Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

mot mystère

uz2811_OTPvReKha0IzQQFJpvh4@250x147

Pour des lettres pour un mot mystère chez Lilou un clic sur le logo .

Le mot mystère à trouver : accointances : terme péjoratif, relation liaison avec d’autres personnes.

lozere

Je tenais à partager avec vous le billet de vendredi dernier de François Morel sur France Inter  suite aux actes inqualifiables dont sont victimes les chevaux et autres équidés . (Pour l’écouter un clic sur la photo) . Pour une fois  il énonçait sans humour  mais toujours avec cet accent poétique remarquable, les nombreux services que cet animal a rendu à l’homme .  Ce “ voilà comment on te remercie le cheval” sonne  le glas de cette relation privilégiée . Comme si d’un seul coup  les accointances avec l’ignominie et le mal  prenaient le pas sur  toute humanité .

*********

Voilà comment on te remercie le cheval

Toi qui depuis des millénaires a été le meilleur auxiliaire de l’homme. Toi qui as été son fidèle adjoint, son compagnon, son plus proche associé. Toi qui l’as aidé, assisté, soutenu. Toi qui l’as servi. Toi qui as donné de ta personne en demandant si peu en échange. Toi qui l’as fait voyager, toi qui lui a permis de se relier avec les autres hommes, qui grâce à toi pouvaient communiquer, s’envoyer des dépêches, des correspondances… parfois des mots d’amour.

Voilà comment on te remercie le cheval

Toi qui en avais souvent plein le dos, mais avançait quand même. Toi qui as labouré, tiré la charrue, toi qui as fit la guerre, traversant la misère, le froid, la neige dans des combats qui n’étaient pas les tiens, dans des guerres perdues d’avance puisque tu n’avais jamais rien à y gagner.

Toi qui n’as jamais ménagé tes efforts, toi qui as accepté – courbant l’échine – d’être de trait, d’attelage, de selle, de course.

Voilà comment on te remercie le cheval.

Toi qui as tenté de rendre l’Homme meilleur, l’a fait chevalier. Toi qui t’es fatigué à le distraire, à le divertir, à Auteuil, Longchamp, Enghien, le faire parier, miser… rêver. Toi, pourtant capable de dormir debout, toujours aux aguets, d’un sommeil sans rêve. Toi qui as fait l’admiration de tous, sur les hippodromes, et sous les chapiteaux, sur la piste.
Je me répète : toi qui as tenté de rendre l’Homme meilleur. Si souvent enclin à être cavalier, cavaleur, le faisant… chevaleresque.

Voilà comment on te remercie le cheval.

Toi qui, par délicatesse, sur les chemins de terre, perdais parfois un fer, histoire de nous porter chance, de nous redonner espoir.

Voilà comment on te remercie le cheval.

Et tu vas voir que mes quelques mots de sympathie et de reconnaissance vis-à-vis de toi seront critiqués par des abrutis, qui me reprocheront de parler de la douleur des chevaux au lieu de parler de celle des enfants du monde entier, comme si le cœur devait faire le tri parmi les enfants martyrisés, les vieillards battus, les animaux torturés. Alors que l’horreur de supplicier les faibles devrait alerter chacun, dans tous les cas, sans avoir besoin de passer un concours de l’ignominie. Sans tenter de revendiquer la meilleure place sur le podium, dans une compétition concurrentielle de sentiments compassionnels.

Voilà comment on te remercie le cheval.

Petit cheval dans le mauvais temps, aux mâchoires coupées, aux flancs lacérés, aux organes génitaux mutilés. Faut-il qu’il soit mauvais le temps pour s’en prendre à toi cheval, tous derrière et toi devant, tout seul, face à l’homme, qui s’éloignant de son passé de chevalier semble avoir une fâcheuse tendance à perdre son humanité. “

François Morel

Le vibrant plaidoyer de François Morel pour défendre les chevaux

21 Réponses

  1. Superbe texte, vraiment!
    Et les photos sont magnifiques et riches d’émotions qui palpitent
    Merci du partage, amitiés chaleureuses!
    Cendrine

    J'aime

    20 septembre 2020 à 3 h 46 min

  2. wow texte au top et photos qui vont bien
    bises bonne journée

    J'aime

    20 septembre 2020 à 6 h 22 min

  3. ANNE GUILLARD

    La chronique de François Morel qui t’a servi de thème pour ce mot mystère est franchement émouvante. Joli défi Jazzy.
    Bises et bon dimanche

    J'aime

    20 septembre 2020 à 7 h 44 min

  4. Bonjour d’Angers,
    Mais qu’elle peut être la motivation de ces bourreaux !
    Bonne journée … Amicalement … Claude

    J'aime

    20 septembre 2020 à 9 h 39 min

  5. Bonjour Gisèle, c’est magnifique et quand je pense à ce que ces monstres font subir à ces pauvres chevaux, je désespère du genre humain,. Bisous bon dimanche MTH

    J'aime

    20 septembre 2020 à 10 h 06 min

  6. Joli et émouvant cette chronique de François Morel. Bon dimanche. Bises

    J'aime

    20 septembre 2020 à 10 h 09 min

  7. trezjosette2

    je partage ce sentiment : l’homme a perdu son humanité.

    J'aime

    20 septembre 2020 à 10 h 33 min

  8. Pingback: Mot mystère – saison 1 – 3 les textes, les liens – Les soleils de Lilou

  9. Hello, bonjour Gisèle!
    Wahou, ces mots, dès le début me retournent!
    Il faut vraiment être des brutes invétérées pour commettre de tels actes.
    Au nom de quoi? Au nom de qui? Pour se venger? se venge t’on en mutilant des animaux,
    quels qu’ils soient?
    C’est désolant. Désespérant de l’être humain!!!!!
    Merci de passer. Grosses bises!
    Bon dimanche!
    A bientôt!

    J'aime

    20 septembre 2020 à 15 h 10 min

  10. 😢😭

    J'aime

    20 septembre 2020 à 15 h 26 min

  11. Pauvre animal il a quand même été aussi utiliser et est mort dans des guerres mais ce qui se passe en ce moment est innommable et les coupables doivent êtres retrouvé est punis et pas qu’avec 5 ans de taule bien plus bien bien plus…perso je couperais la main c’est des barbares de toutes façon! radical moi oui face a ça. Bisous Gisèle

    J'aime

    20 septembre 2020 à 15 h 43 min

  12. C’est magnifique et bouleversant… Et superbement illustré.
    Je suis tellement peinée de ces massacres gratuits et inqualifiables. Quelle barbarie ! Qui sont ces monstres sadiques ? Pourquoi s’attaquer à des chevaux de cette manière ?
    Ma fille et mon gendre ont deux chevaux. A l’idée qu’il pourrait leur arriver quelque chose… Mon Dieu !…
    J’aime les chevaux… Et je ne comprends pas qu’on puisse manger de la viande de cheval… Je refuse d’en manger !!! Et passer devant une boucherie chevaline me répugne…
    Bisous du dimanche

    J'aime

    20 septembre 2020 à 16 h 07 min

  13. Il est émouvant ce texte de F. Morel et il méritait de participer à ce défi.
    Bises
    Annie

    J'aime

    20 septembre 2020 à 18 h 09 min

  14. Yvonne Anne

    Une chronique des plus émouvantes….tout est dit .Merci à François Morel pour cette chronique qui rappelle combien le cheval est le soutien de l’homme et à toi, Jazzy, de nous la relayer sur ton blog avec des photos magnifiques.
    Bisous émus.

    J'aime

    20 septembre 2020 à 18 h 10 min

  15. Bonsoir Gisèle,
    Merci pour le lien !!!
    Quel bel éloge tu en fais pour relever ce défi !!!
    Vraiment super !!! Pauvres chevaux, hélas !!!
    Bonne soirée,
    Bises ❤

    J'aime

    20 septembre 2020 à 20 h 03 min

  16. misstortue

    Bel éloge!
    Bonne soirée

    Bisous

    J'aime

    20 septembre 2020 à 20 h 36 min

  17. Superbe
    Beau message
    Bon lundi !

    J'aime

    21 septembre 2020 à 9 h 07 min

  18. Il a toujours eu un sacré talent François Morel, très beau texte en effet.
    Bon lundi.

    J'aime

    21 septembre 2020 à 10 h 08 min

  19. mireille du Sablon

    Que d’émotions en lisant ton article! François Morel a trouver les mots justes pour rendre hommage à ce fidèle compagnon de l’homme.
    On peut encore et encore se poser la question d’une telle cruauté envers lui actuellement!
    Bises du jour
    Mireille du Sablon

    J'aime

    21 septembre 2020 à 16 h 35 min

  20. eglantine36

    ces faits odieux envers les chevaux sont insuportables ! on devrait pouvoir appliquer la loi du talion. Ce texte est un bel hommage.
    bses

    J'aime

    22 septembre 2020 à 9 h 41 min

  21. Pingback: Mot mystère – saison 1 – 4 les textes, les liens – Les soleils de Lilou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s