Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Jeudi poésie

Zaza à la barre des croqueurs de mots pour la quinzaine nous propose comme thème pour ce jeudi poésie l’espoir, l’espérance.

J’ai choisi de rééditer  ce  billet de 2017  .

PC080046

 

Si la vie parfois te prend à rebours

Que de toute part le danger accourt

Sois certain que de nuit comme de jour

Tu trouveras en toi un vrai  secours .

*

Prends bien les rênes de ta bravoure

Laisse la te guider sur tout le parcours

Si   le  piège  grandit   et     t’entoure

Ne crains rien elle te sauvera toujours .

*

Bientôt  tu retrouveras les atours

D’un présent qui aussi se savoure

Comme le miel au doux parfum d’  amour

*

Tu retrouveras la  voie  troubadour

Celle qui se passe de grands discours

Pour trouver   la sérénité  du jour  .

  Gisèle F 24/02/2017

20 Réponses

  1. Un moment difficile, ne pas baisser les bras, même à se croire au fond du puits, demain le jour se lèvera, et la lumière avec…. bises, jill

    J’aime

    14 mai 2020 à 0 h 20 min

  2. ANNE GUILLARD

    Coucou Jazzy,
    Magnifique rediffusion de ce sonnet. Il faut garder l’espoir, même dans les pires moments !
    Merci pour cette belle participation
    Bisous

    J’aime

    14 mai 2020 à 4 h 44 min

  3. superbe texte bonne journée bises

    J’aime

    14 mai 2020 à 7 h 14 min

  4. Evelyne Mamazerty

    L’espoir chevillé au corps,une expression de résilience..joli,ton poème.

    J’aime

    14 mai 2020 à 8 h 01 min

  5. Très beau ce poème et belle illustration. Bon jeudi. Bises

    J’aime

    14 mai 2020 à 8 h 13 min

  6. Je me dis toujours demain il fera jour
    Bisous
    Bravo pour ta participation

    J’aime

    14 mai 2020 à 9 h 34 min

  7. Comme c’est bien exprimé, un problème, et la solution est peut être en soi.
    On peut être acteur de soi même.
    Avec toi, je révise l’art du sonnet, qu’en classe j’avais touché des doigts ceux de José Maria de H.
    Pour Vic sur Seille, tu as eu une chance extrême, l’expo a réuni des tableaux dispersés.
    J’ai cru lire que ce peintre avait fait aux alentours de 40 toiles originales, et les autres sont à la manière de, peut être des disciples.
    Te souhaite un bon déconfinage, mais peu d’expos me semblent ouvertes en ce moment.
    J’aurai aimé aller à Beyeler, expo Hopper. Ses tableaux évoquent souvent la solitude du mode confiné.
    A plus. Amicalement. Yann

    J’aime

    14 mai 2020 à 9 h 37 min

  8. Bonjour d’Angers …
    Tout à fait d’actualité ce poème …
    Bonne journée … Amicalement … Claude

    J’aime

    14 mai 2020 à 9 h 38 min

  9. martinemartin85

    Bravo Gisèle, j’aime beaucoup ton poème d’espoir et c’est si vrai. Il y a toujours de la lumière au bout du tunnel pour qui veut bien avancer vers elle au lieu de rester sur place à se morfondre. Bisous.

    J’aime

    14 mai 2020 à 10 h 06 min

  10. claudielapicarde

    Une belle rediffusion, depuis 2017 de l’eau est passé sous le pont donc on a oublié.
    Bon jeudi.

    J’aime

    14 mai 2020 à 10 h 54 min

  11. Bonjour Gisèle,

    En effet c’est bien cela que l’on nomme ‘ »espoir » ? Joli poème !!
    Bises et belle journée
    Dominique

    J’aime

    14 mai 2020 à 11 h 18 min

  12. Une si belle espérance que tu nous offres à nouveau en partage.
    Biz

    J’aime

    14 mai 2020 à 11 h 43 min

  13. Tu as très bien fait il est magnifique Gisèle merci. Bisous bisous

    J’aime

    14 mai 2020 à 14 h 47 min

  14. ABC

    trouver la sérénité c’est bien l’espérance de toute vie…

    J’aime

    14 mai 2020 à 19 h 08 min

  15. respir57

    un joli tableau fantastique et un poème lu avec plaisir. C’est vrai qu’en soi, nous pouvons trouver des forces même quand cela ne va pas du tout. Bises

    J’aime

    14 mai 2020 à 19 h 14 min

  16. Victoria

    La vie nous apprend souvent que la force et l’espoir, on les puise en nous. Ce qui nous permet d’avancer et d’acquérir les capacités d’affronter les aléas qu’elle nous réserve. Un très beau poème et un message très positif. Bises et bonne journée, Gisèle

    J’aime

    15 mai 2020 à 7 h 46 min

  17. Yvonne Anne

    Une rediffusion bien à propos….Oui, gardons l’espoir dans la certitude de jours meilleurs…Nous avons , en effet, chacun(e) de grandes ressources intérieures.
    Bisous, Jazzy, et bonne soirée à vous deux.

    J’aime

    15 mai 2020 à 18 h 39 min

  18. Quichottine

    Merci pour la rediffusion… ce sonnet est magnifique et je ne suis pas du tout certaine de l’avoir déjà lu.

    J’aime

    16 mai 2020 à 8 h 51 min

  19. Pingback: Ohé Matelots de la galère « amirale »… !!! -

  20. Excellente réédition, Gisèle ! J’♥ beaucoup !
    Bises♥

    J’aime

    22 mai 2020 à 3 h 48 min

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s