Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “Classic Metz’ival

Un mois émoi

Mon mois émoi

Pour ce défi   du mois écoulé, initié par Renée repris par Martine quai des rimes, un clic sur la photo logo .

Un peu moins de sorties durant ce mois , en cause bien évidemment toutes les manifestations et animations annulées de l’été mais aussi  la chaleur qui ne m’a pas beaucoup incitée à de grandes promenades .

 

Comment passer un bon diùanche?

  • Si nous n’avons pu profiter du Classic Metz’ival  comme pour les précédentes éditions , 

Musique | le bon coté des choses | Page 2

rien ne nous empêche de les écouter maintenant grâce aux vidéos tournées dans des lieux privilégiés de la ville de Metz .  Un grand merci à  tous les musiciens d’ avoir malgré tout assuré ce festival certes pas au contact du public mais  en partageant  via internet leur programme .

Je vous propose de cliquer sur l’image  pour découvrir cette édition 2020 vous y découvrirez de fort belles vidéos et beaucoup de talents .

  • La lecture a été aussi une de mes occupations favorites ,  je ne tarderai pas à vous parler des deux ouvrages qui n’ont pas fait l’objet d’un article.

P8100047P8210052P8210053P8230068La vengeance du pardon - Eric-Emmanuel Schmitt - Babelio

  • Grâce au fiston nous avons  récupéré une connexion normale, il ne lui a pas fallu plus d’une minute pour résoudre le problème au niveau des amplificateurs de wifi . Un grand soulagement car nous ne pouvions aller sur internet sans craindre la coupure plus ou moins immédiate . En bon  bricoleur, il s’est aussi occupé du volet du salon  qui restait délibérément fermé depuis un mois , une réparation pas si évidente en raison des différents moyens d’accrochage utilisés .

P8250064

  • Nous avons profité d’une belle journée ensoleillée, mais avec un petit  vent bien agréable, pour prendre le vélo et nous rendre jusqu’à Jouy aux Arches  et revenir par les berges du  canal en notant qu’un certain nombre de ponts suscitent des vocations plus ou moins artistiques .

P8250061

  • Avec Mireille du Sablon nous nous sommes rendues chez nos amis Michel et Brigitte de la fine équipe de blogueurs pour faire le plein de mirabelles et de quetsches . Nous n’avons pas eu à nous mobiliser beaucoup pour les ramasser , les fruits étaient déjà pratiquement tous préparés .

P8270070

Un grand merci à vous deux pour cette gentille attention et votre  accueil toujours aussi chaleureux.

Les tartes vont bon train ces temps – ci, tout comme les clafoutis d’ailleurs et les confitures . Je congèle aussi pour retrouver les fruits en accompagnement de certaines viandes , j’apprécie particulièrement les recettes alliant le sucré au salé  notamment avec  le rôti de porc et la pintade sans oublier le gibier .

P8310073

  • Ce dernier samedi d’aout, j’ai eu le grand plaisir de retrouver mon amie médecin  que  le coronavirus a particulièrement éprouvée  puisqu’elle est restée trois semaines dans le coma .  Nous fêtions son anniversaire au restaurant  avec d’autres amis , un moment  particulièrement émouvant que nous ne sommes pas près d’oublier   . 

 


Requiem pour un ru

Défi écriture no 52 Chez Ghislaine

Pour l’atelier de Ghislaine 102 un clic sur le logo

Les mots : Sonate, requiem, concerto, allegro, fugue, suite, ouverture, jouer. ou thème plaisirs d’été ou libre .

P7234279

Depuis des années, sans se poser de questions, le  ru jouait sa fugue en descendant la montagne, guilleret et insouciant. Bondissant allegro de pierre en pierre, il interprétait librement cette sonate du temps présent , donnant à chacun de ses mouvements cet éclat si particulier qu’enviaient les grands sapins  vibrant à l’unisson sous  le concerto du vent. À la suite d’un printemps joyeux, où il jaillissait  plus fringuant que jamais, arrivait l’ été, sa chaleur intense débouchant immanquablement sur l’orage qui lui redonnait toute sa vigueur . Oui,  mais pas cette année.  Implorant nuit et jour le ciel  de laisser une petite ouverture pour le passage des nuages , il s’affaiblit inexorablement . Sa plainte comme un ultime et déchirant requiem  n’ébranla pas la détermination céleste . Quand ce dernier matin de juillet les chevaux abreuvés de soleil  s’en vinrent à sa rencontre , il avait  cessé de vivre , seules les pierres moussues gardaient en mémoire le souvenir de son murmure .

P7234281

Un petit clin d’œil à l’été de Vivaldi avec le classic Metz’ival en l’église St Martin de Metz