Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

rencontres

Rendez – vous avec la nuit …

mon-logo-fait-par-ghis

Pour l’atelier 24 d’Arlette les mots à insérer :

Équilibre – pied de guerre – aguets – confiance – éclat de rire – sonore – gracile – granité – éprouvant – merveilleux -humer – bousculer – éparpiller – lécher – ébouriffer.

PA273483

Le rendez – vous avec les amis est fixé dans le hall de la gare un peu avant quatorze heures ce samedi,  une merveilleuse après – midi en perspective à n’en pas douter . Pas question aujourd’hui de prendre le vélo, le gracile destrier ne saurait supporter les éprouvantes attaques pluvieuses, il n’apprécie que moyennement d’être trempé  et le vent ne l’ébouriffe pas assez pour le sécher . Je rajouterais que je n’ai qu’une confiance limitée dans mes capacités à  maintenir l’équilibre sur le tapis de feuilles qui recouvre routes et pistes cyclables, même si les employés de la voirie  sont sans cesse sur le pied de guerre pour les éliminer. Je n’ai pas du tout envie de goûter au granité du bitume , la version glacée n’étant pas prévue au programme et de toute façon hors saison.

  Sur  la place juste  devant la gare, même si je n’ai pas particulièrement les sens aux aguets , j’hume un parfum caractéristique, celui de l’épicéas et pour cause l’arbre de Noël composé de petits sapins  montés sur une structure pyramidale est en plein montage.

photo-karim-siari-1541778805 (1) Je ne m’attarde pas outre mesure à regarder la mise en place de ce géant et pénètre dans le hall  pour rejoindre Annie  du 54  et sa fille . Bientôt  Mireille du sablon , Yvonne – Anne, Bruno de Gorze  arrivent à leur tour et, directement au Centre Pompidou Metz, Elisabeth et Huguette . Contrairement à ma dernière visite où l’affluence était impressionnante,  cette fois – ci  le public ne se bouscule pas trop dans le hall .  Je pense que l’heure précoce y est pour beaucoup car l’exposition “ Peindre la nuit” se révèle au fur et à mesure que nous la découvrons vraiment superbe . La nuit fascine les artistes depuis toujours qu’il s’agisse de s’y perdre , de l’habiter, de se prendre pour des mangeurs d’étoiles ou d’être enveloppée par elle. Nous nous éparpillons quelque peu dans les différentes salles après être entrés presqu’à tâtons dans la première  .

PB100502

Notre œil se perd dans l’indistinction des éléments, le paysage nocturne  se transforme et nous transforme . Pour visualiser l’arbre, l’artiste le peint en blanc comme dans ce tableau d’Adrian Ghenie “la fin du romantisme”. Un peu plus loin Winslow Homer nous invite   en bord de mer avec sa “Nuit d’été” d’une  luminosité aux sources indistinctes et aux  ombres dansantes.

PB100504

 

La nuit peut être aussi électrique, urbaine, comme nous le montre de manière magistrale Amédée Ozenfant  , elle est  le lieu d’une toute autre expérience sensorielle . Les  sources de lumière prolifèrent en révélant l’architecture et la structure de la ville nocturne .

PA273476

Aucun éclat de rire en apercevant  les belles de nuit aux yeux aguicheurs d’Auguste Chabaud , ses portraits crus donnant vraiment l’impression de devenir noctambule  dans cette rue qui s’anime .

PA273480

L’éclairage nocturne révèle tout ce que le jour cache,  les nuits cosmopolites où le volume sonore de la fête  peut tout aussi bien côtoyer le silence  de la solitude .

J’en veux pour preuve “ La guérite du garde barrière” de Georg Scholz qui nous montre un homme seul mélancolique guettant les trains , le regard dans le vide bien loin de la contemplation des étoiles .

PA273486

 

Les obsessions nocturnes avec le vertige intérieur qui l’accompagne sont aussi bien présentes dans cette exposition.

PA273489

Avec  “Canvas Back” Robert Morris nous plonge dans l’univers du cauchemar , les sources lumineuses sont devenues menaçantes,  les flammes de l’incendie lèchent les vitres de la maison .

PB100516

“ Plus divins que les étoiles scintillantes nous semblent les yeux infinis que la nuit a ouverts en nous “ Avec cet écrit de Novalis, je vous propose de poursuivre notre échappée nocturne dans un autre billet .

Publicités

Les graffeurs de Constellations

Comme promis je reviens sur ma rencontre de dimanche avec les graffeurs de Constellations  . Certains  ne vous sont pas totalement inconnus, car j’ai déjà partagé quelques  œuvres de Syro et de Sera rencontrées sur le mur de la patinoire de Metz  notamment à l’occasion d’imagecitation 33 clic ici.

J’étais curieuse de voir comment ils opèrent pour réaliser ces graffs et en particulier sur cette structure métallique remplie d’eau pour assurer sa stabilité laissée à leur disposition pendant Constellations ( J’espère bien qu’elle restera à cet emplacement après l’évènement qui se termine le 15 septembre , c’est vraiment important pour eux d’avoir un tel espace de création ) .

Samedi matin en me rendant au marché j’ai vu que la fresque commencée avait déjà bien avancé mais il était encore trop tôt pour voir Jérémy et Fred en pleine action 

P9010399

 Sur l’autre face de la structure le graff de Matthieu n’était pas fini non plus , je me suis dit que je reviendrai le lendemain pour voir les graffeurs à l’œuvre.

P9010400

Le dimanche donc je suis retournée au square du Luxembourg et là ils sont bien au rendez – vous .

La fresque de Syro et Sera a pris de la couleur comme vous pouvez le remarquer , le personnage au stylo est maintenant nettement plus visible .

P9020405

Jérémy et Fred sont en pleine discussion avec devant eux des tirages papiers pour continuer de planter le décor  .

P9020404

 

De l’autre côté du mur Thomas alias Dr Clark s’apprête lui aussi à continuer sa fresque  en choisissant son matériel méticuleusement .

P9020408

Revenue quelques heures plus tard je retrouve Syro et Fred en plein travail

P9020419

accroupis , à genoux sur les escabeaux ,  toutes les postures sont bonnes pour mettre les bombes  de couleurs en action  .

P9020418 P9020426

  P9020429

La bonne humeur est de mise en tout cas pour cette dernière session de peinture sur le mur du square du Luxembourg . 

P9020423

La fresque de Thomas sur l’autre face est signée et  terminée  

P9040438

Un grand bravo à tous ces artistes du street art qui durant tout l’été ont fait vivre ce mur square du Luxembourg . Une vraie passion les anime et je dois dire qu’ils savent la  partager pour notre plus grand plaisir( un petit clic ici  pour voir une partie des autres fresques réalisées pour Pictor )  . Pour les retrouver tous ainsi que les vidéos réalisées par Matthieu , je vous invite à cliquer sur la page facebook de leur association “une phase 2 styles” ici  .

Voici l’œuvre de Syro et Sera terminée, vous pouvez la voir jusqu’au 15 septembre square du Luxembourg tout comme celle de Dr Clark .

P9040433