Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “ancolie

Pensif l’inspecteur ……

mon-logo-fait-par-ghis

 

Pour participer à l’atelier d’Arlette un clic sur le logo

les mots à employer : 

dentelle, ombre, onde , office

lécher, zébrer, humer, murmurer

gras, pensif, matinal, argenté

suite de la vieille maison

IMGP5808

Pensif l’inspecteur Colin se demandait quelle part d’ombre il allait trouver dans la vie de Désirée la première victime du tueur . Celui ci ne faisait pas dans la dentelle , il supprimait toutes les personnes qui le gênaient avec une longueur d’onde d’avance sur la police . Quand Blaise rapporta dans un sac plastique les objets personnels d’Hector  Fitz, la coque argentée d’un portable léchée par le soleil attira tout de suite son attention . Le nez en l’air comme s’il humait une senteur exquise il s’approcha du paquet .

“ Désolé patron , c’est juste la coque ” murmura Blaise

  “ Je me disais aussi , c’était trop beau pour être vrai, avec le téléphone nous aurions pu remonter jusqu’au tueur . “

Se dirigeant vers son véhicule l’inspecteur qui n’avait pas pris le temps depuis sa sortie matinale d’avaler quoi que ce soit demanda :

“Vous avez mangé Blaise ?“

“ Quelques bonbons mais je ne dirais pas qu’ils font office de repas “

“ Allez donc nous chercher des sandwichs au jambon,  sans gras surtout , j’ai horreur de ça . On se retrouve au poste “

Arrivé dans son bureau l’inspecteur ouvrit de suite l’ordinateur de Désirée , de grandes rayures noires zébraient l’écran, masquant tout à fait l’ancolie  .

“ Ah non , pas maintenant “

L’écran s’éteignit instantanément ne laissant d’autre alternative à l’enquêteur que celle de demander de l’aide à un technicien ….à suivre 

 


Caroline

LE PETIT JEU DE LETTRES (81)

Pour voir le défi chez Lady Marianne un clic sur le tableau

Caroline : écriture  minuscule inventée par les moines de Corbie

anagrammes soulignées dans le texte suite de “ Elise commença “

64 bis

L’inspecteur Colin au téléphone cerna bien la situation suite au larcin chez Elise et précisa qu’il enverrait  un policier sous peu , il n’avait pas envie que la liste noire des meurtres s’allonge . La jeune femme le remercia , en un éclair elle comprit qu’elle aussi pouvait être menacée et ce n’est pas Caron son carlin qui la protègerait de qui que ce soit , la preuve il était toujours à ronfler dans un recoin de la maison . Mais avant qu’il n’arrive elle allait se lancer dans une recherche rapide des contacts de Désirée . Elle se saisit de l’ordinateur portable de son amie , l’écran s’ouvrait sur un canoë en plein océan .

IMGP1652

Ensuite s’affichait une magnifique ancolie surmontant la case du mot de passe . Elle avait retenu la leçon d’un ami informaticien qui lui avait dit :

“ Pas la peine  de demander à l’oracle de Delphes pour craquer le code , il suffit de réfléchir un peu à l’entourage immédiat de la personne , le nom des membres de sa famille , de ses ami(e)s , de ses animaux , c’est clair , les gens ne regorgent pas d’imagination, ils pensent immédiatement à ce qui leur est familier “

Elle tapa donc sans hésiter CORALIEALERION les deux chats de Désirée, qu’elle aussi avait l’habitude de câliner quand elle était chez son amie  .

IMGP6431

Puis s’arrêta tout net, bon sang , elle n’y avait pas pensé,  mais qu’est ce qu’elle avait donc dans le crane , il fallait à tout prix que quelqu’un s’en occupe puisque Désirée n’avait pas de famille , elle pensa de suite à son oncle qui habitait juste la demeure voisine, il pourrait les nourrir sans problème  . Elle lui envoya de suite un texto en précisant que c’était urgent .  Son message envoyé, elle se mit à rechercher dans la boite mail de Désirée ses différents contacts .

Illustration prise sur un tres beau blog ici

Elle fut de suite frappée par l’écriture d’un certain Ariel   d’un  style ancien peu courant, l’onciale , qui fut plus tard remplacée par la caroline . Comment avait – il réussi à se procurer cette police , mystère . Il se disait aconier et avait envie de lever l’ancre avec Désirée, c’est du moins ce qui était noté dans le dernier écrit  . Un autre correspondant apparaissait  récemment un certain Enric , un spécialiste des plantes qui lui vantait les mérites de la racine d’acore  et des feuilles de ronce . Un troisième contact , Carlo , lui avait envoyé une photo, on aurait dit le clone de George Cloney , l’icone de l’expresso , qui lui restait tres discret sur  sa personne ne dévoilant rien de ses centres d’intérêt

….à suivre