Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Jeudi poésie

Durgalola  ( clic ) à la barre du bateau des croqueurs des mots pour la quinzaine nous propose pour ce jeudi poésie de parler du courage .

J’ai choisi un poème de Maurice Hervent  plus connu sous le nom de Paul Eluard, extrait du  recueil “l’honneur des poètes” publié par les éditions de minuit clandestines en 1943.

PC264549

Courage

*

Paris a froid, Paris a faim,

Paris de mange plus de marrons dans la rue ,

Paris a mis de vieux vêtements de vieille ,

Paris dort tout debout, sans air, dans le métro.

Plus de malheur est imposé aux pauvres

Et la sagesse et la folie

De Paris malheureux

C’est l’air pur, c’est le feu ,

C’est la beauté , c’est la bonté

De ses travailleurs affamés.

Ne crie pas au secours , Paris!

Tu es vivant d’une vie sans égale

Et derrière la nudité

De la pâleur, de la maigreur,

Tout ce qui est humain se révèle en tes yeux .

Paris ma belle ville,

Fine comme une aiguille, forte comme une épée,

Ingénue et savante,

Tu ne supportes pas l’injustice ,

Pour toi c’est le seul désordre .

Tu vas te libérer, Paris,

Paris tremblant comme une étoile ,

Notre espoir survivant ,

Tu vas te libérer de la fatigue et de la boue .

Frères , ayons du courage !

Nous qui ne sommes pas pas casqués

Ni bottés, ni gantés, ni bien élevés,

Un rayon s’allume en nos veines ,

Notre lumière nous revient .

Les meilleurs d’entre nous sont morts pour nous

Et voici que leur sang retrouve notre cœur

Et c’est de nouveau le matin, un matin de Paris ,

La pointe de la délivrance,

L’espace du printemps naissant .

La force idiote a le dessous .

Ces esclaves , nos ennemis,

S’ils ont compris

S’ils sont capables de comprendre ,

Vont se lever .

 

 

 

22 Réponses

  1. Paris a connu avec les autres des moments de guerre, envahit par une autre armée, qu’il a fallu déloger au prix du courage… de sa vie, période qu’on ne souhaite plus revivre… d’autres calamités nous tombant dessus, merci Jazzy, bises, JB

    J'aime

    26 mars 2020 à 0 h 27 min

  2. Golondrina63Auv

    Merci pour ce beau poème
    Ce que l’on ne connais moins pour certains c’est la Nueve
    Je te suggère de lire cela sur :
    La Nueve — Wikipédia
    Que ta journée soit belle autant que faire se peut

    J'aime

    26 mars 2020 à 5 h 03 min

  3. superbe poème bises bonne journée

    J'aime

    26 mars 2020 à 7 h 37 min

  4. ANNE GUILLARD

    Les grands esprits se rencontrent une foi de plus Jazzy.
    J’ai choisi le même po-me de Paul Eluard.
    Vas-tu mieux ?
    Bisous, bon jeudi et surtout prends soin de toi.

    J'aime

    26 mars 2020 à 7 h 43 min

  5. un poème sur la guerre qui nous amène à une autre guerre ! contre un ennemi invisible celle là mais non moins terrible ! Bien dommage que les bonnes décisions n’aient pas été prises à temps ! L’heure du bilan viendra ! gardons espoir
    bisous et bonne journée

    J'aime

    26 mars 2020 à 7 h 54 min

  6. Anonyme

    Bonjour d’Angers …

    Paris tremble, Paris sent la fin,
    Paris ne mange plus de marrons dans la rue,
    Paris a mis des vieux vêtements de vieille,
    Paris dort tout debout, à cause du corono.
    Plus de malheur est imposé aux pauvres,
    Plus de sagesse, que de la folie,
    Paris et la France malheureux …

    Moi je suis toujours en CDI (Confinement à Durée Indéterminée)
    En ce moment j’ai les mains tellement propres que si je donne une baffe à qq’un je le stérilise !

    Bonne journée … Amicalement … Claude, “confiné” gouvernemental …
    Prend soin de toi … et de tes proches !

    J'aime

    26 mars 2020 à 9 h 26 min

  7. martinemartin85

    Très bon choix que tu n’as pas été seule à faire. Bisous

    J'aime

    26 mars 2020 à 9 h 56 min

  8. Très beau poème et superbe photo. Bon jeudi. Bises

    J'aime

    26 mars 2020 à 10 h 19 min

  9. Quichottine

    Je ne me souvenais plus du nom d’Eluard… Pourtant, il est de mes poètes préférés. 🙂
    Merci pour cette page, Jazzy.
    Bisous et douce journée.

    J'aime

    26 mars 2020 à 10 h 52 min

  10. claudielapicarde

    La guerre est différente ces anciennes mais c’en est une et on va se battre en ne sortant pas.
    Bon jeudi.

    J'aime

    26 mars 2020 à 11 h 05 min

  11. Un bien joli poème jazzy… Nous nous battons contre une nouvelle forme de guerre…
    Bon jeudi Bisous.

    J'aime

    26 mars 2020 à 11 h 39 min

  12. bonjour Gisèle , superbe photo et quel beau poème bien choisi ! belle fin de semaine a + gros bisous alors pas de défi reflets ? hi hi

    J'aime

    26 mars 2020 à 11 h 46 min

  13. Un poète bien triste que tu choisi là…..Paris c’est toujours relevé et cetet fois aussi il se relèvera…Bisous bisous comment ça va Gisèle

    J'aime

    26 mars 2020 à 13 h 08 min

  14. mireille du sablon

    …vu aussi sur un autre blog ce matin.
    Courage à toi aussi en ce moment,
    Mireille du Sablon

    J'aime

    26 mars 2020 à 14 h 21 min

  15. Bonjour Gisèle un très très beau poème, bon choix bisous MTH

    J'aime

    26 mars 2020 à 14 h 44 min

  16. C’est un excellent choix, Gisèle ! Bravo !
    Lu également chez Zaza ! 😀
    Bonne fin d’après-midi et douce soirée,
    Bises♥

    J'aime

    26 mars 2020 à 16 h 20 min

  17. ABC

    Comme chez Zaza, je ne peux qu’applaudir ce choix… Puissions-nous maintenant juste gagner la guerre actuelle, pour le plus grand bien de tous… Et quand je dis gagner j’entends en ressortir meilleurs !!!!

    J'aime

    26 mars 2020 à 18 h 14 min

  18. C’est un très joli poème que tu nous as posté quand à la photo, je l’adore

    J'aime

    26 mars 2020 à 18 h 46 min

  19. Pingback: le blog de la communauté des croqueurs de mots

  20. Victoria

    Un très beau poème, Gisèle qui devrait nous faire prendre conscience que la guerre est la pire atrocité que l’homme ait connu. Merci pour ce partage. Bises et bon weekend

    J'aime

    27 mars 2020 à 13 h 23 min

  21. tu as eu une bien belle idée comme j’ai commencé la liste à l’envers, j’ai vu que Zaza a eu la même idée et c’est tout à fait justifié. La période évoquée par Eluard était bien pire que ce que nous vivons en ce moment du moins pour ceux qui n’ont qu’à rester sagement chez eux. Mais il faut bien du courage pour aller soigner, nourrir, laver et approvisionner. Alors je salue leur courage et soyons assez sages pour ne pas les mettre davantage en danger. bises

    J'aime

    28 mars 2020 à 19 h 43 min

  22. respir57

    un magnifique poème ; et une jolie photo de Paris ; Bises

    J'aime

    29 mars 2020 à 18 h 29 min

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s