Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “bulle

Jeudi poésie

Oyez oyez bravs gens de plume...

Pour le jeudi poésie des croqueurs de mots un clic sur le logo le thème est “l’enfermement”

Tout d’abord une rediffusion d’un texte écrit l’année dernière , un enfermement bien particulier mais qui malheureusement existe .

melancolie

 

Dans son monde tout est mélancolie

S’enroule le fil des journées  sans fin

Le bleu de son ciel est couvert de  gris

Jamais  le soleil  ne luit sur  son chemin .

*

La tête ailleurs il n’aperçoit  que des ombres 

La couleur diluée  par d’épaisses brumes

Il fuit dans cet univers que rien n’allume

Triste et accablé il reste toujours sombre .

*

La vie , l’ avenir pour lui ne sont jamais roses

Il ne sait pas où est le bon côté des choses

Alors  il reste figé dans ce statut morose.

*

Loin de tout plaisir  il préfère sa bulle

Pour s’isoler d’un monde qui l’importune

Car  plus rien ici bas ne le stimule .

Gisèle F 15 /05/17

Puis un texte de Gilbert Joie , qui nous a quittés bien trop tôt,  bien dans le thème  de cette quinzaine .

P9250063

Justice et liberté

*

Accusé levez –vous !

L’homme les bras ballants se leva doucement.

Le temps ne compte plus des lors qu’on vous le prend.

La salle depuis longtemps attendait cet instant .

*

Son crime à lui c’était de trop penser.

On ne vous aime pas si vous réfléchissez,

Agissez, oui d’accord, mais uniformément,

Quant au mot liberté laissez le où il est .

*

Pour en avoir parlé: Ils lui donnaient dix ans.

Pour l’avoir défendu : allez dix ans de plus.

Le tout à l’avenant, venait en cet instant .

Bientôt on lui interdirait de vivre en son pays.

*

Personne ne bronchait

On regarde, on assiste, mais surtout on se tait.

Les prisons aujourd’hui regorgent d’inconnus,

Des gens qui comme lui ont simplement pensé.

*

La sentence donnée, il disparut alors .

La porte se ferma.

Il était l’inconnu, il allait disparaitre .

L’oubli fait bien les choses sauf pour l’individu .

 


Briac

images-copie-1

Pour les prénoms du mercredi à la cour de récré de Jill Bill un clic sur le logo.

928

 

B    riac  au pas de son cheval  déambule

R      ien  ne l e force à sortir de sa bulle

I    l  rêve  aussi  le  jour sans préambule

A   vec    sa   carriole   il  fait  des émules

C ahin, caha  jamais la vie ne le bouscule.