Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Nouveau

Suite de “ en arrivant “

M_n5NuCxdGyo4tHlysbdH-cekWE@316x102

Pour l’atelier 50 de Ghislaine un clic sur le logo .

Les mots à insérer : Encore, aussi, fuir, parer,
vision, vol, voyage, prisonnier

IMGP8114

Prisonnier d’une  grosse tôle qui servait de toiture à son abri de fortune ,  la victime n’avait pu fuir, mais  de ce fait avait protégé son corps des flammes . Le médecin légiste arrivé sur les lieux  commença à examiner consciencieusement Octave . Paré d’un nombre impressionnant de diplômes et de certificats , ce spécialiste  s’était toujours montré très perspicace dans son diagnostic .  La vision d’une longue plaie à l’occiput le conduisit à envisager plusieurs hypothèses . Bien sur, la chute de la tôle aurait pu  provoquer la plaie  mais la béance de la blessure  ne coïncidait pas vraiment avec cette solution . Il lui faudrait encore étudier toutes les caractéristiques des bords de la plaie avec un maximum de lumière pour déterminer à coup sur si la tôle était responsable   . Aussi se dirigea – t il vers le commandant pour lui faire part de ses soupçons afin de prolonger les investigations ,  un  voyage vers l’institut médico – légal s’imposait.

Le vol d’une  dizaine de grues   fit lever la tête des deux hommes, criaillant à qui mieux mieux dans ce ciel plombé,  elles annonçaient la venue prochaine des premiers froids . Un hiver que connaitrait pas Octave . Suivant les oiseaux du regard, leurs pensées se rejoignaient dans la contemplation de ce V parfait , photographes amateurs, ils auraient préféré  saisir ces moments privilégiés plutôt que de fixer sur l’objectif le sordide et la mort . Mais pour l’heure ils n’avaient pas le choix .

Le commandant  prit soin de protéger toute la zone du campement, il ne fallait pas laisser passer le moindre indice. Déjà  les experts en incendie criminel fouillaient  la végétation pour trouver d’éventuelles substances incendiaires accélératrices, mais cela ne prouvait rien, si Octave avait lui – même mis le feu, il avait pu les utiliser . Avant que le corps d’Octave soit pris en charge, le commandant regarda dans les poches de la vieille vareuse verte usée jusqu’à la corde de la victime. Il ne savait pas trop bien ce qu’il cherchait,  peut être une lettre d’adieu , d’explications ou bien un objet qui le mettrait sur une piste quelconque .  Mais non rien de tout cela , un mouchoir,  quelques euros , c’est tout ce que contenaient ses poches.  L’enquête s’annonçait difficile d’autant plus que  dans ce lieu isolé les témoins ne devaient pas pulluler, peu importe il ferait le nécessaire pour que le mystère de la mort d’Octave soit élucidé .

 

Publicités

En arrivant ….

mon-logo-fait-par-ghisgetattachment_thumb

Pour l’atelier d’Arlette un clic sur le logo et imagecitation 33

 

Les mots à insérer : trogne – volonté – bout – azur – rebord – affrontement- afficher – basculer – embraser – dévorer-propre – mort

IMGP8064 - Copie

En arrivant sur les lieux le commandant Azur ne put s’empêcher de penser à la personnalité de la victime , un notable bien connu quelques années auparavant .  Mais qu’est – ce qui avait pu faire basculer la vie d’Octave du jour  au lendemain  ? Pourquoi celui qui affichait toujours une volonté à toute épreuve , dévoré par une soif de  vie , s’était – il retrouvé  au bout du rouleau à devoir faire la manche pour subsister  ? Voilà la question que se posait le commandant Azur  ce matin devant ce qui restait du campement de la victime . Car Octave et sa trogne de baroudeur, avec son chapeau à large rebord pour les petites pièces , ne laissait personne indifférent. Tous les habitants de cette petite ville de province le  connaissaient et beaucoup n’hésitaient pas à lui abandonner quelques euros mais personne ne savait pourquoi il avait soudain plongé.  Quand on le questionnait il s’en sortait par une pirouette , “C’est la vie” répondait -  il sans plus de précision  .

Les restes calcinés de son lit, ses sièges gisaient épars  sur le sol, seule une bâche orange semblait avoir échappé au brasier , pour quelle raison, mystère. Avait – il lui même embrasé ses affaires pour choisir sa propre mort ou le feu était – il consécutif à un affrontement avec un autre homme qui aurait voulu supprimer des indices  ? Nul ne le savait pour l’instant , mais le commandant allait mettre en œuvre tous les moyens dont il disposait pour éclaircir cette affaire .

Quichottine

... de la Bibliothèque au Jardin, les moments partagés

fleur de flocons

En couple, maman chouette curieuse.

Les soleils de Lilou

L'art lave notre âme de la poussière du quotidien. Pablo Picasso

Les photos du cinéma

Les écrans du cinéma par thème

blacknovel1

Ce blog a pour unique but de faire partager mes critiques de livres qui sont essentiellement des polars et romans noirs. Pour me contacter : pierre.faverolle@gmail.com

liline023

"La vie est un rêve pour les sages; un jeu pour les fous; une comédie pour les riches; une tragédie pour les pauvres."

Yann Brugenn

"Au teint, on juge l'étoffe ; au bouquet, le vin ; à l'odeur, la fleur ; au langage, l'homme."

Marie des vignes

Smile! You’re at the best WordPress.com site ever

Des mots...

Pour un long fleuve tranquille

Ma Bibliothèque Bleue

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard

Les Mauges en Anjou . fr ...

Maugeois je le reste ...

Humeurs en blog

Les humeurs, c'est comme le ciel, ça change tout le temps... Mes coups de coeur, mes coups de gueule sur le monde qui nous entoure.

Poetgeneral

LITERATURE- THOUGHTS - LIFE - WORDS - BUSINESS