Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Le tableau du samedi

Le tableau du samedi

Fardoise et  Lilou poursuivant le défi initié par Lady nous invitent à nous pencher sur les oiseaux migrateurs .

Je vous propose  comme oiseau migrateur la bécasse vue par Archibald Thorburn.

THORBURN A. 8

La bécasse est un superbe oiseau migrateur  à qui  Guy de Maupassant a rendu un très bel hommage dans les “Contes de la bécasse”. 

Archibald Thorburn  nous la montre de manière magistrale à différentes saisons mais plus particulièrement en automne et en hiver  dans son cadre de vie. Non seulement il s’attache à reproduire fidèlement les caractéristiques de son plumage  mais il  détaille   aussi  le paysage dans lequel elle évolue . Impossible de ne pas remarquer  le parfait accord entre les  couleurs oscillant du  beige au  brun sombre de ses plumes et les tonalités des milieux boisés traversés, un mimétisme fort appréciable pour cet oiseau qui passe souvent inaperçu .

J’avoue que  j’aime particulièrement cette aquarelle représentant la femelle  avec son petit  survolant  une végétation dense automnale. Visiblement nous sommes plus près de l’hiver le bouleau que nous apercevons est complètement dénudé .

Une autre aquarelle la représente sur l’estran en période d’hivernage .Toujours le même mimétisme avec la végétation environnante .

Archibald Thorburn (écossais, né le 31 mai 1860 – décédé le 9 octobre 1935 à Hascombe) est un artiste connu principalement pour ses illustrations d’oiseaux à l’aquarelle. Très tôt, Thorburn est intéressé par toutes les formes de vie sauvage et crée de nombreux dessins et croquis de brindilles, de feuilles et de fleurs qu’il observe dans les jardins qui entourent sa maison. Il étudie tout d’abord à Dalkeith et Edimbourg puis à la St John’s Wood School of Art de Londres.Thorburn se marie en 1896 avec Constance Mudie, union dont naîtra un fils.

Il est le cinquième fils de Robert Thorburn (1818-1885), miniaturiste et portraitiste de la reine Victoria. Thorburn étudie à Londres auprès de Joseph Wolf (1820-1899). Il est chargé, en 1887, d’illustrer l’ouvrage de Lord Lilford (1833-1896) intitulé Coloured Figures of the Birds of the British Isles. La qualité de ses 268 pastels lui assure une bonne réputation. Thorburn illustre alors de nombreux ouvrages d’histoire naturelle dont les siens. Il forme les illustrateurs Otto Murray Dixon et Philip Rickman. Thorburn réalise notamment les illustrations de The Birds of the British Isles and their eggs (1920-1925) de Thomas Alfred Coward (1867-1933). Ses peintures de paysages, ainsi que du gibier et des oiseaux sauvages, lui assurent une grande renommée.

Archibald-Thorburn-A-Haven-Of-Rest.-Woodcock-On-The-Shore

Grand amoureux de la nature, il est l’un des vice-présidents de la Royal Society for the Protection of Birds. Il illustrera chaque année la carte de vœux de cette société.

27 Réponses

  1. La bécasse me fait penser à la cuisine de Maïté qui passait à la télé… et sa phrase célèbre avec ! Très belles peintures de monsieur Thorburn que je découvre, merci Jazzy, bises

    J’aime

    7 novembre 2020 à 2 h 59 min

  2. Absolument magnifique!
    La bécasse avec son petit, c’est émouvant à souhait
    Superbes représentations de cet oiseau qui a de bien beaux yeux je trouve
    Merci du partage, bises
    Cendrine

    J’aime

    7 novembre 2020 à 3 h 24 min

  3. Bonjour Gisèle, merci pour cette intéressant découverte.
    Belle journée à vous

    J’aime

    7 novembre 2020 à 5 h 06 min

  4. Magnifiques ces peintures de cette bécasse, surtout celle avec son petit entre les pattes.
    Merci pour ce partage et la découverte de ce peintre Gisèle.
    Passe un doux week-end. bise.
    Mireille.29

    J’aime

    7 novembre 2020 à 5 h 06 min

  5. splendides tableaux et infos
    bonne journée

    J’aime

    7 novembre 2020 à 7 h 09 min

  6. Pingback: Le tableau du samedi – 45/52 – Les soleils de Lilou

  7. C’est vraiment de beaux tableaux
    J’ai beaucoup apprécié
    Bonne journée à toi Gisèle

    J’aime

    7 novembre 2020 à 8 h 30 min

  8. ANNE GUILLARD

    Une très belle découverte Jazzy et de superbes bécasses. Tout comme toi, je trouve la première aquarelle très belle, cette maman en vol tenant son petit est émouvante de tendresse.
    Bises et bon samedi

    J’aime

    7 novembre 2020 à 9 h 21 min

  9. Bonjour Gisèle, beaux tableaux ,de cet oiseau , j’aime beaucoup le deuxième bisous et bon samedi MTH

    J’aime

    7 novembre 2020 à 9 h 30 min

  10. De magnifiques tableaux. Bonne. Bises

    J’aime

    7 novembre 2020 à 9 h 38 min

  11. genevieve Maubon

    Ces peintures sont très belles, j’aime beaucoup ! et je n’arrête pas de découvrir des artistes grâce à toi !
    Bon samedi, bisous,
    Geneviève

    J’aime

    7 novembre 2020 à 9 h 57 min

  12. mireille du sablon

    Quelles précisions dans les traits, ces scènes de vie sont presque « vivantes »!
    Bon samedi sous le soleil, trop bien!
    Bises de Mireille du sablon

    J’aime

    7 novembre 2020 à 10 h 46 min

  13. Bonjour d’Angers, !
    Je croyais, jusqu’à il y a peu, que les oiseaux mi gratteurs étaient ceux qui se grattaient qu’un seul coté ! …
    De jolis tableaux ! …
    Bonne journée … Amicalement … Claude

    J’aime

    7 novembre 2020 à 11 h 16 min

  14. Françoise Dumon

    Une bien belle série avec un oiseau peu présent, et en peinture, et dans nos choix de ce samedi. Merci à toi pour cette découverte, j’aime beaucoup ces aquarelles à la fois d’une grande précision et pleines de vie. Bonne fin de semaine à toi.

    J’aime

    7 novembre 2020 à 11 h 33 min

  15. amande13

    Des aquarelles minutieusement peintes et très belles. C’est un très joli choix !

    J’aime

    7 novembre 2020 à 12 h 10 min

  16. Annie Languille

    J »aime beaucoup Thornburn, mais j’avoue n’avoir jamais vu une bécasse porter son oisillon entre ses pattes.
    Bonne journée à toi.

    J’aime

    7 novembre 2020 à 13 h 25 min

    • Moi non plus mais vu le nombre d’oiseaux qu’il a représentés pour des livres d’histoire naturelle , je pense qu’on peut lui faire confiance .

      J’aime

      7 novembre 2020 à 16 h 16 min

  17. Un oiseau assez rigolo, surtout quand il est au sol, avec parfois une démarche sautillante assez surprenante !
    Un beau choix pour ce tableau
    Bon week-end Jazzy et gros bisous

    J’aime

    7 novembre 2020 à 13 h 25 min

  18. trezjosette2

    très bon choix jazzy
    connais tu la trilogie qui commence avec le livre l’île des chasseurs d’oiseaux de Peter May ? j’ai beaucoup aimé

    J’aime

    7 novembre 2020 à 15 h 02 min

  19. le premier est super attendrissant c’est vrai que les couleurs sont plus vraie que nature presque. Bisous bisous désolée de n’être pas passée ces jours mais avait encore une fois des soucis avec le blog et les spammeurs! Doux weekend

    J’aime

    7 novembre 2020 à 15 h 23 min

  20. Jolis tableaux de cet oiseau ! une bécasse peut donc voler avec un petit entre pattes !!! pas si bécasse que ça au final !
    Je suis désolée pour la perte de ton jardin après l’avoir lu dans un de tes commentaires. : ]
    Bises et bon week-end Gisèle,
    Annie

    J’aime

    7 novembre 2020 à 16 h 27 min

  21. Magnifiques aquarelles de bécasses
    J’aime beaucoup.
    Bisous du samedi

    J’aime

    7 novembre 2020 à 17 h 52 min

  22. covixlyon

    Bonsoir,
    Très belle participation, bien vivante, j’aime beaucoup.
    Bonne soirée
    Bises

    J’aime

    7 novembre 2020 à 19 h 27 min

  23. Bonsoir Gisèle,
    De MAGNIFIQUES tableaux !
    J’😍 beaucoup !
    Bonne fin de soirée et beau dimanche,
    Bises ❤

    J’aime

    7 novembre 2020 à 22 h 27 min

  24. monicacecile

    bonjour
    ce peintre ornitologue me plait beaucoup , le dernier de tes tableaux est mon préféré ..

    .j aime beaucoup ce petit oiseau aussi , elles arrivaient dans la nuit sur l ‘arrée ou j’ avait un endroit en sous bois ,
    j
    je savait quelles étaient la , et bien sur ,en tant que propriété privée, j ‘avait interdit la chasse , mais je sait que c’était braconné ce coin …

    je n ‘ai plus cet endroit .. et plus mon chien non plus ….. kénavo Jazzy .. bises

    monica-breiz

    J’aime

    8 novembre 2020 à 7 h 44 min

  25. Yvonne Anne

    Des aquarelles magnifiquement peintes.
    J’ai beaucoup aimé ton article sur la bécasse…et sur ce peintre qui a observé et représenté tant d’oiseaux.
    Bises des bords du canal.

    J’aime

    8 novembre 2020 à 17 h 22 min

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s