Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Poésie

Pour imagecitation 38

getattachment_thumb

J’illustrerai tout d’abord cette citation  de Ralph Waldo Emerson “ N’allez pas où le chemin peut mener . Allez là où il n’y a pas de chemin et laissez une trace “

P7252209 Je crois que le premier Suisse à avoir trouvé cette grotte l’a bien compris , aurait il suivi les traces d’un ours qui s’y était réfugié ? L’histoire ne le dit pas mais par contre nous renseigne sur ces prestigieux visiteurs :

Appelée jadis la Toffière , on l’a surnomme également “la grotte de l’ours” (on observe un ours taillé en bois, sur la droite, à l’entrée de la grotte), et aussi “la grotte du Roi de Prusse”. Pour quelle raison ce nom distinctif? Tout simplement parce qu’en 1814, Frédéric-Guillaume III y mène quelques excursions. Puis au tour de Frédéric-Guillaume IV de la visiter trois décennies plus tard. Cette cavité leur tenait très à cœur, leurs noms sont gravés sur l’un des rochers.

La deuxième illustration ( une photographie d’un tableau aperçu aux “ Puces “ de Metz sera pour ce proverbe “Tendresse maternelle toujours se renouvelle “ Je l’avais déjà choisie pour illustrer un défi que je réédite ici .

p1210231

Quand ton cœur tendre  sur mon corps fait escale

Dessinant notre amour sur chaque pétale

S’envolent les  larmes de nos digitales

Sur les pentes de nos envies diagonales .

*

En silence le sommeil de chaque cymbale

Ecrit le tempo d’une vie pastorale .

Glisse le temps sur l’improbable  dorsale

Où  la lumière chasse l’ombre dédale .

*

Au jardin de nos vies se lient nos fringales

Mêlant nos espoirs en bouquet de timbales

Loin des nuages de pertes  en rafale .

*

A chaque étoile sa pluie de cathédrales

Les  maux s’estompent , les ténèbres s’affalent,

Quand la soif  d’une voix reste primordiale .

30/01/2017

La troisième illustration concernera ce proverbe “ Ciel rouge le soir laisse bon espoir . Ciel rouge le matin pluie en chemin “, cette photo a été prise en fin de cet hiver .

imgp8488_thumb

Bon vendredi à toutes et tous

Publicités

Jeu des acrostiches

TEMPORELLE ! Acrostiche n° 18 en attendant Jill

Pour le jeu des acrostiches chez Lénaïg un clic sur le logo .

WP_001566 - Copie

T  emps      qui   se  balance sur le  fil  de  l’’ éphémère

E pouse      la   matière   dans  la   musique  du  silence

M  ultiples   sont  les  facettes  de  notre vie sur  terre

P arées    d’un  halo  masquant  parfois  leur  apparence

O n  essaie  d’oublier  que  rien  ne dure en permanence

R estant  longtemps sur l’ image  d’une belle  fulgurance

E  n  espérant qu’elle ne devienne pas trop  vite chimère

L oin  de  l’éternité  le  temporel  prend  de  l’assurance

L aissant   son  empreinte  dans  nos  corps  en  jachère

E n  nous  incitant  alors  à  beaucoup  plus  de vigilance .

IMGP5816