Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Il est cinq heures du matin quand …….

annonce at 1

Pour plaisir d’écrire 1  un clic sur la grenouille j’ai choisi la version 4 .

P6180326

Il est cinq heures du matin quand  Maxime,  plombier à Ernestville , arrive au couvent du Carmel  . Il n’a pas tout à fait bien compris au téléphone s’il s’agissait de l’évacuation de la baignoire ou d’un problème de  robinet mais d’après l’appel de la mère supérieure c’est urgent .

C’est idiot , pense – t –il , il aurait du lui faire préciser mais il était encore un peu trop endormi .  Peu importe,  dans sa camionnette normalement il trouve tout ce qu’il  lui faut quelque soit le problème . En remettant de l’ordre dans sa tenue avant de sonner,  il se rend compte qu’il a pris des chaussettes dépareillées,

“Quelle nouille ! dans la précipitation j’ai tout mélangé encore heureux que je ne sois pas nus – pieds ! “

En espérant  que personne ne  le remarque il appuie sur la sonnette .  Quelques secondes plus tard ,  vérification faite de  l’identité du visiteur , une sœur le conduit à travers le cloitre jusqu’à la salle d’eau . Il prend bien soin de se tenir toujours derrière elle , ainsi il évitera  de lui montrer ses chaussettes . Il est très impressionné par tout ce qui l’entoure , c’est la première fois qu’il entre ici et il a l’impression de marcher sur des œufs . Le silence qui règne ici  l’intimide vraiment, il n’ose pas le rompre et pourtant c’est un bavard invétéré .

Après avoir traversé de longs couloirs toujours sans rencontrer âme qui vive ,  il arrive  enfin sur les lieux du sinistre . Visiblement la fuite est sévère car le sol  de la salle d’eau est complètement envahi par l’eau . Il se met de suite au travail , après avoir évacué  le trop plein  . Le robinet n’a rien il fonctionne parfaitement, voilà déjà une certitude  . Il faut donc songer à regarder  la tuyauterie et les joints . Il enlève le carrelage qui permet l’accès sous la baignoire, le joint d’étanchéité au niveau d’un coude a été rongé . Il refait consciencieusement celui – ci et demande à informer la mère supérieure .

Le coupable est certainement un rongeur lui précise – t – il ,  il ne faut pas tarder à mettre un piège, car c’est sur il recommencera . Aussitôt dit , aussitôt fait une armada de pièges est installée . Bien content de voir qu’il est écouté Maxime prend congé et s’en retourne tranquille chez lui. C’est compté sans la perspicacité de Jessie  , la souris malicieuse qui vit au couvent depuis quelques mois déjà et qui ne l’entend pas du tout de cette oreille  .

Sans titre 4

Voyant toute cette installation  , elle ne tarde pas à entrer dans une colère noire :

“ Lucifer ! non mais on aura tout vu comment diable peut -  il être présent ce gaillard dans cet établissement , je t’en ficherai moi du fromage piégé , quand je pense que je n’ai fait que m’aiguiser les quenottes en dessous de la baignoire ! Faut  – il  être mal  intentionné quand même de me tenter ainsi avec toutes ces marchandises que je ne peux attraper sans risquer ma vie !   Je sens que je vais aller chatouiller d’autres tuyaux , non mais ! moi aussi je les entends les voix du seigneur et elles ne me disent pas d’y laisser ma peau ! “

 

 

18 Réponses

  1. Sourire, mettre une tapette de la marque Lucifer au couvent… N’empêche que ses rongeurs font du dégât !!! Bon jeudi Jazzy, bises

    J'aime

    6 juillet 2017 à 0 h 18 min

  2. Toute une Jessie, en effet !!! Ah ! Ils entendront encore parler d’elle, avec ses nouveaux plans !!! Brave et tenace souris, mais quels dégâts, hein !!!
    Bravo Gisèle et bon matin de ce jeudi ! Bisous♥

    J'aime

    6 juillet 2017 à 4 h 05 min

  3. super et très drôle.. car trop bien raconté… bravo Gisèle… retour de Mumu la grenouille ? je ne savais pas.. bisous et bonne journée

    J'aime

    6 juillet 2017 à 5 h 17 min

  4. Texte très bien écrit. Il va revenir au couvent et cette fois ci avec des chaussettes assorties…. bisous

    J'aime

    6 juillet 2017 à 6 h 25 min

  5. Coucou Jazzy,
    Bravo pour ce défi et ce texte qui m’a fait sourire. Je constate que tu es toujours inspirée…!
    Rentrée hier soir et je regrette déjà mon petit vent de nordet du départ. De 22°c, je suis passée en quelques heures à 33°c.. Bouh quelle nuit !
    Bises et bonne journée

    J'aime

    6 juillet 2017 à 6 h 56 min

  6. J’adore, tout plein d’humour.

    J'aime

    6 juillet 2017 à 6 h 56 min

  7. Mais c est qu on a envie de lire une suite! Bravo, c est réussi! Bizzz

    J'aime

    6 juillet 2017 à 8 h 24 min

  8. Epicéas

    Si c’est de l’eau bénite c’est bon… 😉

    J'aime

    6 juillet 2017 à 8 h 44 min

  9. C’est très agréable à lire, savoureux, plein d’humour … Que demander de plus ?

    J'aime

    6 juillet 2017 à 9 h 30 min

  10. Très futée la souris 🙂 texte amusant à lire

    J'aime

    6 juillet 2017 à 10 h 03 min

  11. Magnifique texte…sacrée Jessie elle en fera d’autres encore….bonne journée…Bisous

    J'aime

    6 juillet 2017 à 10 h 26 min

  12. Une belle et féconde imagination au service de ce défi
    de mots, au niveau 4, excuse du peu!
    Toutes les difficultés cumulées.
    Une lecture facile qui coule de source, qu’en sera t il, une fois le joint changé ?
    Grin Grin va tout regrignoter, et pas le fromage piègé!
    Merci et bravo aussi pour tes mots du mercredi, façon, lacets de la planche des belles filles.
    Bise estivale. Yann

    J'aime

    6 juillet 2017 à 10 h 54 min

  13. Et elle a bien raison la p’tite souris, non mais ! hi hi … merci pour cette histoire, je peux dire qu’au tout début je ne m’attendais pas à cette finale ! Tu as beaucoup d’humour et çà, j’aime.
    Gros bisous

    J'aime

    6 juillet 2017 à 10 h 56 min

  14. Hé bien Gisèle, tu as allié promptutude et imagination dis donc ! Et le comique de la situation est vraiment bien raconté !
    Je n’ai même pas encore réfléchi à cet atelier mais ça va «  » viendre «  » vite…….
    Bisous Gisèle et j’espère que tout va bien chez toi ??

    J'aime

    6 juillet 2017 à 12 h 38 min

  15. ocgall

    Bonjour d’Angers … (ville où il fait bon vivre) …
    Hé ! Hé! … Maligne … comme une bonne sœur !
    Bonne journée … Amicalement … ¢ℓαυ∂є …

    L’expédition de mes News Letters est en dérangement mais je m’en occupe !

    J'aime

    6 juillet 2017 à 13 h 33 min

  16. Oh, OH, que j’aime ce défi plein d’humour, petite souris très maligne, ne se laissera pas prendre, j’aime la dernière image Bisous et bon après-midi MTH

    J'aime

    6 juillet 2017 à 15 h 05 min

  17. Ah les souris on connaît ici…mais elles n’ont rien grignote et ce plombier aura fort à faire chez les bonnes sœurs…
    À.

    J'aime

    6 juillet 2017 à 22 h 49 min

  18. Voilà un texte niveau 4 ?, je chercherai, bien enlevé au niveau technique. On sent à l’arrière une certaine expérience en la matière 🙂
    Très drôle l’intervention humoristique de la souris. 😆
    Un bon moment de lecture amusante.
    Bises. Geneviève

    J'aime

    7 juillet 2017 à 18 h 35 min

Répondre à ecrimagineur Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s