Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Jeudi poésie

ABC à la barre du bateau des croqueurs pour la quinzaine nous propose de nous pencher pour ce jeudi poésie sur les bourgeons .

Je vous propose :

bourgeons

le printemps d’ Auguste Angellier

 

Les bourgeons verts, les bourgeons blancs
Percent déjà le bout des branches,
Et, près des ruisseaux, des étangs
Aux bords parsemés de pervenches,
Teintent les arbustes tremblants ;

Les bourgeons blancs, les bourgeons roses,
Sur les buissons, les espaliers,
Vont se changer en fleurs écloses ;
Et les oiseaux, dans les halliers,
Entre eux déjà parlent de roses ;

Les bourgeons verts, les bourgeons gris,
Reluisant de gomme et de sève
Recouvrent l’écorce qui crève
Le long des rameaux amoindris ;
Les bourgeons blancs, les bourgeons rouges,
Sèment l’éveil universel,
Depuis les cours noires des bouges

Jusqu’au pur sommet sur lequel,
Ô neige éclatante, tu bouges ;
Bourgeons laiteux des marronniers,
Bourgeons de bronze des vieux chênes,
Bourgeons mauves des amandiers,
Bourgeons glauques des jeunes frênes,
Bourgeons cramoisis des pommiers,

Bourgeons d’ambre pâle du saule,
Leur frisson se propage et court,
À travers tout, vers le froid pôle,
Et grandissant avec le jour
Qui lentement sort de sa geôle,
Jette sur le bois, le pré,
Le mont, le val, les champs , les sables,
Son immense réseau tout prêt
À s’ouvrir en fleurs innombrables
Sur le monde transfiguré.

Auguste Angellier.

Et un de mes poèmes de 2018 sur rime imposée un peu remanié.

IMGP7416

Il   n’a  pas  encore  revêtu  son   costume

De   vives   couleurs  comme il est coutume

Mais  au  petit  matin  sorti de  ses brumes

Dans les yeux des passants un éclat allume.

*

Plus question alors de laisser l’amertume

Gagner les  cœurs, plus léger que la plume

Le réveil  printanier  s’installe  et assume

Son  rôle, même  au plus près du bitume .

*

Bourgeons soyeux que février embrume

Perlés de givre jamais ne s’enrhument

Même quand  le froid est  bien anthume

*  

Bientôt   se   desserre  l’étau  de  l’enclume,

Comme    la   vague    balance    son  écume,

Aux jours nouveaux chacun  se réaccoutume.

Gisèle F 16/02/21

 

25 Réponses

  1. martinemartin85

    Le premier poème partagé est très beau et a plu ce matin. J’aime beaucoup ton poème comme j’aime les bourgeons promesses de fruits et de fleurs. Le printemps arrive, comme c’est bon. Bisous

    J'aime

    18 février 2021 à 4 h 19 min

  2. ANNE GUILLARD

    Le poème d’Auguste déjà dégusté chez Colette est superbe, et ce matin tu n’est pas en reste avec ce beau sonnet de ton cru, bravo.
    Bises et bon jeudi

    J'aime

    18 février 2021 à 6 h 53 min

  3. Merci Gisème pour ces photos printanière qui accompagnent ton choix de poème , le même déjà lu ce matin
    Que du plaisir 🙂

    J'aime

    18 février 2021 à 6 h 59 min

  4. superbes photos et poèmes
    bises bonne journée

    J'aime

    18 février 2021 à 7 h 22 min

  5. Les Mauges Ocgall

    Bonjour d’Angers,
    De bien jolis écrits …
    Bonne Journée ! … Amicalement … Claude …

    J'aime

    18 février 2021 à 8 h 32 min

  6. Anonyme

    Bonjour Gisèle
    très joli poème sur les différents bourgeons
    Mais le tien n’est pas mal non plus
    Bravo et bonne journée
    bisous

    J'aime

    18 février 2021 à 8 h 37 min

  7. genevieve Maubon

    J’aime les bourgeons prometteurs, j’aime tes très belles photos, j’aime aussi les poèmes …..
    Bonne journée, bisous,
    Geneviève

    J'aime

    18 février 2021 à 8 h 44 min

  8. ABC

    Quelque soit sa couleur, le bourgeon est beau à regarder et annonce une promesse souriante !
    Tes mots à toi sont emplis de l’envie de printemps d’ouverture et de liberté, la porte s’entrebâille vers du meilleurs… Merci !

    J'aime

    18 février 2021 à 9 h 33 min

  9. Beaux clichés et magnifique ton poème. Bonne journée. Bises

    J'aime

    18 février 2021 à 10 h 03 min

  10. Bonjour Gisèle,
    Les bourgeons, en coulisses, s’apprêtent à entrer dans la lumière. Encore un peu à attendre et on les verra triompher, « même au plus près du bitume ».
    Très belle idée que de présenter ensemble le poème d’Angellier et le tien.
    Bises et bon jeudi.
    Fabrice

    J'aime

    18 février 2021 à 10 h 56 min

  11. Que c’est agréable de lire ces mots qui parlent du printemps, on a tous hâte de voir le soleil, la nature s’éveiller enfin, elle nous aidera à supporter de qui devient vraiment difficile à vivre .. mais on en sortira évidemment …
    Gros bisous

    J'aime

    18 février 2021 à 11 h 13 min

  12. Les bourgeons pas trop mais les noisetiers ont les chatons.
    C’est un très beau poème, bonne journée.

    J'aime

    18 février 2021 à 11 h 28 min

  13. Le 1er est très beau d’ailleurs beaucoup l’on choisit mais je lui préfère le 2 car au moins il est de toi. Bisous douce journée

    J'aime

    18 février 2021 à 15 h 36 min

  14. Bonjour Gisèle, il est bien beau ce poème que je viens de rebloguer en passant par chez Colette, c’est vrai que cet après-midi, cela sent vraiment le printemps, j’ai vu déjà de petites feuilles sur mon chèvrefeuille à l’abri d’un muret. Bisous bon après-midi MTH

    J'aime

    18 février 2021 à 16 h 04 min

  15. J’en ai assez de l’ordinateur qui m’affiche : erreur page introuvable ou un truc comme ça, alors que je viens de frapper mon commentaire, et hop, le commentaire s’envole.
    Bref, j’ai dû te dire que j’aimais les deux poèmes. Les bourgeons sont là, mais frileusement habillés.
    Non après-midi Jazzy

    J'aime

    18 février 2021 à 16 h 26 min

  16. trezjosette2

    très bon choix avec le premier poème…
    j’apprécie énormément ton sonnet bravo Gisèle pour ce défi

    J'aime

    18 février 2021 à 16 h 50 min

  17. Yvonne Anne

    Superbes écrits bien illustrés : le printemps est bientôt là, le renouveau de la nature est amorcé.
    Bisous et bonne fin de journée, Jazzy.

    J'aime

    18 février 2021 à 17 h 22 min

  18. Bernieshoot

    un très joli poème

    J'aime

    18 février 2021 à 18 h 30 min

  19. durgalola

    très belle photo ; le premier poème est complet sur la vie des bourgeons ; aux jours nouveaux chacun se réaccoutume ; oui c’est vrai, après l’hiver aux jours si courts et à nos replis imposés, vivant se réaccoutumer … à la liberté.
    Bises et bonne soirée

    J'aime

    18 février 2021 à 18 h 55 min

  20. mireille du sablon

    J’espère que nous en verrons beaucoup demain, signe que le printemps arrive doucement…
    Bises du soir
    Mireille du sablon

    J'aime

    18 février 2021 à 19 h 41 min

  21. Mireille.29

    Très joli poéme .. j’ai un coup de coeur pour ta prose Gisèle.. Passe une douce soirée bise..

    J'aime

    18 février 2021 à 19 h 42 min

  22. Bonsoir Gisèle,
    Quel bon choix nous avons fait, hein ! Bravo à nous deux !
    Superbe, ton sonnet !!! J’💗beaucoup !!!
    Bonne soirée,
    Bises 😘

    J'aime

    18 février 2021 à 20 h 33 min

  23. eglantine36

    le premier poème je connais et pour cause mais j’ai découvert le second avec grand plaisir 🙂 bises

    J'aime

    19 février 2021 à 15 h 31 min

  24. Pingback: Au jardin des Môts, défi 246 : Vos participations – le blog de la communauté des croqueurs de mots

  25. les deux poèmes me plaisent beaucoup bises et belle fin de dimanche

    J'aime

    28 février 2021 à 19 h 07 min

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s