Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Poésie

jeudi poésie

Pour le défi N° 212 des Crôqueurs de mots, Dômi me confie la barre - Lenaïg

Jill Bill  ( clic ) à la barre des croqueurs de mots  ( clic sur le logo ) pour la quinzaine  propose à tous les moussaillons le thème héritage de famille pour ce 10 octobre .

Résultat de recherche d'images pour "giselefayet"

H ors  du  temps  devient  cet héritage

E mpreint   de  rêve  couché sur papier

R  ien  ne  s’oppose  à  ce   vrai  partage

I  l   est   intime     depuis   des  années

T  oujours présent dès le plus jeune âge

A vec      lui     nous     voilà     enracinés

G raines d’idées  offertes sans ambages

E n     famille    peuvent  se  promener.  

*

D  ansent  tous  les  mots  à chaque page

E  t   convient   le  regard   en  simultané

*

F aire   avec   lui   le   plus  beau   voyage

A ncestrale    transmission    de   pensées

M ille        facettes        et         paysages

I l    est   important    ce   legs   du passé

L a    richesse    d’un  choix  qu’encourage

L e       livre       dans       la      continuité

E n   restant   le  plus   précieux bagage  .


Jeudi poésie

Pour le défi N° 212 des Crôqueurs de mots, Dômi me confie la barre - Lenaïg

Martine ( quai des rimes clic)   est à la barre du bateau des croqueurs de mots et nous propose :

Pour les jeudis en poésie des 26 septembre et 3 octobre, vous pouvez au choix

  • écrire un poème en vers ou en prose sur les deux autres thèmes en tenant compte ou pas des titres proposés

ou

  • partager un poème ou une chanson que vous aimez bien sur les trois thèmes proposés ou sur d’autres thèmes.

 

IMG (2)

Poussière d’hier

P   ortées     par    le  subtil  zéphyr  du souvenir

O    mniprésentes    sont   les   poussières d’hier 

U   n    air     fredonné   jadis   par   un être cher

S    e    mêle    à   son   image  pour  notre   plaisir

S     es  notes    estompent   la  douleur  du  partir

I     nfinie   douceur  qui  chasse  à  jamais  l’amer

E      lles   montent la gamme du temps  sans faillir

R     ésistant  à  la   gomme   de   tous   les  hivers

E     n     mélangeant    passé,   présent   et  avenir

*

D  édicaces   mélodieuses , parfum d’antan

H  armonie des jours sur le  fil de mémoire

I  l suffit de peu pour que renaisse l’avant 

E  tre    à   l’écoute    n’est   pas   illusoire  

R  ien ne peut effacer ce que chante le vent.