Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Le tableau du samedi

Pour le tableau du samedi, Fardoise ( clic)  nous propose comme thème :  la rivière .

Le lien des participations est chez Lilou soleil (clic) .

Je vous propose un tableau du peintre mosellan Edmond Louyot ( 1861- 1920) né à La Lobe, commune d’Arry

Les lavandières à Arry ( 1895)

Préfecture de  Metz

LOUYOT E. 63

Il était fils d’un cultivateur maire d’Arry depuis 1860 . Second d’une famille de dix enfants, il entra après la défaite de 1870 au petit séminaire de Montigny où il resta six ans avant de terminer ses études au lycée de Metz. Doué pour le dessin, il fit un bref passage à l’Ecole des Arts et Métiers de Karlsruhe puis dans l’atelier d’un peintre-décorateur de Munich avant de faire son service militaire dans la capitale bavaroise. De retour en Moselle en 1883, il obtint une bourse du gouvernement allemand et fréquenta les Beaux-Arts de Düsseldorf en 1884-85 puis ceux de Munich de 1886 à1889 ; il y fut l’élève de Johann Caspar HERTERICH.

En 1891, il épousa Adèle STRUPPE à Schliersee (Bavière) et débuta cette même année au Salon de Munich, ville où naquirent ses deux enfants et où il vécut jusqu’à la fin de la Grande Guerre, à l’exception d’un séjour de dix-huit mois en Moselle en 1892-93 et d’un voyage d’étude en Italie en 1895. Il y retourna avant 1914 (Santa Margherita, Trente et Venise), période où il visita aussi la Côte d’Azur. Il avait fait plusieurs séjours en Hollande, le premier en 1892 grâce à un prix fondé par l’empereur Guillaume II. Sérieusement malade à partir de 1915, il fit régulièrement des cures à Schliersee. De retour sur sa terre natale en 1919, il souffrit de l’accueil froid et méfiant qui lui fut réservé et mourut peu après.

A ses débuts, Edmond LOUYOT peignait surtout des portraits et des œuvres de petit format mettant en scène des personnages en costumes du XVIIe siècle. Il se tourna ensuite vers le paysage et la peinture de plein air où il fait preuve d’une plus grande liberté de touche : vues de Hollande, des Alpes bavaroises et de la côte méditerranéenne, sans oublier de célébrer avec sensibilité les paysages et la vie paysanne de sa terre natale. Partagé entre deux cultures, il est un admirable coloriste qui cependant resta fidèle à la tradition picturale, se tenant à l’écart du courant novateur de l’expressionnisme allemand, en particulier du « Blaue Reiter » munichois.

20 Réponses

  1. Tout à fait magnifique, Gisèle !
    Quel bon choix,
    Bon samedi tout entier,
    Bises♥

    J'aime

    4 juillet 2020 à 4 h 00 min

  2. Anonyme

    splendide ce tableau bon samedi bises

    J'aime

    4 juillet 2020 à 5 h 12 min

  3. oups suite nettoyage remis les identifiant worlpress
    splendide ce tableau bon samedi bises

    J'aime

    4 juillet 2020 à 5 h 15 min

  4. Evelyne Mamazerty

    Le ciel,les reflets dans l’eau,l’harmonie des couleurs,la structure même avec cette oblique des lavandières dans l’eau et ces deux sur la rive qui tordent le linge,avec le blanc des cailloux et celui des caracos qui se répondent: magnifique ! Et on sent bien la pénibilité de cette lessive au grand air…un beau tableau d’un peintre que tu nous présentes,merci Gisèle. Bon weekend.

    J'aime

    4 juillet 2020 à 7 h 26 min

  5. Anonyme

    il est très beaau ce tableau .les pauvres femmes a genoux dans l’eau

    J'aime

    4 juillet 2020 à 8 h 08 min

  6. Je ne connaissais pas ce peintre ; j’aime bien il a peint magnifiquement les reflets de l’eau et sa transparence me laisse perplexe. Sa technique est particilière… Merci du partage et de ta participation …
    avec le sourire

    J'aime

    4 juillet 2020 à 8 h 16 min

  7. Pingback: Le tableau du samedi – semaine 27 – Et au milieu coule une rivière 1/2 – Les soleils de Lilou

  8. Bravo l’artiste
    Merci à toi pour ce beau tableau ce matin qui anime ton défi
    Bonne journée

    J'aime

    4 juillet 2020 à 9 h 29 min

  9. Belle présentation et merveilleux tableau. Bonne journée. Bises

    J'aime

    4 juillet 2020 à 9 h 48 min

  10. Françoise Dumon

    Pour un peu on se croirait dans une peinture du XVIIe hollandais (surtout par les tenues des lavandières). Et oui, pendant longtemps les rivières c’était ça aussi, pas seulement les loisirs. Et pourtant ce tableau reflète un grand calme, presque la sérénité. Un peintre qui mérite vraiment d’être découvert, merci pour ce partage. Bonne journée

    J'aime

    4 juillet 2020 à 10 h 15 min

  11. je découvre ce peintre…dur métiers de ces lavandières toujours courbes les mains et la les pieds dans eau… C’est une très beau tableau très lumineux que tu nous présentes jazzy.
    Doux week-end. Bise.

    J'aime

    4 juillet 2020 à 10 h 58 min

  12. Bonjour d’Angers,
    Je ne connais pas les lavandières du Grand Nord/Est mais …

    Souvenirs, souvenirs :
    Connaissez-vous des lavandières,
    comm’ il y’en a au Portugal
    Surtout celles de la rivière de la ville de Setubal
    Ce n’est vraiment pas des lavoirs
    où elles lav’nt mais des volières
    Il faut les entendr’ et les voir,
    rythmer leurs chants de leurs battoirs
    REFRAIN
    Tant qu’y’aura du ling’ à laver
    On boira de la manzanilla
    Tant qu’yaura du ling’ à laver.
    Des homm’s on pourra se passer
    Et tape et tape et tape avec ton battoir
    Et tape et tape tu dormiras mieux ce soir.

    Joli tableau ! …
    Bonne journée … Amicalement … Claude

    J'aime

    4 juillet 2020 à 11 h 22 min

  13. Il y a aussi Arry à côté de chez moi, il y a un château que j’ai visité.
    Bon week end.

    J'aime

    4 juillet 2020 à 11 h 38 min

  14. il est magnifique ce tableau merci de le présentez et en plus avec explications. Bisous doux weekend enfin possible de revenir sur les blogs

    J'aime

    4 juillet 2020 à 15 h 14 min

  15. De belles lavandières !
    Bisous

    J'aime

    4 juillet 2020 à 17 h 03 min

  16. mireille du sablon

    J’ignorais qu’il y eut des lavandières à Arry. Ce tableau nous le prouve d’une façon remarquable!
    Bises du jour
    Mireille du sablon

    J'aime

    4 juillet 2020 à 17 h 41 min

  17. monicacecile

    bonsoir
    quel bon choix
    j adore ce tableau JAZZY
    Il m ‘aurait plut de le présenter

    bonne soirée pour toi

    merci de ta visite
    kénavo

    monica-breiz

    J'aime

    4 juillet 2020 à 20 h 12 min

  18. Cendrine Joyau

    Je regarde ce tableau depuis tout à l’heure et je le trouve juste magnifique et envoûtant…
    On est happés par les attitudes des personnages, on ressent la vie qui en émane.
    C’est un bien beau choix avec des pensées pour ces lavandières au si dur et indispensable métier.
    J’aime beaucoup les couleurs et l’énergie de ce tableau
    Belle soirée, bon dimanche, amitiés
    Cendrine
    Ma Plume Fée dans Paris

    J'aime

    4 juillet 2020 à 21 h 28 min

  19. amande13

    C’est très beau. La composition est parfaite et les couleurs fraîches. Il a bien fait de ne pas sombrer dans l’expressionnisme allemand, tellement sombre. J’aime !

    J'aime

    5 juillet 2020 à 15 h 59 min

  20. Quichottine

    Je vais de découverte en découverte chez toi… ce tableau est superbe.
    Je ne connaissais pas ce peintre.
    Merci pour ce partage.

    J'aime

    12 août 2020 à 12 h 20 min

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s