Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

naturalibus

LE PETIT JEU DE LETTRES (85 )

Pour participer au petit jeu de lettres de Lady Marianne un clic sur le tableau

Naturalibus  ( in ) :  locution adverbiale  signifiant dans l’état de nudité , dans le plus simple appareil 

Les anagrammes sont soulignées dans le texte .

Suite de pensif l’inspecteur

P9220099

Oeuvre de Claude Braun à l’exposition “blessure” de la cathédrale de Metz

Colin essaya quand même plusieurs fois de démarrer l’ordinateur en mode sans échec , usant même  de la pression sur le bouton on off, mais rien n’y fit . Bastian le spécialiste de l’informatique était introuvable, il aurait pu prévenir quand même , cet abruti était certainement en train de débiter son baratin à Sabrina la nouvelle stagiaire Dieu sait où . Il abusait !  à chaque fois qu’une nouvelle arrivait dans la maison c’était la même histoire , il se transformait en tribun de  l’informatique en l’incitant à rejoindre à rejoindre sa tribu . L’inspecteur râlait tant et plus après le technicien mais  saluait  son efficacité  à faire parler les machines. Mais pour l’instant il brulait de savoir ce que contenait l’ordinateur de Désirée ..

En prononçant ce prénom, il se souvint en un déclic de ce qu’avait dit Elise , le logiciel qu’elle devait installer.  Se pourrait – il qu’elle maitrise l’outil informatique au point de l’aider ?  Qui ne tente rien n’a rien , ce n’était pas dans ses habitudes de solliciter une personne de l’entourage de la  victime, mais là, il n’avait pas le choix s’il voulait que l’enquête avance . Brisant ses dernières réticences à l’impliquer,  il composa le numéro d’Elise .  Quand elle arriva une dizaine de minutes plus tard dans son bureau il la salua en la remerciant vivement pour sa diligence . Elise se mit de suite au travail , usant de tout un savoir faire acquis depuis des années auprès de son frère Alain ancien hacker travaillant maintenant  pour une grande firme de sécurité informatique . Elle n’allait pas y passer des nuits , déjà l’écran s’éclairait et la page d’accueil s’affichait . A la demande de l’inspecteur elle continua son analyse . Elle remarqua de suite un  intrus dans les documents , un drôle de répertoire qui ne s’ouvrait pas . Mais rien ne résistait à Elise et bientôt le contenu s’afficha , des photos de Désirée et d’un édile de la ville in naturalibus , qui ne laissaient aucun doute sur le caractère brutal des relations sexuelles entretenues  ….à suivre .

Publicités

16 Réponses

  1. Plus grans chose ne fait sans l’informatique a présent !
    Regarde même ton inspecteur en a besoin !
    Que va t il trouver grace a Elise dans cette machine ???

    J'aime

    9 octobre 2016 à 10 h 49 min

  2. roo un détraqué sur la blogo-
    ça craint- !!
    une belle suite à cette intrigue policière- bravo net merci !!
    gros bisous- bon dimanche-

    J'aime

    9 octobre 2016 à 11 h 41 min

  3. Bonjour Gisèle, ah que ce récit est palpitant, elle est douée Elise! bisous et bonne journée MTH

    J'aime

    9 octobre 2016 à 11 h 45 min

  4. Rô, compromettant, en effet… ça change la donne !!! Belle journée Jazzy, bises

    J'aime

    9 octobre 2016 à 12 h 50 min

  5. Bonjour d’Angers …
    Ah ! Si les ordinateurs nous mettent à nu maintenant …
    Bonne journée … Amicalement … ¢ℓαυ∂є

    J'aime

    9 octobre 2016 à 13 h 25 min

  6. memeyoyo

    Ah les ordinateurs – On devrait s’en méfier !!! ils enferment beaucoup de nos secrets !!! bon dimanche – Bisous

    J'aime

    9 octobre 2016 à 14 h 27 min

  7. ouille ça se dénoue gentiment mais m’est avis que la personne incriminée va être protégée par son statut….la suite diras. Bisous et BRAVO

    J'aime

    9 octobre 2016 à 15 h 36 min

  8. Tout cela, je présume, va finir par un scandale, si l’affaire est dévoilée ! plus rien ne nous étonne maintenant sur Internet et ailleurs.
    Bonne fin de journée et à bientôt.

    J'aime

    9 octobre 2016 à 16 h 35 min

  9. mireille du sablon

    …tout se lit sur un ordi même bien caché!
    Temps pas terrible mais petit tour quand même sur le marathon… »l’homme de la maison » régulait la circulation à une entrée de la ville.
    Bisous du jour de Mireille du sablon

    J'aime

    9 octobre 2016 à 16 h 39 min

  10. En effet, rien n’est à l’abri, sur un ordinateur ! Bonne suite, Gisèle … agréable fin de ce jour ! Bisous♥

    J'aime

    9 octobre 2016 à 20 h 39 min

  11. Je me suis toujours méfier de ces ordinateurs..rien n’est en sécurité…Bises

    J'aime

    9 octobre 2016 à 21 h 25 min

  12. La police est connectée maintenant mais parfois ils sont comme nous, ils rament.
    Bonne journée.

    J'aime

    10 octobre 2016 à 10 h 47 min

  13. Ouf! il a pu ouvrir la machine, et avec la complicité de l’amie de la victime, mais il semble que l’on s’achemine dans un tiroir de découvertes plus étonantes les unes que les autres.
    Bonne journée
    Bises

    J'aime

    10 octobre 2016 à 11 h 44 min

  14. Coucou du vendredi
    Quelle suite chouette et qui tient la route !
    Bisous et bonne fin de semaine
    Béa kimcat
    http://kimcat1b58.eklablog.com/

    J'aime

    14 octobre 2016 à 11 h 07 min

  15. Et merci pour ton commentaire
    Bizzz

    J'aime

    14 octobre 2016 à 13 h 43 min

  16. Pingback: Antoine Lorrain , le notaire …… | le bon coté des choses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s