Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

J’ai lu

P7080013

“À la fin de décembre 1999, une surprenante série d’évènements tragiques s’abattit sur Beauval, au premier desquels, bien sur, la disparition du petit  Rémi Desmedt.

Dans cette région couverte de forêts , soumise à des rythmes lents, la disparition soudaine de cet enfant provoqua la stupeur et fut même considérée, par bien des habitants , comme le signe annonciateur des catastrophes à venir.

Pour Antoine , qui fut au centre de ce drame, tout commença par la mort du chien Ulysse…”

Décidément  Pierre Lemaitre excelle dans tous les genres , ce roman psychologique ,  je l’ai dévoré tant l’on s’attache  à Antoine ce jeune garçon de douze ans que l’on va suivre sur trois époques  différentes de sa vie  .  L’auteur nous fait entrer dans ses pensées , sa complexité avec beaucoup de finesse  et c’est avec empathie qu’ on le suit tout au long de ces pages .

  On assiste aussi aux ravages produits par la rumeur dans cette petite ville où chacun va vite en besogne pour accuser celui qui ne correspond pas à ce qu’il pense être la normalité .

Difficile de vous en dire plus pour ne pas dévoiler les ressorts du drame qui se noue dans Beauval, mais je peux vous garantir que les surprises sont nombreuses et que la fin  elle aussi est surprenante . 

J’ai découvert qu’un film était sorti en 2019, adapté de ce roman, avec Sandrine Bonnaire Charles Berling , Pablo Pauly, Philippe Torreton peut être l’avez – vous vu .

Quelques extraits

“Mme Courtin entretenait avec la religion des rapports prudents et fonctionnels. Elle avait envoyé Antoine au catéchisme par précaution, mais n’avait pas insisté lorsqu’il avait souhaité ne plus s’y rendre. Elle fréquentait l’église quand elle avait besoin de secours. Dieu était un voisin un peu distant qu’on avait plaisir à croiser et à qui on ne rechignait pas de demander un petit service de temps à autre. Elle allait à la messe à Noël comme on visite une vieille tante. Il entrait aussi dans cet usage une large part de conformisme. Mme Courtin était née ici, c’est ici qu’elle avait grandi et vécu, dans une ville étriquée où chacun est observé par celui qu’il observe, dans laquelle l’opinion d’autrui est un poids écrasant. Mme Courtin faisait, en toutes choses, ce qui "devait" se faire, simplement parce que c’était ce que, autour d’elle, tout le monde faisait. Elle tenait à sa réputation comme elle tenait à sa maison et peut-être même comme elle tenait à sa vie car elle serait sans doute morte d’une faillite de sa respectabilité.”

“ La vie doit toujours reprendre le dessus, elle adorait cette expression. Cela signifiait que la vie devait continuer de couler, non pas telle qu’elle était mais telle qu’on la désirait. La réalité n’était qu’une question de volonté, il ne servait à rien de se laisser envahir par des tracas inutiles, le plus sûr pour les éloigner était de les ignorer, c’était une méthode imparable, toute son existence montrait qu’elle fonctionnait à merveille.”

“Le raz de marée né au fond de l’estomac le traversa de bas en haut dans un spasme foudroyant, lui broya les reins et explosa dans sa gorge en le soulevant littéralement du lit. Il plongea la tête vers le sol en laissant échapper un cri guttural montant des tripes, un filet de bile s’allongea pendant qu’asphyxié il cherchait à retrouver l’équilibre.
Il était épuisé, son dos était une torture. A chaque mouvement de houle, son corps entier voulait s’extirper de son enveloppe, se retourner sur lui-même, se liquéfier et s’enfuir.”

16 Réponses

  1. martinemartin85

    j’aime beaucoup Pierre Lemaître et et notamment ses romans policiers. Je n’ai pas lu celui-ci . Merci pour ta critique qui donne envie de le lire. Bisous

    J'aime

    10 juillet 2020 à 4 h 46 min

  2. merci pour la découverte et sa donne envie de lire
    bises bonne journée

    J'aime

    10 juillet 2020 à 6 h 11 min

  3. Victoria

    Bonjour Gisèle, j’imagine bien l’atmosphère, petite ville tranquille où tout le monde derrière ses rideaux épie ses voisins où la suspicion et la rumeur vont bon train. Si se greffe là-dessus un événement telle que la disparition d’un enfant, effectivement, le roman doit réserver son lot de surprises. Merci pour ce partage. Bises et bonne journée

    J'aime

    10 juillet 2020 à 6 h 54 min

  4. Merci pour le partage
    Bonne fin de semaine

    J'aime

    10 juillet 2020 à 9 h 00 min

  5. L’ambiance normale d’une petite ville, je dirais même aussi petit village. Je ne sais pas comment c’est maintenant, mais, dans le temps, c’était la même chose dans les quartiers des grandes villes.
    Vers la date que tu cites, il y a eu, par ici, des évènement climatiques impressionnants.
    Effectivement, ce que tu rapportes du roman donne envie de le lire.
    Bon week-end Jazzy

    J'aime

    10 juillet 2020 à 9 h 51 min

  6. Bonjour Gisèle je l’ai lu et il m’a beaucoup plu, un Maître cet auteur. bisous et bon après-midi MTH

    J'aime

    10 juillet 2020 à 13 h 21 min

  7. Merci pour cette présentation.

    J'aime

    10 juillet 2020 à 14 h 05 min

  8. respir57

    Je note. Je connais l’auteur mais pas sa période policier. Bises

    J'aime

    10 juillet 2020 à 14 h 43 min

  9. Cela me disait quelque chose lorsque j’ai lu ton billet. Je pense avoir vu ce film pour l’intrigue et les deux acteurs principaux.
    Bisous.
    À.

    J'aime

    10 juillet 2020 à 15 h 39 min

  10. Merci beaucoup pour cette présentation…
    Bonjour, je suis en pause dès ce jour car les petits enfants arrivent dimanche, quelques préparatifs et les courses je ne pourraient donc pas passer sur ton blog au moins jusqu’à fin de semaine prochaine.
    Je te souhaite un bon weekend et une douce semaine. Bises amicales
    P.S. Désolée pour ce copier coller…

    J'aime

    10 juillet 2020 à 15 h 52 min

  11. Je l’ai lu et aimé !
    Voir ici :
    http://kimcat1b58.eklablog.com/trois-jours-et-une-vie-a151158382

    Bisous du vendredi

    J'aime

    10 juillet 2020 à 15 h 54 min

  12. Je l’ai lu celui-ci, j’ai bien aimé aussi !
    bon week end.

    J'aime

    10 juillet 2020 à 17 h 07 min

  13. Yvonne Anne

    Voilà une belle présentation de ce livre qui donne vraiment envie de plonger dans ses pages.Tu m’en avais parlé et j’avais déjà apprécié.
    Bisous et bonne soirée, Jazzy.

    J'aime

    10 juillet 2020 à 20 h 31 min

  14. Je ne l’ai pas lu, Gisèle ! Merci pour ta bonne présentation !
    Bon matin de ce samedi,
    Bises♥

    J'aime

    11 juillet 2020 à 1 h 35 min

  15. mireille du sablon

    J’ai vu le film, impressionnant ce suivi de l’histoire, l’ambiance si lourde et cette fin.
    Bises du jour
    Mireille du sablon

    J'aime

    11 juillet 2020 à 10 h 30 min

  16. merci de cette belle et instructive présentation. Tu donnes envie de le lire. J’aime bien les romans de Pierre Lemaître et j’avais aussi bien apprécié l’adaptation de Au revoir la-haut au cinéma. bises et belle fin de semaine

    J'aime

    11 juillet 2020 à 19 h 47 min

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s