Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Jeudi poésie

Domi à la barre du bateau des croqueurs de mots  ( clic sur le logo) nous propose pour ce jeudi 17 septembre comme thème : un poème drôle , rigolo .

Je vous propose un poème de René de Obaldia  mis au programme d’un club théâtre de ma moitié  , un excellent exercice comme vous allez le constater .

Je vous suggère aussi d ‘ écouter son auteur  ici

 

imgp7152_thumb

 

Le plus beau vers de la langue française

*

« Le geai gélatineux geignait dans le jasmin »

Voici, mes zinfints

Sans en avoir l’air

Le plus beau vers

De la langue française.

Ai, eu, ai, in

Le geai gélatineux geignait dans le jasmin…

Le poite aurait pu dire

Tout à son aise :

*

« Le geai volumineux picorait des pois fins »

*

Eh bien ! non, mes zinfints.

Le poite qui a du génie

Jusque dans son délire

D’une main moite a écrit :

*

« C’était l’heure divine où, sous le ciel gamin, 

LE GEAI GELATINEUX GEIGNAIT DANS LE JASMIN. »

*

Gé, gé, gé, les gé expirent dans le ji.

Là, le geai est agi

Par le génie du poite

Du poite qui s’identifie

A l’oiseau sorti de son nid

Sorti de sa ouate.

Quel galop ! Quel train dans le soupir ! Quel élan souterrain !

Quand vous serez grinds

Mes zinfints

Et que vous aurez une petite amie anglaise

Vous pourrez murmurer

A son oreille dénaturée

Ce vers, le plus beau de la langue française

Et qui vient tout droit du gallo-romain :

*

« Le geai gélatineux geignait dans le jasmin. »

*

Admirez comme

Voyelles et consonnes sont étroitement liées

Les zunes zappuyant les zuns de leur zailes.

Admirez aussi, mes zinfints

Ces gé à vif

Ces gé sans fin

Tout ces gé zingénus qui sonnent comme un glas :

Le geai géla…

« Blaise ! Trois heures de retenue.

Motif : Tape le rythme avec son soulier froid

Sur la tête nue de son voisin.

Me copierez cent fois :

“ Le geai gélatineux geignait dans le jasmin. “

20 Réponses

  1. Super, Gisèle ! Que j’ai aimé l’entendre le dire !!!
    Merci pour cela et bravo !
    Bon jeudi tout entier,
    Bises ❤

    J'aime

    17 septembre 2020 à 3 h 52 min

  2. martinemartin85

    Je ne connaissais pas. Merci beaucoup. C’est drôle mais je ne m’amuserais pas à le prononcer. Bisous

    J'aime

    17 septembre 2020 à 4 h 26 min

  3. excellent et drôle bises bonne journée

    J'aime

    17 septembre 2020 à 5 h 30 min

  4. ANNE GUILLARD

    Il est génial ce poème Jazzy, j’adore.
    C’est une belle découverte pour ce poème et son auteur. Merci !
    Bises et bon jeudi

    J'aime

    17 septembre 2020 à 5 h 56 min

  5. Bonjour d’Angers,
    Surprenant, amusant mais, le geai gélatineux geignait-il vraiment ?
    Bonne journée … Amicalement … Claude

    J'aime

    17 septembre 2020 à 7 h 51 min

  6. Belle photo et très beau poème…Bonne journée…Bises

    J'aime

    17 septembre 2020 à 7 h 56 min

  7. Bonjour Gisèle, je l’ai récité à voix haute pas facile mais très drôle bisous et bon jeudi MTH

    J'aime

    17 septembre 2020 à 9 h 23 min

  8. Je ne le connaissais pas et je n’aurais pas voulu avoir à l’apprendre à l’école.
    Bon jeudi.

    J'aime

    17 septembre 2020 à 9 h 50 min

  9. mireille du sablon

    Wouah, dur dur de tout retenir mais que c’est agréable à lire!
    Bises du jour
    Mireille du sablon

    J'aime

    17 septembre 2020 à 11 h 11 min

  10. trezjosette2

    j’admire les comédiens…
    j’aime beaucoup cet auteur j’ai eu l’occasion de voir une pièce délirante il y a longtemps à Paris…terrible mémoire je revois des scènes mais je ne sais plus le titre je vais consulter internet !

    J'aime

    17 septembre 2020 à 15 h 17 min

  11. trezjosette2

    Du vent dans les branches de Sassafra avec Michel Simon…ça ne date pas d’hier..;;
    !

    J'aime

    17 septembre 2020 à 15 h 21 min

  12. Ouille pas facile a prononcer a haute voix et rapidement mais c’est savoureux. Bravo Gisèle

    J'aime

    17 septembre 2020 à 16 h 02 min

  13. C’est super et bien rigolo. Je connais son auteur pour l’avoir étudié pour le bac de Français. Et je suis tombée lors de l’oral sur « Du vent dans les branche de sassafras ». On n’oublie pas !!
    Très jolie illustration.
    Bisous du jour

    J'aime

    17 septembre 2020 à 16 h 39 min

  14. Bon après midi,
    Pas évident
    Il ne faut pas que la langue fourche
    Compliqué ce poème à réciter
    Mais pas mal du tout
    Je l’ai relu à voix haute
    Heureusement que je suis toute seule 🙂
    Je découvre
    Merci Gisèle

    J'aime

    17 septembre 2020 à 16 h 53 min

  15. C’est un sacré poème ! c’est un peu comme la langue picarde, mieux quand on l’entend !
    J’ai passé un bon moment en tous cas.
    Bonne soirée et gros bisous

    J'aime

    17 septembre 2020 à 18 h 30 min

  16. Pingback: Tous à bord, c’est la rentrée !!! – le blog de la communauté des croqueurs de mots

  17. eglantine36

    euh …je crois que je vais prendre le temps de le relire … pas facile à lire une première fois mais en y revenant amusant. je ne connais absolument pas l’auteur par contre.
    bises

    J'aime

    18 septembre 2020 à 17 h 29 min

  18. C’est drôle comme tout… Merci Gisèle et bisous tout plin

    J'aime

    18 septembre 2020 à 22 h 11 min

  19. dimdamdom59

    Voilà un auteur que je découvre agréablement, tous les ingrédients du poème rigolo s’y trouvent. Merci de l’avoir partagé avec nous. Ca me rappelle un petit poème que j’avais écrit pour un défi chez Zaza 😉

    La petite Zoé

    Etait encore au berceau

    Quand sa mère l’emmena au zoo

    Voir les chimpanzés

    La petite Zoé

    Au zoo s’amusait

    De voir bouser

    Les zèbres tout zébrés

    La petite Zoé

    Devant le gorille balèze

    N’était pas très à l’aise

    Et refusait de le biser

    La petite Zoé

    Est maintenant un peu blasée

    Elle en a assez des chimpanzés

    Qui n’arrêtent pas de jaser

    Voilà que la petite Zoé

    Fait une colère

    Comme un zèbre elle se met à braire

    Disant qu’elle veut déga »z »er.

    -dimdamdom-

    J'aime

    19 septembre 2020 à 23 h 57 min

  20. Quichottine

    Je connaissais l’auteur et ses « Innocentines ».
    C’est dans ce recueil que je retrouve le poème que tu cites.
    Personnellement, j’adore !

    J'aime

    22 septembre 2020 à 7 h 17 min

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s