Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

L’ Antoine était déjà levé …..

Pour les croqueurs de mots Lilousoleil à la barre un clic sur le logo .

Si je comprends bien le principe du logorallye  , il faut commencer par le premier terme  faucard et enclencher au fur et à mesure dans l’ordre tout ce qui suit dans un texte . Bon c’est parti .

P3110551

L’Antoine était déjà levé depuis un bon moment , il avait affuté son faucard consciencieusement pour couper  les herbes de l’étang de Monsieur le marquis de la Rivedanface , rien de tel qu’un outil au tranchant impeccable .

Résultat de recherche d'images pour "Faucard"

Il sortit donc de chez lui et se préparait à rejoindre  la  bastide  quand il vit Marcel le boucher sur le chemin des flamants roses  .

“ Oh dis l’Antoine, tu ne pourrais pas me donner un petit coup de meule sur mon fentoir , je trouve qu’il a comme un coup de mou depuis quelque temps ,  là il faut que j’aille rejoindre l’Emile au mas de la Cigale pour la ferrade

Résultat de recherche d'images pour "fentoir"

“ Pour sur , tu peux me le laisser  , je m’en occuperai juste après le désherbage de l’étang “

“ Merci l’Antoine , je te garde un bon  filet  de ma dernière bête, celle qui a  profité au maximum de  l’abondance de la fétuque de mes prés, tu verras c’est un régal ”

Résultat de recherche d'images pour "fetuque"

“ T’es un vrai frère pour moi Marcel , merci. Ce n’est pas Isidore , mon cousin, qui se montrerait aussi généreux . Il a beau être ferrandinier et ne  manquer de rien , jamais il ne me laisse le moindre petit morceau de soie, et pourtant je lui en ai rendu des services .   J’ai même accepté d’être son fidéjusseur quand il a monté son affaire . Mais dans la famille  ils sont tous un peu frileux  de l’escarcelle . Allez je te laisse , le travail m’attend “

Résultat de recherche d'images pour "filaire parasite"

Après avoir pris congé de Marcel , Antoine se rendit directement sur les berges de l’étang . Tout en coupant les herbes aquatiques , il songeait  qu’il avait bien de la chance de ne pas habiter un des ces pays d’Afrique où la  filaire se transmettait par le moustique , car là où il se trouvait  ces fichus insectes pullulaient . Il avait beau avoir le cuir épais , s’être enduit de citronnelle des pieds à la tête ,  il s’en trouvait toujours un ou deux qui réussissaient à le piquer .

Il n’allait pas se plaindre quand même car ce travail était bien moins pénible que celui du filetoupier qui devait battre et battre à longueur de journée pour séparer la graine de la filasse .

Résultat de recherche d'images pour "sanglier"

De plus il en retirait quelques avantages, le marquis l’invitait souvent à la chasse pour traquer le “fissipède” noir , comme il disait . C’était fou ce que ces gens de la haute  parlaient  bizarrement quand même , ils ne pouvaient pas dire sanglier ou cochon comme tout le monde !  En fin de journée pour arroser la partie de chasse ça il s’y connaissait le marquis ,  les traqueurs avaient droit comme tous les autres chasseurs au meilleur rosé de la bastide , celui tiré directement du  gros tonneau en chêne , celui qui portait encore le fausset ,car bien sur il avait fallu le gouter avant pour ne pas servir de la piquette aux invités .

IMGP7495

Au fur et à mesure de la journée Antoine laissait aller son esprit comme une flette sur la rivière de ses pensées . Sa dernière traque il la revivait comme si c’était hier , toute une compagnie  de cochons incapables de forlonger les chiens et qui n’avaient pas trouvé leur salut en traversant la rivière continuaient à passer devant ses yeux . Le soir il était tellement fatigué par la marche et le  repas arrosé qu’il s’était endormi sur la table de la cuisine . Le lendemain il fut tout étonné de tenir entre ses mains non la fonçaille de la paillasse du  lit mais un barreau de chaise . Décidément il faudrait dorénavant faire un peu plus attention à ces soirées , Dieu sait si un jour il ne se retrouverait pas en fustanelle dans son logis ! 

 

Publicités

24 Réponses

  1. Oui c’est bien cela, employer les mots dans l’ordre et bravo à toi, photos jointes… bon lundi à toi, bises de jill

    J'aime

    20 mars 2017 à 0 h 13 min

  2. Bravo Gisèle ! Bon printemps et belle semaine ! Bisous♥

    J'aime

    20 mars 2017 à 2 h 54 min

  3. ocgall

    Bonjour d’Angers … (ville où il fait bon vivre)
    Amusant travail …
    Bonne journée … Amicalement … ¢ℓαυ∂є …
    … Néanmoins, “Je vois la vie en Mauges”

    J'aime

    20 mars 2017 à 6 h 46 min

  4. Bravo, et comme tu dis, il pourrait dire sanglier comme tout le monde !

    J'aime

    20 mars 2017 à 7 h 13 min

  5. wouah, je te dis bravo ! non seulement c’est dans l’ordre mais une histoire construite avec humour. Et les photos sont superbes…
    Voyage éclair à Metz le 28 mars mais peut-être que…. (aposiopèse)
    avec le sourire

    J'aime

    20 mars 2017 à 7 h 14 min

  6. Belle prestations Jazzy. Je dois t’avouer qu’avec autant de mots difficiles à placer, j’ai fait comme j’ai pu, sans placer ces mots dans l’ordre annoncé par Lilou, mais par contre, je me suis bien amusée !
    Bises et bon début de semaine

    J'aime

    20 mars 2017 à 9 h 02 min

  7. J’aime le français mais alors là je dois dire que je suis toute éberluée ! cela fait trois textes que je lis et si je comprends le sens général, certains détails m’échappent ! (rires)
    Bon début de semaine et de printemps.

    J'aime

    20 mars 2017 à 9 h 48 min

  8. Très joli ce texte….bonne journée et bon printemps…bises amicales

    J'aime

    20 mars 2017 à 9 h 56 min

  9. Bravo Gisèle et avec les images en plus ! oui j’ai compris comme toi qui fallait respecter l’ordre mais même en vrac le challenge était difficile et les résultats sont fort intéressants bises

    J'aime

    20 mars 2017 à 10 h 22 min

  10. Yvonne Anne

    Compliqué ce défi….mais comme toujours, Jazzy, tu l’as relevé haut la main.
    Je me suis bien amusée en lisant l’histoire de L’Antoine!!
    Belle journée.Bisous.

    J'aime

    20 mars 2017 à 11 h 19 min

  11. Bravo pour ce défi très très réussi, il fallait les placer ces mots compliqués et dans l’ordre en plus , les photos sont superbes comme d’habitude 🙂

    J'aime

    20 mars 2017 à 11 h 56 min

  12. c’est magnifique ce billet , mots placés avec brio dans ce texte imaginé et illustré par de superbes photos ! bonne journée bises

    J'aime

    20 mars 2017 à 12 h 39 min

  13. Oui, là, je reviens de chez Zaza, mais je n’ai pas retenu
    que la lisdte devait se faire dans l’ordre.
    En voilà, un imprératif de plus, mais qu’à celà ne tienne, là aussi tu sais faire.

    Pour moi, ce sont des mots très intéressants, comme le ferrandinirer …..  » ….. (1630) Du nom d’un certain Ferrand à Lyon, inventeur du tissu « ……
    Et qui dit Lyon, pense à la soie.
    Pour ta proposition végétale, je vais m’orienter vers la scille. Comme toi.
    Gros bisou et bon début de semaine. Yann

    J'aime

    20 mars 2017 à 13 h 55 min

  14. mireille du sablon

    ..que de mots inconnus pour moi mais quelle ouverture sur la culture!
    Bisous du jour de Mireille du sablon

    J'aime

    20 mars 2017 à 14 h 03 min

  15. Super, ton histoire est sympa c’est très agréable de la suivre au fil de tes illustrations bien choisies.

    J'aime

    20 mars 2017 à 18 h 36 min

  16. lespigaou30

    Pas facile.
    Tu t’en tires très bien, je suis en admiration.
    Maintenant j’ai pas mal de mots à découvrir sur mon dictionnaire.
    Ils ne pourraient pas parler comme tout le monde.
    Passe une douce soirée
    Bises
    Maryse
    http://lespigaou.canalblog.com/

    J'aime

    20 mars 2017 à 20 h 19 min

  17. C’est superbe

    J'aime

    20 mars 2017 à 21 h 37 min

  18. Bravo ,une histoire qui se tient et qui fait sourire ; tout y est avec les images en plus.
    Bonne soirée

    J'aime

    20 mars 2017 à 22 h 15 min

  19. trezjosette2

    Un grand bravo pour ce rallye et dans l’ordre ! je suis bien contente qu’il n’ai pas attrapé cette sale bête de filaire c’est horrible ce parasite !
    tu as une grande maîtrise du jeu
    j’espère que tu ne souffre plus et recommence à crapahuter !
    bises

    J'aime

    21 mars 2017 à 9 h 40 min

  20. Coucou Gisèle. Magnifique ! Ah je te décernerai bien la médaille de la gagnante à ce logorallye ! Les mots imposés dans l’ordre, un récit pittoresque et de superbes photos, bravo ! Merci beaucoup, gros bisous. Lenaïg

    J'aime

    21 mars 2017 à 11 h 40 min

  21. covixlyon

    Bonjour, Un défi relevé de main de maître, j’aime bien, c’est une tranche de vie bien narrée.
    Bonne soirée
    Bises

    J'aime

    21 mars 2017 à 20 h 16 min

  22. Pingback: Défi 182 mené par Lilousoleil : Vos participations !!! – le blog de la communauté des croqueurs de mots

  23. Joliment mené malgré la difficulté des mots à placer et un défi très réussi! Chloé

    J'aime

    25 mars 2017 à 14 h 28 min

  24. Marie de Cabardouche

    On entre avec bonheur dans cette scène de la vie bellement illustrée. J’ai particulièrement apprécié le passage où Monsieur le Marquis de la Rivedenface convie Antoine à la traque du fissipède noir !
    Bravo Jazzy de la part des Cabardouche !

    J'aime

    27 mars 2017 à 9 h 50 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s