Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “cavalerie

Surprise au parc de la cavalerie

mon-logo-fait-par-ghis

Pour l’atelier 22 d’Arlette un clic sur le logo .

Les mots :amie – weekend – monotonie – anecdotes –réserver – entendre – incruster – raconter – pouvoir – catimini

PA180163

Inutile d’attendre le week – end pour avoir des anecdotes à raconter. La monotonie ne s’incruste  jamais dans  mes sorties , je vais  vous le prouver en photo encore cette fois ci. Partie avec mon destrier pour profiter de ce merveilleux été indien, je choisis de m’arrêter au parc de la cavalerie en bordure de Moselle. Je vous  ai déjà  parlé de ce lieu à l’occasion des inondations de début janvier ( clic sur la photo ) , la rivière à ce moment là avait plus que pris ses quartiers d’hiver et me rappelle que trop les images de désolation entrevues ces jours – ci sur le petit écran.

P1061208

Je sais que cet endroit peut réserver des surprises mais celle qui m’attend est de taille. Je longe le chemin qui mène à la Moselle quand, sur ma droite, au delà de la broussaille sur un sentier parallèle ,  j’aperçois une forme d’un fauve éclatant. Il me semble bien reconnaitre de loin le plumage caractéristique du faisan, mais non c’est impossible nous sommes à deux pas de la ville .

PA180152

J’approche en catimini pour voir de quel animal il s’agit, et là, plus aucun doute, l’oiseau qui m’a entendu avant de m’apercevoir,  se met à piéter de manière tout à fait caractéristique,  cherchant à se mettre à couvert. Ne sachant pas si je viens en tant qu’amie ou pas, il met vraiment les bouchées doubles et j’ai un mal fou à le suivre pour lui tirer le portrait. Impossible de faire la mise au point et de le repérer en même temps .

PA180153

C’est un as de la cachette et de la course à pied, je regrette de ne pas avoir pris le reflex avec son zoom qui m’aurait permis de vous le montrer de façon beaucoup plus nette, car cet oiseau est bien différent du héron, il ne tient pas en place .

PA180155

 Mon mari que j’avais appelé a réussi à le prendre en vol mais sans avoir pu faire non plus le réglage adéquat .

IMGP9012

En tout cas comme le stipule le panneau vert dans le parc “ le retour de la nature en ville” a vraiment du bon .


Il pleut comme à Gravelotte …

PA301152

“ça tombe ou il pleut comme à Gravelotte”, je suis sure que vous connaissez cette expression qui aujourd’hui tombe à pic puisque madame la pluie s’est invitée après ce week – end de rêve .

Mais peut être n’en connaissez vous pas l’origine ni tout ce qui a gravité autour de ce village mosellan situé à quelques kilomètres de Metz  . Il faut savoir en effet que les combats qui se sont déroulés autour de Metz en 1870 ont été les plus violents de la guerre . Personne ne peut dire si c’est le nombre d’hommes tombés  ou l’importance des tirs des canons dont découle cette expression . Toujours est –il que cette bataille va être décisive pour bon nombre de Lorrains et d’Alsaciens puisqu’elle va conduire avec le repli de l’armée française vers Metz à la capitulation de celle – ci et à l’annexion de la Moselle et de l’Alsace . Comme vous pourrez le constater en regardant les photos prises dans le musée de la guerre de 1870 de Gravelotte  c’est la dernière fois que la cavalerie jouera un rôle important dans une bataille . J’avoue avoir été fascinée par les tableaux représentant ces combats .

PA301148

Ici un épisode de la campagne 1870 – 71 de Nicolas Sicard qui évoque les charges mythiques de Reichshoffen , un cuirassier démonté inspiré du blessé  de Géricault .

Leur gloire était celle du sacrifice . Ils n’avaient même pas l’espoir de vaincre , et tous volaient à la mort pour sauver l’infanterie ou l’artillerie “ Général Ambert .

PA301154

Ici “Rezonville” d’Aimé Morot , une dynamique de la charge incroyable rendue par ce peintre Nancéen , regardez l’attitude des chevaux au galop , une représentation jusqu’alors inédite .

PA301155

Là “ la bataille de Mars la Tour, la  charge de la brigade Bredow”  de Christian Sell , une charge beaucoup plus compacte et une mêlée d’une extrême violence.

PA301171

Mais d’autres tableaux méritent vraiment aussi qu’on s’y attarde, comme cette incroyable mise en valeur de la lumière dans celui de Karl Röchling .

PA301153

“ la mort du major von Hadeln “ Karl Röchling

Mais je m’aperçois que je ne vous ai pas encore montré les deux empereurs en présence lors de ce conflit alors que dans le musée leurs tableaux sont les premiers à nous accueillir .

 

PA301144

Guillaume I

 

 

PA301147

Napoléon III

Je ne sais pas trop si Napoléon III  avait de l’humour en tous cas il avait intérêt à en avoir car les caricatures que les Allemands ont fait de lui n’étaient pas vraiment flatteuses comme vous pouvez en juger .

PA301157 

Cette caricature évoque Napoléon prisonnier avant son exil définitif en Angleterre . L’empereur est réduit à une bouteille de Champagne rafraichie dans un seau de glace , alors que la couronne impériale est posée dans une assiette,  des soldats prussiens veillent sous le regard d’Hercule, statue colossale qui domine les jardins de du château de Wilhelmshöhe où l’empereur est prisonnier . Une façon comme une autre de répondre à la première estocade des caricaturistes français et leur croquemitaine prussien quelques années avant que la guerre soit déclenchée .

PA301145

Je finirai ce petit tour au musée de Gravelotte par ce tableau d’Albert Bettannier “ les annexés d’Alsace “ en vous précisant bien qu’il y en a beaucoup d’autres et que vous pouvez aussi admirer de nombreuses  collections d’objets , de collections militaires franco – allemandes et profiter de nombreux supports multimédia. Pour en voir plus n’hésitez pas à vous rendre sur le site de Marc c’est ici

PA301167