Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “bleu

Lundi soleil

ob_81f35e_ob-0d6efb-logo-lundi-soleil-2020

Pour lundi soleil chez bernieshoot un clic sur le logo

Pour ce dernier lundi en bleu du mois d’aout ( eh oui la semaine dernière je n’avais pas réalisé qu’il en restait encore un ) je vous propose les couvertures des trois derniers livres lus.

 P8230068

Pourquoi la mort s’acharne-t-elle sur Marsac, petite ville universitaire du Sud-Ouest ?
Une prof assassinée, un éleveur dévoré par ses propres chiens… et un mail énigmatique, peut-être signé par le plus retors des serial killers
Confronté dans son enquête à un univers terrifiant de perversité, le commandant Servaz va faire l’apprentissage de la peur, pour lui-même comme pour les siens.

 

Un ouvrage qui fait suite à l’excellent “Glacé “ et dans lequel nous retrouvons Martin Servaz et l’inquiétant Julian Hirtmann en filigrane . L’auteur nous entraine sur des pistes variées et multiplie les suspects éventuels , l’intrigue grandit et pour notre plus grand plaisir il n’hésite à planter quelques banderilles au passage concernant la politique, le foot :

“ La plupart de mes confrères ne croient absolument pas que les maux de la société puissent être résolus par une quelconque législation, ils ne croient pas davantage que le progrès social fasse partie de leurs attributions. Ils croient à la religion des privilèges, au crédo du cumul et au dogme de la gratuité – pour eux-mêmes bien entendu”

“du pain et des jeux », rien de très nouveau. Au moins, les gladiateurs mettaient-ils leur vie en jeu, ça avait tout de même une autre allure que ces gamins en short courant après un ballon. le stade n’est que la version extra-large de la cour de récré”

P8100047

Nuit de tempête en mer du Nord. Secoué par des vents violents, l’hélicoptère dépose Kirsten Nigaard sur la plate-forme pétrolière.
L’inspectrice norvégienne enquête sur le meurtre d’une technicienne de la base off-shore.

Un homme manque à l’appel. En fouillant sa cabine, Kirsten découvre une série de photos. Quelques jours plus tard, elle est dans le bureau de Martin Servaz.

L’absent s’appelle Julian Hirtmann , le tueur retors et insaisissable que le policier poursuit depuis des années. Étrangement, sur plusieurs clichés, Martin Servaz apparaît. Suivi, épié.

Kirsten lui tend alors une autre photo. Celle d’un enfant.
Au dos, juste un prénom : GUSTAV

Pour Kirsten et Martin, c’est le début d’un voyage terrifiant. Avec, au bout de la nuit, le plus redoutable des ennemis.

Comme d’habitude le style fouillé, le rythme soutenu de l’auteur   font merveille . Les histoires dans l’histoire nous mènent vraiment là où l’auteur désire nous amener , même  si parfois l’invraisemblance est au rendez – vous .  Martin  Servaz n’a pas fini de nous surprendre tout comme le dénouement de ce thriller  .

 

P8210052

Ce sont des enfants.
Ils ont la pureté des diamants les plus parfaits.
Aucune ombre. Aucune inclusion. Aucune faille.
Mais leur pureté est celle du Mal."
Étrange assassinat d’un chef de chorale d’origine chilienne dans l’église arménienne de Paris. Disparitions de plusieurs enfants de chœur. Série de meurtres opérée selon un protocole macabre: perforation inexplicable des tympans, inscriptions tirées du Miserere d’Allegri, mystérieuses traces de pas autour des cadavres: pointure 36…
Pour mener l’enquête, deux flics borderline comme les aime Grangé: Kasdan, le vieux briscard à la retraite, et Volo le toxico, beau comme une rock star. Origines arménienne et russe. Deux hommes intelligents, acharnés, hantés par leur passé.
Du pur Grangé, complexe, tourmenté, baroque. Un de ses meilleurs thrillers, peut-être le plus inquiétant, qui mêle enfance, torture (des bourreaux nazis aux bourreaux chiliens), expérimentations scientifiques ultimes et musique…

Un livre que l’on a vraiment du mal à lâcher jusqu’à la dernière page. Un thriller perturbant  où l’ombre de l’âme humaine semble régner partout . L’auteur aborde des thèmes particulièrement sensibles,  heureusement les deux inspecteurs apportent un peu de lumière dans cette noirceur .

 

 


Lundi soleil

ob_81f35e_ob-0d6efb-logo-lundi-soleil-2020

Pour lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo.

Pour ce dernier lundi en bleu je vous propose  d’autres versions du bleu  d ‘Yves Klein vues au Centre Pompidou Metz .

P8030017

Réalisées en public les performances anthropométriques s’apparentent à des cérémonies théâtralisées et orchestrées . Yves Klein coordonne à distance les ballets de  peau bleue interprétées par des modèles féminins .Tel un astre filant le sillon évanescent formé sur la toile évoque une posture d’envol.

P8030028

P8030024

Excavatrice de l’espace

 

P8030043

Pluie bleue