Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Jeudi poésie

Oyez, oyez, les Croqueurs de Môts...

Jill Bill, à la barre des croqueurs pour cette quinzaine, nous suggère le thème de la folie pour ce jeudi poésie .

Je vous propose une poésie d’Aloysius Bertrand ( 1807 – 1841)

scarbo

Le fou

La lune peignait ses cheveux avec un démêloir d’ébène
qui argentait d’une pluie de vers luisants les collines,
les prés et les bois.
*

Scarbo, gnome dont les trésors foisonnent, vannait sur
mon toit, au cri de la girouette, ducats et florins qui
sautaient en cadence, les pièces fausses jonchant la rue.
*

Comme ricana le fou qui vague, chaque nuit, par la cité
déserte, un oeil à la lune et l’autre – crevé !
*

– " Foin de la lune ! grommela-t-il, ramassant les jetons
du diable, j’achèterai le pilori pour m’y chauffer au
soleil ! "
*

Mais c’était toujours la lune, la lune qui se couchait. –
Et Scarbo monnoyait sourdement dans ma cave ducats et
florins à coups de balancier.
*

Tandis que, les deux cornes en avant, un limaçon qu’avait
égaré la nuit, cherchait sa route sur mes vitraux lumineux.

15 Réponses

  1. martinemartin85

    Joli poème. Bisous

    J'aime

    10 décembre 2020 à 4 h 28 min

  2. Bonjour d’Angers,
    «Tandis que, les deux cornes en avant, un limaçon qu’avait
    égaré la nuit, cherchait sa route sur … les vitres de ma véranda.»
    La pluie revient en force ces prochains jours …
    Bonne journée … Amicalement … Claude …

    J'aime

    10 décembre 2020 à 8 h 10 min

  3. joli poème bises bonne journée

    J'aime

    10 décembre 2020 à 8 h 17 min

  4. Un étrange poème;pas si fou le bonhomme …

    J'aime

    10 décembre 2020 à 8 h 29 min

  5. Etonnant poème
    Il y a tant de fous qui s’ignorent …et tant qui se font passer pour fous en ce bas monde
    Bonne journée Gisèle

    J'aime

    10 décembre 2020 à 8 h 59 min

  6. Beau poème . Bises et bonne journée

    J'aime

    10 décembre 2020 à 10 h 44 min

  7. Bonjour Gisèle, est ce que je me trompe, ce poème c’est toi qui l’as écrit pas vrai, quant vas-tu te décider à signer tes écrits? C’est joliment écrit, j’aime beaucoup le dernier vers avec le limaçon , ses cornes en avant sur les vitraux, je le vois! bisous MTH

    J'aime

    10 décembre 2020 à 13 h 50 min

    • Non non Marie il n’est pas de moi , mais d’Aloysius Bertrand

      J'aime

      10 décembre 2020 à 14 h 40 min

  8. Il est original, j’aime beaucoup !
    Bon jeudi.

    J'aime

    10 décembre 2020 à 15 h 37 min

  9. je le trouve étrange ce poème mais merci pour la découverte. Bisous bisous

    J'aime

    10 décembre 2020 à 15 h 47 min

  10. Fou ce poème !
    Biz

    J'aime

    10 décembre 2020 à 17 h 24 min

  11. Yvonne Anne

    Un poème qui nous transporte dans un monde bien étrange…
    Bises et douce soirée, Jazzy.

    J'aime

    10 décembre 2020 à 18 h 03 min

  12. Un très bon choix pour relever ce thème, Gisèle ! Bravo !
    Bises 😘

    J'aime

    11 décembre 2020 à 4 h 05 min

  13. durgalola

    Un poème original, l’illustration superbe. Bises

    J'aime

    11 décembre 2020 à 20 h 38 min

  14. Pingback: Défi 241, vos participations – le blog de la communauté des croqueurs de mots

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s