aime

    17 juin 2016 à 16 h 52 min

  9. Alors, je te souhaite un bon appétit pour ton lapin…au fait cela fait longtemps que j’en pas manger.Cet après-midi j’ai aperçu un nid de talène au abord de la forêt, j’ai porté Rocky pour éviter le pire….. les bourdons sont aussi dangereux.
    Un temps d’éclaircie pour l’instant
    Bon week-end
    Bisous

    J'aime

    17 juin 2016 à 17 h 36 min

  10. Coucou Jazzy,
    Voilà un jeudi dont tu te souviendras ! Pour la recette du lapin (j’adore cela) je retiens la recette avec des tomates, quoique l’harissa en quantité raisonnable ne me dérange pas personnellement !
    Par contre les piqure de bourdon, nom d’un petit bonhomme, cela fait très mal. Une seule façon de soulager est de cautériser avec une cigarette par exemple.
    Je vois que tu es toujours dans les cartons. A quand le déménagement définitif ????
    Bises et bonne soirée – ZAZA

    J'aime

    17 juin 2016 à 19 h 01 min

  11. Bravo pour la recette, alors, Gisèle et pour le sauvetage du bourdon également ! Bon matin de ce samedi et agréable week-end tout entier ! Bisous♥

    J'aime

    18 juin 2016 à 4 h 12 min

  12. marinachili

    Une journée bien racontée et plaisante.
    Bisous

    J'aime

    18 juin 2016 à 14 h 31 min

  13. Yvonne Anne

    Une journée vraiment bien remplie….J’ai adoré ta recette, je m’incline devant ta témérité et j’admire tes orchidées si ensoleillées….Bises à toi, Jazzy.

    J'aime

    18 juin 2016 à 18 h 14 min

  14. @nnie54

    Ah, il peut arriver de se tromper d’ingrédients, de croire que et au final… ; )) : / il n’est pas facile de prévoir avec ces pluies qui nous tombent dessus…à plus forte raison le transport vers votre nouveau logement. Que cela ne te fiche pas le bourdon Gisèle, tu y arriveras ! Je sais elle était trop facile…
    @nnie

    J'aime

    19 juin 2016 à 16 h 31 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s