Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

des lettres pour un mot mystère

uz2811_OTPvReKha0IzQQFJpvh4@250x147

Pour des lettres pour un mot mystère chez Lilou un clic sur le logo.

Le mot mystère : boustrophédon :

Antique écriture grecque dans laquelle, après avoir écrit une ligne de gauche à droite,
on continuait en écrivant de droite à gauche.

Les anagrammes sont soulignées dans le texte .

 

 

Je subodore qu’en regardant  les butineurs et butineuses dans les  fleurs qui bordent votre jardin ou au dehors en vous promenant, vous ne pouvez vous douter  que là se joue le summum de l’apprentissage social.  Rien ne se fait au petit bonheur la chance , dans ce monde  des abeilles et bourdons.

   Les travaux de David Sherry qui, rassurez vous, n’ont pas été écrits sous la forme du boustrophédon montrent que le vol de nectar est  transmis de bourdon voleur à bourdon naïf . Les bourdons ne se poudrent pas seulement de pollen pour le transporter  de fleur en fleur, ils mordent à la base des corolles en y faisant des trous pour dérober le nectar, un bonus qui ne nécessite aucun détour . Mais inutile d’observer le voleur en train d’accomplir ce forfait pour l’imiter, c’est la découverte de l’effraction qui permet au bourdon naïf d’apprendre à devenir voleur. 

Ne boudons pas non plus les observations de T Hawkins en ces temps particuliers où nous nous heurtons au respect des contraintes kilométriques , regarder autour de nous peut booster  notre intérêt pour de nombreuses espèces . T Hawkins  nous apprend que des mésanges

IMGP5205

en 1921 ont été vues en train d’ouvrir les capsules des bouteilles de lait sur le perron des maisons dans le village de Swaythling, près de Stoneham, Southampton, et en train de boire le lait. Les bouteilles de lait sont habituellement attaquées quelques minutes après que le laitier les ait déposées sur le pas de la porte. Mais certains rapports signalent que des groupes de mésanges suivent à distance la tournée du laitier, et qu’au moment où le laitier va déposer quelques bouteilles sur le perron des maisons, les mésanges rusent en se précipitant sur le chariot laissé sur la route pour ouvrir les bouteilles qu’il contient. La propagation de ce comportement des mésanges à travers tout le pays interroge . Dans quelle mesure les oiseaux ont-ils appris ce comportement les uns des autres ? Et dans quelle mesure l’ont-ils inventé de manière individuelle? Et si la plupart l’ont appris à partir des autres, de quelle manière l’ont-ils appris ?

21 Réponses

  1. Vous m’en direz tant… remarque il n’y pas que l’homme qui est doué d’une intelligence, mémoire pour la faune… quant aux mésanges, aiment elles le lait à ce point ou est-ce devenu un jeu…. Merci Jazzy, bon dimanche, bises

    J'aime

    24 mai 2020 à 0 h 16 min

  2. superbes photo et texte
    bises bon dimanche

    J'aime

    24 mai 2020 à 6 h 36 min

  3. mireille du sablon

    …étonnant récit qui prouve que l’intelligence est partout!
    Bon dimanche « soleil » après les bonnes averses d’hier, tant appréciées par nos jardins.
    Bises de Mireille du sablon

    J'aime

    24 mai 2020 à 7 h 22 min

  4. Voilà une histoire étonnante ! merci de ta participation.
    avec le sourire

    J'aime

    24 mai 2020 à 8 h 00 min

  5. ouvrir un bouteille de lait ouah ! mais buvaient elles du lait ???
    bises amicales

    J'aime

    24 mai 2020 à 8 h 04 min

  6. Bonjour Gisèle avec toi j’en apprends à chaque billet il y a le mot bizarre jamais entendus « boustrophédon »
    et les méthodes des bourdons
    C’est très intéressant
    et alors là les mésanges tu m’en apprends aussi c’était sans doute les anciennes capsules alu comme sur nos petites bouteilles de lait à l’école car celles de maintenant j’y arrive difficilement moi alors les mésanges !!! lol.
    De très belles photos aussi
    bon dimanche
    Bisous

    J'aime

    24 mai 2020 à 8 h 14 min

  7. Oh mais c’est une vraie encyclopédie ton boustrophédon ici 😉 et quelles illustrations ! Grand Merci Gisèle, je suis ravie

    J'aime

    24 mai 2020 à 9 h 14 min

  8. Bonjour d’Angers …
    Exemple sans trop de signification d ‘écriture en boustrophédon

    …tnevuoc neicna nu’d ruœc ua setsitra’d eniatnec enu tnassinuér erèméhpé noitisopxe’d te noitaérc ed ecapse nu : tpecnoc eL
    – Un lieu abandonné, gardé secrètement aux confins d’un parc de 5 hectares ceinturé de murs de pierres, niché au cœur de l’effervescente ville d’Angers.
    spmet sel sésrevart tno iuq sessitâb seD–
    –Un lieu vivant, vibrant, chargé d’histoires et d’Histoire
    ”.elffuos reinred nu snad eiv ennerper ,spmet el udnepsus tnemetibus tse’s ùo ,noitcnof as ed uhcéd tiordne tec euq zenigami ,)elatot noitcurtsnocéd ed sruoc ne tnemelleutca( etnenimmi noitirapsid enu à te ecnelis ua tiudér iuh’druojuA
    Une centaine d’artistes ont été invités pour participer à cette expérience artistique au cœur d’un ancien couvent occupé il y a encore peu par des religieuses. La chapelle ainsi que les jardins n’échappent pas à cette reconversion.
    .eriotsih’d égrahc tiordne nu’d ruœc ua semrof ses setuot suos tra’l …seéirav snoitallatsni ,oédiv noitcejorp ,eihpargotohp ,tra dnal ,erutniep ,nissed ,erutplucs ,tra teerts évuort a y nO

    Bonne journée … Amicalement … Claude …

    J'aime

    24 mai 2020 à 9 h 20 min

  9. Hé bien voilà que j’aurai la tête plus lein ce soir !!
    On en apprends avec ces ateliers , j’adore ça !!
    Merci Gsèle , bon dimanche

    J'aime

    24 mai 2020 à 9 h 25 min

  10. Mystérieux le comportement de ces mésanges..Belles photos. Bon dimanche

    J'aime

    24 mai 2020 à 9 h 46 min

  11. Ils sont malins les oiseaux.
    Il y a des merles par ici mais pas tant que ça et depuis que les cerises murissent dans le verger du voisin j’en vois des dizaines qui squattent, ils se sont donnés l’adresse du resto gratuit.
    Ils font un bruit d’enfer.
    Lire une fois de gauche à droite et ensuite de droite à gauche et ça jusqu’au bout du texte ça doit rendre dingue.
    Bon dimanche.

    J'aime

    24 mai 2020 à 11 h 18 min

  12. Désolée pour la taille des caractères qui n’avait pas suivi , sur windows live writer c’était bon mais parfois quand je place des photos cela décale et la mise en forme ne s’effectue pas . Pour y remédier il faut passer à la version codée .

    J'aime

    24 mai 2020 à 13 h 25 min

  13. bonjour Gisèle ah ça par exemple ! qui l’eût cru, des mésanges, je savais les pies bavardes et voleuses mais la jolie mésange! bon, encore un mot que je fais pas l’effort de retenir pas la peine , avec ce mot tu fais un beau texte, bravo. Bisous bon après-midi MTH

    J'aime

    24 mai 2020 à 13 h 37 min

  14. Le vavoir vivre touche aussi la nature quand l’homme ne fait pas trop dans la dérive
    Bon dimanche
    Bises

    J'aime

    24 mai 2020 à 14 h 37 min

  15. @nnie54

    Elle est assez incroyable cette histoire de mésanges qui rusent le laitier.
    Que de questionnements… : !
    Bon dimanche à vous.
    Bises @.

    J'aime

    24 mai 2020 à 14 h 44 min

  16. Très belles photos et histoire super intéressante. Celle du bourdon qui vole le nectar et ces mésanges !!! je ne savais pas qu’elles aimaient le lait ! comme les chats ? Les oiseaux, bien qu’ils aient une toute petite cervelle, sont bien plus intelligents qu’on ne le pense.
    Bravo à toi et gros bisous

    J'aime

    24 mai 2020 à 17 h 09 min

  17. Bonjour Gisèle,

    Très instructif, ce billet.
    Le paragraphe sur les mésanges interroge… En effet. Dans la nature, y compris chez les l’Homme, tout s’apprend en observant. Comment ces oiseaux ont su qu’il fallait ouvrir les bouteilles pour goûter le lait qu’elles contenaient ? Il y en a forcément un qui a dû voir la chose, qui a essayé, et un congénère l’a imité, et ainsi de suite. Mais je te l’accorde, ce n’est que ma pauvre petite théorie, je ne suis pas T Hawkins.

    Bonne fin de dimanche à toi et merci. Bises.
    Fabrice

    J'aime

    24 mai 2020 à 18 h 15 min

  18. Bernieshoot

    des belles fleurs et une jolie mésange,
    bravo pour ton texte.

    J'aime

    24 mai 2020 à 18 h 27 min

  19. respir57

    Magnifique ton texte. Pour les mésanges, je connaissais. Mathieu Ricard me semble en parler dans un de ses livres.
    Pour le bourdon j’ai entendu qu’un bourdon pouvait se reculer pour laisser passer un confrère. Mais je ne me souviens pas sur quel radio ..
    Bises.

    J'aime

    24 mai 2020 à 22 h 55 min

  20. Défi magnifiquement relevé, Gisèle et agréablement illustré ! Bravo !
    Bonne semaine,
    Bises♥

    J'aime

    25 mai 2020 à 4 h 38 min

  21. j’adore même si j’avais déjà lu l’histoire des mésanges… je me suis régalée… merci
    bisous et bonne journée

    J'aime

    27 mai 2020 à 8 h 37 min

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s