Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Diogène

abécédaires philosophes et auteurs divers

Pour l’abécédaire de Violette un clic sur le logo

Fichier:Paride Pascucci - Alessandro e Diogene.jpg

 J’ai de suite pensé à Diogène, celui du tableau, quand cette lettre D s’est présentée pour l’abécédaire de Violette ,  par contre ce que je ne savais pas c’est qu’il en existait autant.

Celui dont je vais vous parler est un philosophe grec de l’antiquité, il est dit de Sinope ou le cynique en raison de  l’école qu’il représente . Il fut en effet le plus célèbre disciple d’Antisthène avec qui il fonda le cynisme.  Il est contemporain de Philippe II de Macédoine et de son fils Alexandre .Tantôt représenté comme un hédoniste débauché et irréligieux , tantôt comme un un ascète volontaire et héroïque il ne laisse personne indifférent .

D’ailleurs les peintres ne s’y sont pas trompés puisque c’est un personnage que l’on retrouve sur plusieurs toiles célèbres comme celle de Raphael dans sa grande fresque du Vatican

  celle de Jean – Léon Gérome artiste peintre académique d’histoire né à Vesoul , professeur à l’école des beaux arts de Paris considéré comme “peintre pompier”   

Jean-Léon Gérôme - Diogenes - Walters 37131.jpg

Par Jean-Léon Gérôme — Walters Art Museum: Home page  Info about artwork, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=323523

Celle de John William Waterhouse peintre britannique néoclassique et préraphaélite

Waterhouse-Diogenes.jpg

Par John William Waterhouse — http://nibiryukov.narod.ru/nb_pinacoteca/nb_pinacoteca_painting/nb_pinacoteca_waterhouse_diogenes.jpg, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=672541

Préconisant une vie simple proche de la nature , il dénonce l’artifice des conventions sociales et le prouve en se contentant d’une jarre pour dormir. Il court en plein jour avec une lampe allumée , vit dans un tonneau et quand  quelqu’un passe devant lui il lui crache dessus et se plaint qu’il lui cache la lumière .

“les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent chers “

“ Les mathématiciens étudient le soleil et la lune mais ils oublient ce qu’ils ont sous leur pied “

“l’espérance est la dernière chose qui meurt chez l’homme “

*

D’autre part il prône la liberté sexuelle totale, , l’indifférence à la sépulture, l’égalité entre hommes et femmes , la négation du sacré, la remise en cause de la cité et de ses lois, la suppression des armes et de la monnaie , l’autosuffisance . L’amour était considéré comme  absurde , on ne devait s’attacher à personne .

Le premier tableau le représente face  à Alexandre le Grand , leur conversation a été rapportée par Plutarque , Cicéron et Diogène Laerce voilà ce qui s’est dit :

Demande-moi ce que tu veux, je te le donnerai.
— Ôte-toi de mon Soleil. (« Μικρὸν ἀπὸ τοῦ ἡλίου μετάστηθι. » – « Mikròn apò toû hêliou metástêthi. » – littéralement : « Tiens-toi un peu à l’écart de mon Soleil. »)
— N’as-tu pas peur de moi ?
— Qu’es-tu donc ? Un bien ou un mal ?
— Un bien.
— Qui donc pourrait craindre le bien ? »

Par Diogenes-statue-Sinop.JPG: Tony fderivative work: Singinglemon (talk) — Diogenes-statue-Sinop.JPG, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=11169690

Mort à 86 ans des suites d’une infection , ou à la suite d’un pari ( les avis divergent , il serait même question d’arrêter de respirer volontairement ) il voulait que son corps soit jeté à la voirie mais ses amis lui firent des funérailles magnifiques et sur son tombeau on peut lire : 

« Même le bronze subit le vieillissement du temps,
Mais ta renommée, Diogène, l’éternité ne la détruira point.
Car toi seul as montré aux mortels la gloire d’une vie indépendante
Et le sentier de l’existence heureuse le plus facile à parcourir. »

 

Publicités

15 Réponses

  1. Un baba cool avant l’heure… c’est bien de s’en souvenir ma foi, merci Jazzy, bonne nuit, bises

    J'aime

    19 novembre 2016 à 0 h 20 min

  2. Les trois citations sont encore vérifiées aujourd’hui…
    Bonne journée
    amicalement

    J'aime

    19 novembre 2016 à 8 h 10 min

  3. sevylivres

    J’aime bien son côté, on va voir la lune mais on oublie ce qu’on a sous les pieds. Cela pourrait être appris par cœur et médité par nos politiciens !

    J'aime

    19 novembre 2016 à 8 h 19 min

  4. une belle participation pour Violette et je prends ton lien pour le tableau du samedi-
    bisous-

    J'aime

    19 novembre 2016 à 9 h 18 min

  5. ocgall

    Bonjour d’Angers …
    Là ! Là je m’y trompe dans la “suite” familiale … mais, y’a des idées à remettre au goût du jour …
    Les filles étaient belles aussi à cette époque …
    Bonne journée … Amicalement … ¢ℓαυ∂є

    J'aime

    19 novembre 2016 à 9 h 29 min

  6. Je t’ai lu avec grand intérêt, je ne connaissais pas la vraie histoire de cet homme. Je suis d’ailleurs assez d’accord avec la plupart de sa vision de la vie dont une en particulier. On s’attache toujours trop, même à ses amis et un jour la souffrance est là.
    Moi qui cherche un autre logement, je pense que je vais m’acheter un tonneau ! hi hi … pour vivre avec de bons gros toutous gentils et plein de minous.
    J’ai aimé découvrir ces tableaux.
    Merci beaucoup d’élargir mes connaissances.
    Gros bisous Jazzy et bon week-end

    J'aime

    19 novembre 2016 à 9 h 31 min

  7. bonjour Gisèle bravo pour ce défi, j’ai aimé particulièrement le tableaux de Jean-Léon Gérôme, je ne saurais dire pourquoi car les autres sont beaux aussi mais celui ci me « parle » plus, très beau billet interessante l’histoire. Merci, bisous et bonne journée MTH

    Aimé par 1 personne

    19 novembre 2016 à 9 h 33 min

  8. Un très bel article et trois belles citations et belles images.
    Bonne journée
    Bises

    J'aime

    19 novembre 2016 à 10 h 24 min

  9. covixlyon

    Bonjour,
    En effet, c’est un grand homme, un de ceux que je connais un peu! Le dialogue avec Alexandre est très connu, mais moins les citations que tu nous présentes.
    Hippies avant l’heure, à moins que le mouvement ne s’en soit inspiré.
    Bonne journée
    Bises

    J'aime

    19 novembre 2016 à 14 h 28 min

  10. Une participation qui nous permet d’en apprendre un peu plus sur ce personnage….Bises

    J'aime

    19 novembre 2016 à 15 h 54 min

  11. Ce Diogène et son tonneau est certainement le plus connu. Magnifique rappel de ses principes de vie illustré par de bien belles toiles. Mersi Jazzy. Bisous

    J'aime

    19 novembre 2016 à 17 h 22 min

  12. Merci et non « mersi »

    J'aime

    19 novembre 2016 à 17 h 23 min

  13. Excellente participation Gisèle !
    Bonne nuit reposante !
    Bisous♥

    J'aime

    19 novembre 2016 à 22 h 52 min

  14. mamazerty

    j’adore les préraphaélites et vraiment, je trouve que le tableau de Waterhouse représente très bien comme la vie sociale, quelle que soit l’époque,sauf les seventie’s,s’oppose aux concepts de Diogène.peut être qu’on s’en rapproche dans la philosophie de vie actuelle de la décroissance?J’aime beaucoup celui de Gérôme aussi…Merci pour cette très belle et intéressante présentation

    J'aime

    21 novembre 2016 à 9 h 39 min

  15. Un sacré bonhomme doté d’une certaine insolence. Un bonhomme qui se baladait en ville en plein jour une lanterne à la main et à qui on demanda : « Diogène, que fais-tu ? » Et lui de répondre tout simplement : » Je cherche un homme » . L’homme idéal théorisé par Platon.
    Et dire que cet homme qui vivait de peu était fils de banquier ! Il a dû faire la tête le paternel quand il a vu ce qu’était devenu son rejeton…

    J'aime

    24 novembre 2016 à 18 h 15 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s