Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Le tableau du samedi bis

Le tableau du samedi

Pour le tableau du samedi  un clic sur le logo. Mon premier billet programmé avait suivi le thème donné par Fardoise .

Sur proposition de Lilou “la vie en rose” je vous propose cette œuvre d’Emile Friant : 

l’ébauche ( 1885)

662px-L'ébauche_-_Emile_Friant

 

Dans l’ébauche l’artiste brosse le portrait de Charles de Meixmoron et de son épouse , ou plus exactement il nous montre un double portrait puisque Charles lui aussi fait le portrait de son épouse ce que l’on remarque mieux sur la photo ci – dessous. Le rose soyeux de la jupe éclaire le costume noir de Charles concentré sur sa palette . Le corsage, violine au sombre velouté, dégage les épaules et met en valeur la blancheur de la peau du modèle .

l-ebauche-(1888)-l-oeuvre-mise-en-vente-a-paris-ce-vendredi-1570010998

Au Salon des artistes français de 1885, deux tableaux de Friant sont très admirés : un portrait en pied de Madame de Meixmoron de Dombasle et une œuvre intitulée L’Ébauche.

André Michel est enthousiaste dans sa chronique de la Gazette des Beaux-Arts : «Le dessin précis et à la fois enveloppé, avec des souplesses et des caresses délicieuses, la couleur discrète et savante avec des raffinements de bon aloi… l’éloquence discrète et pénétrante de la lumière».

Emile Friant est né à Dieuze le 16 avril 1863 son père est chef d’atelier des Salines , sa mère est couturière . En 1872 la famille quitte la Moselle annexée et vient habiter Nancy . En 1874 il rentre à l’école municipale de dessin et suit l’enseignement de Théodore Devilly. Il se lie d’amitié avec Victor Prouvé et Camille Martin. En 1878 il expose pour la première fois au salon de Nancy et sera remarqué par la critique . En 1879 il obtient une bourse et entre à l’école des beaux arts de Paris dans l’atelier d’Alexandre Cabanel où il retrouve Victor Prouvé . En 1883 il obtient le second prix de Rome pour “Oedipe maudissant son fils Polynice” . Le tableau le plus connu d’Emile Friant est “ la Toussaint “ pour lequel il obtient la médaille d’or à l’exposition universelle de Paris en 1889 et qui lui vaut la légion d’honneur .

Des 1906 il devient professeur de dessin à l’école des Beaux Arts de Paris .

Emile Friant meurt à Paris le 9 juin 1932 et est inhumé au cimetière de Préville de Nancy.

Pour retrouver d’autres tableaux de cet artiste un clic ici

 

18 Réponses

  1. article intéressant
    bises amicales

    J'aime

    1 août 2020 à 9 h 25 min

  2. mireille du sablon

    C’est « vaporeux », c’est le mot qui me vient en admirant la robe de cette dame.
    Quel artiste! Il met en scène de la vie dans les moindres détails.
    Bon w-end!
    Bises de Mireille du Sablon

    J'aime

    1 août 2020 à 9 h 59 min

  3. Bonjour d’Angers,
    Oui ! Du rose pour le moins bouffant … ou bluffant ….
    Bonne journée … Amicalement … Claude

    J'aime

    1 août 2020 à 10 h 09 min

  4. Merci beaucoup pour m’avoir fait découvrir ce peintre, j’aime beaucoup et lorsque j’aurai le temps je chercherai d’autres peintures de lui, à déposer sur mon blog

    J'aime

    1 août 2020 à 10 h 20 min

  5. Françoise Dumon

    Le rose, très subtil, s’insère partout dans la toile. Un beau choix.

    J'aime

    1 août 2020 à 10 h 31 min

  6. claudielapicarde

    Le drapé de la robe est vraiment bien rendu et les couleurs évoquent la soie.
    Bon week end.

    J'aime

    1 août 2020 à 10 h 34 min

  7. superbe tableau
    bonne journée bises

    J'aime

    1 août 2020 à 10 h 45 min

  8. ANNE GUILLARD

    Cette vie en rose est magnifique Jazzy. Bisous

    J'aime

    1 août 2020 à 11 h 19 min

  9. je remarque à quel point les robes étaient belles et froufroutantes… j’aime beaucoup ce tableau !
    laissons nous de tels portraits à nos descendants… les selfies n’encombreront pas les musées
    bon dimanche encore bien trop chaud
    bisous

    J'aime

    1 août 2020 à 11 h 26 min

  10. Joli mouvement du drapée.. je découvre et c’est ce que j’aime dans le tableau du samedi.. Doux week-end gisèle bisous.

    J'aime

    1 août 2020 à 11 h 49 min

  11. Bonjour Gisèle
    joli tableau et le travail avec les détails de la robe sont superbement bien faits bravo l’artiste
    bon week – end
    plus respirable aujourd’hui
    bisous

    J'aime

    1 août 2020 à 12 h 41 min

  12. Il est joli celui-ci aussi…merci pour tes explications. Bisous bisous

    J'aime

    1 août 2020 à 14 h 20 min

  13. Il est beau ce tableau, j’aime bien tous ces détails . Bonne soirée

    J'aime

    1 août 2020 à 20 h 28 min

  14. Bonsoir Gisèle,
    Quel MAGNIFIQUE choix !
    Bravo et bonne soirée,
    Bises ❤

    J'aime

    1 août 2020 à 20 h 56 min

  15. Bonjour Jazzy, merci de me faire découvrir ce « double » tableau. C’est fort original et j’aime beaucoup.
    Merci pour tes mots qui l’accompagne.
    Gros bisous

    J'aime

    2 août 2020 à 9 h 28 min

  16. amande13

    C’est le tableau dont tu parles « La Toussaint » qui m’a fait découvrir Emile Friant, peintre talentueux. Ce tableau est très beau, comme les femmes étaient élégantes, à cette époque ! Mais de tels atours n’iraient plus avec la vie moderne, hélas !

    J'aime

    2 août 2020 à 19 h 39 min

  17. Cette nuance de rose est une merveille et le drapé de la robe ne peut que susciter l’admiration! c’est purement magnifique. j’aime beaucoup de peintre, excellent choix, merci
    Amitiés
    Cendrine

    J'aime

    3 août 2020 à 4 h 39 min

  18. Quichottine

    Je ne connaissais pas ce tableau, il me plaît beaucoup.
    Merci pour la découverte et les explications que tu nous donnes ici.

    J'aime

    12 août 2020 à 12 h 11 min

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s