Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

atelier Arlette

Rose se languissait ….

mon-logo-fait-par-ghis

Pour cet atelier 25 Arlette nous demande :

Faites moi une belle soupe d’automne avec le plus de mots possible,  qui peuvent être à la fois des noms de plantes, de fleurs et des couleurs qui peuvent être aussi, parfois, des prénoms.

PA063218

Rose se languissait de la soupe de sa grand – mère Jacinthe , voilà bientôt dix ans qu’elle était partie de l’autre côté du miroir. Non, aujourd’hui elle ne cèderait pas à la facilité en allant chercher le b a – ba de la soupe bonne femme au marché du coin, cette fois – ci le blanc de poireau , les pommes de terre et  les navets n’étaient pas conviés au plongeon dans l’eau bouillante.  Il lui fallait retrouver cette saveur incomparable qui flattait si bien  son palais, l’onctuosité de la châtaigne,  la douceur sucrée du potiron  alliée à celle des carottes, le tout agrémenté de quelques feuilles de  coriandre et de quelques oignons .

prendre le temps

Depuis que la forêt avait revêtu sa parure d’ambre, saupoudré d’ocre et de rouille ,  elle se disait qu’il était largement temps de s’élancer sur les chemins pour retrouver l’ emplacement des châtaigniers. En effet, il était hors de question d’acheter ces délicieux fruits d’automne, alors que la nature, toute proche de chez elle, lui fournissait tout ce dont elle avait besoin . C’est pourquoi, elle profita de la venue de son amie Clémentine pour organiser une sortie dans les bois juste avant leur repas  .

P9240535

Elles n’eurent aucun mal à trouver les bogues éclatées sur le sol jonché de feuilles. Délicatement, elles prélevèrent les châtaignes restées encore enfermées et revinrent pour préparer la fameuse soupe de Jacinthe . Rose avait gardé bien précieusement le petit carnet où toutes les recettes étaient consignées à la main , de cette belle écriture penchée  qui continue encore de la fasciner , elle dont les pattes de mouche faisaient hurler les professeurs. Il ne restait qu’à suivre les indications et les proportions pour chaque ingrédient.

IMGP9971

Clémentine avait amené  un petit potiron de son jardin,  la grosse citrouille qui lui tenait encore compagnie hier  serait évidée pour  fêter dignement Halloween avec les enfants.  Dans la cuisine c’était l’effervescence , Rose s’occupait de décortiquer les  châtaignes pour les cuire à l’eau séparément puis ensuite de les peler . Clémentine se battait avec l’écorce du potiron, ce n’était pas une mince affaire car elle était particulièrement dure et lui donnait du fil à retordre . Il ne restait que les carottes et les oignons à éplucher avant de plonger le tout dans l’eau bouillante, sans oublier évidemment l’assaisonnement et les feuilles de coriandre  . Jacinthe  avait découvert avec joie la cuisson en cocotte minute qui diminuait sérieusement le temps de cuisson,  c’est donc tout naturellement que Rose utilisa le même ustensile .  Une fois la soupape en rotation, elle mit en route un minuteur pour  sept minutes . Quand la sonnerie retentit il ne restait plus qu’à mixer le tout avec les châtaignes.

Résultat de recherche d'images pour "soupe de potiron chataignes"

Quand Clémentine versa dans la soupière ce délicieux velouté à la couleur jaune orange caractéristique, elle ne put que s’extasier devant le fumet qu’il répandait . Rose lui proposa de rajouter un peu de crème comme il était noté sur le petit carnet  et peu de temps après, ce fut vraiment la fête des papilles pour les deux amies .

 

Publicités

En sortant …..

mon-logo-fait-par-ghis

Pour l’atelier 23 d’ (un clic sur le logo) Arlette nous propose d’écrire un texte en y insérant des noms au singulier finissant par x .

1200px-Oryx_samburu

Photo du net prise ici

En sortant du multiplex où ils venaient de voir évoluer, dans leur  cadre naturel, l’oryx d’Afrique , le lynx d’Europe et l’aptéryx de Nouvelle Zélande , Margaux et Octave, son époux ,  prirent soin de promener Phénix ,leur fox , dans le parc de la ville avant de rentrer  à Mirepoix . Bien que le documentaire animalier n’ait pas excédé une heure , le chien avait vraiment envie de se défouler, il était au climax de l’excitation. Ayant repéré un freux occupé à  manger des miettes de pain aux noix , il s’approcha d’abord avec des ruses de Sioux , au prix de mille efforts pour ne pas courir, puis s’élança d’un seul coup . Il s’en fallut de peu que la réussite soit au bout de cette course, mais seule une plume se retrouva dans son pharynx, ce qui ne manqua pas de lui occasionner une toux immédiate. Une fois l’intruse retirée, le fox donna de la voix pour manifester ouvertement son courroux envers cet oiseau indélicat. Pour avoir la paix , Octave entraina le chien plus loin. En passant devant un   bosquet de houx , celui – ci s’immobilisa soudain . Etonné par ce choix , Octave se demandait bien quelle mouche l’avait piqué quand il perçut  le bruit caractéristique de l’envol d’un oiseau .

” Là” fit Margaux pointant de son  index la perdrix en vol”

“ Nom d’une pipe, c’est pas de l’intox,  Phénix serait – il doué  pour l’arrêt…. Je regrette de ne pas avoir pris mon réflex c’est une première ! “

01_Wire_Fox_terrier

Photo du net prise ici