Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Il sortit de la maison …..

dyn003_original_480_480_gif_2513474_e965d66342262aceef7a5f17b5e6204d_thumb3

Pour l’atelier de Mandrine la magie des mots un clic sur le logo . Il s’agit de commencer un texte par cette phrase :

Il sortit de la maison sous la lumière étrange de la lune et marcha pieds nus jusqu’au bout de la rue …”

IMGP0028

Il sortit de la maison sous la lumière étrange de la lune et marcha pieds nus jusqu’au bout de la rue . Il n’avait pas rêvé tout à l’heure , il s’agissait bien  de hurlements de bête , ceux là même qui l’avaient incité à quitter son lit d’un seul bond et à suivre son instinct  .  Les loups qui avaient été sa seule famille pendant des années  étaient là   s’avançant prudemment dans la cité déserte . Un grand male noir aux yeux d’or à leur tête remontait les quais , la truffe à l’affut du moindre effluve , il savait qui il était venu chercher . Avec sa meute il avait parcouru des kilomètres à travers monts et forêts pour retrouver celui qui avait été des leurs il y avait  maintenant trois années . En apercevant la silhouette de l’homme en haut de la rue , il stoppa net ,  s’assit  le museau  pointé vers le ciel, les yeux clos et se mit à hurler longuement pour signaler sa présence . Les harmoniques aigues émises par le loup noir envoutait toujours autant l’homme qui se mit à lui répondre de la même manière .

La bête  s’élança alors vers lui à grandes enjambées suivi de tous ses congénères .  Arrivé à un mètre de lui il le contourna , agitant la queue et échangeant de brefs coups de langue avec un autre mâle de premier rang . Patient, il attendit que l’homme  signifie son appartenance au groupe en se roulant à ses pieds . Des glapissements se firent entendre un peu partout dans la meute , le bipède était encore des leurs et il n’allait pas tarder à les suivre .

IMGP5234

Il avait cru pouvoir se réinsérer dans la société humaine mais tout alla de mal en pis au fur et à mesure que le temps passait. La grande guerre des continents avait éclaté et il s’était retrouvé très rapidement le dernier habitant de la cité des trois lunes . Comment les loups l’avaient – ils retrouvé , il l’ignorait,  mais jamais il n’avait douté de leur intégrité et de leur fidélité . En leur compagnie il reprit le chemin de sa maison pour y prendre quelques effets , il n’avait pas besoin de grand chose mais il avait quand même pris quelques habitudes de confort durant ces années . Puis il  quitta à tout jamais le béton de la cité avec qui il n’avait plus rien à partager pour retrouver la communication au sein du groupe de canidés ensemble ils  retourneraient bientôt  au cœur de la forêt .

PA200071

  

Publicités

23 Réponses

  1. Un début d’histoire en imposé et l’imaginaire fait le reste… Vivre avec les loups quand le monde des hommes ne vaut gère grand chose…. merci, bises

    J'aime

    22 octobre 2016 à 0 h 46 min

  2. Bravo Gisèle ! Une vie toute différente, que celle d’avec les loups mais, pourquoi pas, hein ! Bon matin de ce samedi ! Bisous♥

    J'aime

    22 octobre 2016 à 3 h 07 min

  3. magnifique ce texte et la photo du loup ouah ! superbe
    bises et à bientôt.
    lyly

    J'aime

    22 octobre 2016 à 7 h 01 min

  4. Bonjour d’Angers …

    A mauvais chien ne peut-on monstrer le loup ; A mol pasteur le loup chie laine ; Au chair de loup sauce de chien ; Bien a crié le loup qui sa proye rescoult ; Depuis que la brebis est vieille le loup lu mange bien ; En la peau ou le loup est luy convient mourir ; Homme seul est viande au loup ; Jeune en sa croissance a un loup en la panse ; Il fait mauvais aller au bois quand les loups se mangent l’un l’autre ; Le dernier loup le mange ; La faim chasse les loups hors du bois ; La mauvaise garde paist souvent le loup ; Qui parle du loup ou en voit la queue ; Qui fuit lu brebis le loup le mange ; Tandis que le chien crie le loup s’en fuit ; Tandis que les chiens s’entregrondent le loup dévore la brebis ; Tandis que le loup muse la brebis entre au bois.

    Bonne journée … Amicalement … ¢ℓαυ∂є

    J'aime

    22 octobre 2016 à 9 h 30 min

  5. Hello Gisèle, un petit coucou par ici en espérant que tout va bien chez toi et pour te souhaiter bon week end…

    J'aime

    22 octobre 2016 à 9 h 38 min

  6. Bonjour Gisèle bravo, je me demande parfois s’il ne vaudrait pas mieux vivre avec des loups plutôt que certains hommes … Bisous et bonne journée MTH

    Aimé par 1 personne

    22 octobre 2016 à 9 h 43 min

  7. Hé bien voilà un 1er chapitre pour un roman fantastique…………Bravo Gisèle.

    J'aime

    22 octobre 2016 à 10 h 39 min

  8. une belle participation ! pas facile avec le début imposé-
    j’aime le loup et tous les animaux !
    le loup et sa meute bel exemple de communauté—
    bisous-

    J'aime

    22 octobre 2016 à 10 h 52 min

  9. Bonjour Gisèle
    wouaww on dirait que tu lis un livre tellement c’est prenant cette histoire
    bravo comme toujours
    bon week end
    bisous
    LILI

    J'aime

    22 octobre 2016 à 11 h 00 min

  10. covixlyon

    Bonjour,
    Superbe texte, une fable qui appel à revoir notre codition avec la nature.
    Bonne journée
    Bises

    J'aime

    22 octobre 2016 à 12 h 43 min

  11. Il y a bien raison de retourner avec ses pots les loups ! les humains, bof ! ils comprennent rien à rien et ne font que des bêtises.
    Je comprends tes soucis avec Babouche, je suis passée par là. Je n’avais pas les moyens financiers pour la soigner (200 €/m) et plus d’hôpital gratuit à la SPA. Je m’en veux toujours autant de la décision proposée par le vétérinaire mais que faire ? elle souffrait trop. On les aime nos animaux, pas que les loups, tous les animaux.
    Le brouillard est levé mais des nuages arrivent … dur pour les photos.
    Merci pour ta belle histoire et bon week-end
    Gros bisous

    J'aime

    22 octobre 2016 à 13 h 15 min

  12. Superbe un début de roman ou en tout cas texte avec suite? on espère c’est bon ça….Bisoussss

    J'aime

    22 octobre 2016 à 15 h 48 min

  13. Pas facile de vivre avec les loups, ils ont toujours un dominant, si l’homme le devient c’est gagné sinon il faut se soumettre.
    Bon week-end

    J'aime

    22 octobre 2016 à 16 h 36 min

  14. Un très joli texte, gisèle qui fait rêver, pour peu que l’imagination suive son cours… et l’on peut ainsi poursuivre ton chemin… Avec une copine, il y a quelques années, on avait participé à un jeu de ce style lancé par un blogueur qui nous proposait d’écrire à plusieurs mains… nous avions fait un petit bout de chemin avec un texte, nous renvoyant la balle à chaque fois… malheureusement, un jour elle s’est lassée, moi j’avais adoré !!
    Pour ton texte, juste deux petites choses (mais je chipote 🙂 ) : effluve est un mot féminin, donc ta phrase devrait être : « à l’affût de la moindre effluve »… et le mot aigües prend un tréma sinon on prononcerait le u comme guitare… 😉 Voilà, ce sont mes années de cours de français qui ressortent (je donnais des cours à la maison)… désolée et si ça t’embête, n’hésite pas à me le dire, je m’abstiendrais à l’avenir 😉 Avec ma fibromyalgie, je ne suis plus capable de donner des cours et je fais moi-même des fautes à présent (parfois tellement grosses que j’en ai vraiment honte !) mais quand j’en vois, je ne peux m’empêcher de les remarquer… désolée, hein… Cela n’enlève rien à la créativité de ton joli texte et dis-toi que la plupart des écrivains en font encore bien plus !! Les « lecteurs » des boîtes d’édition pourraient t’en donner quelques exemples !!
    De gros bisous Gisèle et bon week-end à toi.
    CAth

    J'aime

    22 octobre 2016 à 17 h 13 min

    • Coucou, crois bien que pour effluve j’ai longtemps hésité, car d’emblée je l’aurais mis au féminin, j’ai vérifié sur le dictionnaire Larousse et Robert c’est bien masculin . Il y a un certain nombre de mots comme ça qui me posent problème et je préfère vérifier . Pour aiguës tout à fait d’accord , je suis fâchée avec tous les accents, d’ailleurs il y en a que j’ai aussi oublié c’est le circonflexe à affût . Tes remarques ne me dérangent pas du tout ne t’inquiète pas .

      Aimé par 1 personne

      22 octobre 2016 à 18 h 12 min

  15. mireille du sablon

    Merci Jazzy pour ce très beau texte, ton imagination est sans bornes….
    Nous venons de rentrer de Nancy, temps gris mais la bonne humeur était bien présente…à voir pour une prochaine sortie!
    Bises du soir de Mireille du sablon

    J'aime

    22 octobre 2016 à 19 h 06 min

  16. @nnie54

    On plonge facilement dans ton imaginaire Gisèle. Les loups sont entrés dans la ville comme disait le titre de la chanson de Reggiani mais ils ne sont pas repartis tout seuls !
    Bon week-end en famille je pense….bisous
    @nnie

    J'aime

    22 octobre 2016 à 20 h 48 min

  17. belle histoire….vivre avec les loups c’est assez compliqué…bon dimanche

    J'aime

    23 octobre 2016 à 11 h 52 min

  18. memeyoyo

    Vivre avec les loups – cela me fait penser au livre de la jungle !!!
    Avec cette phrase imposée, tu as fait un très beau texte – Bravo
    Bises

    J'aime

    23 octobre 2016 à 19 h 15 min

  19. Une magnifique histoire faite à partir d’une phrase imposée,
    Mon livre parle de baleines et de mer, mais j’aime aussi ton histoire
    Bonne soirée
    Bisous
    Mandrine

    J'aime

    28 octobre 2016 à 22 h 35 min

  20. Pingback: Nouvel atelier de la Magie des mots plus récapitulatif | Mandrine6's Blog

  21. Warda Assoula

    WAW superbe j ‘ai adoré!!!! continue!!!!

    J'aime

    8 novembre 2016 à 10 h 22 min

  22. je n’ai plus les bons réflexes. Je vois passer les ateliers sous mon nez….toujours trop tard ! Mais comment je faisais AVANT ?
    Aujourd’hui une question posée par Naguy avec comme réponse « danse avec les loups ». J’avais adoré WOLF avec Nicholson. Première et seule fois où je suis allée au cinéma juste avec mon fils aîné adolescent. Petit, ça ne compte pas ! 😀

    J'aime

    10 novembre 2016 à 17 h 34 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s