Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Non classé

Alice et les capelines de Séraphine

LE PETIT JEU DE LETTRES - 128-

Pour le petit jeu de lettres de lady Marianne un clic sur le logo.

le mot à trouver :chryséléphantine se dit d’une sculpture composée d’or et d’ivoire.

Les anagrammes sont soulignées dans le texte .

 

IMG

*

Alice  se déplace au ralenti  devant  la glace , elle vient de retrouver dans une armoire un lot d’habits et d’accessoires ayant appartenu à  Séraphine ,son ancêtre  chapelière . Avec une certaine grâce elle s’élance dans un défilé de mode de jadis où châle et capelines complètent à merveille une série de  tenues racées . Soudain elle aperçoit Charlie ,son frère, hilare qui ne peut s’empêcher de lâcher :

“ Pour la statue chryséléphantine art déco de Séraphine je comprends ton intérêt pour cette époque  mais ne me dis pas que tu comptes aller au mariage de Charlène avec ces fringues rapiécées , tu comptes plaire à qui dans cet accoutrement, au dernier lancier du Bengale ?”

“ Pour éclairer ta lanterne , sache  que je me plonge dans mes racines et que cela m’enchante . Tu ferais mieux de ranger le chantier qui règne dans ton atelier  au lieu de me harceler . “

“ Je me demande si tu ne mets pas ton encéphale en péril avec de telles pièces, regarde ces plumes qui s’élancent sur ta tête on dirait qu’on a écharpé une dinde …”

“ Ta bêtise ne fait donc jamais relâche mon pauvre Charlie, je suis même certaine qu’elle se pérennise  ! 

En criant Alice claque la porte sur Charlie qui s’éclipse en courant . Un éléphant dans un magasin de porcelaine pense à chaque fois sa mère en les voyant se chamailler comme chiens et chats .

* La photo est celle de la sœur de ma grand – mère maternelle qui était modiste .

 


La princesse elle t’em………

P8050683

Non, non, ne vous méprenez pas ce n’est pas un message codé, c’est le titre ( la princesse elle t’emmerde ) d’un spectacle que j’ai vu samedi à la basilique St Vincent,

P8050679

église désacralisée qui accueille depuis quelques années un certain nombre d’évènements culturels  .  Celui – ci ,  clownesque et dansé,  vous interpellera certainement, les deux artistes,  Lucile Guin et Francis Albiero de  la compagnie Flex sont  impressionnants . Se produisant dans la grande région , peut être aurez -  vous l’opportunité de les voir , une découverte étonnante  du monstre qui sommeille en chacun de nous  revisité par ce duo  .

P8050691

Deux artistes, une danseuse et un clown, croisent leur art respectif pour explorer la figure du monstre dans notre société du XXIe siècle. Au-delà de la bête du Gévaudan, du cyclope, du loup-garou, ou d’autres créatures d’antan, ces deux artistes se penchent sur le monstre qui est en chacun de nous, celui qui parfois fait dévier de la raison, pour aller trouver, hors limites, la créativité.

P8050697

“ Il n’est point de serpent ni de monstre odieux qui par l’art imité ne puisse plaire aux yeux..” Nicolas Boileau .

Quelques petits moments en vidéo