Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “bois

Les bois du cerf en août

V__3CE4

Du point de vue anatomique, les bois sont très différents des cornes : il s’agit d’organes osseux vascularisés et caducs, qui tombent et repoussent chaque année, et non de gaines cornées recouvrant une cheville osseuse. La croissance se déroule de façon continue sur un an. Au cours de leur croissance qui débute au printemps, les bois sont d’abord recouverts d’un tissu tégumentaire(le velours) qui assure la protection, la vascularisation et l’innervation de ces organes. Ce tissu se dessèche et tombe lorsque la croissance osseuse est achevée ( en août). Cette année nous avons  l’occasion de voir cette étape avec le grand cerf du parc du Paquis à Woippy . Je dois reconnaitre que je ne m’attendais pas du tout à voir les bois dans cet état et la vascularisation si apparente .

V__B39D

Les bois resteront à nu pendant toute la période de rut et ne seront vascularisés qu’en interne, les velours étant tombés. Puis le cycle recommence, dès février /mars , le cerf  semble gêné par ses bois, il se secoue, les cogne plus ou moins violemment contre des branches ou de jeunes troncs, jusqu’à ce qu’ils se détachent. Les deux bois tombent, pas toujours en même temps. Pour en arriver là, les tissus tout autour des pivots se sont décalcifiés et sont donc moins solides, permettant ainsi la chute des bois. Après la cicatrisation de la plaie, un bourrelet – la meule ou couronne – se forme qui prendra de plus en plus d’importance avec l’avancée en âge de l’animal – c’est d’ailleurs un bon moyen de l’estimer. Le cerf commence dès lors à "pousser sa deuxième tête". Le merrain croît au-dessus de la meule et portera un, puis plus tard, plusieurs andouillers. Le diamètre du merrain va augmenter avec l’âge à mesure que la hauteur des pivots va diminuer. Le nombre de pointes va se stabiliser – le grand dix cors porte 6 pointes par bois – et peuvent peser jusqu’à 3 kg par bois. Les cerfs plus âgés ont des bois moins ramifiés perdant les andouillers inférieurs mais gardant néanmoins des bois imposants. Et chaque année, durant la vingtaine d’années qui constitue la durée de vie ordinaire d’un cerf, si on lui en laisse la possibilité, il perdra ses bois et recommencera presque aussitôt à en fabriquer de nouveaux.

 

 

.

Publicités

Chaque année au mois de mai …..

mon-logo-fait-par-ghis

Pour l’atelier d’Arlette un clic sur le logo.

P5160004

Chaque année au mois de mai  Alban , le chef cuisinier   de cet hôtel –restaurant réputé  des Vosges, s’adresse à Bastien son ami  qui arpente régulièrement les bois de la région pour obtenir les plus belles asperges des bois .   Il n’a jamais pu savoir l’endroit exact car le cueilleur reste de marbre quand on l’ interroge , même parfois il le charrie en lui disant de longer le ruisseau des fées qui lui montreront à coup l’emplacement  . Mais il est à peu près sur qu’il   se situe sur  l’autre rive du lac . Mais peu importe , le principal  n’est pas de faire ses courses lui – même , c’est de pouvoir proposer à sa clientèle des menus toujours attractifs  et les ornithogales qui se dressent dans les paniers que Bastien vient d’apporter en font partie . Il décide pour ce jour de les préparer en flans mais la plupart du temps il les incorpore soit dans une salade ,  dans une omelette , ou dans une tarte . Rien ne peut lui faire plus plaisir quand ses clients  lui demandent le menu spécial asperges des bois .

Si vous avez vous aussi envie de vous régaler  n’hésitez pas un clic ici, ou   , pour la salade c’est tout simple,  il vous suffit de faire bouillir de l’eau et de les plonger dans la casserole 3 à 4 minutes , c’est prêt .

P5160005