Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

émotions

détesté/aimé

maski-grustno-veselo-1

Chaque dernier samedi du mois (donc ce  28 juillet ), Renée  (clic)  nous demande de lui parler un peu d’un évènement ou moment que nous avons détesté et aussi de lui parler de ce que nous avons particulièrement aimé.

Comme pour le mois de juin je ne m’attarderai pas sur ce que j’ai détesté à savoir l’exagération des médias en matière d’informations qu’il s’agisse de la victoire de bleus en championnat du monde de football ou de l’affaire gouvernementale du moment . Non je ne parlerai que de ce que j’ai aimé .

P7262291

Tout d’abord  les différents parcours de Constellations organisés cette année à Metz , un vrai régal de les découvrir avec des amies ou en  famille . Il y en a vraiment pour tous les gouts et c’est une bonne occasion aussi de profiter des pauses fraicheurs  ou de revoir des édifices sous un jour nouveau

P7130089

 P7090210

P7052029

 

P7112045

Sans oublier les concerts du Classic Metz’ival que j’ai redécouverts cette année pour mon plus grand plaisir ( un clic sur la photo pour les vidéos et les autres photos )

P7202093

Et pour finir cette formidable pause fraicheur en compagnie de ma fille dans le Doubs, le Jura  et en Suisse dont je vous parlerai plus en détails ces prochains jours mais dont je peux déjà vous montrer quelques photos .

P7252207

Incroyable mais vrai , nous étions les seules sur le dernier bateau  promenade à partir pour le saut du Doubs, un vrai régal de découvrir ce magnifique site sans la foule .

P7252200

WP_20180725_015WP_20180725_017

Un  spectacle tout aussi grandiose  nous attendait aussi au Creux du Van.

P7262287

Et pour finir un plongeon bien mérité dans les eaux du lac de Neuchâtel après une virée  en vélo le long des rives du lac (  il fait 100 km autant préciser que nous n’avons pas pu faire tout le tour ) .

P7262305

Publicités

Robert

Pour les croqueurs de mots Zazarambette ( clic ) à la barre nous propose :

Nous fêterons la Saint Robert !  A vous de nous parler des Roberts célèbres ou non, du petit Robert, de la ville de Robert, des roberts, que sais-je encore…!!

R espectueux  de tous , de toute chose

O  ffrant     à    sa   famille   à  ses amis

B  onheur       sans      aucun   compromis

E  nseignant  modèle , sportif, virtuose, 

R  éfléchi,  travailleur  comme  la fourmi

T oujours à l’écoute de toutes les causes.

P4271551

Voilà le portrait rapide que je pourrais dresser d’un Robert que j’ai côtoyé pendant presque quatre vingt douze ans puisqu’il s’agit de papa  . Né à Maillet ( allier ) en 1922 il a vécu à Lignières ( cher ) son enfance , son adolescence  . Entré à l’école normale de Bourges en 1939 pour devenir instituteur , il connaitra bien d’autres univers avant de se retrouver pour son mariage  en Lorraine en 1948 .

P4270011

Enfant unique il est déjà  un fervent défenseur de la cause animale et  a toujours eu des chats à cajoler dans sa maison .

P4270013

Depuis ses plus jeunes années il n’a jamais négligé sa tenue vestimentaire arborant toujours des tenues impeccables , ma grand – mère veillait jalousement à ce que son fils soit toujours tiré à quatre épingles

P4270022

même dans les compétitions sportives, ce qui n’a jamais manqué de me surprendre . Il n’y a guère que pour le jardinage qu’il se permettait un certain relâchement .

P4270014

Relâchement un mot que j’ai du mal à écrire, tant il semble étranger à papa , tout ce qu’il entreprenait c’était  avec méticulosité , application , efficience,  en allant toujours au bout des choses qu’il s’agisse de son travail ou de toute autre activité , sportive ou associative . Il me reste encore en tête les inévitables petits cartons où il consignait toutes les démarches à faire , les itinéraires à suivre quand nous partions en vacances , le plan du coffre et la place des bagages… . Le moindre courrier prenait des allures de dissertation ,  avec lui les médecins étaient ravis car il consignait tout assurant lui même un suivi médical  qu’il ne manquait pas de partager avec ses interlocuteurs . Une habitude certainement acquise pendant ses études à l’école normale de Bourges avec les cours dispensés pour sa  promotion de 39 –42 .

P4270007 P4270008

Malheureusement avec la guerre l’enseignement sera pour plus tard car les normaliens seront tous rattrapés par le STO et devront travailler  pour l’Allemagne. C’est en  Pologne au camp de Myslowitz qu’avec une soixantaine d’autres français  papa travaillera sur un chantier à la construction d’un barrage.

P4270009P4270010

sous la conduite d’un contremaitre teigneux   qui malgré l’hiver et la neige exigeait le même rendement . Il y restera jusqu’à l’arrivée des russes et s’occupera du rapatriement de toutes les équipes . J’ai trouvé il y a peu le laisser passer délivré par un officier russe attestant de ce fait ainsi que d’autres papiers .

P4270020P4270021

P4270019

Un des souvenirs plusieurs fois racontés  a été cette dernière attaque entre allemands et russes et des bombardements qui l’accompagnèrent . Les français se sont cachés dans le barrage dans un abri qu’ils avaient mis au point . En entendant, par le biais de deux sentinelles, parler russe ils ont fini par sortir non sans avoir pris la précaution de brandir un drapeau blanc . Ils ont eu beaucoup de chance de s’en sortir indemnes car l’officier SS venu quelque temps auparavant dans le camp et heureusement rappelé in extremis ne voulait pas s’encombrer de leur présence  ( papa avait surpris une conversation qui ne laissait aucun doute sur cette volonté ) .

Les photographies que j’ai glissées dans ce billet proviennent d’un cahier où il a consigné presqu’au jour le jour la vie dans ce camp . Le sport en faisait d’ailleurs partie intégrante permettant d’oublier toutes les vicissitudes de cet exil forcé. Plus tard, une fois libéré papa  a toujours continué à le mettre en avant dans son travail ou dans ses loisirs et n’a pas manqué de m’en donner le goût .

P4270015

La musique aussi lui tenait à cœur c’est d’ailleurs grâce à elle  qu’il a rencontré celle qui allait devenir sa femme pendant 65 ans. Violoniste, tromboniste, flutiste  il ne manquait pas d’humour non plus comme en atteste cette photo prise lors d’un de ses stages musicaux .

P4270016

Mais  il ne faudrait pas oublier la pêche qui a très longtemps été son passe temps favori et la Bretagne son lieu de vacances privilégié où les rochers de Beg an Fry n’avaient plus de secret pour lui .

P4270018

J’aurais encore beaucoup d’autres facettes à partager   de ce Robert  qui nous a quittés depuis le 16 aout 2014 mais je préfère conclure,  en lui disant merci pour tout ce qu’il m’a appris , pour sa droiture, son humanité, ses petites manies qui me faisaient  sourire et surtout pour tout l’amour qu’il m’a donné .