Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

abécédaire des mots imposés

abécédaire des mots imposés

Pour l’abécédaire des mots imposés chez Violette un clic sur le logo .

Les mots imposés :Galapiat – gourmander – giron – giratoire – gargantuesque

Suite de la lettre F

IMGP4276

Charles parti pour rejoindre Edouard  n’a pas pris la peine de repérer l’itinéraire sur une carte, ayant  son adresse il la rentre directement dans le GPS de sa voiture. Bien sur il a choisi la voix masculine, ne supportant plus qu’une femme lui dicte sa conduite,  il suit donc scrupuleusement ses conseils . Mais au bout d’une centaine de kilomètres, arrivé à un carrefour  giratoire  , ce galapiat  sensé l’aider ne lui indique qu’ une voie  menant  à une déchèterie. Charles commence à le gourmander copieusemen:

“ Même les hirondelles  sont plus performantes que toi, qu’est ce que tu as donc dans le ciboulot ? De la poussière de neurones , va retrouver le giron de ta mère puisque tu es incapable de faire ton job correctement ! “. Rageusement il ferme le bec à ce faiseur d’embrouilles  . Il ne lui reste qu’une solution, acheter une bonne vieille carte routière pour être sur de ne pas se perdre.  Après s’être arrêté dans la ville voisine, curieux de voir ce que lui dit son GPS, il le remet en marche. Comme par hasard il a retrouvé ses esprits, et  Charles arrive enfin à bon port chez son ami. Un plat gargantuesque de fruits de mer, l’attend, la bouteille de muscadet – sur -  lie est prête aussi, ils vont pouvoir fêter leur retrouvailles comme il se doit .


abécédaire mots imposés

 

Pour l’abécédaire des mots imposés chez Violette un clic sur le logo

59

Suite du  E

Edouard,  l’ami de Charles, habite depuis quelques années dans le Finistère . Il  peut maintenant donner libre cours à sa passion pour la peinture et la sculpture et en vivre . Mais cela n’a pas été sans mal,  car il a fallu qu’il rompe avec sa famille. Un jour en effet,  il en a eu assez d’être considéré comme un vulgaire frelampier  dans la banque familiale .  Un factotum bon à remplir toutes les taches que  ses frères et sœurs déclinaient, voilà ce qu’il était devenu. Tout cela parcequ’il n’entrait pas dans le moule, un monde tourné vers l’argent et ses profits, où fanfaronner devenait une règle absolue.  Il avait quitté sans regret le manoir de ses parents qui n’en avait pas fait tout un fromage , loin de là, presqu’heureux de se débarrasser d’une brebis galeuse . Aussi était – il bien à même de comprendre Charles son ami .