Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

le petit jeu de lettres

Le petit jeu de lettres

LE PETIT JEU DE LETTRES- ( 116 )

Pour le petit jeu de lettre chez Lady Marianne un clic sur le logo

le mot à trouver est warandeurs : se dit à Dunkerque des gens nommés par le magistrat pour assister aux salaisons des harengs et apposer sur les armes de la ville sur les caques .

P5270136

Tableau de Fernand Léger “la danse”

Andrew et Arnaud n’ont plus rien à voir avec les warandeurs de Dunkerque, danseurs   depuis plusieurs années à Lille , ils participent à la tournée des plages de la troupe du “radeau de Sandra” . Pour  l’instant , ils arpentent les dunes d’une  petite cité balnéaire en attendant la représentation de la soirée . Un renard bondit de derrière un buisson de genet , en quelques ruades le voilà reparti , naseau frémissant,  dans les herbes drues . Les deux amis s’arrêtent un moment, ces moments de complicité avec la nature sont rares ,   ils essayent  de deviner quelle proie peut raser le sol à ce point  , puis continuent  leur chemin . Les enchainements du spectacle sont particulièrement ardus cette fois ci et ils en discutent avec ardeur , pas question de rester en rade sur l’un d’entre eux . La danse on ne peut ruser avec elle , il faut être en parfaite symbiose corps et âme pour que le message passe . Dures et rudes sont les heures passées à répéter mais le plaisir du partage avec le public durera encore bien longtemps après , c’est pourquoi ils estiment que tout doit être parfait .

P5270137

Les deux tableaux de Fernand Léger font partie de l’exposition “le beau est partout” consacrée à cet artiste au centre Pompidou Metz du 20/05/17 au 30/10/17


Engastrimythe

LE PETIT JEU DE LETTRES - (115 )

Pour le petit jeu de lettres de Lady Marianne un clic sur le tableau .

Le mot à trouver engastrimythe : ventriloque

 

P5170006

Tristan et Mariette se laissent souvent tenter , quand la météo est au beau fixe , par une longue promenade près de la rivière . Mais aujourd’hui Tristan se sent gagné par une grande asthénie , sa gastrite le fait presque passer pour un engastrimythe tellement cet organe se manifeste bruyamment et l’indispose  . Mariette qui estime que sortir lui changera les idées insiste .

“Allez ne traine pas je suis sure que tu ne le regretteras pas “

Les voilà donc partis en matinée au rythme d’une marche tranquille . Comme le soleil se montre particulièrement généreux ce jour , ils s’arrêtent quelques temps sur un banc à l’écart du sentier dans un petit parc aménagé en parcours de santé , l’ombre n’est jamais difficile à trouver car les arbres sont suffisamment nombreux et maintenant bien étoffés. Ils regardent des petits enfants mordre à pleines dents dans de belles  tartines après avoir joué au gymnaste sur quelques agrès . Les autres s’amusent avec un petit chien qui ramène toujours aisément le bâton lancé et qui reçoit parfois une petite gâterie quand il le dépose aux pieds du lanceur . Les joggers leur circuit terminé restent un moment à étirer leurs muscles en prenant appui sur un autre banc à quelques mètres d’eux . Aujourd’hui les aigrettes ne sont pas au rendez – vous sur l’ile proche , ni le martin pêcheur , il faut dire que l’heure n’est pas très propice , un peu trop tardive pour ce genre de rencontres . Mais bientôt Tristan s’agite , il est temps d’entamer le retour , Mariette  se lève et les voilà tous les deux sur le chemin bordé de hautes  graminées. En passant sur le petit pont ils aperçoivent un couple de cygne au loin sur la rivière .

“ Tiens c’est étrange “, réagit Tristan ,” la dernière fois que nous sommes venus la femelle couvait ,tu crois qu’il y a matière à s’inquiéter pour le nid et les petits ? “

Sans hésiter  Mariette se dirige vers l’endroit où se trouve le nid , les roseaux ont bien grandi mais un passage permet d’accéder au bord de l’eau .

Elle revient gaiement vers Tristan :

“ Pas de hantise , le nid est entier ,  les parents méritants se sont juste accordés une petite pause, ils sont d’ailleurs déjà revenus . Je me suis bien cachée et j’ai pu prendre une photo regarde , elle est jolie la surprise non ? “