Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Le pianiste blessé

LE PETIT JEU DE LETTRES - 168-

Pour le petit jeu de lettres de Lady Marianne un clic sur le tableau.

Le mot à trouver : silenciaire : dans l’antiquité romaine , officier qui faisait respecter le silence aux esclaves.  Se dit de religieux qui gardent le silence ,exemple les trappistes . Par extension gens qui gardent le silence .

P6090131

 

Ce mot de silenciaire fait écho au livre de Maria Ernestam que je viens de terminer . Un roman envoutant,   des mots ciselés à l’encre de l’ analyse des rapports humains , où l’amour et l’amitié côtoient les rêves et les promesses brisées .

“Parvient-on un jour à connaitre vraiment une personne, même parmi les êtres les plus aimés.. ?” Une sacrée question à laquelle nous confronte Marieke écrivaine qui s’apprête à envoyer un mail à son amie Véronica , professeur de musique , qu’elle n’a plus revue depuis dix ans . Mais ce n’est pas la seule posée dans ce livre :

Pourquoi Klara a – t – elle gardé le silence sur tout un pan de sa vie ?  Quels sont ses liens avec les personnes présentes à son enterrement ? Véronica sa nièce et son amie d’enfance Marieke , entreprennent un voyage pour le découvrir .  Intriguées par l’abondance de visages inconnus aux obsèques de Klara ,elles veulent savoir qui elle retrouvait à Langkawi en Malaisie puis à San Francisco lorsqu’elle partait en vacances et quelle vie elle menait là – bas  . Lancées dans cette aventure, elles vont rencontrer James ce pianiste énigmatique du bar de l’hôtel de Langkawi . Il révèle les deux amies sous un nouveau jour et ainsi fait vaciller le passé . La tension monte entre les deux femmes , la crise devient inéluctable entre Marieke toujours dans l’ombre altruiste et la  séduisante et égocentrique Véronica , le côté sincère de l’amitié fortement remis en cause . Une série  de suspicions de mensonges relance  chez Marieke les souvenirs de réels questionnements quant à l’attitude de son amie . Alors que Véronica  renâcle à poursuivre cette enquête , Marieke  prend les rênes et partout où Klara a fait escale elle essaie de lever un peu plus le voile sur ce qui relie Klara aux personnes rencontrées .

Le récit de cette amitié brisée  permet aussi à l’auteur d’aborder le sujet de la création artistique,  de la vie de couple , de la mémoire .

Quelques extraits :

“Aujourd’hui, j’ai pris conscience que je n’y échapperai pas. si je ne te contacte pas, je traînerai toujours un sentiment de manque, alors même que ma vie est en réalité satisfaisante telle qu’elle est. Mais les blessures intérieures ne s’effacent pas. Au contraire elles s’aggravent.
Depuis notre voyage, je réfléchis à ce qui fait de nous les êtres que nous sommes. les gens sont tous tellement différents. Il y a ceux qui donnent et ceux qui prennent. ceux qui parlent et ceux qui se taisent. Ceux qui se mentent à eux-mêmes et mentent aux autres, et ceux qui essaient d’être sincères même lorsque c’est impossible. Ceux qui classent les individus en bons ou mauvais sans comprendre que tout le monde peut être à la fois l’un et l’autre, que chacun fait de son mieux.
Je me demande quel genre de personne je suis. Probablement un mélange de tout cela. ”

“A un moment ou à un autre, toute relation connait un tournant. Celui-ci se produit le plus souvent quand l’amour est devenu une habitude et une évidence. Lorsque nous ne comprenons pas que les rituels quotidiens, la fierté que l’on éprouve l’un pour l’autre et les petites attentions inaccoutumées que l’on se témoigne, sont des choses aussi belles et précieuses que les expériences sexuelles ou le champagne le plus coûteux.”

“ Je me dis qu’il ne faut jamais perdre la musique que l’on a un jour possédée. Ou bien les mots …where did he go ? …où est il allé ?

J’ai compris que nous sommes tous des accords brisés . Mais dans toute vie , il existe un son fondamental qu’il appartient à chacun de nous de trouver “

 

 

 

 

 

 

Publicités

13 Réponses

  1. Je viens te souhaiter une bon dimanche
    Oui la vie nous seuls pouvons l’améliorer , relativiser avant tout car chacun doit trouver son cheminement sans dérailler autant que faire se peut 🙂

    J'aime

    10 juin 2018 à 6 h 06 min

  2. Quichottine

    Tu me donnes envie de lire ce livre que je ne connais pas.
    Merci, Jazzy.
    Défi bien relevé. 🙂
    Bises et douce journée.

    J'aime

    10 juin 2018 à 8 h 00 min

  3. Merci pour cette superbe fiche de lecture !
    bon dimanche

    J'aime

    10 juin 2018 à 8 h 43 min

  4. ocgall

    Bonjour d’Angers …
    … “dans toute vie , il existe un son fondamental qu’il appartient à chacun de nous de trouver “
    Oui ! Mais ! Si l’on est pas mélomane ?
    Passe une bonne journée … Amicalement … ¢ℓαυ∂є …

    J'aime

    10 juin 2018 à 9 h 46 min

  5. Belle histoire sous les questions posées !
    Je ne sais si on connait vraiment une personne a fond
    pour ma part je ne le pense pas car chacun a son jardin secret .
    Bisous

    J'aime

    10 juin 2018 à 10 h 32 min

  6. covixlyon

    Bonjour,
    Merci de ce paratge de lecture entre les lignes de ce défi.
    J’espère que les orages vont se calmer, je crois que la région a été bien touché et tu n’y a pas échappé.
    Bon dimanche, Bon courage.
    Bises

    J'aime

    10 juin 2018 à 11 h 13 min

  7. une très bonne idée ce résumé de roman pour ce défi-
    j’ai lu l’extrait— des questionnements— on en a tous—
    merci pour ce sympathique billet-
    bisous t bon dimanche-

    J'aime

    10 juin 2018 à 12 h 38 min

  8. Connait-on vraiment une personne ??? Pas si sûr !
    Bravo en tout cas de nous avoir présenté ce livre avec le jeu de lettres du dimanche. Le mot « Silenciaire » a été habilement placé.
    Merci pour ton commentaire.
    Bisous Jazzy

    J'aime

    10 juin 2018 à 13 h 55 min

  9. Bonjour un défi= un livre que tu donnes envie de lire . Merci Bisous et bonne fin de journée MTH

    J'aime

    10 juin 2018 à 17 h 21 min

  10. mireille du sablon

    Oh certains de tes mots résonnent fortement…oui, nous découvrons parfois des êtres sous une autre personalité…nous nous en éloignons et parfois, cela vaut mieux…
    Bises du soir,
    Mireille du sablon

    J'aime

    10 juin 2018 à 18 h 46 min

  11. Yvonne Anne

    Une belle présentation de ce livre à travers le défi Lady Marianne…On a envie de plonger dans ses pages….
    Non , bien sûr, on ne connaît jamais entièrement une personne; heureusement qu’il existe pour chacun d’entre-nous un jardin secret.
    Bisous, Jazzy, et bonne soirée….. sans orage.

    J'aime

    10 juin 2018 à 21 h 29 min

  12. Jolie façon de relever ce défi, Gisèle !
    C’est super ! Bravo !
    Bon début de semaine !
    Bisous♥

    J'aime

    11 juin 2018 à 2 h 50 min

  13. Bravo Jazzy pour cette idée géniale de composition d’un billet autour du mot mystère de Lady M. en résumant un livre. Du coup, je note ce livre !
    Bonne semaine et gros bisous d’O.

    J'aime

    11 juin 2018 à 6 h 19 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s