Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

L’armure de Yann

Zaza ( clic) est à la barre des croqueurs de mots (clic)  pour la quinzaine et nous demande pour ce lundi une histoire zazatesque .

J’ai choisi de rééditer l’armure d’invincibilité écrite en 2014,  bien entendu cela se fera en plusieurs étapes car l’histoire que j’ai quand même raccourcie s’est déclinée au fil de l’alphabet  de Domi .

IMGP0069 créa

 

Pour Yann revêtir la fameuse armure d’invincibilité, c’est prévenir les accidents, résister à cet inexorable érosion de la vie . Humant les premières fragrances d’un printemps précoce il s’enivre encore et encore de ce subtil mélange de jasmin et de clématites en songeant à ce qu’il pourra bientôt entreprendre. Il est vraiment impatient de tester les capacités de cette nouvelle peau et il serre avec frénésie le ticket de rendez vous dans sa poche. Il n’est pas près de céder aux instances de ses proches qui l’ont mis en garde contre cet engrenage de la dépendance vis-à-vis des nouvelles biotechnologies. Face à cette pression constante de sa famille il reste impassible, se contentant juste d’argumenter sa décision. Quand il franchit la porte de la clinique une hôtesse à la plastique irréprochable  l’accueille et le prie de s’asseoir dans la salle d’attente où ont déjà pris place plusieurs autres jeunes hommes.

_ C’est bizarre quand même,  pourquoi n’y a-t-il aucun élément féminin dans la salle d’attente, les hommes seraient – ils les seuls concernés par cette peau particulière ? Je ne vais pas monter en épingle le différent homme femme mais quand même cela m’intrigue.

bilal-bleu-sang-cp6

Perdu dans ces réflexions il ne voit pas arriver le médecin devant lui, surpris, il sursaute.

_ Veuillez bien me suivre Monsieur Harche

Un homme d’une imposante stature se dresse devant lui, il ne porte pas de blouse, peut être pour mettre plus à l’aise ses patients. Après une poignée de main franche à Yann, ils longent tous les deux un long couloir qu’égayent de superbes posters d’Enki Bilal .

_ Je mettrais bien  la main à la pâte pour ce genre de composition aussi  dit le médecin.

_   Pardon ?

_  He oui, vous voyez  là,  comme marqué au fer rouge par le feu de la guerre,  dit il en  montrant l’image, ils auraient bien besoin ces deux personnages de mon expérience vous ne trouvez pas ?

_ Heu , oui c’est sur, mais nous sommes vraiment dans de l’art là , dans la création .

_  Et moi donc jeune homme, vous ne pensez pas que moi aussi ?

Cette remarque du médecin laisse Yann sans voix, son flair d’enquêteur soudain réveillé provoque dans son esprit une drôle de sensation , comme un phénix renaissant de ses cendres les warning du questionnement s’allument instantanément . Pourquoi donc éprouve – t -il le besoin de se comparer à un artiste ? Son travail n’est  pas un éveil des sens à proprement parler, il suppose certes une connaissance parfaite de l’anatomie mais ce qui importe surtout c’est  que toute détérioration de la peau soit réparée instantanément sans préjudice pour le reste du corps .

Instantané 1 (02-02-2014 10-44) copie

Le médecin se dirige vers une pièce dont la porte est entrouverte, il invite Yann à entrer. Aussitôt une assistante, le genre de femme qui pousserait tout homme à l’adultère, l’invite à retirer ses habits et lui prend  la tension . Yann s’oblige à fixer le ciel bleu horizon d’un tableau de Belle Isle  sur le mur pour éviter qu’elle ne monte en flèche. Il commence à se demander si le personnel féminin du docteur possède cette armure , il n’a rien remarqué de particulier au contact de l’assistante , ni de la secrétaire d’ailleurs, mais y a – t – il une différence avec la peau normale au toucher ?

trichoph

Eh bien, je ne suis pas sorti de l’auberge si je ne peux même pas  détecter une vraie peau d’une peau bionique se dit Yann. La question lui brûle les lèvres mais il préfère ne pas desserrer les dents,  l’impression de nager en eaux troubles depuis la réflexion du médecin ne cessant d’augmenter  . “Pourquoi donc ai-je l’impression qu’il se passe ici des choses bizarres. Faisons comme si de rien n’était, il vaut mieux ne pas réveiller le chat qui dort. Voyons si la jeune femme a une réaction normale,” joignant le geste à la pensée, il lui saisit le poignet au moment où elle désinfecte   le pli de son  coude .

_ Eh , mais que vous arrive – t – il vous êtes volontaire non ?  s’exclame celle-ci.

_ Oh,  excusez moi j’ai été surpris par le froid du produit rétorque Yann
Hum je ne sais pas si je vais pouvoir longtemps noyer le poisson de cette façon, il me faut plus d’éléments pour me prononcer sur un éventuel dysfonctionnement de cette clinique.
_  Euh , excusez moi , puis je vous poser une question quelque peu indiscrète

Dites toujours

_ Etes vous équipée d’une armure d’invincibilité ?
_ …………………
_ Ah ! vous ne répondez pas, pourtant si tel est le cas, avec le physique que vous avez, vous feriez un tabac pour le recrutement de candidats 
Isa l’assistante du chirurgien garde le sourire mais Yann sent bien que son geste d’approche particulière  n’a pas été apprécié. Les fragrances d’un parfum épicé embaument la pièce lui rappelant que cette femme  est  un symbole de séduction . Un brin joyeux d’être l’élu du jour il se prend  à rêver d’une étreinte immortelle . Bon soyons modeste , se dit – il ,il faudra quand même que je me souvienne que je ne suis pas ici pour adoucir ma vie mais pour revêtir l’armure d’ invincibilité, c’est ce que je souhaite mais si l’assistante peut contribuer à mon bonheur je ne dirai pas non.
_ Zélie , tu peux venir s’il te plait   .
Isa visiblement a besoin d’une infirmière pour mener à bien la première partie de l’intervention, à savoir  la suppression de toute douleur . Zélie que tu es jolie se met à penser le jeune homme en voyant entrer une jeune femme à la démarche de gazelle et aux yeux d’un bleu océan dans lesquels il se serait bien noyé.   Mais c’est vraiment une habitude dans cette clinique de n’avoir que des superbes mannequins comme personnel . Je l’envie vraiment ce chirurgien , il faudra qu’il me donne sa recette pour s’entourer d’une compagnie aussi agréable, espérons qu’elles soient tout aussi compétentes qu’elles sont  belles.
_ Veuillez mettre votre doigt sur cette tablette s’il vous plait demande Zélie
_ Mais avec grand plaisir répond Yann avec un grand sourire
_ Tout semble normal, vos constantes sont on ne peut plus compatibles avec l’anesthésique que nous allons employer .
_ Vous ne faites pas de prise de sang , de radio ?  interroge   Yann plus qu’intrigué .
_ Non , non nous n’en avons pas besoin , l’appui digital nous donne tous les renseignements voulus 
_ Cette avancée de la médecine m’étonnera toujours , les nanoparticules ont vraiment révolutionné tous les secteurs …..à suivre …..

14 Réponses

  1. cergyrama

    Même si je ne suis pas du tout une fan de science-fiction j’ai pris plaisir à te lire c’est bien écrit et plein de suspense . j’attends maintenant la suite . Bisous

    J'aime

    20 mai 2019 à 5 h 04 min

  2. Défi super bien relevé, avec cette rediffusion, Gisèle !
    Bravo et bonne semaine !
    Bisous♥

    J'aime

    20 mai 2019 à 5 h 45 min

  3. Eh bien voilà Jazzy ! Tu viens de réveiller ma curiosité… Quel suspense !
    J’ai adoré, mais maintenant que tu nous as mis l’eau à la bouche, il va nous falloir la suite rapidement.
    Un grand merci.
    Bisous

    J'aime

    20 mai 2019 à 8 h 13 min

    • Elle est programmée pour les jours qui viennent , ne t’inquiète pas

      J'aime

      20 mai 2019 à 18 h 29 min

  4. Bonjour d’Angers …
    Oui ! Mais ! La réalité vraie dans tout cela …
    Bonne journée … Amicalement … ¢ℓαυ∂є …

    J'aime

    20 mai 2019 à 9 h 05 min

  5. J’ai bien apprécié ce texte…Bonne journée

    J'aime

    20 mai 2019 à 10 h 35 min

  6. Je m’en souviens très bien !
    Bonne journée.

    J'aime

    20 mai 2019 à 11 h 14 min

  7. eglantine36

    C’est une première lecture pour moi. En fait avec peu d’indication pour le thème, grâce à Zaza on découvre des textes vraiment originaux, elle avait raison de laisser court et faire confiance à l’imagination de chacun !
    bisous

    J'aime

    20 mai 2019 à 15 h 55 min

  8. respir57

    je n ‘ai pas apprécié le « à suivre », il a fallu que je remonte au début pour voir tes indications. L’histoire est bien menée ; et bien sûr en adéquation avec notre temps et ses questionnements. Et merci pour Enki Bilal dont j’ai adoré les bandes dessinées.
    Bises et merci

    J'aime

    20 mai 2019 à 16 h 07 min

  9. A suivre , oui !!
    Quelle imagination !!
    Bisous

    J'aime

    20 mai 2019 à 16 h 19 min

  10. Ce jeune homme n’a pas froid aux yeux pour accepter ce genre d’expérience. Un beau récit de science-fiction où le suspense est présent pour nous faire souhaiter savoir ce qui se trame dans cette clinique …. Bonne soirée

    J'aime

    20 mai 2019 à 18 h 46 min

  11. Pingback: Défi 221, aller zou … vos participations – le blog de la communauté des croqueurs de mots

  12. Ha voilà je comprend ma lecture précédente maintenant. Bisous

    J'aime

    21 mai 2019 à 15 h 44 min

  13. Je reviendrai lire posément … c’est l’heure de la soupe maintenant !!! bises

    J'aime

    22 mai 2019 à 19 h 36 min

Répondre à giselefayet Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s