Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

J’ai lu

Soif

“ Pour éprouver la soif , il faut être vivant ” , inutile de vous dire que la brièveté de cette quatrième de couverture intrigue, mais dès que vous commencez à lire la première page du roman d’Amélie Nothomb ,  tout s’éclaire.

“ J’ai toujours su que l’on me condamnerait à mort .L’avantage de cette certitude c’est que je peux accorder mon attention à ce qui le mérite : les détails .

Je pensais que mon procès serait une parodie de justice. Il l’a été en effet , mais pas comme je l’avais cru. À la place de la formalité vite expédiée que j’avais imaginée , j’ai eu droit au grand jeu . Le procureur n’a rien laissé au hasard.

Les témoins à charge ont défilé les uns après les autres . Je n’en ai pas cru mes yeux quand j’ai vu arriver les mariés de Cana, mes premiers miraculés “

Comme vous l’avez compris , Amélie Nothomb va raconter dans ce roman les derniers jours de Jésus à la première personne . Toute petite elle se sentait déjà en connivence avec lui . “ Petite je voulais devenir Dieu . Très vite je compris que c’était trop demander et je mis un peu d’eau bénite dans mon vin de messe : je serais Jésus “ ( Stupeur et tremblements ) .

Bien sur l’histoire est archiconnue mais la façon dont l’auteure nous la présente est toute nouvelle . En effet, en insistant sur les détails  que ce roman développe, les derniers jours sont vus sous un tout autre éclairage. 

Que ce soit avec l’opinion des mariés de Cana sur le vin miraculeux,  la relation amoureuse avec Marie Madeleine, la mélodie de la voix de  Véronique, Simon de Cyrène qui aide à porter la croix, les détails  hors évangiles nous montrent chaque fois  l’importance que revêt le corps pour Jésus .

“ Avant l’incarnation , je n’avais pas de poids . Le paradoxe, c’est qu’il faut peser pour connaitre la légèreté . L’ébriété délivre de la pesanteur et donne l’impression que l’on va s’envoler.L’esprit ne vole pas , il se déplace sans obstacle , c’est très différent . Les oiseaux possèdent un corps, leur envol relève de la conquête..Je ne le répèterai jamais assez : avoir un corps , c’est ce qui peut arriver de mieux .”

L’incarnation y est   analysée de façon subtile dans cet espace temps qui offre un léger sursis à l’exécution . Pour la première fois , l’aspect humain du Christ prend le dessus sur son image habituelle se rapprochant plutôt de celle d’un ascète.

“ J’ai la conviction infalsifiable d’être le plus incarné des humains . Quand je m’allonge pour dormir ce simple abandon me procure un plaisir si grand que je dois m’empêcher de gémir . Manger le plus simple brouet m’arracherait des soupirs de volupté si je n’y mettais pas bon ordre. Il m’est déjà arrivé de pleurer de plaisir en respirant l’air du matin  “  

Tintoretto_-_Descent_from_the_Cross_GG_1565

Concernant la crucifixion il y a mépris du corps, c’est pourquoi l’auteure  pose alors la question de savoir comment ce mépris   est censé   racheter  les péchés de l’humanité et se conforter avec le  “aimez vous les uns les autres comme Dieu vous aime” . Elle questionne  cette haine du corps longtemps prônée par la tradition religieuse, notamment dans la glorification du martyre  .

Le regard que Jésus pose sur sa propre existence et sur l’humanité ne peut qu’être souligné , il est celui d’un sage plein de lucidité .

Comme vous l’avez compris , j’ai beaucoup aimé ce roman , je trouve que l’auteure a parfaitement réussi à éviter certains pièges et l’aspect philosophique de ses propos est un plus dans ce roman .

Quelques autres extraits :

“ Il n’y a pas d’art plus grand que celui de vivre “

“  L’amour universel est un acte de générosité qui suppose une lucidité douloureuse.”

“L’amour concentre la certitude et le doute : on est sûr d’être aimé autant qu’on en doute, non pas tour à tour, mais en une simultanéité déconcertante.”

23 Réponses

  1. Acheté et lu aussi quand j’ai su que ce titre parlait du plus célèbre des crucifiés, Jésus… Nothomb se mettant à sa place, cet auteur on l’aime ou pas, j’aime, une centaine de pages à lire et ma foi dans un style que j’apprécie aussi…. ,-) par contre je ne vais plus aux dédicaces, trop de monde…. bises, JB

    J'aime

    17 janvier 2020 à 0 h 30 min

  2. Merci beaucoup Gisèle pour la magnifique présentation de ce livre, que je découvre grâce à toi !
    Bon vendredi tout entier,
    Bises♥

    J'aime

    17 janvier 2020 à 3 h 31 min

  3. J’en ai entendu parler de ce livre, je regarde aussi une émission litéraire qui un jour en parlait
    Bon j’avoue que ce n’est pas un auteur qui me botte particulièrement
    Elle a son style, mais il en faut pour tous les goûts heureusement
    Bien à toi de nous en parler
    Qui sait un jour , peut-être j’irais jusuq’à ouvrir son livre si j’ai soif de lire ce gendre d’idée audacieuse
    Bonne journée à toi
    Bisous

    J'aime

    17 janvier 2020 à 3 h 49 min

  4. martinemartin85

    Très belle critique. On sent que tu as aimé. Je n’ai jamais réussi à terminer un livre d’Amélie Nothomb, elle m’ennuie. Bisous et bon weekend

    J'aime

    17 janvier 2020 à 4 h 40 min

  5. superbe présentation moi je connais pas sa donne envie de lire
    bises

    J'aime

    17 janvier 2020 à 5 h 53 min

  6. Déjà la lecture de ton article est super intéressante, des phrases vraiment très fortes qui incitent à la réflexion.
    Merci de me faire connaître cette auteure et ce livre
    Gros bisous

    J'aime

    17 janvier 2020 à 9 h 10 min

  7. trezjosette2

    tu me donnes envie de lire ce livre…
    merci Jazzy

    J'aime

    17 janvier 2020 à 9 h 47 min

  8. Je ne le connaissais pas celui-ci mais il faut reconnaitre que cette auteure ne fait pas partie de ceux que les lecteurs de la médiathèque lisent.
    Franchement le niveau est bas et il y de moins en moins de lecteurs adultes, heureusement que les maternelles et les primaires viennent avec les instituteurs.
    Bonne journée.

    J'aime

    17 janvier 2020 à 10 h 35 min

  9. Très intéressant cette présentation. Bonne journée. Bises

    J'aime

    17 janvier 2020 à 10 h 59 min

  10. Bonjour d’Angers !
    Je retiendrais ceci :
    “ Il n’y a pas d’art plus grand que celui de vivre “
    Bonne journée … Amicalement … ¢ℓαυ∂є …

    J'aime

    17 janvier 2020 à 11 h 49 min

  11. respir57

    C’est un beau texte que tu nous présentes avec tes mots et ceux d’Amélie Nothomb. Pour écrire ce livre il est sûr qu’elle aime le Christ.
    Tous les chrétiens ne focalisent pas sur la croix. Surtout les catholiques romains hélas ! La croix est le symbole de la souffrance, de l’Union de la verticalité et de l’horizontalité. Elle n’est pas le Christ. Aussi l’incroyable histoire d’un perdant qui gagne.
    Bises et merci.

    J'aime

    17 janvier 2020 à 13 h 28 min

  12. Cette écrivaine ne m’attire pas néanmoins ta critique donnerai envie de le lire..a voir. Bisous

    J'aime

    17 janvier 2020 à 13 h 58 min

  13. Bonjour Gisèle, je suis sûre maintenant que je vais lire ce livre, j’en avais eu quelques échos à la bibliothèque mais je n’avais pas suivi, alors qu’avec ton billet c’est clair et net je vais le lire bisous et bon après-midi MTH

    J'aime

    17 janvier 2020 à 14 h 09 min

  14. Belle présentation d’un livre que je viens de lire, mon fils me l’ayant offert pour Noël.
    J’aime la plume d’Amélie Nothomb

    J'aime

    17 janvier 2020 à 17 h 09 min

  15. Hé bien, Gisèle, les extraits que tu proposes donnent franchement envie de lire ce livre… Pas encore vu dans les rayons ? Vais demander !
    Merci bcp, très intéressant !
    Bisous

    J'aime

    17 janvier 2020 à 18 h 25 min

  16. jak

    J’ai. lu..
    Amélie dans son costume habituel de fine analyste du moi

    J'aime

    17 janvier 2020 à 19 h 43 min

  17. mireille du sablon

    ..j’ai un peu de mal à lire ses romans mais à découvrir quand même… j’en apprécie tes extraits.
    Bises du soir
    Mireille du sablon

    J'aime

    17 janvier 2020 à 20 h 11 min

  18. Yvonne Anne

    Une belle présentation de ce livre….j’en tenterai la lecture.
    Bises et bonne soirée, Jazzy!

    J'aime

    17 janvier 2020 à 20 h 26 min

  19. Josselyne Marchi

    J’ai lu plusieurs livres de cette auteure et je n’ai pas aimé son style. Mais le sujet me plait bien…
    bonne fin de semaine

    J'aime

    17 janvier 2020 à 22 h 23 min

  20. Paquerette

    Je le note sur ma liste car je pense qu’il va bien m’intéresser, merci à toi
    Belle journée

    J'aime

    18 janvier 2020 à 9 h 37 min

  21. Excellente présentation que tu fais de ce livre que j’ai « bu » avec délectation dès sa sortie en librairie! Il faut dire que je venais de lire « Ainsi philosophait Amélie Nothomb de l’écrivaine et philosophe Marianne Chaillan. Un livre écrit « à la manière  » d’Amélie!, ce conte philosophique est un voyage aussi drôle que méditatif qui invite le lecteur à découvrir autrement l’oeuvre de cette romancière belge mondialement célèbre. Je ne peux qu’inviter tes contacts, ayant un certain à priori pour la prose d’Amélie, de le lire, ils et elles auront une autre approche vis à vis des oeuvres de cette dernière ! Sans doute, pour certains de ses bouquins il faut parfois s’y reprendre à deux fois avant de pénétrer dans l' »âme » de son sujet … Cela m’est arrivé plus d’une fois … Mais quelle satisfaction lorsque l’on y entre et que l’on suit son fil jusqu’au bout ! Je souhaite à tous cette curiosité et ce plaisir. En toute amitié, bisous et bon dimanche

    Aimé par 1 personne

    18 janvier 2020 à 19 h 11 min

    • Merci Josy pour ton commentaire éclairé , je note de suite l’ouvrage dont tu parles . J’aime les romans d’Amélie Nothomb et je trouve celui – là excellent .

      Aimé par 1 personne

      18 janvier 2020 à 19 h 20 min

  22. et pour résumer tu donnes vraiment envie de le lire … bises

    J'aime

    25 janvier 2020 à 19 h 32 min

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s