Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “centre Pompidou Metz

Abécédaire trois sujets avec M

Pour ce nouvel abécédaire (clic sur le logo) Violette nous demande d’écrire une histoire courte avec un personnage dont le nom commence aujourd’hui par un M (prénom ou nom), avec une ville commençant par M  et  un pays commençant par M.

Suite de la lettre L ( clic)

P9153080

À un millier de kilomètres de Dragor, Emilie a réintégré sa chambre à l’hôpital de Mercy depuis quelques minutes . Elle est  tout à fait réveillée maintenant et  regarde  avec une certaine inquiétude l’étendue du pansement de sa cuisse . Pour l’instant elle ne ressent rien, l’antalgique contenu dans la perfusion enrayant la moindre douleur. Cependant une collègue d’Isabelle lui a bien précisé que celle – ci lui serait bientôt enlevée.  Elle lui a aussi conseillé de se lever un peu sans forcer. En se tournant pour saisir son portable elle remarque  à son chevet un livre déposé avec un petit mot d’Isabelle à son intention :

peindre-la-nuit

“J’ai assisté le professeur Dienstag pour le  prélèvement de l’allogreffe pour François. Tout s’est très bien passé . Je suis désolée de ne pouvoir être là à ton réveil mais je dois assister à une réunion de soignants accompagnant un groupe de  médecins au Mali , je sais que Michelle Meliniac , ma collègue, s’occupera bien de toi . N’hésite pas à lui poser toutes les questions qui te passent par la tête.  En attendant de te revoir, je te propose de jeter un œil sur le catalogue de la dernière exposition du centre Pompidou de Metz, comme tu ne peux encore la visiter, cela te donnera une idée  de l’exposition que tu pourras découvrir à ta sortie de convalescence . Ne m’en veux pas trop de ne t’avoir rien dit pour François , je ne voulais pas que tu paniques en entendant le mot coma. J’ai bien compris que tu étais vraiment contrariée, mais ne t’inquiète pas , nous aurons bientôt le feu vert du chef de service  et tu pourras lui rendre visite prochainement. À demain bisous .”

Publicités

Rendez – vous avec la nuit …

mon-logo-fait-par-ghis

Pour l’atelier 24 d’Arlette les mots à insérer :

Équilibre – pied de guerre – aguets – confiance – éclat de rire – sonore – gracile – granité – éprouvant – merveilleux -humer – bousculer – éparpiller – lécher – ébouriffer.

PA273483

Le rendez – vous avec les amis est fixé dans le hall de la gare un peu avant quatorze heures ce samedi,  une merveilleuse après – midi en perspective à n’en pas douter . Pas question aujourd’hui de prendre le vélo, le gracile destrier ne saurait supporter les éprouvantes attaques pluvieuses, il n’apprécie que moyennement d’être trempé  et le vent ne l’ébouriffe pas assez pour le sécher . Je rajouterais que je n’ai qu’une confiance limitée dans mes capacités à  maintenir l’équilibre sur le tapis de feuilles qui recouvre routes et pistes cyclables, même si les employés de la voirie  sont sans cesse sur le pied de guerre pour les éliminer. Je n’ai pas du tout envie de goûter au granité du bitume , la version glacée n’étant pas prévue au programme et de toute façon hors saison.

  Sur  la place juste  devant la gare, même si je n’ai pas particulièrement les sens aux aguets , j’hume un parfum caractéristique, celui de l’épicéas et pour cause l’arbre de Noël composé de petits sapins  montés sur une structure pyramidale est en plein montage.

photo-karim-siari-1541778805 (1) Je ne m’attarde pas outre mesure à regarder la mise en place de ce géant et pénètre dans le hall  pour rejoindre Annie  du 54  et sa fille . Bientôt  Mireille du sablon , Yvonne – Anne, Bruno de Gorze  arrivent à leur tour et, directement au Centre Pompidou Metz, Elisabeth et Huguette . Contrairement à ma dernière visite où l’affluence était impressionnante,  cette fois – ci  le public ne se bouscule pas trop dans le hall .  Je pense que l’heure précoce y est pour beaucoup car l’exposition “ Peindre la nuit” se révèle au fur et à mesure que nous la découvrons vraiment superbe . La nuit fascine les artistes depuis toujours qu’il s’agisse de s’y perdre , de l’habiter, de se prendre pour des mangeurs d’étoiles ou d’être enveloppée par elle. Nous nous éparpillons quelque peu dans les différentes salles après être entrés presqu’à tâtons dans la première  .

PB100502

Notre œil se perd dans l’indistinction des éléments, le paysage nocturne  se transforme et nous transforme . Pour visualiser l’arbre, l’artiste le peint en blanc comme dans ce tableau d’Adrian Ghenie “la fin du romantisme”. Un peu plus loin Winslow Homer nous invite   en bord de mer avec sa “Nuit d’été” d’une  luminosité aux sources indistinctes et aux  ombres dansantes.

PB100504

 

La nuit peut être aussi électrique, urbaine, comme nous le montre de manière magistrale Amédée Ozenfant  , elle est  le lieu d’une toute autre expérience sensorielle . Les  sources de lumière prolifèrent en révélant l’architecture et la structure de la ville nocturne .

PA273476

Aucun éclat de rire en apercevant  les belles de nuit aux yeux aguicheurs d’Auguste Chabaud , ses portraits crus donnant vraiment l’impression de devenir noctambule  dans cette rue qui s’anime .

PA273480

L’éclairage nocturne révèle tout ce que le jour cache,  les nuits cosmopolites où le volume sonore de la fête  peut tout aussi bien côtoyer le silence  de la solitude .

J’en veux pour preuve “ La guérite du garde barrière” de Georg Scholz qui nous montre un homme seul mélancolique guettant les trains , le regard dans le vide bien loin de la contemplation des étoiles .

PA273486

 

Les obsessions nocturnes avec le vertige intérieur qui l’accompagne sont aussi bien présentes dans cette exposition.

PA273489

Avec  “Canvas Back” Robert Morris nous plonge dans l’univers du cauchemar , les sources lumineuses sont devenues menaçantes,  les flammes de l’incendie lèchent les vitres de la maison .

PB100516

“ Plus divins que les étoiles scintillantes nous semblent les yeux infinis que la nuit a ouverts en nous “ Avec cet écrit de Novalis, je vous propose de poursuivre notre échappée nocturne dans un autre billet .