Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Santé

Le murmure de la mure

P8160719

Voilà un petit moment que je les voyais me narguer dans mes sorties. Elles devaient se demander pourquoi je préférais m’intéresser aux mirabelles et aux quetsches .

p8211485_thumb P8160720

Mais non vous ne comptez pas pour des prunes, la preuve, je vous ai entendues et j’opte aujourd’hui pour une gelée de vos fruits charnus . 

P8160722

Les premiers hommes, chasseurs-cueilleurs,  s’en délectaient déjà puisqu’on sait que des traces de cette consommation de "baies" ont été retrouvées.

La mûre sauvage est connue depuis l’Antiquité. Les Grecs la consommaient déjà en sirop et avaient découvert ses vertus thérapeutiques. Ils s’en servaient pour soigner la goutte et les maux de gorge. D’après la mythologie grecque, elle serait d’ailleurs issue du sang des Titans, répandu lors de leurs combats contre les Dieux de l’olympe…

En Europe, dès le 1er siècle, Pline l’Ancien, Galien et Dioscoride utilisaient le fruit, les feuilles ou encore les racines, pour soigner de nombreux maux tels les ulcères, la toux, les plaies, les fièvres. Plus tard, au 12ème siècle, Hildegarde de Bingen compléta la liste des traitements possibles.
Au Moyen-âge, outre ses propriétés médicinales, la mûre entrait dans la composition d’un vin très apprécié, notamment par les moines, le moretum.

Les fruits sont  très riches en  vitamine B (en particulier B9), vitamine E, vitamine C et en provitamine A. Ils contiennent aussi des minéraux (en particulier du potassium, du magnésium, du calcium et du fer) et des oligoéléments (zinc, cuivre et manganèse).

La mûre est diurétique, elle nettoie les voies urinaires et les reins, elle calme les troubles menstruels, combat la constipation, aide à la digestion, soulage les irritations de la gorge et de la bouche, l’eczéma, les plaies et les brûlures.
Mais c’est surtout un bon protecteur cardio-vasculaire, très riche en anti-oxydants et vraisemblablement un anti-cancéreux.

Alors n’hésitez pas même si ce fruit se défend bien si l’on n’y prend pas garde puis que c’est le fruit de la ronce  , lancez vous dans la cueillette et que ce soit nature, en tarte ou en confiture la mure saura vous séduire .


Lundi soleil

lundi soleil avril vert

Pour lundi soleil chez Bernie shoot un clic sur le logo

Voilà place au vert pour ce mois d’avril qui a décidé de nous en offrir toute une flopée .

Aujourd’hui je vous propose des feuilles particulières que vous pouvez manger les avez vous reconnues ?

P3260026

Attendez je me rapproche un peu, pas les feuilles de lierre bien sur, les autres c’est la pleine saison en ce moment , vous avez trouvé ? 

P3260023

Il s’agit bien de l’ail des ours dont les feuilles ressemblent beaucoup à celles du muguet par contre impossible de se tromper il suffit de froisser les feuilles pour s’assurer qu’il s’agit bien de cette plante , son odeur est caractéristique .


La réponse à ma question d’hier

PB010080

Je vous demandais si je ramassais le jeune champignon ivoire ou les deux champignons bruns

Voilà le même jeune champignon à un stade plus avancé à quelques centimètres du premier .

PB010079

Et si nous attendons encore un peu la jolie amanite tue – mouches perd peu à peu ses points blancs

PB010076

 Comme je n’ai aucune envie de tester les propriétés hallucinogènes et autres de ce champignon  ( distorsions visuelles, euphorie ,ataxie, torpeur, perte de l’équilibre ) , ni de chercher désespérément un bonheur éphémère comme certains amateurs le font encore dans des pratiques rituelles , je n’ai pas choisi cette amanite

PB010077

 

qui n’est pas comme sa forme immature pourrait le laisser suggérer une vesse de loup, j’ai pris bien entendu ces deux cèpes  au chapeau brun . Trois autres les ont rejoint au cours de la promenade et ils ont fini à la poêle en compagnie de quelques œufs brouillés .

Bravo à Epicéas qui a trouvé de suite la bonne réponse

Bonne journée à toutes et tous

Bisous

 


Lundi soleil

boredaux octobre lundi soleil

IMGP6820

Je ne pouvais, pour cette couleur bordeaux,  faire l’impasse sur le cornouiller sanguin , ce magnifique arbuste qui enchante nos automnes . Ce dimanche ensoleillé et plutôt chaud , en promenade le long de la Moselle  sur la véloroute Charles le Téméraire à la Maxe je me suis autorisée une pause  avec le réflex pour laisser ma moitié lui tirer le portrait .

 

IMGP6823

Ses feuilles  sont caduques et opposées , avec un fin duvet clairsemé sur les deux faces .

En période de floraison  avec ses fleurs blanches à ombelles , il attire de nombreuses abeilles  , c’est une excellente plante mellifère .

Ses fruits noirs sont consommés par les oiseaux,  aussi n’est – il pas rare de les apercevoir en pleine dégustation . Comme nous étions avec Volga notre  chienne ils se sont plutôt montrés prudents et n’ont pas voulu s’attarder pour la photo . Attention ses fruits sont légèrement toxiques ( contrairement au cornouiller male ) pour nous , pas question de les proposer en tarte ou de les manger tels quels .  Très résistant le cornouiller se plait au soleil et  à la mi ombre , aussi bien sur les sols secs qu’humides , apprécie le calcaire et résiste à des températures très basses de moins 23 voire plus . Il convient très bien pour réaliser des haies , fixer les pentes sèches et consolider les berges des cours d’eaux,  c’est d’ailleurs non loin de la rivière que nous en avons trouvé le plus . Adulte il peut mesurer jusqu’à six mètres de haut .

Utilisé en phytothérapie en prévention des infarctus et des thromboses le macérat de bourgeons de cornouiller agit comme draineur des artères mais restaure également la flore intestinale .

Et vous avez vous déjà utilisé des plantes pour vous soigner , votre médecin utilise – t il la phytothérapie ?

IMGP6824

 


Lundi Soleil

boredaux octobre lundi soleil

Pour participer au lundi soleil de Bernie un clic sur le logo .

Difficile pour moi de ne pas parler de ma sortie d’hier aux jardins de Laquenexy avec ma petite tribu puisque cette couleur Bordeaux était au rendez – vous . D’accord le vent frisquet était lui aussi bien présent et le coupe vent chaud  conseillé  mais peu importe, le labyrinthe , tous les espaces particuliers , les jardins à thèmes ont connu un franc succès . Un seul regret toutefois ne pas avoir vu de tableau réalisé avec les pommes comme les années précédentes . voir ici en 2014.

Pom pom pom en voilà une qui répond au critère de sélection couleur , la rouge de Lorraine , qui n’a pas à piquer un fard devant la provoquante  Ferrari .

PA020045 Sa chair est blanche, sucrée, acidulée croquante , un régal . En ce moment nous sommes en pleine période de récolte, donc pourquoi ne pas en profiter  .PA020048

Comme vous pouvez le constater sur cette photo elle n’est pas la seule à arborer cette tenue Bordeaux, la Coussinote rouge d’hiver ainsi que bien d’autres espèces peuvent concourir dans cette catégorie de couleur .

Il faut savoir que dans les vergers de Laquenexy ce sont près 650 espèces de pommes qui sont cultivées, vous pouvez retrouver ici toutes ces variétés .

Croquer la pomme , une tentation qui se multiplie avec tous ces cerceaux garnis  installés dans les arbres à l’occasion de la fête des jardins et ceci en amuse plus d’un ….

PA020043

Un jardin remarquable à visiter absolument si vous ne l’avez pas encore fait en passant dans la région , pour toutes les informations nécessaires cliquez ici .

 


jeudi vendredi

P6300051

Vous devez commencer à avoir l’habitude de cette rubrique un clic sur le logo pour participer . Alors que s’est il passé jeudi , à votre avis ai je eu un emploi du temps chargé ?

Jeudi matin, le frigidaire se plaint d’un certain manque de remplissage , à l’écoute de mes partenaires de confection de repas je me rends donc à ses arguments convaincants et file  faire un approvisionnement complet,  comme nous partons le lendemain dans les Vosges pas question de se rattraper le samedi . Babouche m’a aussi rappelé par des miaulements appuyés que le coffret aux croquettes frisait le vide , je me précipite donc aussi vers son magasin préféré où l’offre publicitaire me permet de faire quelques économies . Je ne voudrais pas paraitre mesquine mais les fabricants d’aliments pour chien et chat, genre Hills et Proplan, doivent se faire des – – – – – – – – en or ( non je ne détaillerai pas les pointillés , je crois que vous avez compris ).

Tiens je vous poserais bien une question quel part du budget occupe l’alimentation de vos animaux ?

Un petit tour sur les blogs en début d’après midi et je réalise qu’il faudrait bien que j’aille vérifier où en sont les groseilles au jardin . J’en profite aussi pour descendre Volga tout en lui intimant de ne pas s’approcher trop de Félix qui n’a pas été très gentil la dernière fois . Je soulève les feuilles des groseilliers et là oh surprise , elles sont tout à fait mures ,  j’ai intérêt à les ramasser au plus vite , je remarque aussi que certaines framboises sont bonnes pour la cueillette mais  là je n’ai plus de temps car les pieds en sont à divers stades de maturité . Félix pour une fois garde ses distances par rapport à la chienne j’ai comme l’impression qu’il regrette le coup de patte donné sur sa truffe …

P6300054

Bon, si je comprends bien il faut que je décide vite d’une utilisation pour certains fruits , d’autant que l’homme de la maison m’a aussi ramené des fraises des bois qui ne résisteront pas trop longtemps . J’opte pour le coulis de fruits rouges , j’ai quelques desserts lactés qui ne diront pas non ,  pourquoi ne pas agrémenter non plus quelques boules de glace à la vanille . Pour la confiture de groseilles j’attends un peu , là j’avoue qu’il est un peu tard pour déclencher le processus , ça n’a l’air de rien mais la cueillette demande plus que quelques minutes …

Pour la réalisation du coulis vous faites chauffer les fruits, vous ajouter un peu de sucre vous attendez que le tout revienne à ébullition , vous sortez du feu , vous mixez dans un chinois et votre coulis est prêt,  il n’y a plus qu’à attendre qu’il refroidisse pour le mettre au réfrigérateur. Les proportions ?  un clic ici et vous saurez tout .

P7010232

Bon vendredi à toutes et tous et j’en profite aussi pour vous souhaiter un bon week – end

Bisous


Un petit coup de jeune …

top-chef-1

Voici donc le moment de nous intéresser à la lettre J pour cet abécédaire top chef je vous rappelle que si vous voulez participer c’est tout simple vous cliquez sur le logo .

Aujourd ‘hui je vous propose une recette joviale

Afficher l'image d'origine

Pour les ingrédients prenez :

– un jeune non pas à deux jambes, je ne voudrais pas être fichée par big brother, je disais donc un jeune Jack Russel , ou un Jagdterrier , mais non je ne vais pas le cuire à la broche, rha la la c’est malin, je viens juste de signer une pétition pour que soit puni un éleveur qui laissait ses chiens et chiots mourir de faim et maintenant la photo va juste me hanter toute la journée . J’ai dit joviale , vous savez la joie du latin gaudia apparenté étymologiquement   aussi à joyeuseté, joyeux , jubilation , jubiler donc nous continuons sur cette voie là si vous voulez bien .

– Un jardin ou tout autre espace où il pourra se dégourdir les jambes et japper sans que vous soyez jugés pour tapage de jour ( oui je sais, on dit diurne mais je jargonne en j, je vous rappelle ) .

– une balle jaune , de tennis par exemple .

Bon, une fois ces ingrédients obtenus , vous jetez votre balle à votre Jack Russel le plus loin possible, et le jeu commence . Là croyez moi , c’est  génial, regardez le bondir en l’air avec justesse  sur le jouet qu’il vous rapporte à chaque fois, tout joyeux  . Vous pouvez joindre à l’exercice une partie de cache – cache de balle , pas derrière les jacinthes du jardin , je ne conseille pas rappelez vous que c’est un terrier et qu’il peut aussi jongler avec les bulbes pour trouver sa jolie balle …. Jusque là vous êtes au top , après si le cœur vous en dit vous pouvez prévoir un jogging, il vous accompagne jusqu’à ce que vous n’ayez plus de jus pour continuer , c’est un joueur né et un chien robuste .

Pour le Jagdterrier n’allez surtout pas dans un endroit fréquenté par de nombreux animaux , il est juste un peu dominant et je ne jugerais pas  ses capacités de conciliation avec un autre compagnon de jeu mais je peux vous dire qu’elles sont très basses  . Sur la photo ci – dessous Sky un jagdterrier que j’ai recueilli qui ne supportait pas de voir Nérau m’accueillir quand je rentrais chez moi , la cohabitation était très compliquée …

P4260154

Voilà j’espère que  vous appréciez ce  petit coup de jeune et pour qu’il  ne se transforme pas en petit coup de jeûne, je vous propose pour juguler votre faim de  cliquer sur la jalousie aux pommes pour un bon dessert jubilatoire


T comme tussilage

Pour l’abécédaire acrostiche fleurs un clic sur le logo
tussilage

T ous  ces  petits  soleils  éclairent les chemins,

U  n  “pas d’âne”  sans  feuilles  à la floraison.  

S  ur  remblais  et  sols  à  peu  de  végétation,

S  a   tige   à  écaille  vous  tend aussi  la  main.

I  l   est  connu   pour   ses  vertus   médicales:

L  e   tussilage  est  bon  pour  calmer  la  toux

A   vec  ses  feuilles  dentées  ou  ses  pétales,

G   ardées pour infuser, vous traversez  l’hiver

E  n évitant aux bronches le moindre courroux.

tussilage 3

Le tussilage ( tussilago farfara ) vient de tussis “toux” et agere “chasser” , farfara nom d’un peuplier aux feuilles similaires. Il est appelé pas d’âne en raison de la forme de ses feuilles  . Même si les effets du tussilage sont bénéfiques il faut proscrire un usage prolongé en raison de substances hépatotoxiques . Pour plus d’informations voir ici


Orchis et onagre

Pour l’abécédaire acrostiches fleurs un clic sur le logo

Nous avons la chance d’avoir un certain nombre d’orchis pas loin de chez nous ,  aussi en ai je profité pour vous les présenter .

 

 

P6210106

O  rchidées sauvages de notre terre lorraine

IMGP9414

R  ien ne fait plus rêver le promeneur en mai

21 mai 09 009

C  herchant  bien il en verra des centaines

Lessy 30 mai 09 013

H   abiter   les  pelouses  calcaires désormais.

IMGP9416  

I l  est  très  facile,  sans  les  cueillir jamais,

P6210056

S  ur pieds  de les photographier  sans peine . 

 

Je ne pouvais pas faire l’impasse sur l’onagre qui est reconnue pour ses bienfaits .

IMGP9766

O,  n  ne  peut pas  la confondre avec l’âne sauvage 

N e soyez pas surpris,  mais elle porte le même nom

A  vec  ses  graines  s’extrait   une  huile anti – âge 

G  arantissant  pour  la peau  des bienfaits à foison 

R  emodelant   aussi   bien   le  corps  que  le  visage

E  n   tous   cas   une   fleur   utilisée   avec   raison .


Aurélien part en week – end

 

LE PETIT JEU DE LETTRES (20) re !

Pour le jeu de Lady Marianne un clic sur le tableau.

Le mot à trouver est vulnéraire . Ce mot vient du latin vulnerarius , relatif aux blessures. Il peut s’employer comme adjectif il qualifie alors des remèdes propres à guérir les plaies ou comme nom,  il désigne alors la plante qui soigne les plaies ou la substance cicatrisante  .

Faire des mots de cinq lettres au moins à partir de celles du tableau et les  employer dans un petit texte

 

P6120802

Valérie chaque samedi se gare devant un grand immeuble cossu de  l’avenue de Laverne pour y chercher son neveu . Elle est l’ainée d’une fratrie de cinq , mais elle seule est restée fidèle à son habitat rural, ses frères et sœurs ayant  préféré les commodités de la grande ville . Aurélien est fin  prêt et attend avec impatience sa tante pour retrouver l’univers varié de la campagne, s’enivrer de courses folles avec Einar son lévrier . En sortant de l’agglomération , la voiture suit d’abord une route sinueuse , longeant par endroits le ravin , puis le paysage d’abord lunaire se couvre d’une forêt particulièrement dense . A leur  arrivée , Einar  endormi , semble courir encore après un lièvre, tout son corps secoué par des spasmes se livre à une sorte de transe, la lèvre supérieure retroussée on dirait même qu’il veut écarter un rival   .  Le réveil du chien ne tarde pas , il y a un temps pour rêver et un autre pour   souhaiter la bienvenue . Après avoir sollicité les caresses des deux humains ,  il  manifeste son envie de sortir en venant déposer la  laisse devant les pieds d’Aurélien. La lanière de cuir de celle – ci n’est plus vraiment neuve, mâchouillée régulièrement par le lévrier mais ici il n’en a pas vraiment besoin elle est surtout réservée à ses rares sorties citadines .

Navrée de t’avoir fait attendre Einar , à l’avenir je choisirai un autre itinéraire, il s’avère que la circulation est très difficile le week – end pas vrai Aurélien ? Oh , mais  avec cette chaleur tu as certainement soif mon grand , veux tu un verre de jus de fruits ?   .”demande  Valérie

“ Oui, merci , l’été arrive un peu en avance mais nous n’allons pas râler maintenant que le soleil est là.  Est – ce  que je peux aller chercher  de la chélidoine près de l’aulne ?  questionne  Aurélien “  ma verrue est revenue “

Depuis qu’il vient chez sa tante le garçon s’est habitué à toutes sortes de remèdes, même pour une affection virale bénigne  , il faut dire que Valérie , pharmacienne à la retraite, est une fervente adepte du soin naturel , elle connait la  valeur vulnéraire de certaines plantes qui réussissent à calmer le feu cuisant des plaies, elle confectionne des tisanes qui soignent toutes sortes de maux .  Elle entretient régulièrement ses connaissances en  phytothérapie et parfois publie même des articles dans une revue de vulgarisation scientifique .

“ Je ne sais pas si c’est la vraie raison ou si tu as envie de  t’aérer un peu avec le chien , mais oui, c’est bon, tu peux emmener Einar .”

Dès qu’Aurélien a fini sa boisson,  il court à la porte avec Einar sur ses talons. Il se dit que Valérie a bien de la veine d’habiter cette maison couverte de lierre  en pleine campagne , ici tout lui plait : la proximité de la forêt , la rivière a deux pas de la maison et la présence des animaux . Pour l’instant il ne s’intéresse pas trop à la flore,  c’est le monde des insectes qui le fascine, assis sur sur une souche d’arbre, il observe le ballet des libellules au dessus de l’eau, il pourrait rester là des heures  pour les identifier mais   il devra revenir seul car Einar ne tient pas en place  . Avant de s’élancer avec le chien dans une course poursuite qu’il sait ne pouvoir gagner , il coupe une tige d ‘un pied de chélidoine et applique consciencieusement le liquide jaune orangé sur la verrue . Plus tard il compte bien avoir un métier en rapport avec la nature mais il hésite encore .

 


Défi Lady Marianne

PETIT JEU DE LETTRES (5)

 

  Il s’agit de trouver le terme contenu dans ce tableau (clic) et de faire un petit texte dont le sujet se rapporte au thème et d’y inclure des mots de cinq lettres au moins avec des lettres contenues dans ce mot .

Mes mots choisis sont : influenza ( le terme recherché ) , influe, annuel, influe,  aïeul, enfin, laine, faune, final , félin, ennui, fléau.

 

P2220024 - Copie

 

Influenza , mot tiré de l’italien qui signifie influence du froid , c’est un rendez vous annuel incontournable de l’ hiver.  La parade peut être le vaccin mais au final je crois bien que le virus est le plus malin, comme un félin il ondule s’adaptant aux armes employées contre lui. Un véritable fléau pour tout un chacun depuis l’aïeul jusqu’au  nourrisson toute la population est concernée . Inutile d’enfiler une petite laine supplémentaire pour contrer les frissons, seuls les médicaments auront raison de la fièvre . L’ennui une fois installé à demeure le virus flâne dans votre organisme un certain temps , il vaut mieux être patient . Il annule toutes vos envies  et souvent aussi votre appétit . Visiblement cette année il est particulièrement méchant et influe sur votre tension , provoquant de sérieuses hypotensions . Déjà plus de 2 millions de personnes ont été atteintes à cette date et ce chiffre risque encore d’augmenter avec une météo pas franchement au top cette semaine .

L’influenza humaine n’est pas la seule ,l’’influenza aviaire qui touche une grande partie de la faune ailée a déjà provoqué de nombreux décès chez les humains,notamment en Asie,  les deux souches létales  étant le H5 N1 et le H7 N9 . Le danger est qu’il se recombine avec un virus de la souche humaine ce qui provoquerait une sérieuse pandémie  , comme lors de la grippe espagnole en 1918. A l’heure actuelle les chercheurs n’ont toujours pas trouvé de vaccin cent pour cent efficace pour cette souche.

 Enfin , je me souviens très bien de toute la campagne orchestrée pour la vaccination lors de la pandémie annoncée pour le H1 N1 en 2009 ,  des masques  et protections fournis pour lutter contre la transmission et de l’immense hangar réquisitionné pour la vaccination en masse , un dispositif vraiment exceptionnel . Je ne sais pas si ce vaccin a provoqué une réaction immunitaire exceptionnelle mais depuis je n’ai pas eu le moindre ennui avec la grippe , je croise les doigts .  De l’offensive du virus H1N1 date aussi la mise en place dans toutes les structures de résidence hospitalière ou non de produit de désinfection des mains, si toutes les autres mesures ont peut être été beaucoup trop alarmistes je pense que celle –ci par contre n’est pas inutile , elle permet de lutter contre bon nombre d’autres infections .


Elle est arrivée

P9240535

Bien emmitouflée dans son manteau d’épines elle joue la farouche , celle qui n’aime pas qu’on la touche .  Au gré des vents elle se balance, puis au bout d’une ultime transe

P9240506  rejoint  le sol où l’attendent d’autres échappées belles en abondance .

Volga ne s’y est pas trompée hier lors de notre sortie de l’après midi , c’est elle qui m’a guidée vers les châtaigniers en s’enfonçant dans la futaie .

P9240507

Il faut dire que les fortes pluies du mois d’aout ont eu raison d’un nombre impressionnant d’arbres, et j’ai eu  beaucoup de mal à repérer les châtaigniers dans ce fatras de troncs et de branches cassés   .

P9240530

P9240518 Je ne suis pas la seule à apprécier les châtaignes,  Volga les adore, même crues, et j’ai un mal fou à l’empêcher de croquer celles qui se sont débarrassées de leur bogue, suis arrivée trop tard pour celle jouxtant la feuille …

P9240513

aussi se retrouve – t – elle rapidement en laisse , je ne tiens pas à retourner chez le vétérinaire tous les jours même s’ils sont charmants . P9240514

J’avoue aussi apprécier modérément l’exercice qui consiste à donner, par l’intermédiaire d’une seringue, du smecta à ma chienne. Mais ne vous inquiétez pas, cela n’a pas duré longtemps, elle a pu largement se défouler après la récolte .

 

 

P9240529


Comme un clin d’œil …..

Pour l’atelier de Mumu cliquez sur le logo

 atelier-14_thumb2

P7030330

Comme un clin d’œil à mes préoccupations du moment l’atelier de Mumu arrive pile poil avec ses mots imposés de plaisir d’écrire seizième édition , comme  une petite piqure de rappel pour vous donner des nouvelles de mes malades . Je ne vais pas décliner leurs identités puisque vous les connaissez déjà , parlons donc des dernières informations. Papa est sorti de l’hôpital lundi , plus question d’attendre pour prendre appui sur la jambe, le médecin a donné son feu vert, pas pour arpenter les couloirs de long en large bien sur ,car des séances avec le kiné seront nécessaires, mais pour quelques pas . Le fauteuil roulant dont il ne voulait pas entendre parler lui sera certainement bien utile  . Malheureusement la douleur vient jouer les trouble – fête dans l’avancée de la guérison,  en effet elle  l’empêche  de manger avec le même appétit qu’avant la fracture, heureusement elle ne le gêne pas pour dormir, il faut préciser qu’il est bien fatigué et qu’il a bien besoin de récupérer . Quant à mon mari rien de nouveau sous le soleil..il patiente ( hum …tout en maugréant mais je le comprends ) avant de rentrer en hospitalisation de jour le 8 juillet , lui qui pensait que tout serait réglé en rentrant à Metz il est bien obligé de déchanter . Le bon côté des choses dans tout ça ? c’est que j’ai renoué avec les promenades matinales et vespérales de Volga , profitant de tout ce que la nature peut offrir comme petite pépite. Je commencerai par ce ciel de toute beauté découvert avant hier soir .

P7010292 

Puis je vous inviterai à partager ma promenade de ce matin ce n’est pas à l’aurore,  je vous rassure, Volga  très sympathique ne l’exigeant pas . J’aime particulièrement la rencontre avec les lapinous d’en face, profitant des heures calmes et fraiches pour se sustenter .Ils doivent trouver l’herbe un peu sèche , la pluie n’étant que très peu tombée depuis plusieurs mois.

P7030306 

Volga aussi apprécie, je la soupçonne même de les compter, mais je ne parierais pas sur ses  intentions amicales ….

P7030307

Son petit tour de terrain effectué , oui il reste un certain nombre de portions sauvages pour notre plus grand plaisir car la faune présente y est nombreuse, tant les oiseaux que les petits mammifères , le renard étant un hôte privilégié de ce terrain ( vous comprenez aisément qu’il y trouve toute la nourriture nécessaire ) nous nous dirigeons ensuite vers la Moselle

P7030314

en traversant une grande  route gardée par de drôles de sentinelles,  à cette heure elles n’ont pas trop de travail car  la circulation n’est vraiment pas dense .

P7030319 P7030320

 

Puis nous empruntons l’allée des marronniers bordant le terrain  de la ronde pétanque, les amateurs de ce sport  y apprécient particulièrement l’alternance ombre et lumière.

P7030323

Quelques dizaines de mètres nous séparent alors de la passerelle qui  enjambe la partie canalisée de la Moselle. Volga y arrive toujours la première mais m’attend toujours .

P7030329

Là je vous laisse momentanément , je vous retrouverai sur le prochain billet pour la suite de la promenade car je dois emmener Babouche chez le vétérinaire, une toux récidivante dont j’aimerais bien qu’elle se débarrasse.

Bonne journée.

Bisous .


Un petit clin d’œil à Mercy et un grand merci aussi à vous

Vous connaissez Mercy ?  c’est à la fois le lieu où se trouve le nouveau centre hospitalier où je me rends tous les jours en ce moment et un château qui aujourd’hui attend d’être entièrement rénové, malheureusement son jardin à la française est plus qu’en  friches .

P6250249

Il le mérite amplement car son histoire est assez singulière,  construit au début du 20 siècle il se voulait d’inspiration renaissance et art nouveau en opposition à la diffusion du style germanique quand la Lorraine fut annexée .  Il servira aussi à l’armée française, son propriétaire la famille de Coetlosquet n’y résidant finalement que très peu de temps .

P6250242

P6250245

 

En descendant du Mettis,  oui je suis montée pour la première fois dans ce nouveau moyen de transport ,  vous le découvrez ainsi  :

 

P6250250

J’ai eu l’idée d’en faire le tour avant de vous montrer , non rassurez vous, pas le bloc opératoire mais l’accueil de ce nouvel hôpital où figurent en bonne place les œuvres de plusieurs artistes.

P6250254  .

 

P6250251

P6250252 P6250253

J’avoue que l’instrument que brandit le personnage de la première œuvre ( De François Courbe) m’est nettement moins sympathique que ces deux chats s’entremêlant d’Alain Sechas , intitulé “hommage à Jacques Lacan 2001” ils en disent long sur cette rencontre impossible entre l’élément féminin aux yeux fermés et l’élément masculin aux yeux écarquillés .

Merci pour toutes vos attentions et votre présence

Big bisous à toutes et tous .


Isa se dirige ….

Pour l’atelier de Mumu cliquez sur la grenouille

plaisir-13

 

Suite de chapeau ( clic si vous avez oublié )   vous savez Yann l’infirmière Zélie et l’anesthésiste Isa .

IMGP9833

*Le tableau de Fernand Léger est présent en ce moment au centre Pompidou Metz , je ne sais pas si l’anesthésiste va  convier Yann dans cette “composition aux deux perroquets” mais j’ai l’impression qu’il va en voir de toutes les couleurs .

 

Isa se dirige vers le radiateur et vérifie que celui – ci fonctionne normalement . Rassurée par la chaleur qu’elle perçoit elle précise à Yann :

«  Il est très important que vous ne vous enrhumiez pas , pour la suite de la procédure je regrette que vous n’ayez pas eu plus d’explications quant à la phase que nous allons aborder . »

« Ah ! ne me dites pas que je vais voir des papillons couleur lavande se balancer devant mes yeux et qu’après mes jambes seront comme du beurre décongelé sans possibilité de m’extraire de cette position ? .

« Je dois dire que vous n’ êtes pas très éloigné de l’impression que vous allez ressentir mais inutile d’essayer de crapahuter sur le billard , l’effet ne dure pas . Afin de rendre la chose un peu moins pénible, je vais mettre un concerto pour piano sur le lecteur, Mozart, Beethoven , Schumann vous avez une préférence ? »…..à suivre


Cher Monsieur …

Pour l’atelier de Zazabelle c’est ici les mots en che suite de la tablette de Zélie .

IMGP8825

« Cher Monsieur, après ce check up qui ne révèle aucun dysfonctionnement de votre organisme, j’aimerais que vous enleviez votre chemise, n’avez-vous pas eu récemment une fracture avec chevauchement au niveau de la clavicule ? »demande Zélie

Yann ne pouvait s’empêcher de mentalement lui enlever son chemisier, mais son cheminement de pensée était on ne peut plus lisible dans son regard quand il répondit

«  Non pas exactement j’ai eu une fracture de Chevalet, il y a un an, avec cheiloplastie nécessaire suite à un accident de voiture mais rien au thorax. J’ai beau chercher je ne vois rien d’autre »

«  Chez vous le chemin de la drague n’est jamais bien loin, si vous ne voulez pas ressembler à un chef – d’œuvre en péril une fois l’opération terminée je vous conseille de vous calmer. »

« Oh la la ce n’est pas la peine de monter sur vos grands chevaux , vous devez en avoir tout un cheptel prêt à hennir furieusement on dirait » chevrota – t il

Elle ne répondit pas mais commença à mesurer le rapport cheiro – brachial et cheiro – style

«  Puis je vous demander sans avoir l’air d’arriver comme un cheveu sur la soupe avec mon questionnement à quoi sert cette mesure. »

«  Oui , mais je ne pourrai pas vous répondre, c’est aux chercheurs qu’il faut vous adresser, ceux qui ont mis au point l’armure d’invincibilité, moi je ne suis qu’une simple infirmière, je ne leur arrive pas à la cheville ……


La loi de la jungle

Il était une fois……

Elephants_du_Kruger

Au fin fond de la brousse Rafiki un très vieil éléphant s’achemine  tout doucement vers le pays d’où l’on ne revient pas. Depuis quelques mois la marche est de plus en plus difficile , douloureuse et hasardeuse , plusieurs fois il s’est retrouvé les quatre pattes à la renverse , un os s’est même brisé dans sa chute mais heureusement sans gravité réelle pour lui. La communauté des éléphants  a  aménagé un endroit spécifique pour s’occuper de tous ces vieux sages qui ne peuvent plus aller et venir comme avant . Mais Rafiki songe souvent à ces années où il évoluait librement , cueillant ça et là  les meilleures plantes , celles qui avaient mûri tout doucement. C’est qu’il est gourmand le bougre un tantinet gourmet aussi, voilà pourquoi  il est arrivé à cet age mémorable . Il en a vu du pays,  des marches interminables l’ont même amené bien loin de son territoire d’origine dans un pays où la guerre a sévi . Il a su se jouer de tous les pièges que lui ont tendu  les prédateurs  et est revenu sain et sauf dans sa brousse natale .

Elephants_at_Amboseli_national_park_against_Mount_Kilimanjaro

Jusqu’à ce jour partout il a été respecté et ses congénères sont venus  souvent lui demander conseil .  C’est  qu’il a éduqué un grand nombre de jeunots qui maintenant volent de leurs propres ailes . Mais, qui s’en souvient ? visiblement peu d’éléphants et les jeunes qui ne l’ont pas connu ne cherchent pas vraiment à le comprendre . Les années ont passé et le voilà seul face à son dernier parcours , il l’aurait voulu un peu plus facile mais la vie en a décidé autrement . Aujourd’hui ses pattes sont bien meurtries et la douleur jour après jour se fait plus intense . Les femelles de la tribu lui apportent pourtant  des plantes pour le soigner , il lui arrive même d’avaler des substances hallucinogènes pour oublier un peu le feu de ces terribles élancements . Mais rien n’y fait , lancinante , puis progressivement fulgurante la douleur a raison de tout , elle le tétanise, le prive de tout repos . Un jour sa patience mise à bout il commet l’irréparable pour ses pairs, il envoie un violent coup de trompe à une  femelle qui l’insupporte et en bouscule une autre . Aussitôt branle bas de combat dans la communauté , le voilà devenu le pestiféré, celui qu’il faut à tout prix éloigner . Pourtant il avait cru comprendre que justement dans la communauté il était protégé, que tout était mis en place pour aider . Le voilà fort désenchanté , médusé par tant d’incompréhension de la part de ceux qui l’avait accueilli . Il comprend vite qu’ aucun faux pas n’est toléré dans ce microcosme , que la lucidité n’est pas un avantage, qu’il vaut mieux perdre son entendement pour ne pas avoir à subir les foudres   . Il essaye de plaider sa cause au conseil de la communauté en expliquant le pourquoi de sa réaction, mais le chef du conseil a déjà tranché, il doit partir . Progressivement il se désintéresse de sa nourriture , reste des heures prostré sur le sol , bientôt deux éléphants viendront le chercher pour le conduire sur le chemin , il sait pertinemment que même s’il peut s’appuyer quelque temps  sur ces deux accompagnateurs  , un jour ils s’en retourneront et le laisseront seul face à sa mort programmé . Mais peut être trouvera – t – il une oreille compatissante sur cette ultime voie , les éléphants n’ont peut être pas de grandes oreilles juste pour rafraîchir la température de leurs vaisseaux sanguins ….


l’armure d’invincibilité

Pour l’atelier d’Arlette c’est  ici la semaine 10 les mots :

Engrenage, vie, instance, pression, humer, s’enivrer, serrer, résister, prévenir, impassible, subtil, inexorable, impatient.

IMGP0069 créa

Pour Yann revêtir la fameuse armure d’invincibilité, c’est prévenir les accidents, résister à cet inexorable érosion de la vie . Humant les premières fragrances d’un printemps précoce il s’enivre encore et encore de ce subtil mélange de jasmin et de clématites en songeant à ce qu’il pourrait bientôt entreprendre. Il est vraiment impatient de tester les capacités de cette nouvelle peau et il serre avec frénésie le ticket de rendez vous dans sa poche. Il n’est pas près de céder aux instances de ses proches qui l’ont mis en garde contre cet engrenage de la dépendance vis-à-vis des nouvelles biotechnologies. Face à cette pression constante de sa famille il reste impassible, se contentant juste d’argumenter sa décision. Quand il franchit la porte de la clinique une hôtesse à la plastique irréprochable  l’accueille et le prie de s’assoir dans la salle d’attente où ont déjà pris place plusieurs autres jeunes hommes ……

*Pour info la photo provient d’un mur de la patinoire de Metz utilisé en permanence pour laisser s’exprimer le graff, art très éphémère puisque l’œuvre peut disparaitre recouverte par d’autres graffeurs la semaine suivante . Je saisis de temps à autre ces graffs lors de mes déplacements à vélo.


Alerte ……

Pour l’atelier de Mumu plaisir d’écrire

microbe01.jpgfbb26cdf-f2e4-4dfc-a63e-d7644f5a5e22Larger

Dune, le microbe le plus malin de la planète terre, né de la négligence humaine, se réjouit , il n’existe plus de censure à sa prolifération, désormais c’est bien lui le maitre de musique et au vu des prévisions scientifiques, l’homme n’a pas fini de faire la grimace en subissant le tempo de sa prestation.


Vous avez dit champignons ?

Pour l’atelier de Mumu plaisir d’écrire 56: les mots : reconnaitre, fondre, plaisanter, éclairer, flamme, carnet, soupière, couverture

Pour l’atelier de Geneviève la ronde des mots: recettes, ramasser, cuire, cueillir, se régaler, noix , noisettes ,automne, champignons 

champignons mix

A l’occasion de cet atelier je voudrais vous raconter une petite histoire qui est arrivée il y a une quinzaine d’années à mon mari. Il faut préciser que celui-ci ne manque jamais une occasion d’arpenter les bois à l’approche de l’automne pour ramasser noix, noisettes, châtaignes et champignons mais aussi, bien avant, pour cueillir d’autres fruits comme framboises et fraises. Je RECONNAIS que les recettes ne manquent pas pour se régaler avec la nature mais celle-ci peut jouer des tours même pour un mycologue averti.

Une COUVERTURE de feuilles mortes recouvrait déjà depuis un moment le sol de la forêt , le brouillard lui aussi avait fait son apparition en cette fin d’octobre mais mon mari n’eut aucun mal à discerner le rond de sorcières des clitocybes nébuleux. A cette époque le ramassage des « trompettes de la mort » dont je me régale était terminé, aussi décida – t – il de prendre ces spécimens . À son retour, devant mon air suspicieux quant à la non toxicité de ce champignon, il alla me chercher ses livres et ses CARNETS avec les photos comparatives en me spécifiant les différences avec l’ entolome livide ( très toxique  ) . Convaincue de leur innocuité, je le laissai cuire ses  clitocybes mais leur forte odeur de farine ne m’emballant guère, il les mangea seul. L’après midi il devait assister à une conférence et un vernissage et serait certainement en retard pour le diner. Quelle ne fut pas ma surprise de le voir arriver blanc comme un linge, le visage perlant de gouttes de sueur, pendant que je préparais ma tarte FLAMME. Il n’eut pas à m’ECLAIRER sur les causes de cette indisposition, il était clair que les champignons en étaient la cause puisque je n’avais aucun symptôme . Je laissai donc toute la préparation en plan, je ferai FONDRE les oignons plus tard, là il y avait urgence. Je téléphonai à l’hôpital pour connaitre la marche à suivre en cas d’intoxication  ( persuadée qu’ un entolome livide avait du se glisser dans le lot )et me rendis au centre le plus proche. Il eut droit à un lavage d’estomac particulièrement long à cause du riz ingurgité en même temps que les champignons mais trouva le moyen de PLAISANTER avec les infirmières (qui le félicitèrent de réagir avec humour) , « je vais devoir envoyer ma femme chercher d’autres SOUPIERES pour tout évacuer » fit il remarquer notamment . Il dut rester toute la nuit dans le service pour contrôler l’évolution de l’intoxication. Il ne s’agissait pas du toxique entolome heureusement mais les troubles digestifs engendrés avaient nécessité cette intervention et cette surveillance, autant vous dire que maintenant tout ce qui ressemble de près ou de loin à un clitocybe ne franchit plus la porte de l’appartement, même si certains le consomment sans problème  cliquez  ici.

Petite question sur la photo j’ai glissé l’ entolome livide  et le clitocybe où se cachent – t – ils ?

 


Chaud !

Pour l’atelier de Zéphyrine les mots en osit

et pour celui  d’Arlette les mots tricher , perturber, voir , arriver , dalle, hiver, essai, cave, chaud ouvert, mauvaise, odeur, moite .

IMGP6537

Des groseilles en mai une curiosité non ? Je vous assure, je n’ai pas triché pour la photo, elle est de ce matin vous pouvez vérifier . Après un hiver particulièrement rigoureux rien n’a perturbé la floraison de mes groseilliers. Vais-je battre les records de l’année dernière ? Les paris sont ouverts. Grâce à la générosité de l’ensoleillement des mois d’avril mai, la maturité est atteinte avec une bonne quinzaine de jours d’avance. Mauvaise nouvelle, l’orage et la grêle sont attendus dès ce soir ; arriver à cueillir un maximum avant la première goutte, en évitant les heures les plus chaudes , un essai que j’ai intérêt à transformer si je ne veux pas voir tous mes fruits à terre. Une fois les groseilles ramassées, un autre défi m’attend, la confiture. Par 31 degrés, j’ai beau positiver ,ni la sublime odeur des fruits cuits ni la certitude que le fait maison est irremplaçable n’empêcheront ma peau de devenir très moite . Heureusement l’exposition de ma cuisine n’est pas plein sud . Malheureusement  ma cave est située quatre étages plus bas, inutile de préciser que je ne vais pas faire l’aller retour pour m’isoler de la chaleur entre deux cuissons , même si la dalle est remarquablement fraiche . De plus , depuis quelques temps, mon genou gauche est de mauvaise composition, je dirais même qu’il pratique une opposition systématique à l’exercice de sa fonction . Avec ingéniosité il s’obstine à jouer les récalcitrants. Le médecin ayant constaté  des nodosités m’a prescrit une échographie, je serai fixée demain quant à une indisposition passagère ou plus durable nécessitant une intervention. (j’ai déjà vérifié il ne s’agit pas de myosite, ouf ! )

Pas de morosité pour autant, juste une certaine nervosité compte tenu d’un emploi du temps plutôt chargé .

Bonne semaine

Bisous

 


Talons aiguilles : nouvelle version

1336_300_escarpins_pump_cloutes

Pour l’ atelier de Zéphyrine , les mots en arre

L’histoire que je vais vous narrer démarre dans notre bonne ville de Metz, il y a une semaine ou deux. A la barre du navire météo le skipper opère un brusque changement, il en a marre de garder le cap sur les 20°celsius et il décide de larguer les amarres du coté du zéro degré. Fini les orteils en liberté, l’arrestation est imminente pour ces cavaleurs et leur incarcération proche Le pied, ce personnage oublié de notre quotidien va jouer le premier rôle d’une saga dont je me serais bien passée.

Sur la musique de Jean Michel Jarre, le voilà qui s’élance sur le sol carrelé, quand soudain une vrille le cloue sur place, impossible d’avancer sans cette fulgurance au talon. Une bagarre d’hypothèses se livre alors dans mon esprit, une épine, une punaise ou quelque écharde seraient elles à l’origine de cette douleur ? En attendant elle contrecarre de manière efficace la moindre marche. J’ai beau regarder attentivement, aucun corps étranger n’a traversé la barre de l’épiderme, rien pas le moindre piquant. J’enfile mes chaussettes à carreaux et vais chercher mes mocassins, peut être que dans les chaussures le pied trouvera une position antalgique. Arrivée au carrefour, j’ai franchement l’impression de marcher sur un macadam hérissé de clous, n’ayant pas la vocation de fakir, je continue mon chemin sur la pointe des pieds. Pas de bémol à la clé de cette partition douloureuse, une armée de bécarres se charge aussitôt de rétablir l’intensité de la réaction. .Les jours suivants s’écoulent sans aucune amélioration et je me retrouve vite chez mon radiologue, plongée dans la recette d’un jarret de veau aux pruneaux en attendant son verdict.

1epine

« Voilà votre radio » me dit-il en tendant le cliché et ce que je vois me laisse sans voix, une excroissance bizarre d’au moins un centimètre part du calcanéum, un talon aiguille permanent en quelque sorte. Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule , la même épine est visible sur l’autre pied …

Zut alors ! j’aurais pu tourner avec Pedro Almodovar une version sous X de son célèbre film !

talons_aiguilles


Elle


Actuellement la belle est mise au banc de la société, sous tutelle d’un état qui ne voit plus celle qui trônait en haut de l’affiche. Sensuelle elle sait pourtant jouer de ses qualités relationnelles et voilà qu’on lui cherche querelle! Mais qu’a donc fait cette donzelle ? Elle nous ensorcelle, nous vide l’escarcelle, c’est une criminelle vous répondront ceux et celles qui veulent la jeter à la poubelle. La cruelle n’en a cure et poursuit sa quête éternelle de nouveaux ami(e)s, dans toutes les catégories socioprofessionnelles. Mais dites-moi donc qui est-elle ?

Eventuellement je pourrais ajouter qu’elle sait jouer la séductrice intemporelle qui excelle dans le septième art et que la sittelle qui illustre ce billet la fuit.

Pour l’ atelier de Zéphyrine


Palliatif


Palliatif  : qui ne soigne qu’en apparence, qui agit sur les symptômes et non les causes , mais là le palliatif va nettement plus loin pour ceux et celles qui n’auraient pas pu voir ce reportage je vous invite à cliquer sur le lien soins palliatifs

Profiter
du temps qui reste, savoir dire au revoir à ceux qu’on a aimés, cela s’apprend.
A Metz, l’hôpital de Bonsecours, un nom prédestiné, dispose d’une unité de
soins palliatifs : une équipe attentive, soudée, à l’écoute, qui aide les
malades et leur famille à vivre au mieux les derniers instants. Car, c’est bien
de vie dont il est question dans ce reportage d’Anne Poiret, Samuel Humez,
Aurélie Janot et Eric Chevallier. D’une vie qui ne tient qu’à un fil…Il y
a quatre vingt dix centres de ce type en France, 337 équipes mobiles, c’est peu
comparé aux 150 000 malades qui nécessiteraient un accompagnement pour
s’en aller dignement.

Le reportage de France 2 que j’ai vu aujourd’hui montre à quel point maintenant la dignité de la personne est prise en compte .

Les soins palliatifs  ont pour objet une vaste prise en charge
de la personne malade, tant sur un plan médical, en soulageant les douleurs ou
toute source d’inconfort, en préservant la dignité de la personne, dans
l’accompagnement des difficultés psychologiques, du malade et de sa famille.
Les autres aspects notamment religieux, spirituels, ou même sociaux sont pris
en compte. Les proches sont aussi accompagnés dans leur processus de deuil.
L’esprit est aussi de préserver le patient d’investigations ou de traitements
déraisonnables (c’est à dire l’acharnement thérapeutique), au sens où ils ne
pourront apporter d’amélioration.

Cette unité de soins palliatifs a vu le jour le 2 mars 2009 à l’hôpital Bon Secours de Metz où elle manquait cruellement , si la capacité de 10 lits semble bien insuffisante un premier pas dans la prise en considération de la fin de vie a été fait .