Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

rencontres

J’aime la galette …

P1083669

J’aime la galette

Savez vous comment ?

Quand elle est bien faite

Avec du beurre dedans

Tralalalala lalala lalère

Tralalalala lalala lala

Je suis sure que vous avez toutes et tous chanté cette comptine, j’y rajouterai un autre couplet après le sucre , les œufs , les amandes et la fève .

P1083664P1083676

 

J’aime la galette

Entre amis vraiment

C’est un jour de fête 

De retour tous les ans

Tralalalala lalala lalère

Tralalalala lalala lala

P1083660P1083662

Chaque année en effet , nous (Mireille du Sablon, Annie du 54, Bruno, Yvonne Anne et moi ) nous retrouvons chez Michel et Brigitte  pour commencer l’année en amitié . Avant de passer au régal des papilles, la table se couvre de gentilles attentions   pour  chacun et chacune d’entre nous .

P1083654P1083653

 

La galette ou plutôt devrais je dire les galettes sont toujours de la partie, le rire aussi pas question de laisser la plus petite place à la morosité .

P1083658

Une brioche comme le veut la tradition du sud – ouest les accompagne ainsi qu’ une salade de fruits rafraichissante. Après  le mois de janvier décliné par Elisabeth avec beaucoup de talent, nous  entamons  les galettes . Le suspens n’est pas bien long pour découvrir roi et reines , le couteau prend à malin plaisir à frôler la fève  presqu’à chaque fois . L’intronisation a lieu dans les règles de l’art comme vous pouvez le constater .

P1083674P1083678

P1083679

“ Les souvenirs que nous avons en commun nous apportent des sourires, des rires, quelques larmes mais surtout un sentiment de plénitude “ Mary Kay Shanley

Publicités

atelier 82 Ghislaine

Défi écriture no 52 Chez Ghislaine

Pour l’atelier de Ghislaine un clic sur le logo .

jeune, long, avenue, corps,visiter, presser, accentuer, dire ou au moins 5 mots contenant "  CEN  "

 

PC180558

Mardi dernier, le rendez – vous était fixé avec les amies au centre ville pour visiter les marchés de Noël en long et en large , l’après – midi, sans l’effervescence de la foule du week – end . Il va sans dire que  ma récente déconvenue du dimanche avec le sentier des lanternes nous avaient rendues  réticentes   à une sortie de fin de semaine. Pas de foule se pressant dans les allées qui devenaient des avenues tellement elles étaient dégagées, un vrai bonheur .

PC180549

Même si les  marchés ne sont pas concentrés en un seul endroit , il faut reconnaitre que la surveillance s’est accentuée  depuis le drame de Strasbourg, pas de fouille au corps mais des palpations systématiques pour les hommes . Pour les femmes, seul le sac est concerné. À ce propos, je ris encore de la tête du vigile quand, dimanche dernier près de la grande roue , en toute innocence , je lui ai présenté mon appareil photo, il n’en croyait pas ses yeux. Il faut préciser que le pourcentage de femmes qui se déplacent ainsi doit vraiment être très très faible  voire inexistant  .

PC180555

Nous ne nous sommes pas privées de faire un tour dans la  pyramide de la place St Louis ,  où le petit peuple de Noël n’attendait que le clic de nos appareils . Une réminiscence pour ces automates de ceux que nous admirions dans les vitrines à cette période de l’année quand nous étions jeunes. Il est fort dommage que les commerçants n’aient pas perpétué cette tradition car la magie de Noël était vraiment au rendez – vous avec eux .

PC180551

  Nous avons hésité devant ce beau manège , chacune choisissant son véhicule ou sa monture. Pas  de centaure sur celui –ci mais une belle sirène et un fier hippocampe prêts à nous transporter dans un autre univers.

Une belle après – midi ensoleillée riche en amitié, joyeuse  parenthèse dans la grisaille de la semaine .

PC180548