Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “arbre

Trésor

images-copie-1

Pour les prénoms du mercredi à la cour de récré de Jill Bill un clic sur le logo .

J’ai pensé à un Trésor particulier , un arbre tombé dans un étang  . La photo de mon mari a emporté les suffrages du concours de Josy ( clic ) . 

Thème il faut savoir regarder

T endu    vers  un   ailleurs   improbable

R   êvant     de  retrouver sa verticalité

E n résistant  il  cherche   l’immortalité

S  i    éloigné    de   sa  force  véritable

O n     le    voit    lentement    s’ incliner

R etenant  l’écume  d’un ciel tourmenté.


Parfois un arbre …..

Durgalola à la barre du bateau des croqueurs de mots pour la quinzaine nous demande :

Imaginez que vous êtes un arbre (chêne, bananier, charme, ce que vous préférez)

et racontez votre histoire en une trentaine de lignes.

Au début de votre texte, vous insèrerez une citation ou un proverbe relatif à un arbre.

IMGP6716

Les quatre tilleuls de la croix Cueillat

“Parfois un arbre humanise mieux un paysage que ne le ferait un homme”  disait Gilbert  Cesbron . Je crois bien que quand vous aurez lu mon témoignage , vous n’en serez pas complètement convaincus . Car si “chaque arbre est le symbole vivant de la paix et de l’espoir” d’après  Marie Louise Taos Amrouche il est parfois le témoin d’une histoire bien cruelle .

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours été accompagné de mes trois frères  au lieu dit de la croix Cueillat , sur cette colline qui domine la cité messine . Tilleul maintenant plus que centenaire , je n’ai pas toujours été le lieu privilégié  des ébats joyeux des écureuils voltigeurs infatigables, le spectateur ravi des courses effrénées de chevreuils enivrés par l’ingestion des bourgeons printaniers , des rendez – vous galants des villageois des les premières flèches lancées par Cupidon . Comme j’aurais aimé ne me concentrer que sur les gazouillis des nichées des merles moqueurs  qui chaque année égayent mes branches , me laisser surprendre par les cris rauques et stridents des geais se muant d’un seul coup en miaulements ou gloussements . Mais non il a fallu que  j’entende  des cris beaucoup plus dramatiques  et que j’assiste à des scènes que j’ai bien du mal à oublier maintenant même après toutes ces années .

J’avais l’habitude de les voir passer ces villageoises  qui se rendaient régulièrement à la source des Marivaux de Plappeville pour y cueillir des herbes ou ramener de l’eau . Elles échangeaient leur recette pour guérir les maux des hommes et des bêtes , elles ne faisaient de mal à personne bien au contraire. Elles connaissaient le pouvoir des simples et le transmettaient de mère en fille. Bien des villageois préféraient leurs remèdes à ceux des médecins patentés. Mais il faut croire que cela ne plaisait pas aux échevins  car un jour des hommes arrivèrent ici en grand nombre, ils  accusèrent ces femmes de sorcellerie , d’aller au Sabbat en Marivaux,  de rendre hommage au diable dans des incantations entendues partout dans la foret ,  de s’accoupler avec des démons . J’en avais des frissons dans mes feuilles en entendant  les horreurs qu’ils débitaient sur ces pauvres malheureuses. Elles portaient encore les traces des tortures qu’on leur avait infligées pour qu’elles avouent leur sorcellerie. Ils dressèrent en un temps record record un bucher juste là, à quelques mètres de  nous, et y installèrent  les prisonnières . Quand les flammes commencèrent  à  lécher leur tunique, c’était comme si je ressentais moi – même cette morsure infâme.  Je leur hurlais d’arrêter, que jamais au grand jamais, elles ne s’étaient données au diable. Mais ces humains là ne savaient pas écouter les arbres. Mes appels étaient vains, ils se réjouissaient même du supplice, convaincus de s’être débarrassés d’une vile engeance de sorcières.  J’ai du supporter ce rituel de nombreuses fois au cours de ma vie , dès que j’apercevais  des hommes en armes monter par le sentier, je sentais se figer ma sève, j’étais comme tétanisée par ce qui m’était imposé .

Heureusement un jour tout s’est arrêté, des hommes sont venus retirer la croix de pierre qu’ils avaient installée à côté du bucher pour la transporter au village. J’ai enfin pu reprendre mes habitudes sans me soucier de qui venait . Nous les quatre tilleuls , avons retrouvé notre tranquillité même si parfois certains groupes de marcheurs s’attardent à nos côtés, comme s’ils voulaient entendre notre témoignage.  Mais j’avoue qu’il m’est très difficile d’évoquer cette période, je ne l’ai comptée  qu’à quelques privilégiés .

IMGP6713


Aaron

images-copie-1

PA063249

Pour les prénoms du mercredi à la cour de récré de Jill Bill un clic sur le logo . Aujourd’hui nous avons rendez – vous avec Aaron, je l’ai rencontré aux jardins fruitiers de Laquenexy , il est toujours plein d’entrain :

A vec    adresse,    il   monte

A  aron,     sans      hésitation

R  ien n’arrête sa progression

O  uvrant  la  porte au conte 

N  ichée  dans   l’imagination.

A ilé    il    joue   à    Cupidon

A  vec  les arbres à l’unisson

R egardez   son  bel horizon

O   reille   aussi au  diapason

N   aturelle  est  sa passion.


La fête des jardins à Laquenexy

 

A vos plumes 1 fevrier 2018

Pour l’atelier 21 d’Arlette un clic sur le logo .

Les mots : Cavalcade – cabri – aboutissement – folie -causer – échafauder – révéler – rompre -limpide – secret – furtif – ivre

PA063258

Un coup d’œil furtif sur la météo agricole avant de partir, ouf ! le soleil ne  rompt pas son engagement pour la journée du samedi, ne causant ainsi aucun report de notre sortie . Il se révèle même particulièrement vaillant l’après – midi puisque le mercure ivre de  grimpette doit atteindre les  28 degrés . Le matin un ciel bleu limpide permet d’échafauder toute sorte de projets,  nous ( Nicole, Mireille , Yvonne Anne, Annie et moi ) optons pour une échappée belle aux jardins fruitiers de Laquenexy.

PA063253

Ce n’est un secret pour personne que la grande spécialité de ce jardin réside en une incroyable variété de pommes, une véritable folie puisqu’on en dénombre pas moins de 650 variétés. Un petit aperçu sur la photo ci –dessous de quelques unes d’entre elles .

PA063222

Un autre savoir faire voit son aboutissement depuis 2005 le marquage des pommes , une technique ancienne née en région parisienne redevenue populaire au Japon dans les année 1970.

PA063227

A vous de retrouver le nom de l’œuvre et de l’artiste sur ce support particulier. Je donnerai les réponses en commentaires .

PA063223

La pomme c’est la reine du jardin, il y a même moyen de s’y installer confortablement , non, non je ne plaisante pas voyez vous même .

PA063191

Nous  avons  le plaisir de tester les coussins, ils sont tellement confortables qu’on a du mal à les quitter .

PA063186 

Au détour des allées nous retrouvons  les différents jardins , celui des saveurs, des sens ,  des herbes aromatiques ,  la pergola  des courges , des fleurs à croquer,  l’amérindien, le labyrinthe, sur graviers, la clairière des nèfles  etc…

PA063210

Point de cavalcade de cabris sur les pelouses mais des vaches débonnaires et leurs petits qui ne soucient pas du tout de la sècheresse actuelle .

PA063252 L’art est omni présent tout au long de notre visite, nous retrouvons certaines œuvres de Robert Schad dont je vous avais déjà parlé pour les parcours de Constellations . Je ne résiste pas à la tentation de jouer avec les sculptures .

PA063241

Nous découvrons aussi dans cet espace l’arbre de vie de Daniel Ackermann , une sculpture très originale en inox  dédiée à la paix dans le monde , au respect et à la tolérance entre les hommes , l’amour et le partage entre les peuples , la sauvegarde de la planète, de l’environnement .

PA063243

Les jardins fruitiers de Laquenexy , une plongée dans le plaisir des sens ,  avec un bon  bol d’air  en prime que vraiment je vous conseille.

Pour découvrir le billet d’Annie et de Mireille sur ce jardin  un clic sur le prénom .

Bonne journée à toutes et tous

 


Il n’est jamais …..

7znbGGckpAjpEAyq2Ca9Cv4Ahl4

Pour l’atelier 65 chez Ghislaine un clic sur le logo .

P6031614

 

Il n’est  jamais aussi beau ce château de Courcelles que bien éclairé par les rayons caressants d’un soleil de juin .  Cette solide demeure fut construite en 1713 par Charles Joseph de Courcelles conseiller secrétaire du roi , grand “voyer” ( ingénieur des chemins ) en la généralité de Metz . A l’arrière du bâtiment se trouve un très grand parc arboré ouvert toute l’année , inutile de vous dire que grands et petits en profitent largement car chacun y trouve ce qu’il est venu chercher , les aires de jeux pour les enfants et le calme apaisant des bancs ombragés pour les heures  chaudes de l’été pour les adultes  .

P6031615

Au détour des chemins vous pourrez vous retrouver, sans crier gare, face à des nains facétieux , ne vous inquiétez pas, votre portefeuille vous sera bien vite rendu

P6031624

Mais revenons sur nos pas, je tiens à vous montrer une œuvre étonnante de Christian Lapie “l’arbre aux figures” qui se dresse devant la façade du château . La pureté des lignes est saisissante , sa verticalité noire ( la sculpture en chêne est enduite de goudron et d’huile de lin pour la rendre imputrescible ) semble  vénérer ce ciel d’azur .

P6031611

Cette sculpture   est – elle présente pour guider nos pas et nous inciter à découvrir sans tarder la nouvelle exposition présente  “Ilse Heller – Lazard à la lumière du temps “

Illustration Ilse Heller-Lazard, à la lumière du temps

nul ne sait , en tous cas elle est monumentale , même en me rapprochant au plus près du sol je n’ai pu en saisir l’intégralité . Mais je peux vous montrer une autre photo qui vous donne une idée de sa taille .

P6031604


Rendez vous reflets

v7YWA8vqw9udsuNQP5dLS25UhpY

Pour ce deuxième rendez – vous reflets , en hommage à Marc de Metz, chez Annie instants de vie 54 ( un clic sur le logo ), je vous propose d’autres reflets nature rencontrés lors d’une promenade autour d’un étang de Woippy.

IMGP8181 Calme et sérénité pour cette ensemble d’ arbres reflétés par l’eau calme .

IMGP8184

Un peu plus angoissante cette vision de l’arbre mort et de ses doigts crochus l’apparentant plus à une créature sortie tout droit du royaume  d’Halloween

IMGP8185


jeudi poésie

pour le jeudi poésie des croqueurs de mots avec le thème de la nature .

J’ai choisi  un poème de Lanza Del Vasto.

P4070840

L’arbre

*

L’arbre que l’hiver creuse et qu’il délabre

De terre à ciel est un chemin battu,

Avril aux tendres mains quand viendras-tu,

Quand, rallumer tout le grand candélabre ?

*

Flamme debout qui ne brûle et ne bouge,

Ruisseau qui coule en remontant :

Le feu sans doute a quitté son masque rouge,

L’eau sa robe couleur du temps,

Et s’embrassant dessous la terre dure

Ils se sont fécondés en se battant

Pour qu’un surgeon de la lumière obscure

Jaillisse ainsi dans le ciel de printemps.

*

Corps nuageux vertébré comme un mont,

Flancs que perce un oiseau, qu’ouvre la brise ;

L’été respire à son vaste poumon.

Le grand soleil en mille nuits se brise

Folles de lunes vertes, d’astres troubles

Dans les bas-fonds, et sa face dédouble

Le bleu du ciel en un sommeil de lac,

Une source s’y joue et son murmure

En ces grottes de vie aux sourds ressacs

D’un rêve d’eau ranime la ramure.

*

Lui, couronné de paix et de verdure,

Lui, jubilant d’oiseaux, lui blanc de fleurs,

Lui, nourri de discorde et fort de heurts

En qui la lutte élémentaire dure;

Le tronc farouche au sommet de sa tour

Ourdit ses nœuds, ses fourches, ses détours

Et se poussant de rupture en rupture

Maintient, victorieux, l’architecture,

Pour coucher son automne en la couleur

Du feu dont il est fait, comme en la leur,

L’homme qui saigne et le soleil qui meurt.

Lanza Del Vasto

P4300965


lundi soleil

lundi soleil mars eau sunny monday march water

Pour le lundi soleil de Bernie shoot un clic sur le logo .

L’eau étant le thème de ce mois de mars pourquoi ne pas profiter du soleil de ce week – end   pour longer la Moselle à vélo ( oui excellente rééducation pour la cheville )  et jouer avec les reflets . 

P3110578

Alcyone , le nom de cette péniche ,  qui aussitôt évoque la mythologie puisqu’ elle est fille d’Eole . Devant le chagrin éprouvé à la mort de Céyx les dieux la transformeront en alcyon ( martin pêcheur) ainsi que son époux .

 

Pleurez, doux alcyons,ô vous oiseaux sacrés ,

Oiseaux chers à Thétis , doux alcyons, pleurez.

Elle a vécu, Myrto , la jeune Tarentine.

Un vaisseau la portait aux bords de Camarine… 

André Chenier  

P3110582

Je pourrais  évoquer ici Jean de La Fontaine et” la Tortue et les deux canards”

Une Tortue était, à la tête légère,
Qui, lasse de son trou, voulut voir le pays,
Volontiers on fait cas d’une terre étrangère :
Volontiers gens boiteux haïssent le logis…..

Mais à ce moment  aucun canard ne passe, seule une poule d’eau s’agite au ras de l’eau

P3110575

Un peu plus loin les arbres plongent  dans le miroir d’un canal  qu’aucune brise ne vient troubler ,

P3110568

Seule la Moselle dans son cours libre et sauvage se laisse troubler par quelque souffle  discret .

P3110545


lundi soleil

brun marron lundi soleil novembre

Pour cette semaine le brun que j’ai choisi est végétal , dernier maillon d’une mort annoncée pour les feuilles des arbres .

IMGP1138

Jadis

les arbres

On ne savait pas d’où ils venaient

Jadis

Les arbres

étaient des gens comme nous .

Mais plus solides

plus heureux

plus amoureux peut -être

plus sages

C’est tout

Jacques Prévert ( Arbres)

 

 

IMGP5022


Pour imagecitation 25

 

GetAttachment

P8091339

“ Chaque animal n’est qu’un paquet de joie “ André Gide

*

PA230111

“ En art, point de frontière”  Victor Hugo

*

WP_002437

“ La solitude est un arbre sans fruits “ François Chalais

*

“La Noce” de Marc Chagall photo prise au centre Pompidou Metz

PA230098

“ La vraie beauté est si particulière, si nouvelle, qu’on ne la reconnait pas pour la beauté “ Marcel Proust

 

Bon vendredi à toutes tous


image citation 23

GetAttachment

Une dernière participation avant le récapitulatif .

“ Parfois un arbre humanise mieux un paysage que ne le ferait un homme “ Gilbert Cesbron

 

Parfois un arbre

 En rangeant des livres dans ma bibliothèque j’ai aussi trouvé un recueil de poèmes sur Metz , en voici un  de Maurice Salomon sur l’esplanade de Metz qui longtemps a gardé une place de choix à ses arbres . L’illustration est une gravure  de Clément Kieffer.

Les marronniers en fleurs , les tilleuls odorants

Couvrent de leur ramure aux branches séculaires

Les couples attardés dans le jour expirant

Qui, pour s’être blottis, se pensent solitaires .

*

Oubliant un instant les ronces du chemin,

Leur rêve audacieux escalade les cimes

Pour s’effacer ainsi que le vague dessin

Qu’un geste inconscient dans la poussière imprime.

*

C’est ici que Verlaine , enfant nimbé d’azur,

Prit ses premiers ébats et pétrissait le sable,

Tandis qu’un ciel léger bordant l’horizon pur,

Moulait dans son esprit sa grâce impérissable .

*

Et la neige du ciel, et la neige des fleurs,

Ont marqué des saisons le passage éphémère,

Cortège du poète escortant sa douleur,

De sa maison natale à son socle de pierre.

*

Quand l’ombre duvetée alourdit le gazon ;

Quand au baiser du soir, le nature se pâme ,

Ouvre les yeux, ton cœur à cette vision

Le voile du Bonheur est fait de cette trame . 

P9190040

 


Elise ne se souciait …..

LE PETIT JEU DE LETTRES (80)

Pour le petit jeu de lettres de lady Marianne un clic sur le logo

Billebarrer : bigarrer par un mélange bizarre de différentes couleurs .

Les anagrammes sont soulignées . Suite de Désirée et Elise

IMGP5779

Elise ne se souciait pas aujourd’hui de sa tenue , elle avait enfilé en vitesse un vieux pull billebarré de jaune, de noir et de rouge . Elle avait besoin d’aller dehors,  de s’asseoir près de l’érable dans la grande allée ombragée du jardin où elles aimaient toutes les deux se promener . Elle se rebella encore contre cette injustice dont Désirée était victime en frappant l’arbre de son poing, allant même jusqu’ à se meurtrir la peau,   puis la barrière de sa colère céda . Elle se mit à pleurer,   libérer son chagrin voilà ce qu’elle n’avait pas réussi à faire depuis la veille. Elle avait essayé de barrer la route à son émotion pour chercher à comprendre , mais plus elle revenait en arrière moins elle n’arrivait à relier leurs faits et gestes  à ce crime . Juste au dessus d’elle le babil de  la gente ailée couvrait ses sanglots, chaque oiseau semblant railler l’âne qui s’était mis à braire dans le champ voisin , le bélier se mettant lui aussi à bêler de plus belle . C’était comme si tous les animaux soudain  se mettaient à brailler contre ce coup du sort . La nature se montrait – elle son alliée dans ce qu’elle s’était promis d’entreprendre ? il serait fâcheux d’aberrer et errer encore trop longtemps dans les hypothèses , elle devait chercher et trouver . Consciente de son humeur labile, elle se dit qu’elle avait eu raison de s’aérer un peu avant d’entreprendre quoi que ce soit …à suivre

 


Einar et Renate pour le petit jeu de lettres de lady Marianne .

LE PETIT JEU DE LETTRE (53)

Pour le petit jeu de lettres de Lady Marianne un clic sur le tableau .

L’anagramme du tableau à trouver est

fréquentatif : qualifie un mot dérivé qui exprime la répétition,  la fréquence de l’acte indiqué par le mot simple . En tant que nom il qualifie un verbe qui marque la répétition .

IMGP4757

Là je vous sens tiquer à la définition de fréquentatif, à l’affût d’une réponse plus explicite . Alors, prenons par exemple le verbe  cligner  il devient clignoter , piquer ne reste pas à la traine et se change en picoter, taper entre dans le fréquentatif avec tapoter.   Je suis sure maintenant que l’aspect fréquent contenu dans certains suffixes de verbe ne vous est plus problématique.  Là je vous entends  penser …. si , si, je ne vous taquine pas,  je peux le faire quand je  suis en train d’écrire  et que je ne suis pas complètement au taquet  . Je disais donc que vous êtes  sur le point de prendre la fuite  en croyant que je vais me lancer dans un traité de grammaire, étirant mon propos comme  le beurre sur  une tartine . Soyez rassurés, je vais me taire  et laisser la parole à Renate et Einar , qui sont sur le point de fêter la St Valentin pas loin du faîte du tilleul proche de ma fenêtre .

IMGP4814

“ Einar ! Sans vouloir couper les plumes en quatre , tu crois vraiment que cet endroit est le plus raffiné et le plus sûr pour abriter notre amour ? je me mettrais bien en quête d’un autre abri  “

“ Mais Renate , ce qui m’attire ici , vois tu, c’est la proximité de la nature sans les inconvénients,  pas de traque avec des chasseurs, pas de fusils ,  la tranquillité je te dis , de plus  je le connais ce tilleul il est solide, il a bien résisté à la bourrasque de l’autre jour , pas comme cet arbre du parc qui maintenant s’effrite

IMGP4824

Oui, tu as certainement raison et en plus quand le soleil se lève le matin , la flèche du temple de garnison semble prête à quitter le sol comme une navette spatiale dans une gerbe de feux  “

IMGP4807

“ Oui le ciel se teinte de couleurs magiques , nous avons une vue magnifique d’ici.

Un autre avantage de ce tilleul , la quantité de nourriture à notre disposition , regarde il y a des graines partout ici en face “

IMGP4853IMGP4856

“Oui , mais il y a aussi un monstre noir qui feinte pour nous approcher, tu connais le tarif , c’est la fin assurée “

IMGP4857

“ Bof même s’il affute il est bien visible  ce prédateur, pas difficile pour nous de l’éviter et de toute façon je ne te quitte pas des yeux , tu le sais bien ma douce ….“ 


Berges de Moselle , une nouveauté …

IMGP4653

Suivez – moi semble nous dire l’ouette d’Egypte, je vais vous montrer quelque chose . Nous passons donc tranquillement sous le pont de Verdun et suivons la berge comme à l’accoutumée .

IMGP4650

Mais là Volga semble très intéressée par certaines odeurs . Elle a beau bientôt fêter ses 12 printemps , ce qui chez un chien de cette taille est l’équivalent de 87 ans, son odorat est toujours aussi performant .

 IMGP4637

IMGP4640

Nous y voilà , regardez ce tronc , une atteinte caractéristique de l’écorce de l’arbre , un amas de copeaux jonche le sol , mais il n’est pas le seul à etre ainsi sculpté  .

IMGP4641

Un peu plus loin un arbre a eu droit à un traitement nettement plus radical, il ne reste plus qu’un fragment de tronc taillé en cône et un deuxième est lui aussi en train d’etre dénudé .

 

IMGP4638

IMGP4639

Eh oui, il se pourrait bien qu’un de ces jours  un couple de castors se montre  pas  de jour , car castor fiber a des mœurs nocturnes  mais en restant proche de la zone d’abattage des arbres et arbustes en fin de nuit . Les besoins quotidiens pour l’alimentation d’un adulte sont de 700 grammes d’écorce mais il se satisfait aussi de feuilles et jeunes pousses de plants ligneux et de végétation herbacée terrestre. Saules peupliers , noisetiers , ormes , cornouillers sont ses arbres préférés .

Les gites dans la berge doivent se situer  un peu plus loin là où nous n’avons pas accès, peut être même existe – t -  il une hutte. Maintenant il ne reste plus qu’à attendre les pas dans la neige pour être complètement sur avec les empreintes qu’il s’agit bien de castors mais ça c’est une autre histoire …. 

Afficher l'image d'origine


La neige fait de la résistance là haut .

P2080007

La petite tribu ne craint pas la neige, d’ailleurs, dans les Vosges, la couche est nettement plus épaisse , nous avons donc profité ce dimanche d’une éclaircie pour nous rendre sur  les hauteurs enneigées de Lessy.

P2080008  

Timéo et Volga ne boudent pas leur plaisir de tester le moelleux de cette couverture blanche

P2080011

Un petit malin a envoyé des capitules de bardane dans la capuche à Coline , vous savez le genre de velcro végétal qui a beaucoup de mal à se détacher de tout vêtement et qui reste dans les cheveux ,  devinez qui ?

P2080013

Un peu plus loin nous laissons les véhicules pour nous diriger vers le plateau , le vent y est vraiment très fort nous décidons donc de nous enfoncer dans les bois .

P2080018

Le sol a cet endroit est encore gelé contrairement aux chemins fréquentés par les motos où la gadoue est de rigueur .

P2080021

Le vent a débarrassé le faîte des arbres de leur couverture neigeuse et nous la retrouvons par paquet dans la futaie .

P2080022  

En chemin la récupération de bâton est systématique, quelques travées sont encore bien pourvues de ronces et il vaut mieux les écarter .

P2080027

Volga , elle , ne s’en soucie absolument pas et trouve que notre progression n’est pas vraiment rapide . 

P2080029

Il faut dire que les boules de neige à géométrie variable  sont de règle tout au long du parcours ralentissant la progression , mais nous ne sommes pas pressés bien au contraire .

P2080037

P2080040

Nous nous amusons aussi à reconnaitre les autres promeneurs , ici un lièvre .

P2080042

Enfin quand le soleil et les nuages jouent  à rendre les arbres  menaçants, nous nous décidons à retrouver la ville qui, elle,  est sans le moindre blanc depuis quelques jours déjà .

P2080048 - Copie

Bonne journée à toutes et tous

Bisous


Imagecitation 3 vos participations

Merci à toutes les participantes à cette édition 3 de imagecitation,  je vous incite vraiment à cliquer sur les images pour découvrir les billets qui s’y rattachent et ainsi le blog de Claudie, Colette, Mandrine, Josy, Martine, Flo.

Tout d’abord les citations issues des photos proposées .

  1. Claudie citation sur une image

sans-titre-4_thumb 

2 Colette image citation 3

imagecitation-3

 

Martine imagecitation 3bis

 

imgp0406_thumb

  • ma participation

p1080722_thumb - Copie

imgp0406_thumb_thumb

Pour illustrer la citation choisie par Flo ( clic sur le nom)“chaque arbre est le symbole vivant de la paix et de l’espoir “ Wangari Muta Maathai

56ac6900_thumb

 

  • Martine imagecitation 3

 

mDUT5Cv5ygdizych8p1jzwVZU_4@500x667

 

  • Josy imagecitation 3 chez Gisèle

 

img_3810-aa

 

  • ma proposition d’illustration

IMGP0393

 

Photo que j’ai intitulée “espoir de vie caressant la lumière  l’arbre nous tend la main”

 

Voilà , il ne vous reste plus qu’à choisir votre participation préférée, mais si vous ne voulez pas choisir je comprendrai . D’ailleurs je me pose la question d’un tel choix , les défis n’exigent pas forcément un vote , alors à vous de me dire si vous préférez un vote ou non .

Bonne journée à toutes et tous

Bisous


Imagecitation 3

« Chaque arbre est le symbole vivant, de la paix et de l’espoir. »

Wangari Muta Maathai – Celle qui plante les arbres.
Voilà, comme je vous l’ai déjà dit, j’ai choisi la citation de Flo (pour retrouver le billet  il suffit de cliquer sur le prénom) pour  cette imagecitation 3 , à vous maintenant de l’illustrer par une photo ou une création .  Comme pour les autres participations vous me mettez le lien vers votre article  sous ce billet en commentaires .

Et pour celles et ceux qui voudraient partir d’une photo pour trouver une citation accompagnée ou non d’ un texte voici les photos, vous choisissez celle qui vous inspire le plus ou les deux si ça vous dit .

Vous avez trois semaines que ce soit pour l’une ou l’autre des façons de participer .

Bon week end

Bisous

P4210052

IMGP0406


Matuvu et Mimi

Pour l’atelier de Mumu plaisir d’écrire n°6 c’est ici

IMGP0002

Dans le jardin, ce dimanche, j’ai surpris une drôle de conversation entre Matuvu le seul merle du quartier à posséder une collerette blanche et Mimi le pinson . Matuvu à qui il ne déplait pas de provoquer toute la gent ailée ne se prive jamais de commentaires.

IMGP9987

«  Eh la crapule qu’est ce que tu fiches à cheval sur ce drôle de bout de bois ? on dirait qu’il est passé à l’échafaud ton arbre ? »

«  Tseee ! Suffit Matuvu, je ne suis pas d’humeur, je suis profondément choqué , plus une feuille,  pas le moindre insecte à embrocher sur ce tilleul , t’as vu la coupe qu’ils lui ont faite ? »

IMGP9994

«  Allez, je suis bon prince, à l’époque des clafoutis je t’inviterai dans mon cerisier juste à côté-là , tu verras il y a de quoi faire un festin , mais comme il est encore en fleurs je vais te donner un tuyau pour trouver de quoi manger , une fois que le bipède qui s’affaire dans le jardin sera parti fonce près des pierres et du vieux tronc de l’épicéas , y a toujours quelque chose à se mettre dans le bec »

«  T’as beau tout le temps la ramener, y a pas à dire t’es un pote toi , mais y a quand même un blème , les deux greffiers à demeure »

IMGP0009

« Pff, Mazou et Grisette ? pas de danger je vais même leur chouraver de la pâtée dans leur gamelle, faut juste pas lambiner ! »

IMGP0016