Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

abécédaire anadiplose

Le jeteur de pierre

Pour l’abécédaire photo chez Violette un clic sur le logo

Prendre une image personnelle d’escalier ou de porte ou de statue et les faire parler ou en parler selon votre ressenti. La photo ne doit pas venir d’Internet. Comme il s’agit quand même de la suite de l’abécédaire , cette fois avec la lettre W mettre dans le titre de la photo un mot commençant par W.

Pas de wap pour le jeteur  de pierre de Metz

P9180012

Le jeteur ou lanceur de pierres représente un jeune garçon qui lance des pierres dans la rivière pour faire des ricochets.

P9180013
Il s’agit d’une œuvre en bronze du sculpteur mosellan Henri Legendre né en 1892 à Tritteling.

P9180014

Je l’ai entendu me donner une toute autre version .

P9180011

Ne vous approchez pas, voitures démentes 

Mes pierres touchent toujours leurs cibles

J’aime la nature que je trouve encor clémente

Ne me chatouillez pas je deviens vite irascible  

 

Publicités

Le buste de Verlaine

Pour l’abécédaire photo chez Violette un clic sur le logo

Prendre une image personnelle d’escalier ou de porte ou de statue et les faire parler ou en parler selon votre ressenti. La photo ne doit pas venir d’Internet. Comme il s’agit quand même de la suite de l’abécédaire , cette fois avec la lettre V mettre dans le titre de la photo un mot commençant par V.

P9180019

Je vous propose de venir découvrir le buste de Verlaine. C’est en 1925 que cette statue en bronze de James Vibert sera installée sur le boulevard Poincaré au pied de l’esplanade

image

Alphonse Daudet disait de lui que ses cravates étaient aussi belles que ses sonnets. Paul Verlaine aimait donc être cravaté. Chaque 30 mars, pour son anniversaire, l’association des amis de Verlaine  offre à son buste une jolie cravate.

P9180020

”Un chant discret et doux traduisant des impressions indécises “ la poésie selon Verlaine

P9180018

Je ne résiste pas à vous proposer quelques vers extraits de son poème “Ode à Metz “ pour lire l’intégralité un clic ici

“Metz aux campagnes magnifiques,

Rivière aux ondes prolifiques,

Coteaux boisés, vignes de feu,

Cathédrale tout en volute,

Où le vent chante sur le flûte,

Et qui lui répond par la Mute,

Cette grosse voix du bon Dieu !”

P9180016

“Ô Metz, mon berceau fatidique,

Metz, violée et plus pudique

Et plus pucelle que jamais !

Ô ville où riait mon enfance,

Ô citadelle sans défense

Qu’un chef que la honte devance,

Ô mère auguste que j’aimais.”