Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Elise commença ……

Pour l’atelier d’Arlette un clic sur le prénom .

Employer les mots suivants dans un texte :

Joncher, affronter, tournoyer, réapproprier, retentir, débandade, tapis, contrée, cycle, migration, instinctivement, fidèle, incontournable, haut, ferme .

Suite de “se peut – t – il”.

PB080640

Elise commença par ranger son bureau, pour se réapproprier l’endroit. L’intrus avait fouillé méthodiquement partout dans la pièce, il avait même roulé le tapis , il devait avoir la ferme intention de trouver  l’ordinateur de Désirée.   Un bruit sans doute l’avait  empêché de poursuivre , la contrée était calme mais Elise avait quand même de proches  voisins . En désespoir de cause il s’était rabattu sur le sien, bien visible sur la table pensant qu’il recélait  aussi les mêmes données  . Avant de remettre à leur place les  livres et classeurs qui jonchaient le sol, elle prit quelques photos,  car c’était incontournable, elle allait devoir porter plainte à la police. 

Dehors le vent s’était levé et faisait tournoyer les samares depuis le haut de  l’érable jusqu’au sol, comme autant de petits hélicoptères . Lui revint alors l’image de  Désirée qui , fidèle à sa réputation de chahuteuse,  en pinçait un sur son nez, faisant rire toute la classe, pendant que le professeur s’évertuait à expliquer le cycle de la graine .  Bien sur cette attitude fut soldée par une punition, Désirée dut faire  un exposé sur la migration du  souci , ce joli papillon jaune des friches fleuries. La mémoire d’Elise  ne connaissait pas la moindre débandade , elle se rappelait  mot pour mot le compte rendu de son amie qui n’avait pas hésité à amener plusieurs spécimens . Elle se demandait encore à l’heure actuelle si le choix du papillon avait une quelconque signification .

Par James Lindsey at Ecology of Commanster, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1680674

 

Perdue  dans ses pensées , elle sursauta quand la sonnerie de son portable retentit  . Instinctivement elle sut que la police l’appelait et qu’elle devrait affronter une série de questions , elle était prête de toute façon à aider de son mieux les inspecteurs, tout en menant sa propre enquête . . . .à suivre .

Afin que vous ne perdiez pas le fil

1 Désirée et Elise

2 Elise ne se souciait

3 “ se peut – il “

Publicités

22 Réponses

  1. Ah ces gens qui se permettent d’entrer chez vous pour vous dévaliser, une mésaventure rageante !! Défi réussi et de belles photos jointes, merci Jazzy, là, bonne nuit, bises

    J'aime

    9 septembre 2016 à 0 h 27 min

  2. Ah ! Gisèle, je ne perds surtout pas le fil, car j’aime beaucoup ces suites. Je trouve cela très intéressant ! Bravo ! Bon matin ! Bisous♥

    J'aime

    9 septembre 2016 à 3 h 05 min

  3. J’ai aimé lire ton texte avec deux parties très différentes, vivement la suite.. Bon week-end. Bises

    J'aime

    9 septembre 2016 à 6 h 52 min

  4. coucou Jazzy
    quelle super lecture dès ce matin
    très bon week-end
    bisous

    J'aime

    9 septembre 2016 à 8 h 45 min

  5. ah ah ah les indices arrivent mais pas encore la solution……..

    J'aime

    9 septembre 2016 à 8 h 48 min

  6. Bonjour …

    Elise-lise Elise et moi
    Elise-lise et moi
    Elise-lise Elise et moi
    On est heureux comme ça

    Nous avons beaucoup dansé
    On a bu même un peu trop
    Dans le désordre on s’est réveillés
    Un tas de vêtements en lambeaux

    Énervant tout cela ! … …
    Bonne journée … Amicalement … ¢ℓαυ∂є

    J'aime

    9 septembre 2016 à 9 h 13 min

  7. Coucou Jazzy,
    C’est chouette de glisser ton récit au fil des défis d’écriture, mais à suivre, à suivre…. tu nous laisse nus notre faim ! 😊
    Bises et bon vendredi

    J'aime

    9 septembre 2016 à 9 h 22 min

  8. Mais que trouve-t-on dans le disque dur de cet ordinateur, dans sa mémoire RAM, dans le pixel égaré?
    Avant de savoir la ou les réponses, je viens chez toi pour le cours de sciences nature-AILES.
    Tu dois être un bon prof, les élèves  » samarent  » beaucoup avec cette colle de la graine de l’hélicoptère.
    Challenge réussi, ces mots imposés se fondent bien dans la suite de ton histoire.
    Bises estivales et bon Wend à suivre …..
    Yann

    J'aime

    9 septembre 2016 à 10 h 58 min

  9. Coucou payse ! je t’ai amené une pleine bobine de fil ! Ne perds rien ! Je reviens petit à petit, je disais pas ailleurs que je n’avais jamais vu pousser des fleurs sèches, glaïeuls, hortensias … on a jamais vu une telle sécheresse et c’est partout dans tous les jardins du « Mont » ! Je ne perd pas le fil ….
    On sèche sur pied ! Bisous dans ton nouvel antre !

    J'aime

    9 septembre 2016 à 12 h 03 min

  10. Bonjour Gisèle, la suite vite, c’est palpitant qui aura la solution Elise ou la police, je me tords les méninges et je crois que ce sera Elise. Bisous et bon après-midi MTH

    J'aime

    9 septembre 2016 à 14 h 02 min

  11. Joli texte, bravo, joli papillon jaune sur jaune, la fleur et le papillon forment toujours des couples aux couleurs bien assorties. J’ai remarqué cela … Tes feuilles me font penser à l’automne, à ce grand jeux d’herbier organisé par l’ami Yann : http://yannn.eklablog.com/ Déjà bientôt un an ? comme le temps passe …
    Bon week-end ensoleillé et gros bisous

    J'aime

    9 septembre 2016 à 14 h 14 min

  12. Bonsoir Gisèle
    C’est ma hantise rentrer une fois chez moi et voir ma maison sans dessus dessous
    bel atelier
    bonne soirée
    bises
    LILI

    J'aime

    9 septembre 2016 à 17 h 53 min

  13. mireille du sablon

    … non non je ne perds pas le fil…j’attends même la suite avec impatience…
    Bises du soir de Mireille du sablon

    J'aime

    9 septembre 2016 à 20 h 18 min

  14. Yvonne Anne

    Je ne perds pas le fil de ton histoire….Les mésaventures d’Elise sont palpitantes…le suspense est là….et je trépigne d’impatience …..
    Bisous et belle soirée, Jazzy.

    J'aime

    9 septembre 2016 à 20 h 49 min

  15. Coucou Gisèle. Je ne sais pas si j’ai perdu le fil, ou pas, mais quel bonheur de se perdre sur tes pages, que ce soit dans les mots ou dans les photos ! Bravo et gros bisous !

    J'aime

    10 septembre 2016 à 8 h 57 min

  16. Je faisais pareil avec les samares et je respirais dans les fleurs de liserons pour les coller à mon nez jusqu’au jour où j’ai pris une bonne claque de la part de ma mère. Elle m’avait déjà dit de ne pas le faire à cause des insectes qui pouvaient s’y trouver et rentrer profondément dans mon nez, c’est resté dans ma mémoire.
    Bon week-end.

    J'aime

    10 septembre 2016 à 11 h 29 min

  17. Pingback: Caroline | le bon coté des choses

  18. covixlyon

    On est pris dans les mailels de l’intrigue et Èlise doit aussi s’en dépêtrer.
    Bonne journée
    Bises

    J'aime

    11 septembre 2016 à 15 h 09 min

  19. Bonsoir Gisèle! Je suis rentrée, donc je fais le tour ce soir. Joli texte, comme d’habitude. Merci beaucoup. Bonne soirée!

    J'aime

    18 septembre 2016 à 20 h 21 min

  20. Pingback: A vos plumes – Chez Arlette | De Vous à Moi

  21. et voilà comme d’habitude avec mes retards de courriels je marche à reculons, mais ça va je suis malgré tout (rire)
    bisous
    Mandrine

    J'aime

    27 septembre 2016 à 20 h 41 min

  22. Pingback: Antoine Lorrain , le notaire …… | le bon coté des choses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s