Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Le crépuscule …..

dyn003_original_480_480_gif_2513474_e965d66342262aceef7a5f17b5e6204d_thumb3

Pour l’atelier de Mandrine un clic sur le logo .

IMGP6304

Le crépuscule descend privant les arbres et l’herbe de couleur . Imperceptiblement, les bruits s’étouffent  dans la futaie . La maison toute en rondins   se distingue à peine depuis le chemin , bien protégée des regards des curieux par des remparts impressionnants de sapins , une barrière des plus étanches . Pour les cerfs , chevreuils et sangliers, il n’existe pas de frontière , point n’est besoin de  lumière du jour pour s’aventurer aux abords de la demeure où vit un couple très épris l’un de l’autre. Loin de l’agitation de la ville ils préfèrent vivre leur amour au cœur de la forêt,  profitant ainsi des visites animales .

IMGP1153

Ce soir pourtant,  les visiteurs ne sont pas au rendez – vous ,  car le cheval est déjà prêt à partir devant la maison . L’homme doit en effet quitter ce havre de paix et ramener de la ville éloignée les matériaux nécessaires à l’élaboration des bijoux que sa femme et lui créent . La séparation, même si elle n’est que de quelques jours, se compte en milliers de secondes loin l’un de l’autre .Une vraie déchirure pour ces deux êtres vivant en osmose parfaite . Prenant les rênes de son cheval,  il faut  se résoudre à quitter la main de son épouse , tout doucement il laisse cette main glisser et  s’éloigne à travers bois .

IMGP5657

Le temps se met à couler …les pensées de l’épouse s’envolent pendant les longues heures d’attente . Pour tromper son ennui elle se plonge dans la réalisation de confitures . Les framboises au parfum délicat,  les fraises des bois aux accents sucrés rejoignent la marmite  cuivrée . Laissant couler le long de sa longue cuillère en bois le jus épais  , elle imagine déjà le bonheur partagé à déguster ensemble, au coin du feu , les galettes sublimées par cette gelée …. Mais soudain, fenêtres ouvertes , le silence inhabituel qui règne autour d’elle l’intrigue,  le froissement des ailes des oiseaux , la multitude  de petits craquements des rongeurs en maraude, l’aboiement de quelque chevreuil , tout cela a disparu . Un peu inquiète elle sort de la maison . A la lisière des arbres quelle n’est pas sa surprise quand elle découvre, couchés tranquillement dans l’herbe grasse, une vingtaine d’hommes armés jusqu’aux dents . A leurs pieds gisent des oiseaux pris aux piège dans des nasses, des chevreuils qu’une flèche a stoppés dans un ultime bond . Seule face à ces hommes elle ne sait que penser . L’un d’entre eux d’ailleurs la détaille avec assurance , de ses yeux  ne subsiste qu’une fente qui n’augure rien de bon ….à suivre…

IMGP5654

 

 

 

Publicités

21 Réponses

  1. Oh mon dieu Gisèle… que va t’il arriver à cette épouse, superbes tes photos, et celle du cerf… qui semble te surveiller de son oeil fier, à suivre…. bonne nuit, bises

    J'aime

    15 novembre 2016 à 0 h 25 min

  2. Gisàle !! tu as photographier un cerf !…….. Quelle chance ……………Sublime photo !
    Tu sais bien laisser un certain mystère et ce n’est que mieux pour la suite………

    J'aime

    15 novembre 2016 à 1 h 25 min

  3. Superbe le cerf. Excuse ce commentaire raccourci mais avec mon traitement j’ai l’extrémité des doigts irritée avec mon traitement et je diminue le temps de frappe sur mon clavier. Bon mardi. Bisous

    J'aime

    15 novembre 2016 à 7 h 05 min

  4. sevylivres

    Oh mon Dieu, je sens qu’elle est bien mal barrée la pauvre !

    J'aime

    15 novembre 2016 à 7 h 15 min

  5. Coucou Jazzy,
    Joli récit qui nous plonge dans le suspens … vite la suite. Tes photos sont magnifiques.
    Bises et bon mardi

    J'aime

    15 novembre 2016 à 8 h 04 min

  6. superbe article et magnifique photo
    bises et a bientôt

    J'aime

    15 novembre 2016 à 8 h 14 min

  7. ocgall

    Bonjour d’Angers …
    Magnifique cervidé dans un ciel merveilleux …
    Bonne journée … Amicalement … ¢ℓαυ∂є

    J'aime

    15 novembre 2016 à 9 h 22 min

  8. Superbe article et magnifiques photos….bonne journée

    J'aime

    15 novembre 2016 à 9 h 37 min

  9. J’espère que le mari va vite revenir sinon ça va mal finir et ça ne me plairait pas du tout.
    Pas mal le suspense !
    Bonne journée.

    J'aime

    15 novembre 2016 à 10 h 50 min

  10. lespigaou30

    Son mari avait du mal à la laisser, il devait pressentir le drame qui rodait.
    Ne nous fais pas trop attendre la suite.
    Passe une belle journée
    Bisous
    Maryse http://lespigaou.canalblog.com/

    J'aime

    15 novembre 2016 à 11 h 23 min

  11. bonjour Gisèle, ça y est me voilà accro à ton histoire, je me demande comment cela va se finir, enfin j’espère pas tout de suite car je veux encore lire cette histoire qui relève superbement le défi Bisous MTH

    J'aime

    15 novembre 2016 à 11 h 49 min

  12. Bonjour Gisèle
    un beau suspens pour cet atelier
    on attend la suite avec impatience
    j’espère que son mari va vite revenir pour aiser son épouse.
    bisous
    LILI

    J'aime

    15 novembre 2016 à 12 h 25 min

  13. Houlala, j’attends de savoir la suite !
    Bon mardi, bisou @.

    J'aime

    15 novembre 2016 à 13 h 08 min

  14. C’est super, Gisèle mais, je crains pour la dame … ouf !
    Quelles magnifiques photos !
    Bonne soirée à toi !
    Bisous♥

    J'aime

    15 novembre 2016 à 17 h 17 min

  15. memeyoyo

    Ton récit m’intrigue – que va t-il arriver à cette femme isolée – Vivement la suite – Bonne soirée – Bisous

    J'aime

    15 novembre 2016 à 22 h 34 min

  16. Oh ! Zut alors que se passe-t-il dans ce paradis ??
    Tu nous tiens en haleine là…
    la suite SVP (rire)
    Merci de ta participation
    Douce nuit
    Bisous
    Mandrine

    J'aime

    15 novembre 2016 à 23 h 37 min

  17. covixlyon

    Oups,
    Une ambiance bien sombre et cela me dit quelque chose!
    Bonne journée
    Bises

    J'aime

    16 novembre 2016 à 11 h 14 min

  18. Yvonne Anne

    La beauté de tes photos et ta narration m’ont captivée, Jazzy.Mais je préfère, pour l’heure, être à ma place, bien à l’abri.Je tremble pour cette femme et espère que rien de bien fâcheux ne va lui arriver!!
    Bisous et bonne journée.

    J'aime

    16 novembre 2016 à 11 h 49 min

  19. Pingback: Voilà …. | le bon coté des choses

  20. Pingback: Ergadis | le bon coté des choses

  21. Ton écrit est fort bien rédigé. Rapidement on accroche à l’histoire puis, dès que la femme se retrouve seule, on comprend que cette solitude n’augure rien de bon.
    L’arrivée des hommes le prouve et laisse prévoir une tragédie.
    Mis à part ce texte fort bien construit, je suis resté en admiration devant cette photo de cerf : j’espère bien qu’un jour je parviendrai à en réussir une aussi belle !

    J'aime

    24 novembre 2016 à 17 h 59 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s