Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “cygnes

Lundi soleil

ob_d853f5_logo-lundi-soleil-2019-small

Pour lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo .

Pour ce mois de novembre nous avons rendez – vous avec les oiseaux . J’ai la chance d’habiter  dans un quartier  où il reste encore de nombreux jardins et surtout un espace vert dans la commune voisine  abritant de nombreuses espèces . Mais pour ce lundi, je vous montrerai ceux que je rencontre le plus souvent lors de mes sorties à vélo .

  • Le héron cendré entre dans cette catégorie . Celui – ci , perché sur le toit d’une péniche fait une pause toilette avant de reprendre son activité de guetteur .

P9040240

Celui – là est carrément en contre bas du chemin et se moque complètement de me savoir si près, il a repéré une proie .

P3303744 - Copie

  • Les cygnes

Ci – dessous deux jeunes de l’année, facilement identifiables grâce à la couleur du plumage, ils sont particulièrement présents sur les bords de Moselle au plan d’eau comme dans les autres communes avoisinantes .

 

PA130069

  • L’ouette d’Egypte, une nouvelle espèce rencontrée depuis quelques années, qui s’est parfaitement adaptée à la vie citadine, n’hésitant pas à venir manger des graines dans la main .

P6150795


Romane et Anémone …..

LE PETIT JEU DE LETTRES 237

Pour le petit jeu de lettres de Lady Marianne un clic sur le tableau.

Le mot à trouver marmoréennes : qui a la nature ou l’aspect du marbre .

Les anagrammes sont soulignées dans le texte

 

PA130063

 

Romane et Anémone , les  jeunes  d’une année à peine de Serena , la maman cygne à la blancheur de renom, ne fréquentent pas les mares

PA130039

Amenées par leur mère dans le ruisseau, elles ont fui l’armée de bernaches qui n’arrêtent pas de semer la zizanie sur le plan d’eau . Impossible de sermonner ces volatiles à la renommée guerrière  pour avoir quelques minutes de paix , mêmes les ouettes d’Egypte ,qui habituellement ne restent  pas dans une attitude marmoréenne quand on les provoque,   ont renoncé .

PA130058

Romane qui a rejoint Anémone sur l’herbe  marmonne :

_ Mais qu’as tu donc à la fin à ramer dans le vide aujourd’hui , on dirait que tu es complètement sonnée  ?

 

PA130064

_  J’en ai marre de faire le tour de l’île, je rêve de grands espaces, de l’océan et de ses marées qui laissent  sur l’estran une manne d’algues délicieuses .

PA130069

_ Oh mais c’est que tu pourrais nous en pondre tout un roman on dirait ? Mais méfie toi des  parlotes erronées des oies de passage, elles ont tendance à tout exagérer  .

_ Il n’empêche qu’il émane de leur groupe une dynamique énorme et …

PA130068

_ “ Allez les filles “ ! le rappel de Serena résonne  ,” il n’est plus l’heure de rêver , Norman le rat se ramène et  je n’aime pas trop le voir roder dans les parages “  .

 PA130072


Sur les sentiers de Magny

Défi écriture no 52 Chez Ghislaine

Pour l’atelier 96 de Ghislaine un clic sur le logo

les mots : Assez, confondre, verdure, entendre, vouloir, comme, pourquoi , parler.

ou thème rouge.

Pas question de voir rouge aujourd’hui sous prétexte que la pluie s’est invitée ce matin. Pourquoi ? Parceque la météo s’est montrée plus que clémente hier pour la fête des mères et que nous avons bien profité de ce soleil généreux après avoir déposé notre bulletin dans l’ urne, bien entendu. Comme j’ai pris quelques photos de notre escapade dans la verdure des bords de Seille ( attention je n’ai pas dit Seine , ne confondons pas ), je vous propose de nous suivre .

P5263773

Parmi les sentiers proposés à la promenade, le secteur de Magny se veut particulièrement attrayant avec son ancien moulin et ses rives ombragées . On pourrait même parler d’un havre de paix pour certaines espèces d’oiseaux tant la végétation leur est favorable .

P5263785

Aussi après avoir franchi la première passerelle n’avons -  nous pas été surpris de découvrir cette petite famille de cygnes.

P5263790

Visiblement la pause a duré assez longtemps pour le papa cygne et il donne le  signal  du départ à sa petite troupe .

P5263792 J’admire toujours la façon dont les cygneaux s’alignent derrière maman cygne .

P5263794

Un petit coup d’œil au déversoir situé pres de l’ancien moulin et nous continuons notre chemin , non sans avoir remarqué que quelques gouttes tombent des saules pleureurs quand nous passons dessous .

P5263779

Intrigués nous levons la tête et voyons une mousse blanche caractéristique sur les feuilles , il s’agit des crachats de coucou, rien à voir avec l’oiseau éponyme mais une particularité  de la cicadelle écumeuse qui se nourrit de la sève des végétaux .

P5263780 En face sur l’autre rive , un héron  joue à patapon perché  non sans savourer visiblement la caresse des  rayons de Phoebus .

P5263795

Un peu plus loin s’ouvre une aire de pique nique agrémentée d’appareils sportifs , c’est parti pour la marche accélérée .

P5263802

Personne ne résiste aux tests des abdominaux . J’ai essayé ( si, si ) , il n’est  pas évident   de rester longtemps dans cette position .

P5263798

Les garçons ont préféré le skate parc  des Arènes avec la trottinette et le skate ,  mais il ne sera pas dit que nous avons laissé nos muscles en paix.

P5263807

Nous continuons la promenade et retraversons la Seille pour revenir sur l’autre rive et, en longeant la route,  apercevoir le moulin sur son autre face . Tous les chemins empruntés peuvent l’être aussi à vélo et le nombre de kilomètres facilement modulable sur ces voies vertes, vous pouvez même rejoindre le centre Pompidou à partir de ceux – ci aussi n’hésitez pas à les emprunter .


Les oiseaux à La Maxe

Défi écriture no 71 .

Pour l’atelier 88 de Ghislaine ( un clic sur le logo ) ; les mots à insérer  : Appuyé, tronc, effiloché, tenue, pourtant, risque, suite, visite. ou un texte sur le thème campagne.

Aujourd’hui je vous emmène  le long des berges de Moselle sur la véloroute Charles le Téméraire traversant la Maxe , un endroit qui mérite la visite que l’on soit à pied , ou en vélo. Vous allez peut être me dire que les champs que longent la piste en cette saison ne présentent guère d’intérêt, pourtant il arrive qu’ils soient le théâtre de rassemblements hors pair d’oiseaux en tous genres.

IMGP0909

Car ils ont de la suite dans les idées ces volatiles , le tracteur sorti signifiant le plus souvent nourriture à disposition sans trop de risque , ils se hasardent souvent derrière.  C’est ainsi qu’il y a trois  ans j’ai vu une centaine de cygnes s’envoler quand l’agriculteur furieux s’est mis à crier.

Résultat de recherche d'images pour "la Maxe  giselefayet"

Cette fois ci lors de notre dernière sortie pas de cygne mais des mouettes en nombre  dans le même espace, non loin des héronnières .

P2243711

P2243719

Mais  ce n’est pas la seule façon d’observer la gent ailée , inutile de vous cacher derrière un tronc pour ne pas effaroucher les spécimens , il existe en effet plusieurs postes en bois où, appuyés contre la paroi,  vous pouvez tranquillement zoomer avec les jumelles ou votre appareil photo pour découvrir les canards migrateurs  sur la rivière ou d’autres oiseaux dans la futaie grâce aux ouvertures réparties de tous côtés.

Sur les photos suivantes ( désolée ils étaient vraiment loin pour mon zoom ) vous pouvez identifier à côté des foulques des milouins males , un peu plus petits que le canard colvert, le mâle en tenue nuptiale présente une tête brun roux , un bec noir et des yeux rouges , le dos gris cendré clair le poitrail noir ainsi que l’arrière . La femelle a un cou et une tête brune tout comme le poitrail et un dos grisâtre . Pour le bec il faut me croire sur parole car là ils sont en pleine phase de sieste . 

P2243705

Concernant la photo suivante il semblerait qu’il s’agisse de deux canards pilets mais je ne suis pas vraiment sure pour la femelle , son plumage me semblant un peu trop uniforme .

P2243706

À cette période de l’année , les canards ont revêtu leur tenue de gala pour séduire leur dulcinée et si par hasard l’un deux arbore un manteau de plumes quelque peu effiloché c’est que la bataille a été rude pour s’imposer vis à vis des concurrents .

Là ce sont des fuligules morillons que nous apercevons le mâle bien caractéristique avec sa livrée noire et blanche en période nuptiale et la femelle en camaïeu de brun ..

P2243714


Mes rencontres au fil de l’eau

Je vous ai déjà parlé d’un certain nombre de lieux , alors pour que vous ne soyez pas trop dépaysés quand je les évoque, je vous propose de suivre mon parcours sur cette carte . Vous pouvez l’agrandir car nous resterons dans un secteur de quelques kilomètres autour de la Moselle .

 

Partie de Ban St Martin , je suis la véloroute Charles le Téméraire ( voie matérialisée en vert sur le plan ) jusqu’au tennis de Moulins ( c’est bizarre elle ne l’est plus verte sur le plan alors qu’elle existe bien ). Je m’arrête souvent au niveau de l’île des  Jésuites à Longeville ,  je n’ai toujours pas renoncé à la photo du martin pêcheur mais pour l’instant il est aux abonnés absents . Je ne pars pas bredouille de ce lieu quand même car madame foulque se laisse facilement tirer le portrait .

P7180265

Une fois  au tennis je monte sur le pont pour franchir la Moselle , là sur la photo elle est passée par Jouy aux Arches et Ars . 

P7180251

Mais pour cette fois ci, ce n’est pas la direction que je vais prendre , je veux absolument faire un petit coucou aux nouvelles arrivées des prairies Jean – Marie Pelt  de Montigny – les –  Metz  . Je traverse  donc   et prends le chemin , fort en bosses et creux de toutes dimensions  qui longe la rivière , juste en face de la véloroute . Elles sont bien là cette fois ci , les deux vaches highland Cattle , un eco – paturage qui rencontre toujours autant de succès .

P7180256

“Gisela” demande  tout de suite  à me faire la bise , (si, si, je vous assure c’est bien son nom ), j’en  reste baba mais je me contente de lui faire quelques caresses ….

P7180253

L’envergure des cornes est impressionnante mais elles sont vraiment très gentilles ces vaches et ce sont des débroussailleuses hors pair .

Une fois les calinous terminés, je me dirige vers le canal sur le  pont qui enjambe l’autoroute puis je  longe ce canal jusqu’au plan d’eau .

La famille cygne qui a pris pour habitude de squatter le chemin d’en face

se promène tranquillement sur l’eau ce matin. Ils sont devenus de vraies stars comme vous pouvez le constater sur la photo ci – dessus  .

P7180263

P7180268

Arrivée au plan d’eau je passe en dessous de l’autoroute pour longer un  bras de la Moselle , un autre couple de cygnes semble tres occupé à garder une apparence impeccable tout comme d’ailleurs ce cormoran qui les accompagne  . Ce dernier est vraiment étonné du résultat qu’obtient sa voisine .

P7180276P7180278

Il est grand temps de retraverser la Moselle pour rentrer, les avirons eux aussi prennent le chemin du retour .

P7180280


Lundi soleil

ob_0fef43_lundi-soleil-sunny-monday-logo-officie

Pour lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo .

Voilà nous y sommes le vert est bien présent maintenant et il y en a vraiment une variété incroyable dans la nature . Vous êtes prêt(e)s pour l’identification de l’arbre ?

arbre n° 1

IMGP8720

 

arbre n°2 à deux stades différents

IMGP8695

IMGP8725

arbre n°3

IMGP8723

Bien sur je ne me suis pas contentée de zoomer sur les feuilles et les fleurs. Je me suis régalée à  observer ces tout jeunes lapins , chaque fois que je déclenchais l’appareil le clic les faisait se redresser,

IMGP8688

comme je ne bougeais plus d’un millimètre ils retournaient brouter tranquillement .

IMGP8692

 La voie verte  les cygnes l’empruntent aussi , ne jamais oublier qu’ils sont avant tout friands de toute sorte d’herbe .

IMGP8667

IMGP8668


Lundi soleil

 

ob_0fef43_lundi-soleil-sunny-monday-logo-officie

Pour lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo .

Cette fois – ci pour le mois de mars nous avons rendez – vous avec les oiseaux.

IMGP8491

Curieuse de voir si le canal de Montigny – les – Metz avait gelé avec cette bise glaciale venue de l’est ( la température devait avoisiner les moins huit ) , j’ eus la surprise de constater qu’il restait un  endroit sous le pont où cygnes et foulques nageaient encore et pourtant tout le reste était gelé .

IMGP8496

 Comme vous pouvez le constater le vent soufflait fort ,  l’eau frisait sérieusement mais la gente ailée n’avait  pas l’air de s’en soucier. Le cygne male, reconnaissable à son tubercule plus volumineux ne semblait  pas le moins du monde gêné par la présence de la glace à  quelques centimètres de lui .

IMGP8508

 Intriguée par le comportement de la femelle , je me  demandais si elle cherchait vraiment à se laver plus blanc que blanc, car elle n’arrêtait pas de plonger et de répartir l’eau sur ses plumes ou si en s’agitant ainsi elle voulait empêcher l’eau de  figer .

IMGP8506

En tout cas elle y mettait tout son cœur et il faut reconnaitre que son plumage était d’un blanc impeccable .

IMGP8504

Inutile de préciser que je ne suis pas restée trop longtemps à me poser cette question ,  car je commençais à avoir les doigts complètement gelés .

IMGP8503

 


Le temps de me hisser …..

M_n5NuCxdGyo4tHlysbdH-cekWE@316x102

Pour l’atelier de Ghislaine un clic sur le logo .

P8230774

Le temps de me hisser hors de la mare et je suis à vous. Ne croyez pas que je sois en attente de quelques friandises non , ici je ne manque de rien . D’ailleurs  mon copain Nestor  a sorti sa pancarte vous êtes prévenus .

P3070086

J’ai juste envie de discuter  un peu avec vous les visiteurs .

Je me présente Ute von Ganzerei , tous les jours je vois défiler devant moi des dizaines d’enfants et leurs parents . Ah la la, il y a de sacrés garnements, mais bon quand je  dresse fièrement mon cou comme ma copine Gertrude

P3070089

ils n’en mènent pas large les galopins et vont vite retrouver les jupes de maman ou la main de papa . Les canards  qui batifolent derrière moi ? Je n’ai pas choisi de vivre avec eux  , non, j’ai d’habitude pour compagnie   deux cygnes noirs  ,

P3070091

ainsi que Gertrude et Philomène

P3070087

 

mais  un jour ils sont arrivés et ne sont plus jamais repartis, s’installant à demeure pour toute l’année  .  Vu la qualité de la nourriture dans ce parc, les abris proposés pour passer la nuit et l’hiver ,je les comprends !  Cette facilité à trouver leur pitance   par n’importe quel temps leur change la vie . Plus question de se mettre en quête à tout moment pour subsister dans un coin propice  loin de tout danger. Enfin une bonne nouvelle pour ces colverts  qui évitent ainsi la saison de chasse et les tirs à la passée . Ils ne  sont pas  prisonniers,  non ils peuvent s’envoler à loisir mais  n’en éprouvent pas vraiment l’envie . Depuis leur arrivée j’ai pu assister à quelques naissances et je pense que bientôt nous allons être à l’étroit ici mais je ne m’inquiète pas, les responsables trouveront certainement une solution .

P8230773


Engastrimythe

LE PETIT JEU DE LETTRES - (115 )

Pour le petit jeu de lettres de Lady Marianne un clic sur le tableau .

Le mot à trouver engastrimythe : ventriloque

 

P5170006

Tristan et Mariette se laissent souvent tenter , quand la météo est au beau fixe , par une longue promenade près de la rivière . Mais aujourd’hui Tristan se sent gagné par une grande asthénie , sa gastrite le fait presque passer pour un engastrimythe tellement cet organe se manifeste bruyamment et l’indispose  . Mariette qui estime que sortir lui changera les idées insiste .

“Allez ne traine pas je suis sure que tu ne le regretteras pas “

Les voilà donc partis en matinée au rythme d’une marche tranquille . Comme le soleil se montre particulièrement généreux ce jour , ils s’arrêtent quelques temps sur un banc à l’écart du sentier dans un petit parc aménagé en parcours de santé , l’ombre n’est jamais difficile à trouver car les arbres sont suffisamment nombreux et maintenant bien étoffés. Ils regardent des petits enfants mordre à pleines dents dans de belles  tartines après avoir joué au gymnaste sur quelques agrès . Les autres s’amusent avec un petit chien qui ramène toujours aisément le bâton lancé et qui reçoit parfois une petite gâterie quand il le dépose aux pieds du lanceur . Les joggers leur circuit terminé restent un moment à étirer leurs muscles en prenant appui sur un autre banc à quelques mètres d’eux . Aujourd’hui les aigrettes ne sont pas au rendez – vous sur l’ile proche , ni le martin pêcheur , il faut dire que l’heure n’est pas très propice , un peu trop tardive pour ce genre de rencontres . Mais bientôt Tristan s’agite , il est temps d’entamer le retour , Mariette  se lève et les voilà tous les deux sur le chemin bordé de hautes  graminées. En passant sur le petit pont ils aperçoivent un couple de cygne au loin sur la rivière .

“ Tiens c’est étrange “, réagit Tristan ,” la dernière fois que nous sommes venus la femelle couvait ,tu crois qu’il y a matière à s’inquiéter pour le nid et les petits ? “

Sans hésiter  Mariette se dirige vers l’endroit où se trouve le nid , les roseaux ont bien grandi mais un passage permet d’accéder au bord de l’eau .

Elle revient gaiement vers Tristan :

“ Pas de hantise , le nid est entier ,  les parents méritants se sont juste accordés une petite pause, ils sont d’ailleurs déjà revenus . Je me suis bien cachée et j’ai pu prendre une photo regarde , elle est jolie la surprise non ? “  

 


Lundi soleil

ob_7cda60_ob-e8c783-lundi-soleil-sunny-monday-lo

Pour participer chez Bernieshoot un clic sur le logo .

Pour ce mois du blanc je vais le décliner ce lundi en version animale .

D’’abord à plumes avec nos amis les cygnes

  • Version hiver obligés de casser la glace pour se déplacer comme je vous l’ai déjà montré dans un autre billet

P1070227

  • Version printemps avec leurs petits en pleine instruction .

P5060274 D’autres versions à plumes  les oies du plan d’eau qui ne s’en laissent pas compter même par les cygnes . En ce moment,  avec le froid , il y a une vive compétition pour la nourriture entre canards , cygnes et oies et il n’est pas rare de les voir se battre pour quelques croutons  pain qui pourtant leur sont nocifs puisqu’ils ne le digèrent pas .

PA110049

Ensuite la version à poils avec ces peluches chiens et chats rencontrées il y a peu de temps dans une vitrine sous les arcades de la place St Louis

PC220006 PC220007

PC220008

 

Quelle version préférez vous ?

 


Vous prendrez bien un peu de glace ….

P1070110

Petite sortie ce matin, le bonnet islandais vissé sur les oreilles , les différentes couches de pulls et chemises enfilées , me voici prête à affronter les températures négatives . Mais surtout  avant que le sol ne se transforme en patinoire et que la visite de la  crèche provençale de Ste Ségolène ne soit fortement compromise  .

P1070111

Je crois qu’il y a bien longtemps que la glace ne s’est pas invitée de cette façon sur ce bras de Moselle ,

P1070112

les cygnes toujours au rendez – vous en grand nombre près du restaurant ou de l’autre côté près du quai l’empêchent  de geler mais ils ont fort à faire car la chute des températures se poursuit maintenant depuis quelques jours .

P1070220

D’autres oiseaux comme les mouettes n’essayent même pas de barboter dans l’eau

P1070216

préférant se reposer tranquillement sur la glace , j’avoue que je ne suis pas près de les imiter , alternant prises de vue et marche à pied , cherchant désespérant quelque nourriture au fond de mes poches

P1070225

Je ne peux que continuer mon chemin devant des cygnes vraiment outrés de ne pas obtenir un petit quelque chose .

P1070224

 Voilà l’église Ste Ségolène est en vue ,

P1070214

plus que quelques mètres pour se plonger, non dans les eaux glacées de la Moselle mais

P1070146

dans la vie d’un village provençal au XIX ème siècle . Je vous donne rendez – vous dans un autre billet pour vous montrer cette incroyable crèche et je vous conseille vivement si vous n’êtes pas loin de Metz de prévoir cette visite avant que cette exposition ne cesse (le 15 janvier) .


Je subodore que vous n’allez pas ……

jeu de lettres

Pour le petit jeu de lettres de Lady Marianne un clic sur le logo.

Le mot à trouver est

Boustrophédon :

Antique écriture grecque dans laquelle,
après avoir écrit une ligne de gauche à droite,
on continuait en écrivant de droite à gauche.

Comme d’habitude les anagrammes sont soulignées dans le texte.

P8060412

Je subodore que vous n’allez pas me croire si je vous dis que j’ai commencé par écrire ce billet comme un boustrophédon et vous aurez parfaitement raison. Non, non, rassurez vous Phoebus n’a pas shunté toutes mes connexions synaptiques ,  il me permet même de prendre la route assez souvent  avec mon destrier pour me sortir de mes cartons  . Vous devez vous douter que les rangements et les détours par la déchèterie commencent à me peser sérieusement et je ne boude pas mon plaisir de reprendre le contact avec l’ordinateur pour partager avec vous mes sorties .

P8030395

Un bonheur de constater que tous les chemins empruntés recèlent  un bonus , comme cette famille de cygnes,  inutile de faire des nœuds à son mouchoir pour savoir où aller , la rivière et les berges qui la bordent ne sont pas dures à trouver dans ce département du nord – est

P8030382

Afin de booster mon vélo , je m’écarte souvent des chemins un peu trop goudronnés préférant les trous, les bosses d’un sol aux racines apparentes ,  la pratique du rodéo ne m’étant pas étrangère, les bonds de mon destrier ne me dérangent pas et j’avoue que c’est souvent là que je rencontre le jeu d’ombre et de lumière le plus intéressant .

P8070420

Parfois cependant au gré de mes courses ,  il m’arrive d’emprunter la véloroute macadamisée et ce n’est pas pour autant que j’ignore la végétation environnante . Ce serait dommage de ne pas pouvoir observer l’abeille que poudre le pollen abondant de la mauve, pas un bourdon sur ces fleurs par contre ils sont abondants sur d’autres espèces  .

P8060410

Nous ne nous heurtons jamais  sur cette voie cyclable  même si chacun la pratique à sa façon (avec ou sans arrêt),  mais  pour  prendre les photos il vaut mieux quand même rester prudents et bien regarder où poser le vélo de manière à ne gêner aucun usager d’autant plus que quelques montées nécessitent quand même un petit effort, comme pour accéder au pont Eblé  près de l’écluse .

P8060415

Bien sur rien de comparable avec les dures montées des cols alpins ou pyrénéens. 

P8070430 

Heureuse de reprendre contact à l’occasion de cet atelier avec vous toutes et tous, je vais retrouver tout de suite le chemin de vos blogs .

Bonne fin de dimanche

Bisous


Et hop …

P1130180

Et hop c’est parti pour le grand branlebas de combat dans mon appartement , le mobilier devant être vide pour les travaux , les cartons s’accumulent un peu partout . Alors quand sa majesté Râ se présente , je ne résiste pas à sortir de mon capharnaüm et file au plus vite à l’extérieur pendant que Babouche s’occupe à trier les intercalaires dans les classeurs .

P1170187 P1170191

Volga est toujours partante pour la promenade le long de la Moselle , la véloroute Charles le Téméraire , à cette période de l’année les vélos sont fort rares et nous en profitons un maximum toutes les deux .

 

P1130166

Nous ne manquons jamais d’emprunter le parcours de l’ile aux Jésuites , les rencontres avec les oiseaux y sont fréquentes , j’espère toujours avoir la possibilité de photographier le couple de martins pêcheurs qui y résident, souvent je les ai croisés en vélo mais pas  encore à pied .

P1130164

Presqu’à chaque fois les cygnes viennent à notre rencontre ,ils ne craignent pas du tout Volga qui, elle, se garde bien de leur chercher querelle. Ils sont très quémandeurs,  si  autrefois j’ai eu l’habitude d’ avoir sur moi quelques restes de pain, maintenant j’ai renoncé à leur en donner car  leur système digestif n’est pas adapté à l’ingestion du gluten, tout comme les canards d’ailleurs .

P1130167

Quelques fois nous rencontrons d’étranges personnages semblant guetter les passants derrière les  arbres

P1130174

de drôles de longues – vues se baladent sur l’eau est ce pour mieux scruter l’horizon sur lequel se dessinent les contours de la Mutte ?

P1130181

à moins que ce soit pour mieux détailler la silhouette de certains arbres parés de nombreuses boules de gui .

P1130185

En tous cas nombreux sont les miroirs des étangs sur ce chemin et certains troncs ne boudent pas leur plaisir de se contempler tout à loisir. 

P1130163

Ne vous étonnez pas si la semaine prochaine je suis peu présente , outre que la connexion risque d’être souvent coupée , je risque d’avoir pas mal de rangements et de déplacements à effectuer .

Bon dimanche

Bisous à toutes et tous .


Mon petit tour de ce matin

P7200382

Ouf ! j’ai retrouvé dans un fond de tiroir une paire de lunettes avec lesquelles j’arrive à voir à peu près ce que j’écris , je tourne bien un peu au bout de quelques minutes , une sensation d’ivresse subite , ( certainement une correction non adaptée) mais d’emblée je pause pour récupérer l’équilibre  ainsi puis -  je  faire un billet . Pour les photos heureusement l’autofocus est là, car  je n’ai vraiment pas les bonnes lunettes .

Ce matin, comme météo France annonçait la venue des orages, je me suis dit qu’il était temps d’enfourcher mon destrier. Aussi à 8h profitai – je  de la relative fraicheur ( hum 20 degrés) et de la caresse d’un petit vent bien agréable . En route  vers la ville , dès le pont des Morts j’ai vu qu’il se passait quelque chose un peu loin , au niveau de la digue de la pucelle.

P7200353

De nombreux  kayaks évoluaient sur la Moselle ,  un pêcheur bien campé dans l’eau tentait tant bien que mal de placer son leurre entre les kayakistes ,

P7200341

Je parie qu’il n’aura pas prolongé ses lancers bien longtemps vu le nombre des participants . Arrêtée sur le pont, je me suis rendue compte qu’une balayeuse laveuse voulait passer sur le trottoir , le monsieur attendait gentiment que je finisse de cliquer pour entrer  en action ,

P7200343 Je lui ai laissé le champ libre en le remerciant  d’avoir été aussi patient et me suis dirigée aussitôt vers le Moyen Pont  . Le ciel un peu plombé ne semblait pas encore vouloir me tomber sur la tête malgré l’avertissement de la planète des singes sur la colonne Morris ,

P7200345

je continuais donc pour voir les kayakistes de plus près . Seul ou à deux  dans l’embarcation,  les sportifs ne lésinaient pas sur les passages des portes .

P7200349

P7200355

Comme je voulais continuer ma route pour découvrir les derniers préparatifs de Metz Plage, j’ai pris un dernier cliché rue de la garde et me suis laissée glisser vers le plan d’eau .

P7200360

Rares étaient les promeneurs ce dimanche matin, les sportifs seuls semblaient être de sortie, dommage car la promenade ne manque pas d’attrait je vous laisse en juger  .

P7200363

P7200365

P7200367

Je me suis quelque peu attardée près des cygnes qui se reposaient non loin de la “ Lorraine “ ,

P7200377

P7200388

Quelques oies me surveillaient d’un œil, tout en paressant sur la pelouse .

P7200398

Pas un oiseau n’a eu le moindre mouvement d’humeur quand je me suis approchée . Un cygne  niché dans un trou veillait jalousement sur le Lorraine, semblant  vraiment interdire au bateau de lever l’ancre.

P7200397

Reprenant  mon destrier  j’ai vu que tout était prêt pour Metz Plage , les transats n’attendaient plus que les visiteurs,

P7200400

de même que le jeu d’échec sur la pelouse .

P7200401

Bref y a plus qu’à …..attendre l’ouverture qui a lieu aujourd’hui et inviter le soleil sans les orages .

 P7200373

Bon dimanche à toutes et tous

Bisous


Atmosphère ..

Pour l’atelier de Zazabelle c’est ici

IMGP9971

Zébulon,  furet putoisé de son état, s’en allait paisiblement faire sa promenade matinale quand son regard fixa Balthazar et Astor , deux cygnes  sur le plan d’eau voisin . Attiré par le fumet délicat des plumes agitées il cherchait  un moyen de s’approcher sans se faire remarquer . Mon pelage est un atout se dit il en cette saison, mais les deux compères n’ont pas l’air d’être nés de la dernière pluie , il va falloir ruser . Balthazar le plus vieux des cygnes, occupé à se faire un brin de toilette ,  l’aperçut et n’étant pas dupe de ses intentions  cria    :

IMGP9950

“ Hola  Astor ! l’atmosphère est chargée , fais gaffe !”

IMGP9970

“Reçu cinq sur cinq Balthazar , allez dégage pollueur d’atmosphère “

Surpris Zébulon ne put que rétorquer, fâché  d’être découvert  :

“ Atmosphère , atmosphère,  est ce que j’ai une gueule d’atmosphère ? “

“Tu n’as peut être pas la gueule mais pour  l’odeur que tu dégages  c’est sur que tu nous la perturbes l’atmosphère , pas vrai Astor ? “

 IMGP9943 bis