Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

atelier de Ghislaine

atelier 156 Ghislaine

Atelier 152 et Récapitulatif du 151

Pour l’atelier 156 de Ghislaine un clic sur le logo

Souvent, pourtant, savant, urgent, songer, égarer, suivre, prendre.

ou un texte qui commence par cette phrase

Parfois il faut….

sortie du 28 juin

Parfois il faut prendre quelques risques avec les prévisions de la météo.  Pourtant l’orage était annoncé pour cette journée de lundi, mais nous avons maintenu notre rendez –vous devant le centre Pompidou Metz. Car il était vraiment urgent de retrouver tous les membres de la joyeuse équipe.  Pas question de songer ,ne serait ce qu’un moment,  à retarder ces retrouvailles. Le vent, en savant stratège, a déjoué tous les pronostics et a égaré les maitres es météo. Ce n’est pas la première fois qu’il mène la valse des nuages à sa façon, c’est souvent qu’il ne suit pas les chemins balisés ! 

Vous me rétorquerez certainement que pour une visite des expositions, la pluie et l’orage ne sont pas un frein. Peut être, mais pour le prolongement en terrasse, il vaut mieux quand même mieux que les hallebardes liquides ne nous accompagnent pas.

terrasse 2terrasse

terrasse 1

Comme je vous ai déjà montré une bonne partie de l’exposition Arcimboldo , je vous propose de retrouver ici quelques œuvres de Marc Chagall , le passeur de lumière.

Quelque soit le support, le langage personnel de l’artiste est bien présent dans tout ce qui est présenté ici. Il associe les diverses cultures visuelles et mentales façonnant son imaginaire : celle de Vitebsk , la ville natale, où résonnent le yiddish, les récits de la bible et au loin les chants orthodoxes, sans oublier la fragmentation cubiste des formes et le flamboiement des couleurs du fauvisme.

Résistance , résurrection, libération

P6145090

Le monde rouge et noir ou soleil rouge

P6145096

 

L’ange au chandelier

P6145102

Le passage de la mer rouge

céramique de l’église Notre Dame de Toute Grâce

P6145108

La rose bleue vitrail d’essai pour la cathédrale de Metz  

P6145124

 

“La paix” tapisserie

P6145136

CPM tapissserie la paix

Clavecin William Dowd décoré par Marc Chagall

P6145146


Journal du jour d’un fidèle du jardin

Atelier 152 et Récapitulatif du 151

Pour l’atelier 155 de Ghislaine un clic sur le logo

Les mots : fidèle, rapide, chose, étape, ouverture, journal, voir, secret.

 

chat arbre

Journal du jour d’un fidèle du jardin.

Ce n’est un secret pour personne que, depuis deux mois, j’ai élu domicile dans plusieurs jardins accolés de ce quartier de la ville.  L’ouverture d’une cabane  dans laquelle je peux me percher la nuit est bien pratique. Mais j’avoue que j’ai du mal à franchir le cap de la confiance à accorder à  ces bipèdes que je vois s’agiter autour de moi. Bien sur, ils n’ont pas l’air méchants, ils me laissent même des croquettes et de l’eau à disposition. Mais j’y vais étape par étape, ne surtout pas précipiter les choses, j’ai beau être  rapide, je ne veux pas être leur prisonnier. Je rentre maintenant chez une humaine qui laisse la porte de sa cuisine ouverte, je n’ai qu’à monter deux marches et le buffet est servi,  à volonté.  Je veille particulièrement à avoir toujours la possibilité de sortir si le moindre danger se présente.

chat 2

Dernièrement l’ humaine de  l’autre jardin s’est approchée un peu plus près de moi. Alors là, zou, escalade in extremis du  tronc du lilas  ! J’ai tout de suite pris une position en hauteur, histoire de dominer le sujet ! Non mais, est ce qu’elle s’imagine qu’elle va pouvoir me caresser ? Je rêve ! J’y tiens moi à mon indépendance ! Par contre dès qu’elle s’est éloignée un peu,  je suis retourné dans l’herbe fauchée. Un vrai régal, avec le parfum des rosiers tout proches qui  me titillent les narines, j’adore.

rose

Il m’arrive aussi de faire des rencontres avec le microcosme dans ce jardin, surtout quand la nigelle de Damas est en fleur. Pas trop attiré par les insectes, mais je dois reconnaitre que ces espèces volantes sont intéressantes à regarder.

La fatigue se faisant sentir, je vais me chercher un petit coin à l’ombre pour me reposer, je me mettrais à l’affut dès que le soleil se sera couché.

nigelle