Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “dragon

Le dragon de Vincent

Josette ( clic)  à l’abri dans sa cachette  a pris la barre du bateau des croqueurs de mots ( un clic sur le bateau ) pour cette quinzaine et  nous propose :

Bestiaire : n. m.Ce mot a 2 significations. La première apparaît dès le XII ème siècle : c’est un recueil de textes consacrés aux animaux. La seconde est l’appellation réservée à un gladiateur de la Rome antique combattant les animaux. Paradoxalement, le mot n’apparaît en ce sens qu’au XIV ème siècle. C’est évidemment le premier sens qui nous intéresse,…

Quelques  lignes en vers ou en prose ayant pour sujet un être, un animal (Sirène, ondin,Licorne, dragon…) sorti de votre imagination.

 

 

IMGP0971

Comme vous le savez certainement la Lorraine jouit d’une riche tradition vinicole depuis l’antiquité romaine.  Mais au début du XXème une calamité s’abattit sur ses vignobles  comme partout en France, le phylloxera en ravagea une grande partie. Nombreux étaient les viticulteurs qui baissaient les bras, s’orientant  vers d’autres cultures ou vers la sidérurgie florissante  à cette époque. Contre toute attente,  la  petite parcelle de Vincent située à flan de coteau du mont St Quentin  restait miraculeusement intacte. 

Il  avait beau scruter minutieusement chaque feuille, il n’y décelait jamais  le moindre œuf de cet insecte piqueur.

File:Dactylosphaera vitifolii 1 meyers 1888 v13 p621.png

Il lui arrivait même de dégager  les racines   pour vérifier qu’aucune tache jaune n’apparaisse, preuve manifeste de ce suceur invétéré de sève  . Non, tout était rigoureusement normal. Un jour, alors qu’il revenait de son inspection, il entendit comme un étrange bourdonnement près d’un cep. Intrigué par ce bruit d’ailes en mouvement qui semblait se propager de pied en pied, il essaya d’identifier l’animal  mais à aucun moment il ne l’aperçut.  Il décida donc de partir à l’affût dès le lendemain à l’aube pour essayer de  le surprendre. Bien caché dans l’épais feuillage d’un marronnier qui bordait la parcelle, il attendit un bon moment avant d’entendre ce vrombissement caractéristique .

Il en resta bouche bée, la créature qui s’affairait dans la vigne sans se soucier de sa présence était ni plus ni moins une réplique miniature d’un  dragon . Tout comme lui elle possédait deux ailes membraneuses bien développées , une longue queue sur laquelle souvent elle s’appuyait  pour garder l’équilibre avec ses  deux pattes avant . Sa tête massive   s’apparentait à  celle de ces reptiles qu’on trouve dans l’île de Komodo .

Sans faire le moindre bruit Vincent sortit ses jumelles de sa poche pour mieux l’observer . De la gueule du dragon jaillissait comme une étincelle et tout juste après sa langue fourchue qu’il plaquait sur la plante. Il répétait l’opération de nombreuses fois puis passait à un autre pied .  Visiblement il se nourrissait des insectes ravageurs, ne leur permettant jamais de s’installer à demeure.

Vincent n’en revenait pas, ce serpent volant n’était plus une calamité comme avait pu l’être, en d’autres temps, le Graoully jusqu’à la venue de St Clément, mais une aide précieuse et un collaborateur fort efficace . Ce qu’il ignorait c’est qu’il appartenait bien à la famille de créatures qui occupaient autrefois les souterrains de  l’amphithéâtre de Metz.  Mais en traversant la  Seille sa physiologie avait complètement changé, sa taille avait fortement diminué et  il avait perdu  son appétit pour la chair humaine. Ayant trouvé dans les vignes le gite et le couvert, il s’y installa définitivement en évitant soigneusement  les hommes.

Vincent ,qui par ailleurs exerçait la profession d’ébéniste, ne dit mot de cette rencontrer à personne et se garda bien de retourner l’épier , il préféra  rendre hommage à ce gentil dragon qui lui  permettait  de toujours  livrer un excellent vin de messe aux curés du canton .  Quand il eut à honorer le chantier de la toute nouvelle chapelle de la commune, il  sculpta l’animal dans l’un des arcs en bois de la décoration intérieure parmi  les feuilles et fruits du marronnier. A l’heure actuelle il y trône toujours en bonne place .

P9210994

 

 


Graoullyfol

M_n5NuCxdGyo4tHlysbdH-cekWE@316x102

Pour l’atelier 31 de Ghislaine un clic sur le logo

Troc, tronche, cavale, citadelle, sensation, semblant
Lot, Lac, sac, pot, son, pont.

P4020837

Le pot !  il n’y a pas à dire mais  il n’en manque pas Graoullyfol ( oui un descendant du premier dragon maitrisé par St Clément ) . Les scientifiques qui l’ont fait naitre, à partir de l’ADN de feu son père retrouvé sur un lot de pierres   de l’ancien amphithéâtre de Metz, n’ont pas bien refermé la grille de sa cage et zou il en a profité pour s’éclipser .  Il ne fait pas semblant le monstre de la citadelle ,  et un petit coup de crachouillis de feu par ci et un autre par là , le tout accompagné de rugissements plus que terrifiants pour effrayer les passants, une sensation vraiment d’être devenu le maitre des lieux désormais  . Il  faut dire qu’avec sa tronche personne n’ose  se mettre en travers de sa route . Arrivé au centre ville sur la place d’armes,  il descend en piqué et s’accroche au blason de la ville . Pas question de lui proposer un troc quelconque pour que la ville garde sa tranquillité , il sait bien comment Clément a capturé son père , lui ne se laissera pas berner  . La situation semble vraiment bloquée , la ville en grand danger , peut être  le  chevalier  du pont à Seille,  l’alter ego de Lancelot du lac , réussira – t – il à  mettre  fin à la  cavale de Graoullyfol ,   Antoine en tous cas va faire appel à lui …..

P4020831

“Antoine !  tu ne pourrais pas baisser le son de ton jeu vidéo , j’ai la tête comme dans un sac à écouter les cris de furie de ton monstre …..”

“ Pfff ! voui mman ! “