Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “cathédrale

à la nuit tombée

LE PETIT JEU DE LETTRES 192-

Pour le petit jeu de lettres de Lady Marianne un clic sur le tableau .

Le mot à trouver prosopopée : figure de style consistant à faire parler un animal, une personne absente, un mort , un être inanimé .

PB173547

Cette fois ci Perlin pinpin ne sera pas votre préposé à la narration , pas de prosopopée pour ce dimanche. Je ne suis pas opposée à lui laisser les rênes de temps à autre pour  les billets, mais là, nous  nous rendons au centre ville et je crains  fort que cela ne soit pas de tout repos pour le lapinou, mieux vaut pour lui les orées des bois.   Je vous propose donc de me suivre  à la nuit tombée quand la magie des lumières opère.  La première à se poser devant nous est celle de notre cathédrale, bien campée sur ses fondations pour dominer la ville . Puis bientôt nous découvrons en arrivant place d’Armes ,  la grande roue espérant attirer par ces feux stroboscopiques un grand nombre de passants .

PB173549

Mais cette fois ci je ne vous invite pas à entrer dans une des cabines mais à pousser la porte de la cathédrale .

PB173566

Surprise, seules quelques lueurs éclairent  la nef, celles des bougies et de quelques  suspensions . Les vitraux eux semblent s’enflammer au passage de la grande roue  comme vous  le remarquez sur cette vidéo.

Comme si le mystère envahissait d’un seul coup cet édifice, chaque voute semble différente,

PB173567

de quelque côté que le regard se tourne les repères changent et l’obscurité révèle un tout autre aspect de la nef et de ses vitraux  .

PB173564

Parfois les ogives prennent des formes bizarres sous cet éclairage particulier, on s’attendrait presque à ce que ce personnage révélé tienne des propos inquiétants, vous ne trouvez pas ?

PB173570

Tout ce que je vois n’est pas sans me rappeler le vertige des sens perçu dans les tableaux de l’exposition du centre Pompidou , vertige qui trouble les repères du jour et qui nous permet d’étranges rencontres .

 

Publicités

Détesté/aimé

maski-grustno-veselo-1

Chaque dernier samedi du mois (donc ce  24 novembre ), Renée  (clic)  nous demande de lui parler un peu d’un évènement ou moment que nous avons détesté et aussi de lui parler de ce que nous avons particulièrement aimé.

PB240541

En oubliant de programmer ce billet je ne me doutais pas que j’allais avoir pour le détesté une nouvelle aussi fraiche à partager . Nous avons  eu en effet pour la quatrième fois la visite des cambrioleurs dans la cave. Cette fois ci ils n’ont pas hésité à forcer deux portes avec verrous, celle des communs et celle de notre cave et bien sur ils ne sont pas partis les mains vides puisqu’en principe nous étions à l’abri.

Bon je ne m’étendrai pas sur cet épisode mais j’avoue que cela commence à sérieusement m’énerver .

Passons au positif de ce mois de novembre :

PB043542

  • L’anniversaire  de notre fille de retour d’Islande avec la tribu . Un superbe dimanche où il a été beaucoup question de ce magnifique pays de feu et de glace que nous avons découvert grâce aux nombreuses photos prises  par toute la petite tribu.

44843815_10217081016247368_7275298291569393664_n Je me suis retrouvée d’un seul coup plongée dans les livres d’Arni Thorarinsson et Arnaldur  Indridason .

PA273519

  • La sortie du samedi 10 novembre avec les ami(e)s au centre Pompidou Metz  . Une excellente après – midi de partages et d’amitié où nous avons pleinement profité de cette nouvelle exposition “Peindre la nuit”. La diversité des explorations de la nuit a vraiment de quoi passionner ,  qu’il s’agisse de peindre dans l’obscurité ou de peindre l’obscurité .

PB173567   PB173565

  • Notre sortie  du 17 novembre en ville  avec le fiston pour découvrir un nouvel aspect de notre cathédrale. C’était la première fois que la pénombre s’invitait complètement à l’intérieur de la nef et que les vitraux semblaient s’enflammer quand la grande roue de nouveau de retour pour l’ouverture du marché de Noël  était en marche. à découvrir aussi le mapping sur les arches de la grande nef .

PB183603

  • Les 70 ans de mon époux que nous avons fêtés toute la tribu réunie le 18 novembre au restaurant (Un petit clin d’oeil à notre cathédrale et sa grande roue depuis le CPM ). Une autre excellente journée passée en famille dont on regrette toujours qu’elle finisse si vite .
  • J’ai aimé le  concert auquel je me suis rendue hier soir et l’accueil qui nous était réservé. . Deux jeunes musiciens talentueux , pianiste et violoncelliste qui nous ont enchantés en interprétant Bach, Chopin , Tchaïkovski, Glazunov   .